Suite

Existe-t-il des données hydrologiquement correctes sur les cours d'eau pour l'Afrique


Je me demandais s'il existe des données hydrologiquement correctes sur les canaux fluviaux disponibles en téléchargement pour l'Afrique ?

Par hydrologiquement correct, je veux dire

  1. la topologie doit être correcte. Les tronçons de rivière connectés doivent être connectés dans le fichier SIG.

  2. il devrait y avoir (idéalement) des directions d'écoulement sur les polylignes reflétant les directions d'écoulement réelles

J'ai regardé les données VMAP0, les rivières sont cassées et déconnectées comme ceci :


Vous pouvez télécharger des fichiers de formes hydrologiques à partir d'ici pour un certain nombre de pays à travers le monde. Sélectionnez le pays de votre choix et Eaux intérieures comme sujet. Vous devriez recevoir 2 types de fichiers de formes :

  • Un fichier de formes linéaires décrivant les caractéristiques linéaires des rivières, des canaux et des bassins
  • Un fichier de formes de polygones représentant des caractéristiques de zone pour les rivières, les canaux et les bassins

Je crois qu'il y a 5 pays principaux traversés par le fleuve Niger (dans l'ordre de la source à l'embouchure) :

  • Guinée
  • Mali
  • Niger
  • Bénin
  • Nigeria

Je trouve que la fusion des fichiers de formes du même type (c'est-à-dire tous les fichiers de formes de lignes) serait très utile lors de l'exécution d'analyses telles que l'interrogation de rivières spécifiques (c'est-à-dire le fleuve Niger).

J'utilise QGIS 2.2 et je fusionne les shapefiles via Vecteur > Outils de gestion des données > Fusionner les fichiers de formes en un seul:

Je peux ensuite, pour m'amuser, faire une requête (Couche > Mettre en doute… ) pour que seul le fleuve Niger puisse voir à quoi il ressemble. Les attributs des fichiers de formes contiennent les noms des rivières, dans ce cas, j'ai utilisé les expressions suivantes :

"Nam" = 'Niger'

pour les lignes fusionnées.

"Nom" = 'Niger'

pour les zones fusionnées.

Notez qu'il y a de petites coupures entre certains endroits, mais la plupart des entités linéaires (bleu clair) se connectent aux entités surfaciques (bleu foncé). Vous trouverez ci-dessous le résultat final de toutes les rivières des pays nommés ci-dessus en utilisant le plugin OpenLayers en arrière-plan :


J'ai fait des chenaux hydrologiquement corrects pour le bassin du lac Victoria. SRTM 90m fait un travail raisonnable mais imparfait. Par exemple, j'ai dû ajuster de nombreuses régions en fonction du débit réel des rivières. Tout n'est pas perdu, même s'il semble que nous puissions bientôt nous attendre à l'ensemble de données mondial de 30 m. Je suggérerais un essai avec des données de 90 m, puis une reprise lorsque le 30 sort. 30 m pour toute l'Afrique serait un défi mais je pense que c'est possible avec des ressources informatiques raisonnables.

Pour répondre à ta question. OUI. Etes-vous conscient de cela. Ensemble de données très utile et hydro correct.

Je serais curieux de voir comment fonctionne ce jeu de données d'altitude global sous-utilisé de 30 m. La littérature suggère peut-être pas si grand mais il y a la littérature opposée.


La FAO a ça ! Recherchez les ensembles de données de l'ONU FAO via le géoréseau.


Géographie (GEOG)

La description: Une orientation vers le domaine de la géographie, une discussion sur les opportunités de carrière, un aperçu des exigences de la majeure et une introduction aux ressources disponibles à l'UNL et dans la communauté Lincoln. Découvrez les contributions uniques que les géographes apportent pour résoudre les problèmes de gestion des ressources naturelles, de santé publique, de sécurité hydrique et alimentaire, de commerce international, d'immigration et d'autres domaines.

Détails du cours
Heures de crédit: 1
Crédits max par semestre : 1
Crédits max par diplôme : 1
Option de classement :Noté

Heures de crédit:1

La description: Introduction aux dimensions scientifiques, sociales et économiques des systèmes hydrauliques historiques et contemporains. Les étudiants développeront une compréhension des systèmes hydrologiques et analyseront et participeront à la prise de décision concernant les défis complexes associés à l'utilisation des ressources en eau.

Ce cours est un prérequis pour : SCIL 300

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Offert:TOMBE
Résultats de l'ACE : ACE 8 Civique/Éthique/Intendance ACE 4 Science

Heures de crédit:3

AS:ACE 8 Civique/Éthique/Intendance ACE 4 Science

La description: Cours axé sur la réussite des étudiants, la planification académique et le développement de carrière pour toutes les majeures en anthropologie, géographie et études mondiales.

Ce cours est un prérequis pour : GLST 311, ANTH 311, GEOG 311

Détails du cours
Heures de crédit: 1
Crédits max par semestre : 1
Crédits max par diplôme : 1
Option de classement :Pas de passe
Groupes:Introduction

Heures de crédit:1

La description: Facteurs de base influençant la localisation de l'activité économique. Influence de l'espace et de la localisation sur l'évolution et le développement des systèmes économiques. Modèles mondiaux et régionaux des activités économiques.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie humaine-économique

Heures de crédit:3

Les étudiants qui ont déjà suivi le GEOG 100 ne peuvent pas recevoir de crédit pour le GEOG 140.

La description: Populations, cultures et paysages humains, avec une attention particulière aux relations homme-environnement et aux interconnexions mondiales.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie humaine-économique
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité

Les étudiants qui obtiennent un crédit pour le diplôme en GEOG 155 ne peuvent pas obtenir de crédit pour le diplôme en GEOG 150 ou dans la combinaison de GEOG 150 et 152.

La description: Enquête sur les éléments de base de l'environnement physique de la terre et de son atmosphère. Comprend les processus atmosphériques, les distributions de température, les systèmes météorologiques, les phénomènes météorologiques violents, les climats, le bilan hydrique, les distributions de la végétation et des sols, les formes de relief et leurs processus, et les risques naturels. Influences modificatrices que les humains ont sur l'environnement physique et l'atmosphère examinés.

