Suite

La boîte à outils de traitement QGIS a disparu


Soudain, le bouton d'ouverture de la boîte à outils a disparu. J'ai déjà cherché très longtemps. Avez-vous une idée de comment le récupérer?


Voulez-vous dire la boîte à outils de traitement ? C'est un plugin que vous devrez peut-être activer avec le menu Plugins > menu Gérer et installer les plugins.


Aujourd'hui, je veux parler de mon tout premier module python que j'ai publié sur PyPI, l'index des packages Python. Il s'appelle mpcouch et effectue une seule tâche, j'ai été surpris de ne trouver aucun module pour. Mais d'abord un peu de théorie !

Pour télécharger un document dans une base de données CouchDB, il est simplement envoyé vers l'interface HTTP REST de la base de données. Si vous avez plusieurs documents à stocker, répétez cette étape. Cela peut devenir un processus très lent lorsque vous devez ajouter des milliers, voire des millions de documents.

Par conséquent, CouchDB prend en charge le téléchargement d'un ensemble de documents dans son ensemble. C'est ce qu'on appelle le téléchargement par lots et s'exécute énormément plus rapidement que les téléchargements de documents uniques. Le module couchdb existant pour python offre cette façon de télécharger des données avec son API.


“Qu'est-ce qui rend le code mauvais ?” “Pas de commentaire !” Votre travail de programmeur n'est qu'à moitié fait s'il n'y a pas de documentation. Nous avons fait notre travail et il y a une documentation que vous trouverez en tapant

dans la fenêtre de commande. Cela ouvrira les pages d'aide de TopoToolbox dans le navigateur de documentation MATLAB’s. Cette aide comprend une section Prise en main de TopoToolbox, un guide de l'utilisateur et une référence de fonction.

De plus, vous trouverez une section d'aide dans chaque fonction comprenant la syntaxe, les arguments d'entrée et de sortie et un exemple. Par exemple, pour accéder à l'aide de la fonction gradient8, il suffit de taper

Ce blog est conçu comme une ressource supplémentaire d'exemples plus complets. Un aperçu des sujets abordés est ici.

En outre, vous pouvez consulter deux articles sur TopoToolbox publiés dans Environmental Modeling and Software et Earth Surface Dynamics.


Réseaux de stockage

Codage d'effacement

Les grands centres de données cloud mettent désormais en œuvre un codage d'effacement pour assurer la protection des données de leurs systèmes de stockage. Cela s'explique par les longs temps de reconstruction requis lors de l'utilisation de RAID standard avec de grands disques durs et par le fait que de nombreux grands centres de données cloud déploient un stockage de données distribué. Lors de l'utilisation du codage par effacement, les données sont étendues et codées et divisées en petits fragments qui sont stockés à plusieurs endroits afin de fournir une redondance des données. Si certains fragments sont corrompus, vous pouvez toujours récupérer toutes les données s'il vous reste suffisamment de fragments vérifiés. Un exemple familier de code d'effacement est l'encodage Reed-Solomon utilisé sur les CD et les DVD qui vous permet de lire ces disques sans erreur même s'ils ont une rayure.

Les codes d'effacement sont idéaux pour les grands centres de données qui peuvent stocker des données sur plusieurs disques dans le rack mais ajouter du trafic au réseau en raison du transport supplémentaire de données redondantes vers divers emplacements. De plus, il y a la surcharge des données redondantes lorsque les données sont réassemblées à partir de plusieurs périphériques de stockage. Dans un système RAID, cette reconstruction de données se produit dans la matrice de stockage et seul le résultat final est visible sur le réseau.


C'est ce qu'on appelle l'empreinte TCP/IP et peut également être accomplie avec des outils tels que p0f. Avec cette technique, vous pouvez détecter des éléments tels que le temps de disponibilité approximatif, la distance topographique ou même estimer le niveau de trafic du site en analysant les ID de séquence IP, mais vous ne pouvez pas détecter la quantité de RAM ou le nombre de processus car ceux-ci n'affectent pas le pile de mise en réseau de n'importe quelle manière observable.

Consultez la documentation nmap et les informations d'utilisation pour plus d'informations sur les empreintes digitales du système d'exploitation.


Syntaxe

Classe d'entités pour laquelle l'autocorrélation spatiale sera calculée.

Champ numérique utilisé pour évaluer l'autocorrélation spatiale.

  • NO_REPORT —Aucun résumé graphique ne sera créé. C'est la valeur par défaut.
  • GENERATE_REPORT —Un résumé graphique sera créé sous forme de fichier HTML.