Ce cours est un prérequis pour : GEOG 308, GEOL 308, NRES 308

Détails du cours
Heures de crédit: 4
Crédits max par semestre : 4
Crédits max par diplôme : 4
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie physique
Résultats de l'ACE : ACE 4 Sciences

Heures de crédit:4

AS:ACE 4 Sciences

La description: Étude interdisciplinaire du milieu naturel, du milieu social, du patrimoine humain, des arts et des sciences humaines des Grandes Plaines.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie régionale

Heures de crédit:3

La description: Exploration des problèmes environnementaux mondiaux urgents et de leurs relations avec les processus physiques, sociaux, biologiques et économiques. Enquête entre activité humaine, bien-être et changement environnemental. Les sujets comprennent la transformation du paysage, le changement climatique, la santé et les maladies environnementales et la qualité de l'eau.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie humaine-économique
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité ACE 6 Sciences sociales

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité ACE 6 Sciences sociales

La description: Examiner les problèmes actuels en géographie.

Détails du cours
Heures de crédit: 1-6
Crédits max par semestre : 6
Crédits max par diplôme : 6
Option de classement :Noté avec option

Heures de crédit:1-6

La description: Valeurs et processus dans les paysages humains et les environnements naturels. Concepts et outils pour comprendre le contexte des environnements locaux et mondiaux et des paysages historiques importants. Le paysage en tant qu'indicateur de qualité esthétique, les principes et processus de conception en tant qu'intégrateurs de l'homme et de la nature, et le jardin en tant que modèle pour créer des paysages durables.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie humaine-économique
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité ACE 7 Arts

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité ACE 7 Arts

La description: Introduction aux théories et méthodes des sciences de l'information géographique (GIScience) et des systèmes d'information géographique (GISystems). Se concentre sur la pensée spatiale, les compétences d'analyse et les connaissances fondamentales nécessaires pour utiliser le SIG de manière efficace, précise et éthique. Les sujets comprennent : la géodésie, la cartographie et la géovisualisation, les projections cartographiques, la collecte de données géospatiales, le GPS, les modèles de données spatiales, les bases de données spatiales et l'analyse spatiale.

Ce cours est un prérequis pour : GEOG 432, GEOG 832, NRES 432

Détails du cours
Heures de crédit: 4
Crédits max par semestre : 4
Crédits max par diplôme : 4
Option de classement :Noté avec option
Offert:TOMBE
Groupes:Technique

Heures de crédit:4

La description: Introduction à la géographie régionale des États-Unis. Attention à l'importance de l'emplacement, des avantages et des limites de l'environnement naturel, de la répartition de la population et du développement économique considéré au niveau régional.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie régionale

Heures de crédit:3

La description: Appréciation de l'interaction entre l'environnement physique, les ressources humaines et les activités économiques pour les grandes régions du monde. Application des concepts géographiques fondamentaux à l'analyse régionale.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie régionale
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité

Prérequis : Lycée chimie ou un semestre collégial chimie un cours de géologie ou géographie physique ou sol.

La description: Enquête sur la science de l'eau du point de vue des sciences naturelles et sociales. Bilan hydrique, précipitations, évapotranspiration, ruissellement et débit des cours d'eau, eaux souterraines, paramètres de qualité de l'eau, économie de l'eau, politique de l'eau, droit de l'eau et politique de l'eau.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie physique

Heures de crédit:3

La description: Des expériences pour aider les individus à prendre conscience de la mesure dans laquelle leurs sentiments et leurs comportements sont influencés par les dimensions spatiales et environnementales de leur environnement.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Groupes:Géographie humaine-économique

Heures de crédit:3

La description: Explorez l'interaction humaine environnementale sur les Grandes Plaines. Échantillons une variété de cultures et de périodes des Grandes Plaines pour explorer l'utilisation passée de l'environnement des Grandes Plaines. Évaluation des attributs et des données connexes essentiels au fonctionnement des systèmes socio-écologiques passés en référence à l'évolution de la dynamique climatique/écologique, aux impacts environnementaux humains et à la durabilité de divers modes d'utilisation des terres indigènes et occidentaux sur les Grandes Plaines. Étudiez la connaissance de ces processus et comment ils peuvent être pertinents pour les problèmes contemporains de la gestion des terres et de l'utilisation des ressources des Grandes Plaines.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Résultats de l'ACE : ACE 6 Sciences sociales ACE 5 Sciences humaines

Heures de crédit:3

AS:ACE 6 Sciences sociales ACE 5 Sciences humaines

Prérequis : Autorisation.

La description: Experience de recherche.

Détails du cours
Heures de crédit: 1-6
Crédits max par semestre : 6
Crédits max par diplôme : 6
Option de classement :Noté avec option

Heures de crédit:1-6

Prérequis : GEOG 155 ou BIOS 101 et 101L ou GEOL 101.

La biogéographie est une science hautement interdisciplinaire, s'appuyant fortement sur l'écologie, la science géologique et la climatologie. Il a une portée mondiale et offre les dernières connaissances en matière de compréhension des distributions d'organismes et des facteurs qui déterminent ces distributions.

La description: Introduction aux concepts de base de la biogéographie, l'étude des distributions des plantes et des animaux, à la fois passées et présentes.


INTRODUCTION

Les humains ont cherché à comprendre la relation entre la dynamique des populations et l'environnement depuis les temps les plus reculés (1, 2), mais c'était Thomas Malthus&# x02019 Essai sur le principe de population (3) en 1798 qui est crédité du lancement de l'étude de la population et des ressources comme sujet d'enquête scientifique. L'hypothèse célèbre de Malthus était que les chiffres de la population ont tendance à augmenter de manière exponentielle tandis que la production alimentaire augmente de manière linéaire, ne suivant jamais tout à fait le rythme de la population et entraînant ainsi des contrôles naturels (comme la famine) pour une croissance supplémentaire. Bien que le sujet ait été périodiquement repris dans les décennies assurant, avec par exemple George Perkins Marsh&# x02019s classic L'homme et la nature (1864) (4) et les préoccupations concernant l'épuisement des sols induit par l'homme en Afrique coloniale (5, 6), ce n'est que dans les années 1960 que l'intérêt de la recherche a été relancé. En 1963, l'Académie nationale des sciences des États-Unis a publié La croissance de la population mondiale (7), un rapport qui reflétait les préoccupations scientifiques concernant les conséquences de la croissance démographique mondiale, qui atteignait alors son taux annuel maximal de deux pour cent. En 1968, Paul Ehrlich publie La bombe démographique (8), qui a attiré l'attention du public sur la question de la croissance démographique, de la production alimentaire et de l'environnement. En 1972, le Club de Rome avait publié son modèle mondial (9), qui représentait le premier effort de modélisation population-environnement informatisé, prédisant un « covershoot » de la capacité de charge mondiale d'ici 100 ans.

De toute évidence, les efforts visant à comprendre la relation entre les changements démographiques et environnementaux font partie d'une tradition vénérable. Pourtant, du même coup, c'est une tradition qui a souvent cherché à réduire les changements environnementaux à une simple fonction de la taille ou de la croissance de la population. En effet, une superposition de graphiques illustrant les tendances mondiales de la population, de la consommation d'énergie, du dioxyde de carbone (CO2), les émissions d'azote, les dépôts d'azote ou les terres déboisées ont souvent été utilisés pour démontrer l'impact de la population sur l'environnement. Bien que nous partions du postulat que la dynamique des populations a bel et bien un impact sur l'environnement, nous pensons également que les explications monocausales du changement environnemental qui accordent une place prépondérante à la taille et à la croissance de la population souffrent de trois lacunes majeures : elles simplifient à l'excès une réalité complexe, elles soulèvent souvent plus de questions qu'ils n'en répondent, et ils peuvent même, dans certains cas, fournir des réponses erronées.

À mesure que le domaine des études population-environnement s'est développé, les chercheurs ont de plus en plus voulu comprendre les nuances de la relation. Au cours des deux dernières décennies, les démographes, les géographes, les anthropologues, les économistes et les scientifiques de l'environnement ont cherché à répondre à un ensemble plus complexe de questions, qui incluent entre autres : Comment des changements de population spécifiques (en densité, composition ou nombre) sont-ils liés à des changements spécifiques ? dans l'environnement (comme la déforestation, le changement climatique ou les concentrations ambiantes de polluants de l'air et de l'eau) ? Comment les conditions et les changements environnementaux, à leur tour, affectent-ils la dynamique des populations ? Comment les variables intermédiaires, telles que les institutions ou les marchés, interviennent-elles dans la relation ? Et comment ces relations varient-elles dans le temps et dans l'espace ? Ils ont cherché à répondre à ces questions armés d'une multitude de nouveaux outils (systèmes d'information géographique, télédétection, modèles informatiques et progiciels statistiques) et de théories évolutives sur les interactions homme-environnement.

Cette revue explore les façons dont les démographes et autres chercheurs en sciences sociales ont cherché à comprendre les relations entre une gamme complète de dynamiques de population (par exemple, la taille de la population, la croissance, la densité, la composition par âge et par sexe, la migration, l'urbanisation, les taux vitaux) et les changements environnementaux. . À l'exception de la sous-section de l'énergie, l'accent est mis en grande partie sur les études à micro et mésoéchelle dans le monde en développement. Ce n'est pas parce que ces dynamiques sont sans importance dans le monde développé, au contraire, les impacts environnementaux par habitant sont bien plus importants dans cette région (voir le texte ci-dessous sur les tendances mondiales de la population et de la consommation) mais plutôt parce que c'est là qu'une grande partie de la la recherche s'est focalisée (10). Nous avons examiné un large éventail de publications en mettant l'accent sur les articles évalués par des pairs de la dernière décennie, mais étant donné la véritable explosion de la recherche sur la population et l'environnement, nous nous empressons d'ajouter que cette revue ne fournit qu'un échantillon des résultats les plus saillants. Le chapitre commence par une brève revue des théories permettant de comprendre la population et l'environnement. Il procède ensuite à un examen de l'état de l'art des études qui ont examiné la dynamique des populations et leur relation avec les problèmes environnementaux suivants : changement de la couverture terrestre et déforestation dégradation et amélioration des terres agricoles prélèvement et pollution des ressources en eau littoral et les environnements marins et l'énergie, la pollution de l'air et le changement climatique. Dans la section de conclusion, nous relions la recherche population-environnement à la compréhension émergente des systèmes humains-environnement complexes.

Tendances mondiales de la population et de la consommation

Au niveau mondial, la recherche a révélé que les deux principaux moteurs de l'empreinte écologique de l'humanité sont la population et la consommation (11), nous proposons donc une brève introduction à l'état et aux tendances de ces deux indicateurs.

La taille future de la population mondiale est projetée sur la base des tendances présumées de la fécondité et de la mortalité. La population mondiale actuelle s'élève à 6,7 milliards de personnes (12). La révision de 2006 des Nations Unies Perspectives de la population mondiale présente une projection de variante moyenne d'ici 2050 de 9,2 milliards de personnes et continue de croître, bien qu'à un rythme considérablement réduit. Toute la croissance projetée devrait se produire dans le monde en développement (passant de 5,4 à 7,9 milliards), tandis que le monde développé devrait rester inchangé à 1,2 milliard. L'Afrique, qui a la croissance démographique la plus rapide des continents, devrait plus que doubler le nombre de ses habitants au cours des 43 prochaines années, passant de 965 millions à environ 2 milliards. À l'échelle mondiale, la fécondité est supposée chuter à 2,02 naissances par femme (inférieure au taux de remplacement) d'ici 2050, c'est la dynamique démographique résultant d'une structure d'âge jeune qui entraînera la croissance de la population mondiale au-delà de 2050 (la révision de 2006 ne fait pas de pronostics sur la stabilisation ). La variante moyenne est encadrée par une projection de variante faible de 7,8 milliards (et en déclin) et une variante élevée de 10,8 milliards (et en croissance rapide) d'ici 2050. La fécondité dans la première est supposée être inférieure d'un demi-enfant à la variante moyenne, et dans ce dernier cas, on suppose qu'il est supérieur d'un demi-enfant. 1 Comme le souligne Cohen (2), des variations mineures de la fécondité supérieure ou inférieure au seuil de remplacement peuvent avoir des conséquences dramatiques à long terme sur la taille finale de la population mondiale. Par conséquent, les projections sont hautement conditionnelles et leur sensibilité aux hypothèses sous-jacentes doit être correctement entendu. Enfin, l'impact de l'épidémie de VIH/SIDA sur la mortalité future est supposé s'atténuer quelque peu sur la base des baisses récentes de la prévalence dans certains pays, de l'augmentation du traitement antirétroviral et des engagements pris par les gouvernements dans le cadre de la Déclaration du Millénaire (13).