Spécifie comment les relations spatiales entre les entités sont définies.

  • INVERSE_DISTANCE —Les entités voisines proches ont une plus grande influence sur les calculs d'une entité cible que les entités éloignées.
  • INVERSE_DISTANCE_SQUARED —Identique à INVERSE_DISTANCE, sauf que la pente est plus prononcée, donc l'influence diminue plus rapidement, et seuls les voisins les plus proches d'une entité cible exerceront une influence substantielle sur les calculs de cette entité.
  • FIXED_DISTANCE_BAND —Chaque entité est analysée dans le contexte des entités voisines. Les entités voisines à l'intérieur de la distance critique spécifiée ( Distance_Band_or_Threshold ) reçoivent un poids de un et exercent une influence sur les calculs de l'entité cible. Les entités voisines en dehors de la distance critique reçoivent un poids de zéro et n'ont aucune influence sur les calculs d'une entité cible.
  • ZONE_OF_INDIFFERENCE —Les entités situées dans la distance critique spécifiée ( Distance_Band_or_Threshold ) d'une entité cible reçoivent un poids de un et influencent les calculs pour cette entité. Une fois la distance critique dépassée, les poids (et l'influence d'une entité voisine sur les calculs d'entités cibles) diminuent avec la distance.
  • CONTIGUITY_EDGES_ONLY —Seules les entités surfaciques voisines qui partagent une limite ou un chevauchement influenceront les calculs de l'entité surfacique cible.
  • CONTIGUITY_EDGES_CORNERS —Les entités surfaciques qui partagent une limite, partagent un nœud ou se chevauchent influenceront les calculs de l'entité surfacique cible.
  • GET_SPATIAL_WEIGHTS_FROM_FILE —Les relations spatiales sont définies par un fichier de pondérations spatiales spécifié. Le chemin d'accès au fichier de pondérations spatiales est spécifié par le paramètre Weights_Matrix_File.

Spécifie comment les distances sont calculées entre chaque entité et les entités voisines.

  • EUCLIDEAN_DISTANCE —La distance en ligne droite entre deux points (à vol d'oiseau)
  • MANHATTAN_DISTANCE —La distance entre deux points mesurés le long d'axes à angle droit (pâté de maisons) calculée en additionnant la différence (absolue) entre les coordonnées x et y

La normalisation des lignes est recommandée chaque fois que la distribution de vos caractéristiques est potentiellement biaisée en raison d'un plan d'échantillonnage ou d'un schéma d'agrégation imposé.

  • NONE —Aucune normalisation des pondérations spatiales n'est appliquée.
  • ROW —Les pondérations spatiales sont normalisées, chaque pondération est divisée par la somme de ses lignes (la somme des pondérations de toutes les entités voisines).

Spécifie une distance de coupure pour les options de distance inverse et de distance fixe. Les entités en dehors de la limite spécifiée pour une entité cible sont ignorées dans les analyses de cette entité. Cependant, pour ZONE_OF_INDIFFERENCE , l'influence des entités en dehors de la distance donnée est réduite avec la distance, tandis que celles à l'intérieur du seuil de distance sont également prises en compte. La valeur de distance saisie doit correspondre à celle du système de coordonnées en sortie.

Pour les conceptualisations de distance inverse des relations spatiales, une valeur de 0 indique qu'aucune distance seuil n'est appliquée lorsque ce paramètre est laissé vide, une valeur seuil par défaut est calculée et appliquée. Cette valeur par défaut est la distance euclidienne qui garantit que chaque entité a au moins un voisin.

Ce paramètre n'a aucun effet lorsque la contiguïté du polygone ( CONTIGUITY_EDGES_ONLY ou CONTIGUITY_EDGES_CORNERS ) ou les conceptualisations spatiales GET_SPATIAL_WEIGHTS_FROM_FILE sont sélectionnées.

Chemin d'accès à un fichier contenant des pondérations qui définissent les relations spatiales et potentiellement temporelles entre les entités.

Sortie dérivée

Un fichier HTML avec un résumé graphique des résultats.


12 réponses 12

Ce message d'erreur apparaît essentiellement pour tout problème de communication, donc en soi, ce n'est pas si instructif. L'Arduino Nano est censé avoir une réinitialisation automatique, mais peut-être que votre clone ne le fait pas ? Dans ce cas, vous devrez appuyer sur la touche de réinitialisation du tableau juste avant de commencer un téléchargement.