Les tendances de la consommation sont un peu plus difficiles à prévoir car elles dépendent plus fortement que les projections démographiques des conditions économiques mondiales, des efforts déployés pour poursuivre le développement durable et des rétroactions potentielles des systèmes environnementaux dont dépend l'économie mondiale pour les ressources et les puits. Néanmoins, plusieurs indicateurs de consommation ont augmenté à des taux bien supérieurs à la croissance démographique au cours du siècle dernier : le PIB mondial est 20 fois plus élevé qu'il ne l'était en 1900, avec une croissance de 2,7 % par an (14) CO2 les émissions ont augmenté à un taux annuel de 3,5 % depuis 1900, atteignant un niveau record de 100 millions de tonnes métriques de carbone en 2001 (15) et l'empreinte écologique, une mesure composite de la consommation mesurée en hectares de terres biologiquement productives, a augmenté de 4,5 à 14,1 milliards d'hectares entre 1961 et 2003, et c'est désormais 25 % de plus que la biocapacité de la Terre selon Hails (16). Dans le cas du CO2 émissions et empreintes, les impacts par habitant des pays à revenu élevé sont actuellement 6 à 10 fois plus élevés que ceux des pays à faible revenu. En ce qui concerne l'avenir, à moins de changements politiques majeurs ou de ralentissements économiques, il n'y a aucune raison de penser que les tendances de la consommation vont changer de manière significative à court terme. Les projections à long terme suggèrent que les taux de croissance économique diminueront après 2050 en raison du déclin de la croissance démographique, de la saturation de la consommation et du ralentissement de l'évolution technologique (14).


Craintes d'un manque d'accès

L'un des principaux obstacles pour les anticorps monoclonaux a toujours été les coûts exorbitants. Alors que sept des 10 médicaments les plus vendus en 2019 étaient des anticorps monoclonaux contre le cancer et les maladies auto-immunes, une étude a révélé que le prix annuel moyen par patient s'élevait à 96 731 $. L'accès a donc été limité aux seules nations les plus riches. Actuellement, 80 pour cent des ventes mondiales d'anticorps thérapeutiques sous licence se font aux États-Unis, en Europe et au Canada.

Les sociétés pharmaceutiques fabriquant des anticorps monoclonaux pour COVID-19 insistent sur le fait que le prix par dose ne sera pas dans les dizaines de milliers.

"Nous n'allons jamais parler d'un prix pour ces médicaments de l'ordre de 100 000 $", a déclaré Alexandra Bowie, porte-parole de Regeneron. "Si vous regardez ce que nous avons fait jusqu'à présent, le prix par dose des contrats que nous avons signés avec le gouvernement américain est plutôt de l'ordre de 2 000 $."

Cependant, 2 000 $ sont encore nettement plus chers que les vaccins, et le prix peut s'avérer inabordable dans de nombreuses régions du monde. En comparaison, le vaccin Pfizer-BioNTech coûte 20 $ par dose et le vaccin AstraZeneca ne coûte que 4 $ par dose. Dans l'ensemble, cependant, Ustianowski soutient qu'il est préférable d'avoir les médicaments disponibles pour la plus petite partie de la population qui en a vraiment besoin.

"Ce n'est pas pour tout le monde, c'est juste pour ceux qui ne peuvent pas avoir les vaccins moins chers et plus rentables", a déclaré Ustianowski. "Si vous parlez d'un sous-ensemble d'individus, alors il est plus facile d'englober ce coût."

Des mesures sont déjà prises pour combler les lacunes potentielles en matière d'accès. Bowie dit que le gouvernement américain s'est jusqu'à présent engagé à rendre gratuitement 1,5 million de doses commandées à Regeneron pour les patients, qu'ils aient ou non une assurance maladie. Actuellement, ce lot est utilisé comme traitement pour les patients non hospitalisés atteints de cas légers à modérés de COVID-19, bien que les futures fournitures puissent être utilisées comme immunisations passives en attendant l'approbation réglementaire. En outre, dit-elle, une stratégie de dons sera mise en place spécifiquement pour les pays à revenu faible et intermédiaire, en collaboration avec leur partenaire industriel, Roche.

Jens Lundgren, médecin spécialiste des maladies infectieuses à l'Université de Copenhague, s'attend également à ce que les sociétés pharmaceutiques concluent des accords avec les fabricants de médicaments génériques dans les pays à faible revenu.

"Le prix de production réel une fois que vous avez développé les clones d'anticorps est très minime", dit-il. "C'est pourquoi vous pouvez déjà voir des fabricants de génériques en Asie produire des anticorps monoclonaux pour certaines maladies auto-immunes et les vendre à un prix par dose très bas."


Ressources naturelles (NRES)

La description: Développement d'un portfolio expérientiel et réalisation d'un sondage en ligne dans le cadre des activités d'évaluation.

Détails du cours
Heures de crédit: 0
Crédits max par semestre :
Crédits max par diplôme :
Option de classement :Pas de passe

Heures de crédit:0

La description: Introduction aux disciplines des ressources naturelles. Pêche, faune, foresterie, prairies, climat et sciences de l'eau. Participer à des exercices sur le terrain dans les écosystèmes terrestres et aquatiques.

Détails du cours
Heures de crédit: 1
Crédits max par semestre : 1
Crédits max par diplôme : 1
Option de classement :Noté
Offert:TOMBE

Heures de crédit:1

La description: Systèmes agricoles et de ressources naturelles. L'interrelation et l'impact d'une implication humaine accrue sur ces systèmes.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Offert:AUTOMNE/SPR

Heures de crédit:3

La description: Changement climatique passé, présent et futur. Bases de la science du climat dans le contexte des changements globaux (tels que le réchauffement climatique, les sécheresses, la déforestation) qui ont un impact sur la Terre et ses habitants. Scénarios futurs de changement climatique et impacts possibles.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité

La description: La flore de la terre est constamment redistribuée par les forces naturelles et humaines. Lorsque les espèces végétales changent d'emplacement, elles affectent les écosystèmes, mais comment ? Dans ce cours, les étudiants apprendront comment les plantes envahissantes s'établissent et se propagent dans les écosystèmes et développeront une compréhension de leurs impacts sur les écosystèmes de l'échelle locale à l'échelle mondiale.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté
Offert:AUTOMNE/SPR
Résultats de l'ACE : ACE 9 Mondial/Diversité

Heures de crédit:3

AS:ACE 9 Mondial/Diversité

La description: Introduction aux systèmes de ressources naturelles de la Terre. Interactions entre la géosphère (terre solide) et l'hydrosphère. L'atmosphère et la biosphère à de nombreuses échelles spatiales et temporelles différentes, et le rôle des humains en tant que partie du système.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté
Résultats de l'ACE : ACE 4 Sciences

Heures de crédit:3

AS:ACE 4 Sciences

La description: Introduction aux dimensions scientifiques, sociales et économiques des systèmes hydrauliques historiques et contemporains. Les étudiants développeront une compréhension des systèmes hydrologiques et analyseront et participeront à la prise de décision concernant les défis complexes associés à l'utilisation des ressources en eau.

Ce cours est un prérequis pour : SCIL 300

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Offert:TOMBE
Résultats de l'ACE : ACE 8 Civique/Éthique/Intendance ACE 4 Science

Heures de crédit:3

AS:ACE 8 Civique/Éthique/Intendance ACE 4 Science

La description: Explorer et distinguer les valeurs, le civisme et l'intendance de la conservation des ressources naturelles dans les écosystèmes agricoles et naturels. Examinez les philosophies des services écosystémiques et de l'intendance dans un monde dynamique dominé par l'homme. Les étudiants discuteront et analyseront de manière critique les problèmes actuels liés à la conservation des ressources naturelles.

Ce cours est un prérequis pour : SCIL 300

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option

Heures de crédit:3

Cours de sciences de la terre, de chimie et de mathématiques au secondaire recommandés.

La description: Met l'accent sur la compréhension du monde naturel et l'amélioration de la culture scientifique en apprenant la méthode scientifique. Les problèmes environnementaux contemporains sont présentés avec des questions pertinentes. La méthode scientifique ainsi que les concepts fondamentaux de la chimie, de la physique et de la biologie sont utilisés pour présenter des solutions possibles aux problèmes environnementaux.

Détails du cours
Heures de crédit: 4
Crédits max par semestre : 4
Crédits max par diplôme : 4
Option de classement :Noté
Offert:TOMBE
Résultats de l'ACE : ACE 4 Sciences

Heures de crédit:4

AS:ACE 4 Sciences

La description: Familiarisez-vous avec les concepts et les défis associés aux aspects biologiques, éthiques, de bien-être et administratifs de la zoologie et des soins aux animaux en captivité. Réaliser une étude d'éthologie en utilisant la méthode scientifique.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté
Résultats de l'ACE : ACE 4 Sciences

Heures de crédit:3

AS:ACE 4 Sciences

La description: La région des Grandes Plaines offre une diversité écologique et culturelle considérable, englobant plus de 600 millions d'acres occupés par l'homme depuis plus de 12 000 ans. Présentation des différentes populations qui ont élu domicile dans les Grandes Plaines et de la façon dont elles vivent de ce paysage. Enquêtez sur les modes de vie des Amérindiens dans les Grandes Plaines depuis la colonisation initiale jusqu'au contact européen et les changements dramatiques vécus au cours de la période historique. Sélectionnez des sujets centrés sur les systèmes socio-écologiques contemporains des plaines et comment la compréhension des expériences passées des plaines peut être utilisée pour informer sur ces problèmes contemporains.

Détails du cours
Heures de crédit: 3
Crédits max par semestre : 3
Crédits max par diplôme : 3
Option de classement :Noté avec option
Résultats de l'ACE : ACE 5 Humanités

Heures de crédit:3

AS:ACE 5 Humanités

Prérequis : limité à la classification Freshman ou Sophomore uniquement

La description: Introduction à la pêche et à l'écologie aquatique. Familiarisez-vous avec les recherches actuelles et l'examen critique de la littérature. Orientation sur les carrières en écologie aquatique. Première expérience d'échantillonnage sur le terrain.


Azote et eau

Les nutriments, tels que l'azote et le phosphore, sont essentiels à la croissance et à l'alimentation des plantes et des animaux, mais la surabondance de certains nutriments dans l'eau peut avoir plusieurs effets néfastes sur la santé et l'environnement.

Azote et eau

Sugar Creek, Indiana, est un ruisseau qui traverse des terres agricoles fertilisées.

Les éléments nutritifs, tels que l'azote et phosphore, sont essentiels à la croissance et à l'alimentation des plantes et des animaux, mais la surabondance de certains nutriments dans l'eau peut entraîner un certain nombre d'effets néfastes sur la santé et l'environnement. L'azote, sous forme de nitrate, de nitrite ou d'ammonium, est un nutriment nécessaire à la croissance des plantes. Environ 78 % de l'air que nous respirons est composé d'azote gazeux, et dans certaines régions des États-Unis, en particulier le nord-est, certaines formes d'azote sont couramment déposées dans pluie acide.

Bien sûr, l'azote est utilisé dans l'agriculture pour faire pousser des cultures, et dans de nombreuses fermes, le paysage a été considérablement modifié pour maximiser la production agricole. Les champs ont été nivelés et modifiés pour évacuer efficacement l'excès d'eau qui peut tomber au fur et à mesure précipitation ou de pratiques d'irrigation.

Cette image montre Sugar Creek dans l'Indiana, car il a été largement modifié pour un usage humain. Comme on le trouve couramment dans les petits ruisseaux agricoles, le ruisseau Sugar a été redressé, approfondi et des drains en tuiles ont été installés pour favoriser l'élimination rapide de l'eau des terres agricoles. Si un excès d'azote se trouve dans les champs cultivés, l'eau de drainage peut l'introduire dans des cours d'eau comme ceux-ci, qui s'écouleront dans d'autres rivières plus grandes et pourraient se retrouver dans le golfe du Mexique, où un excès d'azote peut entraîner des conditions hypoxiques (manque d'oxygène ).

Sources d'azote

Des engrais et autres produits chimiques sont appliqués dans les champs cultivés dans le monde entier. En raison du ruissellement, des produits chimiques en excès peuvent se retrouver dans les plans d'eau et nuire à la qualité de l'eau.

Crédits : Pixabay - Creative Commons

Bien que l'azote soit abondant naturellement dans l'environnement, il est également introduit par les eaux usées et les engrais. Les engrais chimiques ou le fumier animal sont couramment appliqués aux cultures pour ajouter des éléments nutritifs. Il peut être difficile ou coûteux de conserver sur place tout l'azote apporté aux exploitations pour l'alimentation ou l'engrais et généré par le fumier animal. À moins que des structures spécialisées n'aient été construites dans les fermes, de lourdes des pluies peut générer un ruissellement contenant ces matériaux dans les environs ruisseaux et lacs. Installations de traitement des eaux usées qui n'éliminent pas spécifiquement l'azote peut également conduire à des niveaux excessifs d'azote dans surface ou alors eaux souterraines.

Les nitrates peuvent entrer dans l'eau directement à la suite de ruissellement d'engrais contenant du nitrate. Certains nitrates pénètrent dans l'eau de l'atmosphère, qui transporte des composés contenant de l'azote provenant des automobiles et d'autres sources. Plus de 3 millions de tonnes d'azote sont déposées chaque année aux États-Unis à partir de l'atmosphère, provenant soit naturellement de réactions chimiques, soit de la combustion de combustibles fossiles, comme le charbon et l'essence. Nitrate can also be formed in water bodies through the oxidation of other forms of nitrogen, including nitrite, ammonia, and organic nitrogen compounds such as amino acids. Ammonia and organic nitrogen can enter water through sewage effluent and runoff from land where manure has been applied or stored.