Je sais que c'est ancien, mais je l'ai rencontré lors de ma recherche de Nano (V3) ne télécharge pas, alors j'ai pensé que cela pourrait aider quelqu'un d'autre. Le problème est le bootloader - Arduino IDE MAIS j'ai trouvé une solution simple (juste sous mon nez).

J'ai réalisé que mes nanos avaient été téléchargés très bien, puis j'ai finalement mis à jour les cartes Arduino AVR de 1.6.20 à 1.6.21. Je ne pensais pas qu'il y avait de problèmes car il montrait toujours mon Nano et ATmega328, etc. dans le gestionnaire de cartes après le changement.

Mais le nouveau gestionnaire de cartes a un nouveau choix de processeur ATmega328 pour le Nano. J'ai changé de processeur : dans l'IDE Arduino, sélectionnez TOOLS > PROCESSOR > menu déroulant de ATmega328P à "ATmega328P (Old Bootloader)".

Depuis lors, j'ai téléchargé de nombreux programmes sur plusieurs Nano's V3 (Prolofic Interace Chipset) sans problème.

J'avais le même problème et j'ai le même message d'erreur. Il s'avère que ces cartes ne sont pas livrées avec un chargeur de démarrage préinstallé. Si vous avez des câbles de démarrage et un autre arduino fonctionnel, vous pouvez utiliser ce didacticiel pour installer le chargeur de démarrage et cela devrait fonctionner parfaitement, le mien l'a fait au moins ! :)

J'ai un problème similaire avec mon Sainsmart Nano.

Sous Préférences, cochez « Afficher la sortie détaillée pendant le téléchargement [x], puis lors du téléchargement, vous devriez obtenir une trace rouge comme celle-ci :

Vous remarquerez une petite "pause" juste avant la première ligne d'avrdude : Send: 0 [30] [20] . Essayez de télécharger à nouveau et préparez votre doigt sur le bouton de réinitialisation physique de votre Nano . Juste l'instant avant le premier avrdude : . apparaît, appuyez sur le bouton de réinitialisation.

Lorsque vous réussissez, vous verrez l'écran se remplir de toutes sortes de charabia et se terminer par quelque chose comme ceci après quelques secondes :

J'ai récemment eu le même problème avec 3 cartes Nano que je viens d'acheter sur Amazon. Je peux confirmer que le correctif suggéré (passage à "ancien chargeur de démarrage") a résolu mon problème.

Je pense que le problème principal est la vitesse de téléchargement. L'"ancien chargeur de démarrage" se télécharge avec succès à 57600, mais la "nouvelle" version par défaut essaie de se téléverser à 115200 et échoue.

J'ai aussi eu ce message d'erreur. Je pense qu'il y a plusieurs causes possibles, je m'empresse donc de préciser mon cas particulier.

J'ai un hackintosh avec OS X Yosemite 10.10.2, le logiciel Arduino 1.0.6 et Funduino UNO. Le téléchargement de l'exemple pour Serial.write() a réussi la première fois. Par la suite, la plupart des téléchargements ont échoué. Même lorsque le téléchargement réussissait, le moniteur série n'affichait pas toujours la sortie.

Cela m'a semblé être dû à une mauvaise communication sur le port USB. J'ai dû réinitialiser à plusieurs reprises le funduino, débrancher et rebrancher le câble USB ou même redémarrer le système. Lors du rebranchement du câble USB, mon système se figeait parfois.

En cherchant sur Google, j'ai trouvé une solution à "L'insertion d'un périphérique USB provoque le blocage de Mavericks 10.9.1". La réponse n° 12 sur tonymacx86.com vous demande essentiellement de supprimer GenericUSBXHCI.kext de /System/Library/Extensions.

Je suis heureux d'annoncer qu'après avoir supprimé ce kext, je n'ai aucun problème à télécharger l'exemple et à surveiller la sortie. Comme je n'ai pas besoin de rebrancher le câble USB, je ne sais pas si cela résout le blocage de mon système. Je ne suis même pas sûr qu'il s'agisse d'un gel du système, car mon système ne répond peut-être plus à mon clavier et à ma souris USB.