Sources of nitrogen to the Gulf of Mexico

Identifying nutrient sources is a complicated task because, at more than 1.2 million square miles, the Mississippi River Basin is the fourth largest basin in the world. It covers close to 40 percent of the lower 48 States. There are 31 States that drain, via the Mississippi River Basin, into the Gulf of Mexico, and nutrient sources are found throughout the basin.

Fertilizers used on crops, air pollution, and manure are some of the major sources of nitrogen transported from the Mississippi River Basin to the Gulf of Mexico.

Problems with excess levels of nitrogen in the environment

Excess nitrogen can harm water bodies

Excess nitrogen can cause overstimulation of growth of aquatic plants and algae. Excessive growth of these organisms, in turn, can clog water intakes, use up dissolved oxygen as they decompose, and block light to deeper waters. Lake and reservoir eutrophication can occur, which produces unsightly scums of algae on the water surface, can occasionally result in fish kills, and can even "kill" a lake by depriving it of oxygen. The respiration efficiency of fish and aquatic invertebrates can occur, leading to a decrease in animal and plant diversity, and affects our use of the water for fishing, swimming, and boating.

Excess nitrogen in water can harm people

An algae bloom on Lake Le-Auqa-Na, Illinois.

Too much nitrogen, as nitrate, in drinking water can be harmful to young infants or young livestock. Excessive nitrate can result in restriction of oxygen transport in the bloodstream. Infants under the age of 4 months lack the enzyme necessary to correct this condition ("blue baby syndrome").

Variation of nitrate across the United States

The concentration of nitrate (a form of nitrogen) of water bodies vary widely across the United States. Natural and human processes determine concentration of nitrate in water. The National Atmospheric Deposition Program has developed maps showing nitrate patterns, such as the one below showing the spatial pattern of nitrate at selected sampling sites for 2002. You should be aware that this contour map was developed using the nitrate measurements at the specific sampling locations thus, the contours and isolines were created using interpolation between data points. You should not necessarily use the map to document the nitrate of a water body at a particular map location, but rather, use the map as a general indicator of nitrate throughout the country.

Source: National Atmospheric Deposition Program (NRSP-3)/National Trends Network. (2004). NADP Program Office, Illinois State Water Survey, 2204 Griffith Dr., Champaign, IL 61820.

Risks of nitrate contamination in shallow groundwater

Much of the Nation uses groundwater at its main source of water for many needs, from drinking water and other home uses to irrigation to public uses, such as supplying water to parks. Of course, geology and the factors that affect the availability of groundwater vary greatly geographically, but many places, such as southern Georgia, have aquifers that can supply a lot of freshwater very near the land surface. Since nitrogen contamination is more of a problem in shallow aquifers, it is worthwhile to be aware of what aquifers in the United States would be more at risk for nitrogen contamination.

Developed for a USGS study, the map below shows those areas with the highest risk for contamination of shallow groundwater by nitrate. Generally, aquifer vulnerability is represented by soil-drainage characteristics—the ease with which water and chemicals can seep to groundwater—and the extent to which woodlands are interspersed with crop land. Use of the risk map to identify and prioritize contamination at a more detailed level than presented here is not advised because local variations in land use, irrigation practices, aquifer type, and rainfall can result in nitrate concentrations that do not conform to risk patterns shown at the national scale.


Lesson 4: Use of Census and Related Population Information

Acquire skills used to obtain, evaluate and use census information as well as other types of population information used in program planning and management.

This session presents the types of information that can be obtained from the census of population and housing. It is also designed to assist planners in evaluating the quality of census information. Techniques and strategies to collect population information from other sources including representative sample surveys and vital statistics reports will also be covered.

In most countries, the census is conducted every 10 years at a minimum. For the period between census takings, information collected from representative sample surveys can be used to provide population information. Household surveys on agricultural production, manpower, health, housing, and transportation usually collect information on the characteristics of the population. These data can be used for planning purposes.

The lesson ends with a discussion of where to obtain information on vital statistics including births, deaths, fetal deaths, marriages and divorces.

4.1 What is a Census?

The United Nations defines a population census as the total process of collecting, compiling, and publishing demographic, economic, and social data pertaining to a specific time to all persons in a country or delimited part of a country. As part of a census count, most countries also include a census of housing. It is the process of collecting, compiling and publishing information on buildings, living quarters and building-related facilities such as sewage systems, bathrooms, and electricity, to name a few.

The United Nations lists four essential features of a census:

  1. Each individual is enumerated separately the characteristics of each person within the household are recorded separately.
  2. The census covers a precisely defined territory and includes every person present or residing within its scope. The housing census should include every type of building and living quarters.
  3. Each person and each type of building and living quarters is enumerated with respect to a well defined point of time.
  4. The census is taken at regular defined intervals, usually every 10 years.

In most countries, people are counted in their place of usual residence.

4.2 Types of Census Information

Most censuses collect information on:

  • Individual residents aged 0 to 100+
  • Households including families and unrelated adults
  • Workers
  • Housing and related facilities.

A census of population collects information on basic population characteristics including age, sex, marital status, household composition, family characteristics, and household size. Information is also collected on economic measures including labor force participation, occupation, place of work, employment-related industry, and educational attributes such as school attendance, educational attainment, and literacy. Geographic and migration information is also collected. Questions on place of birth, place of usual residence, duration of residence, and prior place of residence allow planners to examine population movements. Some countries also collect information on births and deaths, especially those that do not have a system that adequately registers these vital events.

A census of housing collects information on buildings, living quarters and related facilities. Information is collected on buildings that are used for residential, commercial, or industrial purposes, including the type of structure, the construction materials used for the outer walls, and the year of construction. The type of information that is usually collected on living quarters includes the type and location (rural or urban locale) of the quarters, the number of rooms, the occupancy status and number of occupants, and the types of available facilities such as water, toilets, sewerage, bathing, cooking areas, and lighting. Living quarters can be housing units or collective living quarters. Data on living quarters provide insights into the type and quality of housing that exist in rural and urban areas throughout the country.

4.3 Using Census Information in Planning

In a number of countries, the population census plays a major role in the allocation of elected political seats in government. The number of elected officials for each governmental administrative unit is determined by the population size of a given locale. For some countries, the information is also used in the allocation of government resources. The size of the population determines, in part, the amount of money that is provided by government for development efforts.

For planners, census information is used in just about all planning decisions. The census of population provides information on the age and sex distribution, in addition to household composition and size, all of which are vital in determining the needs of different segments of the population. The census of housing allows planners to assess changes in the quality of housing and related facilities and plan for future housing needs. Table 4-1 provides possible planning-related uses for population and housing data.

Table 4-1: Possible Uses of Census Information
Census Information Potential Uses
Total Population Size When two or more census counts are compared for the same location, planners can determine if locales are increasing or decreasing in size.
Age and Sex Used to help identify segments of the population that require different types of services.
Sex Sex ratios can be calculated by 5-year age groups to crudely observe migration, especially among the working age cohorts.
État civil Used to provide insights into family formation and housing needs.
Household Composition and Size Used to help determine housing needs for related and unrelated households.
Educational Attainment and Literacy Used to provide information on the educational skills of the work force. These measures also help planners select the best strategies to communicate with residents.
Location of Residence and Place of Prior Residence Helps assess changes in rural and urban areas. Place of prior residence helps to identify communities that are experiencing in- or out-migration.
Occupation and Labor Force Participation Helps to provide insights into the labor force of a given locale. The information can be used to develop economic development strategies.
Living Quarter Characteristics Can help planners determine housing and community facility needs.

4.4 Evaluating the Quality of Census Data

The quality of census information improves each time it is taken. Errors, however, can be found in both developed and developing country census data. Errors in the census can be due to shortcomings in data collection, including failure to count all people. In most countries, there is a small percentage of the population that is homeless and live in the streets because they are too poor to afford shelter. The homeless segment of the population tend to be the hardest people to record during census counts in both developed and developing countries.

Another data quality problem is the failure of respondents to provide correct information. In countries that do not have adequate vital registration systems to record births, residents may not know their exact age and/or the ages of members of the household. The census office checks the quality of age information and adjusts the distribution to account for age misreporting.

In some countries, two types of census forms are used one that includes all of the residents, and one that includes a sample of residents. When countries wish to obtain detailed information about households, they select part of the population and use a longer questionnaire. The selection of respondents is based on sampling procedures to ensure that a representative population is selected. One of the problems with sample data is that sampling errors can occur by chance.

Errors can also take place when census data are compiled and entered into computers. Human errors can emerge during stages of data processing, analysis and compilation.

Governments are aware of potential errors in census data and are continuously evaluating the quality of information. Most statistical offices conduct a post enumeration survey to check on the quality of information. Prior to the census, they identify strategies to reach those whom are homeless. Governments also search for ways to control human error in data processing.

Given the possible problems with census data, planners need to evaluate the quality of data obtained. Suggestions on ways to check the quality of census information are listed below.

  1. Population growth or decline may be due to changes in census boundary maps, and not changes in population. Close evaluation of changes in census boundary maps is necessary when analyzing population growth or decline between census periods.
  2. Compare the results to prior census results with old population projections for the area. Determine why change has occurred.
  3. Building on suggestion 2, develop population pyramids for the prior and current census. Look for changes between age groups. For example, children aged 10-14 in 2000 were age 0-4 in 1990. If change exists in doing this comparison, try to determine why. As an added check, examine the results for ages 0-14 with school enrollments to see if increases or decreases have taken place.
  4. Examine the procedures for data collection. Were the homeless counted accurately?
  5. Speak to others in agencies and organizations involved with collecting population and related information. Are their collective results supportive of the census report?

4.5 Other Sources of Information and Data

Representative Sample Surveys

National, regional or state/province representative sample surveys that collect population information on individuals and/or households are a source of data that can be used by planners between census takings. Government ministries, statistics offices, and universities are all excellent resources to learn of available surveys.

It should be mentioned that representative surveys do not have to focus exclusively on population topics to provide useful information for planning. For example, agriculture, manpower, and housing studies, will include population information as part of the background characteristics on households. These surveys usually have information on the age and sex of households, educational attainment, labor force participation, and structure of the household including household size, to name a few. Look at surveys that you have used in the past and determine if they provide population information that can be used to guide planning decisions.

Caution: These surveys are useful if they represent the true or actual population. You can evaluate whether or not it is a representative sample by investigating the sample selection process. If everyone or every household had an equal chance of selection, then its possible that it is a representative sample survey.

A national representative sample survey that is available for many developing countries is the Demographic and Health Survey (DHS). The survey is designed to provide governments with information on fertility trends, maternal and child health, family planning use, and knowledge of AIDS and sexually transmitted diseases. The DHS includes several key fertility rates including the age specific fertility rate, the general fertility rate, and the total fertility rate. It also provides information on infant and child mortality rates. The reports are primarily used by Ministries of Health at the national and regional levels for family planning, AIDS prevention programs, and the maternal and child health care services.

How can planners use the Demographic and Health Surveys?

The survey serves two useful purposes. First, the information on fertility behavior helps planners study trends in fertility. As mentioned in Lesson 3, high levels of fertility can lead to high numbers of children in the 0-14 age cohorts. The high proportion of youth will continue into the next decade since future mothers have already been born.

Second, the survey provides regional information on basic demographic characteristics of households between census takings. The published reports provide regional information on household size, sex of household head, levels of educational attainment, school attendance, and access to mass media. Information on the role and status of women including labor force participation, form of earnings, and occupation is also included. Planners may observe the age and sex distributions of regions to plan for different segments of the population.

Changes in housing quality, especially in countries where several surveys have been administered, may also be evaluated. The survey collects information on the availability of electricity, source of drinking water, available sanitation facilities, materials used for building construction, persons per sleeping room, and mean persons per room.

National statistics offices in most countries administer the Demographic and Health Survey. Survey reports and data sets are available for Sub-Saharan African countries, Asian countries, Latin American and Caribbean countries, and European/Eurasia countries. In some countries two to four rounds of the survey have been administered over the past 15 years. It is possible to analyze several surveys for a given country to observe changes over time.

Acquiring DHS Information and Data

The published reports are available at low costs through most central statistics offices and/or the Ministry of Health. The reports can also be ordered through the web site of the Demographic and Health Surveys. Survey data sets can also be downloaded free at the DHS web site along with instructions on how to place the data set on your local computer.

Vital Registration or Civil Registration System

Mortality statistics are used in population projections to calculate the probability of surviving into a future period of time. Information on the cause of death is also used to develop and implement plans that protect the health of communities. Planners are concerned about environmental factors that affect the health of residents including the quality of water, sewage systems, living quarters, roads, public transportation, and work environments. Information on births and deaths can be obtained from vital registration systems, sample surveys, church records, and health records.

Definition: A vital registration or civil registration system is designed to record vital events such as births, deaths, fetal deaths, marriages and divorces that occur among a population. Most countries have legal provisions within their constitutions to ensure that vital events are recorded. Government legislation defines the type of vital events that must be registered, the time requirements for registration, the designated person or office who is responsible for registration and the place where the registration is to be made. The establishment of civil registration systems varies from continent to continent.

Who collects information on vital events at the national and sub-national levels?