Introduction

De nos jours, il existe un besoin reconnu de concevoir et de développer des stratégies et des outils basés sur les TIC (technologies de l'information et de la communication) pour soutenir les décideurs dans la préparation et la réponse aux urgences liées aux catastrophes. Le Conseil de l'Union européenne (1999, 2005) recommande, dans ses décisions de programme d'action communautaire dans le domaine de la protection civile, de « tenir compte de la recherche scientifique et du développement technologique », « d'améliorer les techniques et les méthodes de réponse » et « d'augmenter l'information, l'éducation et la sensibilisation du public », afin d'aider les citoyens qui vivent dans des zones à risque à mieux se protéger.

le Cadre d'action de Hyogo 20052015 (UNISDR 2005, p. 9) ont promu des initiatives censées améliorer les systèmes d'alerte précoce basés sur la participation directe de la population et « l'utilisation, l'application et l'accessibilité des technologies récentes de l'information, de la communication et de l'espace et des services connexes, ainsi que des observations, pour soutenir la réduction des risques de catastrophe. le Cadre de Sendai pour la rédaction des risques de catastrophe 20152030 (UNISDR 2015, p. 15) promeut un « accès en temps réel à des données fiables, l'utilisation de l'espace et des informations in situ, y compris les systèmes d'information géographique (SIG), et utilise les innovations technologiques de l'information et des communications pour améliorer les outils de mesure et la collecte, analyse et diffusion des données.

Dans les cadres internationaux mentionnés ci-dessus, nous avons conçu et mis en œuvre une infrastructure de données spatiales (SDI) interopérable basée sur les TIC et les services Web associés appelés SIRENE—Sistema Informativo per la Preparazione e la Risposta alle Emergenze (Système d'information pour la préparation et la réponse aux situations d'urgence) aider les gestionnaires locaux de catastrophes à anticiper, faire face, résister et se remettre des impacts des catastrophes naturelles (coulées de débris, glissements de terrain, inondations et incendies de forêt, entre autres). La définition initiale des exigences SDI a révélé une connaissance limitée de la part des gestionnaires de catastrophes nommés localement sur le mode et le calendrier d'intervention. L'amélioration de leurs tâches de prise de décision a été identifiée comme l'objectif principal de l'IDS. Cet objectif a été atteint en incorporant cinq principes : (1) planifier à l'avance des mesures de prévention et d'atténuation pour réduire les effets des événements inattendus et indésirables (2) anticiper, dans la mesure du possible, la demande d'opérations de secours en cas de catastrophe (3) améliorer les connaissances des gestionnaires locaux sur les procédures et les méthodes d'intervention afin d'avoir un contrôle positif au lendemain de la catastrophe (préparation) (4) organiser et gérer les ressources et les responsabilités pour faire face à l'urgence et (5) augmenter le niveau de partage des données et communication pendant la catastrophe (intervention).

Le SIRENE SDI comprend les modules/services suivants :

Un référentiel local dans lequel stocker et gérer des informations hétérogènes, multisources et géographiquement localisées : des cartes de susceptibilité/danger et de risque métadatées, faisant autorité et basées sur la recherche ont fourni des informations géographiques fournies par des observateurs directement sur le terrain (Goodchild 2007) et des données utiles pour faire face à une catastrophe (structures et infrastructures stratégiques, ressources, etc.)

Une installation SIG pour visualiser et interagir avec les données géospatiales locales et distantes

Un module VGI pour créer, assembler et diffuser des rapports VGI concernant les conditions environnementales critiques qui pourraient nécessiter une surveillance ou une intervention rapide

Un moteur pour rechercher et récupérer des données du référentiel de manière flexible

Un service de validation croisée pour analyser les cartes de susceptibilité/danger et de risque institutionnelles et basées sur la recherche extraites par rapport aux rapports VGI

Un système d'aide à la décision pour proposer, pour différents types de risques naturels, les bonnes procédures de gestion d'urgence (en accord avec le cadre réglementaire en vigueur aux niveaux national et régional), les instructions d'exécution, les personnes en charge de réaliser chaque action, et les documents juridiques à délivrer à chaque phase d'urgence et

Un système de communication (e-mail, Short Message Service (SMS), Skype) pour permettre le partage et la diffusion des données.

Du côté des citoyens, SIRENE peut améliorer la sensibilisation aux risques par ses efforts pour (1) accroître la compréhension des citoyens des risques et de leurs composantes (sources de dangers, éléments vulnérables, conséquences potentielles des impacts, etc.) (2) surveiller et suivre les risques et (3) évaluer l'efficacité du processus de gestion des risques. Les personnes susceptibles d'être menacées par une catastrophe peuvent apprendre à l'avance à quoi s'attendre et comment réagir, et ainsi accroître leur culture personnelle de la sécurité. Ce mécanisme participatif proactif induit peut compléter les efforts des gestionnaires de catastrophes pour sauver des vies, réduire les dommages matériels et soutenir les fonctions essentielles d'une communauté.

Bien que certains des services SIRENE SDI aient déjà été proposés dans la littérature, la nouveauté réside dans l'intégration des services dans leur ensemble. Comme reconnu par les services de protection civile, où des installations de test sont utilisées, c'est l'un des principaux avantages de l'utilisation de SIRENE. Plus précisément, les gestionnaires de catastrophes ont à leur disposition, de manière opportune et efficace :

Tous les modules/services dans une seule infrastructure pour faire face à différents types de risques et

L'opportunité d'adopter et de déployer des procédures de préparation et d'intervention d'urgence homogènes et standardisées dans toutes les municipalités touchées par la catastrophe.

L'objectif principal de cet article est de décrire la conception et la mise en œuvre de SIRENE. Un examen des publications et des projets de recherche connexes est initialement présenté. Une vue d'ensemble de l'architecture SDI et des différents modules et services est ensuite décrite. Un cas d'utilisation hypothétique du SIRENE SDI suit. Des discussions et des activités en cours concluent l'article.


2 réponses 2

Est-ce dans un environnement sandbox ? Si tel est le cas, assurez-vous que la délivrabilité est définie sur Tous les e-mails au lieu de l'e-mail système par défaut uniquement.

Recherchez la délivrabilité dans la configuration et modifiez le niveau d'accès :

En plus de cela, vous devez également ajouter l'action d'e-mail correcte à la mise en page Actions Salesforce Mobile et Lightning Experience section. Il existe 3 actions d'e-mail standard, la bonne est celle qui apparaît comme juste E-mail.

Les autres actions de courrier électronique sont là à des fins de transition, selon cette page de documentation, car elle a été modifiée au printemps 17.


Perspectives

À la fin d'Europlanet-2020, VESPA fournit une infrastructure de distribution de données cohérente ouverte aux contributions de la communauté. Le système de description des données permet d'identifier des conditions instrumentales ou d'observation spécifiques dans des ensembles de données englobant de nombreux domaines d'études du système solaire. Le système de recherche se connecte à de puissants outils d'affichage et d'analyse. Des collaborations initiées dans plusieurs domaines (notamment exoplanètes, héliophysique, spectroscopie expérimentale, études de surface, petits corps et observations radio de planètes magnétisées) permettront de coordonner ces champs et de rendre interopérables les futurs services de données.

Au cours du prochain programme Europlanet-2024, VESPA continuera à mettre en place de nouveaux services de données et à connecter ceux existants, par ex. en établissant des ponts avec les archives PDS4 de la NASA et de l'ESA, et en servant également d'autres agences spatiales. Les connexions entre les dictionnaires PDS4 et EPN-TAP rendraient toutes les métadonnées PDS consultables à partir du portail VESPA et vice versa. Un autre objectif est de connecter les données du système solaire présentes dans les catalogues VO astronomiques, à commencer par la base de données VizieR ( Ochsenbein et al. 2000 ). Enfin, les travaux expérimentaux réalisés par d'autres activités d'Europlanet seront également diffusés dans VESPA.

Utiliser un système de données léger et distribué (par opposition à des centres de données lourds et coûteux) pour publier les contributions d'équipes de recherche individuelles est efficace, en particulier dans le contexte de la science ouverte et de l'incitation à rendre les données de recherche largement disponibles. Cependant, il existe des inconvénients liés à la durabilité. Les services peuvent disparaître ou devenir obsolètes chaque fois que s'évanouit l'intérêt local, qui repose souvent sur une seule personne. Une solution de contournement possible, en plus d'impliquer les agences spatiales et télescopes, consiste à s'appuyer sur une série de centres régionaux prenant en charge les services existants qui ne sont plus maintenus par les éditeurs d'origine dans Europlanet-2024, les observatoires de Paris et de Trieste et l'Université de Heidelberg. , trois grands référentiels de services VO, agiront en tant que hubs régionaux VESPA sécurisant les ressources publiées. Cela est facilité si les services de données sont réellement situés sur un cloud, plutôt que dans les instituts, cela peut également fournir une solution de contournement à la politique informatique stricte de certains instituts. Une évolution évidente sera donc de considérer le nouveau European Open Science Cloud (EOSC) financé par l'UE et développé dans le cadre H2020. Enfin, d'autres activités d'Europlanet-2024 développeront des techniques de traitement de pointe dans plusieurs domaines, en particulier liés à la cartographie planétaire et au Machine Learning. Ces activités utiliseront les services de données VESPA et diffuseront leurs résultats dans VESPA. De tels développements sont retenus nécessaires en vue des futures missions spatiales telles que BepiColombo et JUICE.


Voir la vidéo: QGIS: Working with Vector and Raster Layer (Octobre 2021).