Studies conducted by the United Nations in 1985 and 1994 provide information on who collects and compiles vital statistics information in developed and developing countries. In most countries, a central statistics office is responsible for the national compilation of vital statistics. The location of national statistics offices varies among countries. In a study conducted in 1994 by the United Nations, it was observed that approximately:

  • 29 percent of the statistics offices were located in the Ministry of Finance and Economics
  • 26 percent reside within the Ministry of Planning
  • 16 percent are in the Ministry of Health
  • 11 percent are in the Ministry of the Interior.

The second type of office that compiles vital statistics information is a national civil registration office. Many of these offices are located within Ministries of Finance, Economics, or Planning. Other ministries where central statistics offices and national civil registration offices can be found include the Ministry of Local Government, the Ministry of Home Affairs, and the Office of the President. In some countries several units of government jointly compile vital statistics such as the Ministries of Health and Planning.

Before relying on one particular data source, investigate the ability of the agency to collect accurate and thorough information at the national and sub-national levels including districts and counties. Completeness of registration is fairly high in South American countries including Argentina, Chile, and Colombia where coverage is 90 to 100 percent. A fair number of Asian countries have comprehensive registration systems with 90 to 100 percent coverage including China, Sri Lanka, South Korea and Japan, to name a few. Most European and North American countries also have 90 to 100 percent of vital events registered. Vital registration systems in most Sub-Saharan African countries do not adequately or completely collect information on vital events.

Access to vital statistics at the regional, district, or county level vary by country. In North American countries including the Caribbean, information can be obtained through district or county civil registration offices, court offices, and municipal offices. In South American countries, local vital statistics can be obtained from health centers, civil registration offices and from district registrars. In Asian countries, information can be obtained from municipal offices, birth and death registration offices, local government offices, health centers including the chief medical office, and civil registration offices.

In Sub-Saharan African countries, vital statistics can be obtained from district civil registration offices, the district commissioner's office, health facilities, district courts and in some cases through district representatives. A major problem is that all births and deaths are not reported to a government facility, especially infant deaths. Planners in African countries will need to seek information from a number of sources to determine the number of births and deaths that occur within their planning locale. Additional places to seek information include the Ministry of Health at the state, district, or county level, health care providers within the traditional health care system including traditional birth attendants and herbalists, religious institutions, private health clinics and non-government organizations that provide health care services.

Sample surveys and studies that are conducted by government offices and universities can be used to evaluate the quality of vital statistics. The Ministry of Health or national health department, as well as universities conduct a range of studies on health care status and causes of deaths. The state or province Ministry of Health or health department may be a source of information for government reports. University libraries may be a source for journal articles and books on health care in the country.

Indirect Population Information

Departments or Ministries of Health and Education also collect statistics that indirectly provide information on population growth or decline. State offices and district offices that provide primary and secondary education services collect information on the current number of children enrolled in school. In countries with high levels of fertility, a high proportion of the population under the age of 15, and high rate of school participation, school enrollment statistics for several points in time can be used to determine if population growth is occurring among children ages 0-14. Information on childhood immunizations can also be used to determine growth trends, especially in areas where a high percent of children receive immunizations. Other sources of information that parallel population growth may include new housing construction or the growth of new squatter communities.

4.6 Summary and Exercise

Population information is needed to guide all planning decisions. Lesson 4 provided sources of available census-related information and various options to evaluate the quality of information obtained. In addition, strategies for using population- related information to develop, revise, implement and evaluate sub-national plans were introduced.


Top ten

Within each of these three tiers, scientists further organize clouds into ten broad categories based on the general shapes the clouds take.

High clouds are classified as either cirrus, cirrostratus, or cirrocumulus. Cirrus clouds are made of ice crystals and appear thin, white, and wispy. Cirrostratus clouds are whitish and transparent and tend to blanket the whole sky, sometimes creating a halo effect around the sun or moon. Cirrocumulus clouds are also white and can be sheet-like and rippled.

Mid-level clouds are usually gray and are identified as either altocumulus, altostratus, or nimbostratus. Altocumulus clouds are full of liquid water but generally do not produce rain. They are patchy and often appear as ripples or rows. Altostratus clouds cover the sky but are darker than cirrostratus clouds and may give the sun or moon a fuzzy appearance. Altostratus clouds may portend a storm. Nimbostratus clouds are thick and dark and can produce both rain and snow.

Low clouds fall into four divisions: cumulus, stratus, cumulonimbus, and stratocumulus. Cumulus clouds are a cloud-spotting favorite: They are big, white, and cottony and—depending on your imagination—may look like a bear, an apple, or any other familiar object. Cumulonimbus clouds are heavy and dense they tend to build dramatically upward and are often harbingers of thunderstorms, hail, or tornadoes. Stratus clouds appear as a thin gray layer in the sky. Stratocumulus clouds are patchy, gray and white, and usually resemble a honeycomb.


Comprehensive Examination Requirement

Students are required to take a comprehensive examination. The committee evaluates the comprehensive examination. The research advisor fills out the report of the comprehensive examination form and forwards this to the Graduate Staff Advisor, who then forwards the form to the Graduate College.

In evaluating the examination, the committee has two options: pass or fail. Students who fail the examination may also be required by their committees to complete additional course work or undertake research projects. These must be completed to the satisfaction of the committee before the examination is retaken. A student who has failed the comprehensive examination is eligible to retake the comprehensive examination once. Unless under extenuating circumstances and with the approval of the Graduate Program Coordinator, the second examination must take place no sooner than thirty days after the first comprehensive examination. A student who fails the comprehensive examination twice is dismissed from the graduate program.

Master's level courses in Geography: GEO


What is Lidar data and where can I download it?

Light Detection and Ranging (lidar) is a technology used to create high-resolution models of ground elevation with a vertical accuracy of 10 centimeters (4 inches). Lidar equipment, which includes a laser scanner, a Global Positioning System (GPS), and an Inertial Navigation System (INS), is typically mounted on a small aircraft. The laser scanner transmits brief pulses of light to the ground surface. Those pulses are reflected or scattered back and their travel time is used to calculate the distance between the laser scanner and the ground.

Lidar data is initially collected as a “point cloud” of individual points reflected from everything on the surface, including structures and vegetation. To produce a “bare earth” Digital Elevation Model (DEM), structures and vegetation are stripped away.

The USGS hopes to complete collection of lidar data for all of the U.S. and its territories by 2022 (status map). Due to high cloud cover and remote locations, Interferometric Synthetic Aperture Radar (IfSAR)—rather than lidar—is being used in Alaska.

The National Map is the primary repository for USGS base geospatial data. Access lidar data using: