Suite

GeoJSON et GML WFS ne fonctionnent pas après la mise à niveau de GeoServer


J'ai récemment migré Geoserver d'un Geoserver 2.1 vers une nouvelle installation de Geoserver 2.5 et copié dans mes fichiers de données.

Cependant, je ne trouve pas que cliquer Aperçu du calque, aller à la Tous les formats déroulant et en choisissant GeoJSON renvoie cette réponse :

 java.lang.NullPointerException : nom du jeu de caractères Nom du jeu de caractères 

En choisissant GML3.2 renvoie cette réponse :

 Impossible de trouver la réponse pour le format de sortie application/gml xml ; version=3.2 

Comme ceux-ci fonctionnaient tous les deux sur mon ancien serveur, je suppose qu'il doit y avoir une configuration quelque part sur le nouveau qui doit être faite, mais quelqu'un peut-il me guider dans la bonne direction ?

Le fichier journal l'indique pour la requête GEOJSON

2014-11-27 14:41:39,230 INFO [geoserver.wfs] - Requête : service getFeature = version WFS = 1.0.0 baseUrl = http://myserver.com:80/geoserver/ query[0] : typeName[0 ] = {http://www.myserver.com/bosh}mytest maxFeatures = 50 outputFormat = application/json resultType = results 2014-11-27 14:41:39,232 INFO [wfs.json] - sur le point d'encoder JSON 2014- 11-27 14:41:39,496 ERREUR [geoserver.ows] - java.lang.NullPointerException : charsetName sur java.io.OutputStreamWriter.(OutputStreamWriter.java:99) sur org.geoserver.wfs.json.GeoJSONGetFeatureResponse.write(GeoJSONGetFeatureResponse.java:136) sur org.geoserver.wfs.WFSGetFeatureOutputFormat.orgwrite(WFSGetFeatureOutputFormat.190) Dispatcher.response(Dispatcher.java:935) sur org.geoserver.ows.Dispatcher.handleRequestInternal(Dispatcher.java:276) sur org.springframework.web.servlet.mvc.AbstractController.handleRequest(AbstractController.java:153) sur org .springframework.web.servlet.mvc.SimpleControllerHandlerAdapter.handle(SimpleControllerHandlerAdapter.java:48) sur org.springframework.web.servlet.DispatcherServlet.doDispatch(DispatcherServlet.java:923) sur org.springframework.web.servlet.DispatcherServlet.doDispatch(DispatcherServlet.java:923) sur org.springframework.web.servlet.DispatcherServlet. (DispatcherServlet.java:852) sur org.springframework.web.servlet.FrameworkServlet.processRequest(FrameworkServlet.java:882) sur org.springframework.web.servlet.FrameworkServlet.doGet(FrameworkServlet.java:778) sur javax.servlet. http.HttpServlet.service(HttpServlet.java:617) sur java x.servlet.http.HttpServlet.service(HttpServlet.java:717) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:290) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain. java:206) à org.geoserver.filters.ThreadLocalsCleanupFilter.doFilter(ThreadLocalsCleanupFilter.java:27) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) à org.apache.Application.catalina.corein.core .doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.SpringDelegatingFilter$Chain.doFilter(SpringDelegatingFilter.java:74) sur org.geoserver.wms.animate.AnimatorFilter.orgdoFilter(Jaimator.vaFilter.) geoserver.filters.SpringDelegatingFilter$Chain.doFilter(SpringDelegatingFilter.java:70) sur org.geoserver.filters.SpringDelegatingFilter.doFilter(SpringDelegatingFilter.java:45) sur org.Chailter.catalina.core.ApplicationinjaDoFilter:F 235) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter (ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.platform.AdvancedDispatchFilter.doFilter (AdvancedDispatchFilter.java:49) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalFilter.internal java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:311) sur org.geoserver .filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) à org.springframework.security.web.access.intercept.FilterSecurityInterceptor.invoke(FilterSecurityInterceptor.java.java:116) à org.web.access.framework.org. .FilterSecurityInterceptor.doFilter(FilterSecurityInterceptor.java:83) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) sur org.filteroserver.Gesecurity.security. oServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) sur org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) sur org.Geoester. 68) à org.springframework.security.web.access.ExceptionTranslationFilter.doFilter(ExceptionTranslationFilter.java:113) à org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java.geo:72) à org. .filter.GeoServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) à org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java.java:323) à org.Serveo. :53) sur org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) sur org.geoserver.security. filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) sur org.springframework.security.web.authentication.www.BasicAuthenticationFilter.doFilter(BasicAuthenticationFilter.java:150) sur org.springframework.security.web.authentication.www.BasicAuthenticationFilter.doFilter(BasicAuthenticationFilter.java.java:150) sur Servorg.geter.Chatester.Nsecurity. doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerBasicAuthenticationFilter.Servo82erworkFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerBasicAuthenticationFilter.Servo82erworkFilter(GeoVaServerFrameworkFilter) .security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServertexterCompositeFilter.org.java.webter) .doFilter(SecurityContextPersistenceFilter.java:87) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerSecurityContextPersistenceFilter$1.doFilter (GeoServerSecurityContextPersistenceFilter.java:52) à org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) à org.geoserver.security.filter.GeoServer.Composite. springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) à org.springframework.security.web.FilterChainProxy.doFilter(FilterChainProxy.java:173) à org.geeoServer.security.GeoProxyFilter java:134) sur org.springframework.web.filter.DelegatingFilterProxy.invokeDelegate(DelegatingFilterProxy.java:346) sur org.springframework.web.filter.DelegatingFilterProxy.doFilter(DelegatingFilterProxy.java:259) sur org. .ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters .LoggingFilter.doFilter(LoggingFilter.java:75) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) org.geoserver.filters.GZIPFilter.doFilter(GZIPFilter.java:42) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilterChain(ApplicationFilterChain. java:206) sur org.geoserver.filters.SessionDebugFilter.doFilter(SessionDebugFilter.java:47) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilter .doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.FlushSafeFilter.doFilter(FlushSafeFilter.java:43) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java.java:235) sur org. catalina.core.ApplicationFilterChai n.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.vfny.geoserver.filters.SetCharacterEncodingFilter.doFilter(SetCharacterEncodingFilter.java:109) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilter:235Chain). .apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) à org.apache.catalina.core.StandardWrapperValve.invoke(StandardWrapperValve.java:233) à org.apache.catalina.core.StandardContextValve.invoketext(StandardWrapperValve.java:233) .java:191) sur org.apache.catalina.core.StandardHostValve.invoke(StandardHostValve.java:127) sur org.apache.catalina.valves.ErrorReportValve.invoke(ErrorReportValve.java:102) sur org.apache.catalina. core.StandardEngineValve.invoke(StandardEngineValve.java:109) sur org.apache.catalina.connector.CoyoteAdapter.service(CoyoteAdapter.java:293) sur org.apache.coyote.http11.Http11Processor.process(Http11Processor.java:859) sur org.apache.coyote.http11.Http11Protocol$Http11ConnectionHandler.process(Http11 Protocol.java:602) à org.apache.tomcat.util.net.JIoEndpoint$Worker.run(JIoEndpoint.java:489) à java.lang.Thread.run(Thread.java:701)

et pour la demande GML c'est

2014-11-27 14:57:00,669 INFO [geoserver.wfs] - Demande : getServiceInfo 2014-11-27 14:57:00,693 INFO [geoserver.wfs] - Demande : getFeature service = WFS version = 1.0.0 baseUrl = http://myserver.com:80/geoserver/ query[0] : typeName[0] = {http://www.myserver.com/bosh}mytest maxFeatures = 50 outputFormat = GML2 resultType = résultats 2014-11-27 14:57:00,696 ERREUR [geoserver.ows] - java.lang.IllegalArgumentException : nom de jeu de caractères nul sur java.nio.charset.Charset.lookup(Charset.java:448) sur java.nio.charset.Charset.forName(Charset .java:521) sur org.geoserver.wfs.xml.GML2OutputFormat.prepare(GML2OutputFormat.java:203) sur org.geoserver.wfs.xml.GML2OutputFormat.write(GML2OutputFormat.java:274) sur org.geoserver.wfs. WFSGetFeatureOutputFormat.write(WFSGetFeatureOutputFormat.java:190) sur org.geoserver.ows.Dispatcher.response(Dispatcher.java:935) sur org.geoserver.ows.Dispatcher.handleRequestInternal(Dispatcher.java:276) sur org.springframework.web .servlet.mvc.AbstractController.handleRequest(AbstractCo ntroller.java:153) sur org.springframework.web.servlet.mvc.SimpleControllerHandlerAdapter.handle(SimpleControllerHandlerAdapter.java:48) sur org.springframework.web.servlet.DispatcherServlet.doDispatch(DispatcherServlet.java:923) sur org.springframework .web.servlet.DispatcherServlet.doService(DispatcherServlet.java:852) à org.springframework.web.servlet.FrameworkServlet.processRequest(FrameworkServlet.java:882) à org.springframework.web.servlet.FrameworkServlet.doGet(FrameworkServlet.java :778) sur javax.servlet.http.HttpServlet.service(HttpServlet.java:617) sur javax.servlet.http.HttpServlet.service(HttpServlet.java:717) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter( ApplicationFilterChain.java:290) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) à org.geoserver.filters.ThreadLocalsCleanupFilter.doFilter(ThreadLocalsCleanupFilter.java:27.catalinacore.apache) .ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilter Chain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.SpringDelegatingFilter$Chain.doFilter(SpringDelegatingFilter.java:74) sur org.geoserver.wm .animate.AnimatorFilter.doFilter(AnimatorFilter.java:70) sur org.geoserver.filters.SpringDelegatingFilter$Chain.doFilter(SpringDelegatingFilter.java:70) sur org.geoserver.filters.SpringDelegatingFilter:SpringDelegatingFilter:SpringDelegatingFilter.java:70) org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) à org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) à org.geoserver.platform.AdvancedDispatchFilter(Adpatch.doFilter java:49) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.springframework.security.web .FilterChainProxy$Virt ualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:311) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) sur org.springframework.Security.web.accesser.intercepteurF java:116) sur org.springframework.security.web.access.intercept.FilterSecurityInterceptor.doFilter(FilterSecurityInterceptor.java:83) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServer.javaComposite:org .geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) à org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) à org.CompositeFilterFilterG .doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) sur org.springframework.security.web.access.ExceptionTranslationFilter.doFilter(ExceptionTranslationFilter.java:113) sur org.geoserver.secur ity.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) à org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:91) à org.VirtualFilterFilter. FilterChainProxy.java:323) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerAnonymousAuthenticationFilter.doFilter(GeoServerAnonymousAuthenticationFilter.java:53) sur org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter:Fx32 .security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) sur org.springframework.security.web.authentication.www.BasicAuthenticationFilter.doFilter(BasicAuthenticationFilter.java.java:150) sur orgFsecurity.CompositeFilter.java:150) $NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter.doFilter(GeoServerCompositeFilter.j ava:91) à org.geoserver.security.filter.GeoServerBasicAuthenticationFilter.doFilter(GeoServerBasicAuthenticationFilter.java:82) à org.springframework.security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(Filtersecurity:32xyserver). .filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:68) à org.springframework.security.web.context.SecurityContextPersistenceFilter.doFilter(SecurityContextPersistenceFilter.Java:87) GeoServerSecurityContextPersistenceFilter.java:52) sur org.geoserver.security.filter.GeoServerCompositeFilter$NestedFilterChain.doFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) sur org.geoserver.security.filter.GeoServer.CompositeFilterFilter(GeoServerCompositeFilter.java:72) sur org.geoserver.security.filter.GeoServer.CompositeFilterFilter .security.web.FilterChainProxy$VirtualFilterChain.doFilter(FilterChainProxy.java:323) sur org.springframework.security.web.FilterChainProx y.doFilter(FilterChainProxy.java:173) à org.geoserver.security.GeoServerSecurityFilterChainProxy.doFilter(GeoServerSecurityFilterChainProxy.java:134) à org.springframework.web.filter.springer.DelegatingFilterProxy.inFilter(GeoServerSecurityFilterChainProxy.java:134) à org.springframework.web.filter.springgate.DelegatingFilterProxy.inFilter .web.filter.DelegatingFilterProxy.doFilter(DelegatingFilterProxy.java:259) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.Chatcore.ApplicationFilter(ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:235) :206) sur org.geoserver.filters.LoggingFilter.doFilter(LoggingFilter.java:75) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain. doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.GZIPFilter.doFilter(GZIPFilter.java:42) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.catalina. .c ore.ApplicationFilterChain.doFilter (ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.SessionDebugFilter.doFilter (SessionDebugFilter.java:47) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.internalDoFilter.java:Chater235) .apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.geoserver.filters.FlushSafeFilter.doFilter(FlushSafeFilter.java:43) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterjavain.ApplicationFilterChain.internalDoFilter :235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.vfny.geoserver.filters.SetCharacterEncodingFilter.doFilter(SetCharacterEncodingFilter.java:109) sur org.apache.catalina.core. ApplicationFilterChain.internalDoFilter(ApplicationFilterChain.java:235) sur org.apache.catalina.core.ApplicationFilterChain.doFilter(ApplicationFilterChain.java:206) sur org.apache.catalina.core.StandardWrapperValve.invoke(StandardWrapper)atjava.java.java. org.apache.catalina.core.StandardContextValve.invoke(StandardContextValve.java:191) à org.apache.catalina.core.StandardHostValve.invoke(StandardHostValve.java:127) à org.apache.catalina.valves.ErrorReportValve.invoke.invoke ErrorReportValve.java:102) sur org.apache.catalina.core.StandardEngineValve.invoke(StandardEngineValve.java:109) sur org.apache.catalina.connector.CoyoteAdapter.service(CoyoteAdapter.java:293) sur org.apache.coyote .http11.Http11Processor.process(Http11Processor.java:859) sur org.apache.coyote.http11.Http11Protocol$Http11ConnectionHandler.process(Http11Protocol.java:602) sur org.apache.tomcat.util.net.JIo.Endpoint$Worker.Endpoint$ (JIoEndpoint.java:489) sur java.lang.Thread.run(Thread.java:701)

Lors de l'installation du nouveau Geoserver, la case Paramètres-> Activé avait été cochée en regard de l'espace de travail. Décocher cela a restauré ma capacité à exporter GeoJSON et GML.


Outils de filtrage

Utilisez les éléments ci-dessous pour filtrer les services en fonction de leurs capacités ou utilisez la recherche :

La libération annuelle de la superficie d'exploration pétrolière offshore fait partie de la stratégie du gouvernement visant à promouvoir l'exploration pétrolière et gazière offshore. Chaque année, le gouvernement invite les entreprises à soumissionner pour l'opportunité d'investir dans l'exploration pétrolière et gazière dans les eaux australiennes. La libération de superficie de 2020 se compose de 42 zones au large du Territoire du Nord, de l'Australie-Occidentale, de Victoria et des îles Ashmore et Cartier.

Ce service de carte Web fournit des visualisations d'ensembles de données préparés pour le portail de données de la feuille de route des investissements technologiques. Le service a été développé à l'aide de divers ensembles de données sur les gisements minéraux, l'emplacement des mines et l'emplacement des installations industrielles provenant de l'Australian's Identified Mineral Resources (2019), produit par Geoscience Australia (http://dx.doi.org/10.11636/1327- 1466.2018)

L'outil AMSIS Distance To calcule la distance jusqu'à une entité marine sélectionnée. La sortie est la distance à l'entité la plus proche de l'emplacement donné.

Les données contenues dans ce service ne font pas autorité et n'ont pas été mises à jour depuis 2006. Ce service Web contient les données héritées trouvées dans l'Australian Marine Spatial Information System (AMSIS) entre 2006 et 2015, avec une date de mise à jour de 2006. Pour honorer le accords de licence originaux avec les détenteurs de données, seul le WMS est disponible. Les utilisateurs devront contacter l'agence responsable des données pour vérifier la validité actuelle et spatiale.

Ce service Web affiche les zones ou les emplacements occupés par un développement urbain à haute densité existant ou des structures de bâtiment individuelles connues dans des emplacements périurbains et éloignés. Les données utilisées dans ce service sont de niveaux de couverture et de qualité variables puisqu'elles sont agrégées à partir de diverses sources. Le but prévu du service est de fournir des informations préliminaires de premier passage sur l'environnement urbain, les structures des bâtiments et leur distribution i.

AUSIMAGE Aerial Imagery Canberra 2014 est un service Web d'imagerie aérienne haute résolution (10 cm à 18 cm) sur Canberra et Queanbeyan, acquis en février et avril 2014. AUSIMAGE Aerial Imagery est un produit de données de Jacobs Group (Australia) Pty Ltd, publié par Geoscience Australia en tant que service de carte Web sous contrat de licence.

Il s'agit du service Web compilé des données environnementales marines sur la libération des superficies, qui doit être mis à jour chaque année avec la publication des superficies. Il contient les ensembles de données suivants accessibles au public, pour le 2016 Acreage Release - Marine Survey Towed-video Transects, Marine Sediments Database Samples, Australian Seascapes, Seabed Mud Content on the Northwest Shelf, Seabed Sand Content of the Northwest Shelf et Seabed Gravel Content of the Plateau du Nord-Ouest.

Ce service Web présente des projets et des centres de recherche australiens sur l'hydrogène qui sont activement en phase d'investigation, de construction ou d'exploitation, et qui s'alignent sur les méthodes de production d'hydrogène vert décrites dans la stratégie nationale australienne sur l'hydrogène. Le but de cet ensemble de données est de fournir un aperçu détaillé de l'activité de l'hydrogène à travers l'Australie, et comprend des données de localisation, des détails sur l'opérateur/l'organisation et des descriptions pour tous les hydrog.

API de ressources en ligne pour les ensembles de données spatiales AusPIX-enable (DGGS enable) pour les petites régions d'Australie. L'API principale acceptera votre fichier geojson, complet avec les attributs de données, AusPIX DGGS l'activera et renverra en téléchargement, la sortie finie. Le téléchargement inclut les fonctionnalités et les attributs contenus dans le fichier source, de sorte que les données sont en fait activées pour AusPIX. Des composants lisibles manuellement et par machine sont disponibles. Une autre (2e) API "test map" A.

Ce service présente les services de données sortants de l'outil de coordination AusSeabed. L'outil de coordination fournit deux services de données, la couche d'informations sur l'enquête à venir et la couche d'informations sur les priorités nationales. Couche d'enquête à venir Cette couche présente l'étendue des enquêtes prévues qui seront entreprises dans les années à venir dans la région maritime australienne. Ce service web a pour but de diffuser des informations sur upco.

Pas à jour - Ce service a été déprécié en faveur de l'époque 2019, qui comprend des modifications reflétant les nouveaux accords de frontière avec le Timor-Leste, qui sont entrés en vigueur le 30 août 2019. La loi sur les mers et les terres submergées (SSLA) est la loi australienne. législation qui fournit le cadre permettant à l'Australie de déclarer les lignes de base, les limites et les zones prévues par les six premières parties de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Celles-ci .

Pas à jour - Ce service a été déprécié en faveur de l'époque 2019, qui comprend des modifications reflétant les nouveaux accords de frontière avec le Timor-Leste, qui sont entrés en vigueur le 30 août 2019. La loi sur les mers et les terres submergées (SSLA) est la loi australienne. législation qui fournit le cadre permettant à l'Australie de déclarer les lignes de base, les limites et les zones prévues par les six premières parties de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Celles-ci .

Le service Web Australian Bathymetry and Topography comprend la topographie de l'Australie et la bathymétrie de la zone économique exclusive australienne adjacente. La zone sélectionnée n'inclut pas les données de la juridiction maritime australienne au large du territoire des îles Heard et McDonald et du territoire antarctique australien. Les données bathymétriques de 2009 ont été compilées par Geoscience Australia à partir de données multifaisceaux et monofaisceaux, et en même temps.

Le service contient les environnements géomorphologiques côtiers australiens, utilisés pour soutenir une évaluation nationale des risques côtiers. Il décrit l'emplacement et l'étendue des environnements géomorphologiques primaires (à la fois dispositionnels et d'érosion) présents le long de la côte australienne et les processus agissant sur les caractéristiques à l'intérieur. C'est un service mis en cache avec une projection Web Mercator.

Le service contient les classifications des sous-types de relief de géomorphologie côtière australienne, utilisées pour soutenir une évaluation nationale des risques côtiers. Il décrit l'emplacement et l'étendue des sous-types de relief identifiables à des échelles comprises entre 1:25 000 et 1:10 000. Il fournit également des détails supplémentaires sur le type de relief, avec une référence particulière à la stabilité des caractéristiques (par exemple, les types de dunes) et à la mobilité (par exemple, les types de canaux). C'est un service mis en cache avec un Web Mercator.

Le service contient les classifications des sous-types de relief de géomorphologie côtière australienne, utilisées pour soutenir une évaluation nationale des risques côtiers. Il décrit l'emplacement et l'étendue des sous-types de relief identifiables à des échelles comprises entre 1:25 000 et 1:10 000. Il fournit également des détails supplémentaires sur le type de relief, avec une référence particulière à la stabilité des caractéristiques (par exemple, les types de dunes) et à la mobilité (par exemple, les types de canaux). C'est un service mis en cache avec un Web Mercator.

Le service contient l'Australian Coastal Geomorphology Scale Guide, utilisé pour soutenir une évaluation nationale des risques côtiers. Il comprend les étendues de divers produits de cartographie côtière reclassés. C'est un service mis en cache avec une projection Web Mercator.

Le service contient la ligne intelligente de géomorphologie côtière australienne, utilisée pour soutenir une évaluation nationale des risques côtiers. La « Smartline » est une représentation des caractéristiques géomorphologiques situées à moins de 500 m du rivage, désignées par la ligne des hautes eaux. Le service comprend des thèmes de géomorphologie et des classes de stabilité.

L'Australian Coastal Sediment Compartments Web Service fournit une classification spatiale hiérarchique pertinente pour l'évaluation du mouvement des sédiments dans la zone côtière australienne, et représente un outil pour aider à la planification et à la gestion côtières. Des couches de données spatiales supplémentaires produites au cours du développement des compartiments sont fournies à titre de référence.

Les données de prévision numérique du temps (NWP) de l'Australian Community Climate and Earth-System (ACCESS) sont mises à disposition par le Bureau of Meteorology pour les abonnés enregistrés tels que GA. Le modèle ACCESS-C3 (City) est un modèle de prévision uniquement exécuté toutes les 6 heures et se compose de coordonnées de grille couvrant les domaines autour de Sydney, Victoria et la Tasmanie, Brisbane, Perth, Adélaïde et Darwin. Le système ACCESS Impact Modeling (ACCESS-IM) utilise les informations de l'ACC.

Ce service de carte Web fournit les emplacements et l'état, au 30 juin 2020, des mines australiennes en exploitation, des mines en cours de développement, des mines en soins et entretien et des gisements de ressources associés aux minéraux critiques. Les mines en développement sont des gisements où le projet a une étude de faisabilité positive, le développement a commencé ou toutes les approbations ont été reçues. Les mines sous entretien et maintenance et les gisements de ressources sont basés sur des ressources connues.

Ce service sera mis hors service le 19/4/2021 et ne sera pas remplacé. Ce service présente une agrégation des données de la plate-forme australienne d'information sur l'exposition (AEIP) au niveau de la zone de gouvernement local (LGA) et des zones statistiques standard de géographie statistique australienne (SA1), en tant que couches de service Web distinctes. Les informations d'exposition à l'intérieur de ces limites de polygones géographiques sont les mêmes informations d'exposition accessibles via l'AEIP, .

Ce service fournira des descriptions et des images des stations de l'Australian Fundamental Gravity Network (AFGN) aux Gravity Surveyors et au grand public. L'Australian National Gravity Database (ANGD) est étayée par l'AFGN, qui fournit les données pour les levés gravimétriques menés dans toute l'Australie. L'AFGN est un réseau de stations de base gravimétriques marquées et documentées en permanence qui permettent aux levés gravimétriques de lier leurs levés à un consi.

La base de données des provinces géologiques australiennes contient des descriptions et des étendues spatiales des éléments géologiques fondamentaux du continent australien et des environs du large. Les types de provinces comprennent les bassins sédimentaires, les provinces tectoniques telles que les cratons et les orogènes, les provinces ignées et les provinces métallogéniques. Les données spatiales ont été capturées en grande partie à une échelle d'environ 1:1M pour une utilisation prévue entre 1:2M et 1:5M.

Le service de carte de couverture terrestre comprend des informations dérivées de l'ensemble de données sur la couverture terrestre dynamique (2000-2008) contenant des informations sur l'indice de végétation amélioré (EVI). Le service fournit une base de référence pour identifier et rendre compte des changements et des tendances de la couverture et de l'étendue de la végétation. Il s'agit d'un service mis en cache avec une projection Web Mercator.

Le service comprend un aperçu du littoral australien. Les informations ont été dérivées des données topographiques Geodata 3 250K 2007, avec une échelle nominale de 1:250 000. Il s'agit d'un service mis en cache avec une projection Web Mercator.

Ce service Web donne accès à l'Australian Stratigraphic Units Database (ASUD), l'autorité nationale sur les noms stratigraphiques en Australie. La base de données est gérée par Geoscience Australia au nom de l'Australian Stratigraphy Commission, un comité permanent de la Geological Society of Australia. Dans la mesure du possible, ce service est conforme à la norme de transfert de données GeoSciML v4.1.

Le service Australian Submarine Canyons identifie l'emplacement de 753 canyons sous-marins entourant l'Australie continentale et ses territoires externes, avec les métriques associées.

Ce service fournit l'hydrologie de surface australienne, y compris les caractéristiques naturelles et artificielles telles que les cours d'eau (y compris les chemins d'écoulement directionnels), les lacs, les barrages et autres plans d'eau. Les informations ont été dérivées de la base de données d'hydrologie de surface, avec une échelle nominale de 1:250 000. Les bassins et bassins versants nationaux sont une représentation topographique nationale des zones de drainage à travers le paysage. Chaque bassin est constitué de plusieurs bassins versants.

Le service de carte de base topographique australienne est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. La carte est une représentation de la spécification topographique Geoscience Australia 250k et présente une représentation graphique détaillée des caractéristiques qui apparaissent à la surface de la Terre. Ces caractéristiques comprennent des thèmes culturels, hydrographiques et de relief. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.

Le service de carte Web National Bathymetry Derivatives Map of Australia contient des dérivés bathymétriques à l'échelle nationale - bathymétrie et topographie ombrées, pente, aspect, relief topographique et rugosité topographique, qui peuvent être téléchargés sur le site Web de Geoscience Australia. Ces dérivées bathymétriques ont été dérivées de la grille australienne de bathymétrie et de topographie, juin 2009. Chaque ensemble de données est quadrillé à une résolution de 9 secondes d'arc (c.

Ce service de carte Web fournit des visualisations d'installations de batteries à grande échelle en service connectées au système électrique du marché national de l'énergie (NEM) dans l'est et le sud-est de l'Australie. Données compilées à partir de l'Australian Energy Market Operator (AEMO).

Il s'agit d'un service Web Open Geospatial Consortium (OGC) donnant accès à un sous-ensemble de données d'échantillons géoscientifiques australiens détenus par Geoscience Australia. Le sous-ensemble concerne actuellement spécifiquement les forages australiens.

Il s'agit d'un service Web Open Geospatial Consortium (OGC) permettant d'accéder aux données des forages australiens onshore et offshore. Ce service web est destiné à compléter le service web de forage GeoSciML-Portrayal v4.0, en donnant accès aux données dans une structure simple et non standardisée. Les données de forage comprennent les forages minéraux, les puits de pétrole et les puits d'eau ainsi qu'une variété d'autres types. L'ensemble de données a été limité à la terre ferme.

Il s'agit d'un service Web Open Geospatial Consortium (OGC) permettant d'accéder aux données de forage australiens onshore et offshore conformes à la spécification GeoSciML version 4.0. Les données de forage comprennent les forages minéraux, les puits de pétrole et les puits d'eau ainsi qu'une variété d'autres types. L'ensemble de données a été limité aux forages australiens onshore et offshore, et aux forages qui ont le potentiel de soutenir des enquêtes géologiques et a.

Ce service Web affiche les résultats d'une enquête marine menée par Geoscience Australia dans les eaux du Commonwealth du nord-est du bassin de Browse (sous-bassin de Caswell) entre le 9 octobre et le 9 novembre 2014. Les codes supplémentaires GA-0345 et GA-0346 font référence à Les codes internes de Geoscience Australia (GA) et TAN1411 est le numéro d'enquête du navire donné par le RV Tangaroa pour 2014.

Le système d'index de tuiles d'évaluation et de planification de l'infrastructure carbone (CIAP) est un ensemble d'index de tuiles imbriqués à des échelles de 1:25000 à 1:10000000 basées sur les index cartographiques ICSM. Le produit a été généré pour une utilisation à l'échelle nationale sur la base de la projection GDA94. Ce produit prend en charge le meilleur système d'information disponible (BAIS) tel qu'il est utilisé par l'application CIAP.

Ce service est conçu pour être utilisé dans l'application Carbon Capture and Storage pour une représentation visuelle 3D. Il s'agit d'un service d'élévation qui représente 800 m en dessous de la mission de topographie radar de la navette du modèle numérique d'élévation (DEM) (SRTM) 1 seconde au-dessus du service australien de topographie bathymétrique. Ceci est utilisé comme une jauge de base pour déterminer où le CO2 devrait avoir une pression suffisante pour être converti en un super fluide.

Cet ensemble de données polygonales contient les bassins sédimentaires d'Australie classés en fonction de leur potentiel de stockage de CO2. Voir le rapport National Carbon Mapping and Infrastructure Plan Australia pour plus de détails.

Ce service Web contient le levé bathymétrique de Casey Station qui affiche une grille bathymétrique continue d'une résolution de 1 m. Le relevé GA-0348, acquis par Geoscience Australia, la Marine royale australienne et la Division antarctique australienne (AAD) à bord du navire de recherche Howard Burton du 23 décembre 2014 au 27 janvier 2015. De plus amples détails sur la lignée des données peuvent être trouvé avec la base de données associée.

Ce service Web combine deux enquêtes GA-4415 et GA-0348. Le levé bathymétrique de Casey Station affiche une grille bathymétrique continue d'une résolution de 1 m. De plus amples détails sur la lignée des données peuvent être trouvés dans la base de données associée. Ce service Web est publié avec l'autorisation du PDG de Geoscience Australia.

L'outil Découper et Zip prend une étendue de polygone en entrée comme entrée WKT et délimite les classes d'entités requises répertoriées. Les données sont référencées à partir de sa propre base de données avec toutes les couches projetées à 4326 référence spatiale. La sortie est une géodatabase fichier compressée avec un fichier texte de copyright inclus.

L'outil d'évaluation des critères prend le chemin ou la zone d'entrée créé par l'utilisateur et les variables d'entrée choisies pour générer une surface de carte thermique, une surface KML, une surface KMZ et un rapport PDF. Ce service est spécifiquement destiné à être utilisé dans l'application de capture et de stockage du carbone.

Ce service correspond aux entrées de traitement utilisées dans le service de géotraitement Criteria Assessment. Ce service est spécifiquement destiné à être utilisé dans l'application de capture et de stockage du carbone.

Le service DMCii Mosaic présente un échantillon d'images capturées par le satellite UK2-DMC entre décembre 2011 et avril 2012.

Défense interdite et zones d'entraînement. Ces données se rapprochent des emplacements des zones interdites par la Défense et des zones d'entraînement. Les données incluses dans ce service sont uniquement indicatives et ne doivent pas être utilisées pour une planification détaillée. Pour 10.2 Serveur 2016

Ce service contient la limite et l'étendue de l'Australie du Nord, comme indiqué dans le Livre blanc 2015 sur le développement de l'Australie du Nord. (voir http://northernaustralia.gov.au/page/publications)

Le service Web Digital Earth Australia Hotspots a été développé dans le cadre du système national de surveillance des feux de brousse Digital Earth Australia Hotspots. Le service fournit des données de points chauds dérivées d'un (nombre croissant) d'instruments satellites qui détectent la lumière dans les longueurs d'onde thermiques. La couleur du point représente l'heure à laquelle le Hotspot a été observé pour la dernière fois par un satellite passant (par exemple 0-2 heures). La couleur n'indique pas la gravité. Ty.

Ce service représente une combinaison de deux produits de données, le jeu de données DEM_SRTM_1Second et le jeu de données Australian_Bathymetry_Topography. Ce service a été créé pour soutenir le projet CO2SAP (application de stockage de Co2) afin de créer un graphique d'élévation de transect au sein de l'application. Ces données ne sont pas disponibles sous forme de jeu de données à télécharger en tant que produit Geoscience Australia. Le service DEM_SRTM_1Second représente le modèle national d'élévation numérique (DE.

Ce service représente le modèle numérique d'élévation (DEM) de 25 mètres, avec une couverture nationale. Il est dérivé du LiDAR fusionné et de divers projets. De nouvelles données seront ajoutées au service dès qu'elles seront disponibles.

Ce service représente le modèle numérique d'élévation (DEM) de 5 mètres, avec une couverture nationale. Il est dérivé du LiDAR fusionné et de divers projets. De nouvelles données seront ajoutées au service dès qu'elles seront disponibles.

Ce service représente le produit National Digital Elevation Model (DEM) 1 seconde Smoothed Aspect, dérivé du National Smoothed Digital Elevation Model SRTM 1 seconde. L'aspect mesure la direction dans laquelle une pente de surface terrestre fait face.La direction est exprimée en degrés depuis le nord.

Ce service représente le produit National Digital Elevation Model (DEM) 1 seconde pourcentage de pente, dérivé du National DEM SRTM 1 seconde. La pente mesure l'inclinaison de la surface terrestre par rapport à l'horizontale. Le pourcentage de pente représente cette inclinaison comme le rapport entre le changement de hauteur et la distance.

Ce service représente le produit national DEM 1 Second Hydrologically Enforced dérivé du National DEM SRTM 1 Second et National Cours d'eau, lacs et réservoirs

Ce service représente le produit National Digital Elevation Model (DEM) 1 Second dérivé du National DEM SRTM 1 Second. Le MNT représente la topographie de la surface du sol, avec des caractéristiques de végétation supprimées à l'aide d'un processus automatique soutenu par plusieurs cartes de végétation.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service australien de cartes topographiques est une couverture de jeu de données national homogène pour l'ensemble de l'Australie. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. La carte Web s.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service de carte Web australienne topographique est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. Le Web m.

Ce service a été créé spécifiquement pour être affiché sur la carte nationale et la symbologie affichée peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service comprend des éléments hydrologiques de surface naturels et artificiels, tels que des cours d'eau (y compris des voies d'écoulement directionnelles), des lacs, des barrages et d'autres plans d'eau et thèmes marins. Les données proviennent des données topographiques et des données hydrologiques de surface de Geoscience Australia 250K. Le service contient la couche .

Ce service a été créé spécifiquement pour être affiché sur la carte nationale et la symbologie affichée peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Les informations incluses dans le service incluent les emplacements linéaires pour l'hydrologie de surface, y compris les caractéristiques naturelles et artificielles telles que les cours d'eau (y compris les chemins d'écoulement directionnels), les lacs, les barrages et autres plans d'eau et thèmes marins. Les données proviennent de Geoscience Australia 250K Topograph.

Ce service a été créé spécifiquement pour être affiché sur la carte nationale et la symbologie affichée peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Les informations incluses dans le service incluent les emplacements des points pour l'hydrologie de surface, y compris les caractéristiques naturelles et artificielles telles que les cours d'eau (y compris les chemins d'écoulement directionnels), les lacs, les barrages et autres plans d'eau et thèmes marins. Les données proviennent de Geoscience Australia 250K Topographi.

Ce service a été créé spécifiquement pour être affiché sur la carte nationale et la symbologie affichée peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Les informations incluses dans le service comprennent les emplacements des polygones/zones pour l'hydrologie de surface, y compris les caractéristiques naturelles et artificielles telles que les cours d'eau (y compris les voies d'écoulement directionnelles), les lacs, les barrages et autres plans d'eau et thèmes marins. Les données proviennent de Geoscience Australia 250K Top.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. Le service de carte Web australienne topographique est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. La carte p.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service de carte Web australienne topographique est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. Le Web m.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service de carte Web australienne topographique est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. Le Web m.

Ce service a été créé spécifiquement pour l'affichage dans la carte nationale et la symbologie choisie peut ne pas convenir à d'autres applications cartographiques. Le service de carte Web australienne topographique est une couverture de jeu de données national transparente pour l'ensemble de l'Australie. Ces données sont les mieux adaptées aux applications graphiques. Ces données peuvent varier considérablement en qualité selon la méthode de capture et les spécifications de numérisation en place au moment de la capture. Le Web m.

Ce service Web contient une sélection de produits raster de télédétection utilisés dans le projet Exploring for the Future (EFTF) East Kimberley Groundwater Project. Les produits sélectionnés ont été dérivés des données LiDAR, Landsat (5, 7 et 8) et Sentinel-2. Les ensembles de données comprennent : 1) modèle numérique d'élévation (MNE) en mosaïque de 5 m avec relief ombré 2) classes de strate et de substrat de structure de la végétation 3) indice de végétation par différence normalisée (NDVI) 20e, 50e et 80e p.

Il s'agit d'un service de carte Web pour les données d'estimation des surfaces géologiques et géophysiques (EGGS). Les données proviennent de mesures magnétiques et de forages de la profondeur des surfaces et limites stratigraphiques et chronostraigraphiques.

Le service contient la carte 2013 Earthquake Hazard, sous forme de raster et de contours. Cette carte montre l'accélération maximale du sol (période spectrale de réponse de 0,01 seconde) sur la roche attendue pour une période de retour de 500 ans, en unités de g, évaluée pour la moyenne géométrique des composantes horizontales. La carte est la plus proche en termes de période de retour et de période spectrale de réponse de la carte actuelle des risques sismiques de la norme australienne AS1170.4-2007.

Le service Web Exploring for the Future Project Areas décrit l'étendue spatiale des travaux de projet entrepris dans le cadre de l'initiative de 100,5 millions de dollars de Geoscience Australia dédiée à l'augmentation des investissements dans l'exploration des ressources en Australie. Chaque étendue de zone de projet a été générée en agrégeant tous les sites de travail du projet dans un polygone d'enveloppe. Une dépense indicative pour chacun des projets est également indiquée.

Ce service Web fournit des liens pour accéder aux images et aux documents de toutes les données d'entités géologiques ou géophysiques fournies par des services d'entités complémentaires pour ces données, y compris, mais sans s'y limiter : les forages, les sites de terrain, les structures, les unités stratigraphiques, les échantillons, les mines, les gisements minéraux et les occurrences minérales, ainsi que les descriptions de ces objets.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données sur les principales centrales électriques, les sous-stations de transport et les lignes de transport d'électricité. Ces ensembles de données présentent les emplacements spatiaux de toutes les entités connues en Australie.

Ce service Web permet d'accéder à l'ensemble de données Foundation Facilities Points. Il contient la localisation spatiale des données accessibles au public montrant les hôpitaux privés et publics, les établissements de soins pour personnes âgées, les établissements d'enseignement et les établissements de gestion des urgences.

Le service de carte Web Surface Geology fournit deux couvertures nationales transparentes de la géologie du substratum rocheux et de surface australienne, compilées à l'échelle 1:1 million (s'affiche uniquement à des échelles inférieures à 1:1500000) et à l'échelle 1:2,5 million (s'affiche uniquement à des échelles supérieures à 1:1500000). Il contient également des régions géologiques à l'échelle 1:5 million et une géologie métamorphique. Le service représente des unités de substratum rocheux affleurantes ou quasi-affleurantes, et non consolidées ou pauvres.

Ce service Web présente des sites potentiels de séquestration géologique et a été compilé dans le cadre du programme GEODISC du Australian Petroleum Cooperative Research Centre (1999-2002).

Le service Australian Gazetteer fournit des informations faisant autorité sur l'emplacement et l'orthographe des noms de lieux approuvés. L'Australian Gazetteer est un sous-ensemble d'informations détenues par les autorités compétentes en matière de nommage des États, des territoires et du Commonwealth. Des informations supplémentaires faisant autorité ont également été obtenues auprès du Service hydrographique australien, de la Division antarctique australienne et de Geoscience Australia.

Ce service Web permet d'accéder à la base de données ISOTOPE de Geoscience Australia (GA) contenant des données d'âge et d'isotopes compilées à partir d'une gamme de sources publiées et non publiées (GA et non-GA). Le service Web comprend des couches de points (WFS, WMS, WMTS) avec des informations sur l'âge et les attributs isotopiques de la base de données ISOTOPE, et des couches raster (WMS, WMTS, WCS) comprenant les grilles de l'Atlas isotopique qui sont des interpolations de l'âge et de l'isotope localisés.

Ce service d'entités Web (WFS) de l'OGC fournit des observations géologiques et des descriptions d'échantillons provenant de sites de terrain associés aux études de cartographie géologique de GA en Australie et en Antarctique. Les descriptions comprennent des informations sur la lithologie, les unités stratigraphiques, l'altération, les mesures structurelles et de nombreux autres attributs géologiques. Dans la mesure du possible, ce service est conforme à la norme de données GeoSciML version 4.1.

Ce service de carte Web (WMS) de l'OGC fournit des observations géologiques et des descriptions d'échantillons provenant de sites de terrain associés aux études de cartographie géologique de GA en Australie et en Antarctique. Les descriptions comprennent des informations sur la lithologie, les unités stratigraphiques, l'altération, les mesures structurelles et de nombreux autres attributs géologiques. Dans la mesure du possible, ce service est conforme à la norme de données GeoSciML version 4.1.

Le service Web des caractéristiques géomorphologiques de la juridiction marine australienne rassemble divers ensembles de données produits par Geoscience Australia qui décrivent la distribution et les types de caractéristiques géomorphologiques trouvées sur les fonds marins de la juridiction marine australienne. Cette juridiction couvre la zone économique exclusive de l'Australie, y compris les îles et territoires au large. Les caractéristiques géomorphologiques ont été identifiées en utilisant les meilleures données bathymétriques disponibles avec.

Des données bathymétriques et géophysiques accessibles au public ont été utilisées pour cartographier les caractéristiques géomorphologiques de la marge continentale de l'Antarctique et des bassins océaniques adjacents à des échelles de 1 à 2 millions. Les principaux ensembles de données bathymétriques utilisés étaient la bathymétrie satellitaire GEBCO08 et ETOPO2 (Smith & Sandwell 1997), en plus des lignes sismiques dans les zones clés. Vingt-sept unités géomorphologiques ont été identifiées sur la base de l'interprétation de la bathymétrie du fond marin avec des polygones numérisés.

Web Map Service of Geoscience Grilles géophysiques nationales australiennes pour le magnétisme, la gravité et la radiométrie. Le service contient également des aperçus et des descriptions des levés géophysiques aéroportés utilisés pour compiler les grilles magnétiques et radiométriques.

Ce service de carte Web de l'OGC fournit les étendues géographiques et les métadonnées descriptives des ensembles de données géophysiques de toutes les études menées ou gérées par Geoscience Australia et ses agences précédentes, ainsi que des agences d'études géologiques des États et des territoires. Les ensembles de données comprennent des données gravimétriques, magnétiques, radiométriques et électromagnétiques, ainsi que des données d'altitude recueillies lors de levés géophysiques.

Ce service Web contient des données géospatiales marines détenues par Geoscience Australia. Il comprend des données maillées de bathymétrie et de rétrodiffusion ainsi que des couches dérivées, des informations sur la couverture bathymétrique, des zones prioritaires de collecte de bathymétrie et de planification, des données sur les sédiments marins et d'autres produits dérivés. Il contient également les données bathymétriques à 150 m et à résolution optimale, sonar à balayage latéral (SSS) à 5 m et sonar à ouverture synthétique (SAS) collectées au cours des phases 1 et 2 marines.

Ce service de catalogue OGC pour le Web (CSW) donne accès au catalogue officiel de ressources géoscientifiques et géospatiales de Geoscience Australia. Le catalogue de produits Geoscience Australia contient des métadonnées conformes à la norme de métadonnées d'informations géographiques ISO 19115-1, décrivant les types de ressources, notamment les ensembles de données, les publications, les services, les modèles, les logiciels, etc. Le CSW fournit une interface basée sur des normes permettant aux machines de rechercher un.

Ce service Web OGC WMS (généré par Geoserver) sert les données de la base de données Geoscience Australia Rock Properties. La base de données stocke les résultats des mesures des propriétés physiques des spécimens de roche et de régolithe, y compris des propriétés telles que la densité de masse, la susceptibilité magnétique, la rémanence magnétique et la conductivité électrique. La base de données enregistre également des informations sur le processus analytique telles que les détails de la méthode et de l'instrument lorsque cela est possible.

Geoscience Australia a mené une étude sismique marine (GA-0352) sur diverses zones du bassin du Gippsland, du 5 au 24 avril 2015, par le navire Gardline CGG MV Duke. Ce service comprend toutes les données bathymétriques collectées au cours de l'enquête, les données étant également disponibles en téléchargement gratuit sur le site Web de Geoscience Australia. L'objectif de l'enquête était d'acquérir des données sismiques 2D préconcurrentielles standard de l'industrie, Multi-bea.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données numériques géologiques, hydrogéologiques et hydrochimiques qui ont été publiés par Geoscience Australia pour le Grand Bassin Artésien (GAB).

Ce service web affiche l'élévation de la nappe phréatique du Grand Bassin Artésien. Cet ensemble de données et les métadonnées associées peuvent être obtenus sur www.ga.gov.au, en utilisant le numéro de catalogue 75830.

Le service Web de relevé sismique 2D du sous-bassin de Houtman affiche sept grilles bathymétriques transparentes d'une résolution de 15 m (eau peu profonde) et de 25 m (eau profonde).

Geoscience Australia et ses prédécesseurs ont analysé l'hydrochimie de l'eau prélevée dans les forages (à la fois les eaux interstitielles et les eaux souterraines), les caractéristiques de surface et les eaux de pluie. L'échantillonnage a été effectué lors de projets de forage ou de surveillance, et cet ensemble de données représente un sous-ensemble important d'analyses stockées. La chimie de l'eau, y compris les données isotopiques, est essentielle pour mieux comprendre les origines, les âges et la dynamique des eaux souterraines, les processus tels que la recharge et la .

Ce service de carte Web fournit des visualisations d'ensembles de données utilisés comme entrées dans l'analyse des régions potentielles de production d'hydrogène en Australie. Le service a été développé à l'aide d'ensembles de données provenant du ministère de l'Environnement et de l'Énergie, PSMA Australie, Garrad Hassan Pacific Pty. Ltd., Australian Bureau of Meteorology, Department of Resources Energy and Tourism, Queensland Department of Employment, Economic Development and Innovation, .

Ce service de carte Web fournit des visualisations des résultats des cinq scénarios évalués dans l'analyse des régions potentielles de production d'hydrogène en Australie. Les ensembles de données utilisés comme intrants dans l'analyse de la prospectivité de la production d'hydrogène proviennent du ministère de l'Environnement et de l'Énergie, PSMA Australie, Garrad Hassan Pacific Pty. Ltd., Australian Bureau of Meteorology, Department of Resources Energy and Tourism, Queensland Depa.

Ce service affiche les principales divisions hydrogéologiques d'Australie produites à partir de la carte d'hydrogéologie de l'Australie à l'échelle 1:5 000 000 (Jacobsen et Lau, 1987).

Le service Identifier_Tool inclut l'ensemble clé de couches d'infrastructure inclus dans les outils de géotraitement LeastCostPath et ClipAndZip. La requête d'identification utilise une tolérance dynamique et renvoie des fonctionnalités, notamment la géométrie au format JSON.

Le Web Feature Service est construit à partir des tables WEB_ALL_GEOCHEMISTRY et WEB_FINALISED_GEOCHEMISTRY hébergées dans le schéma GEOCHEM d'oraprod. Ce service fournira une distribution spatiale des attributs de l'échantillon ainsi qu'une distribution spatiale de la composition analytique des échantillons en ce qui concerne les éléments majeurs, les éléments mineurs et les éléments des terres rares.

L'Australian Geothermal Association a compilé des données sur la capacité installée des systèmes géothermiques et géothermiques à utilisation directe en Australie, y compris les pompes à chaleur géothermiques à grande échelle et les applications sédimentaires chaudes jusqu'en décembre 2018. Les systèmes aquifères sédimentaires chauds à utilisation directe à grande échelle comprennent des systèmes pour chauffer des piscines ou fournir des systèmes de chauffage hydronique. Dans les systèmes géothermiques, la Terre agit comme une source de chaleur ou un puits de chaleur.

Ce service de carte Web fournit des visualisations des ensembles de données utilisés comme entrées dans l'analyse du potentiel de gisements de sulfure Ni-Cu-PGE hébergés dans des intrusions tholéiitiques en Australie, et les résultats qui en résultent. Les ensembles de données inclus dans ce service couvrent les quatre composantes du système minéral incorporées dans le modèle conceptuel pour la formation des gisements de sulfures Ni-Cu-PGE hébergés dans des intrusions tholéiitiques : (1) sources d'énergie ou moteurs de la formation du minerai.

Le service Web Major Crustal Boundaries affiche les résultats synthétisés de plus de 30 ans d'acquisition de données de réflexion sismique profonde à travers l'Australie, où des ruptures majeures à l'échelle de la croûte ont été interprétées dans les profils de réflexion sismique, souvent considérées comme des sutures reliques entre différents blocs de la croûte. . La couverture étendue des profils sismiques offre maintenant l'opportunité de construire une carte des principales limites crustales acros.

Le Marine Survey Geomorphology Web Map Service contient les cartes géomorphologiques interprétées à l'échelle locale (1:10 000) disponibles en téléchargement sur le site Web de Geoscience Australia. Ces cartes géomorphologiques interprétées ont été produites pour de nombreux programmes d'études marines menés dans les eaux continentales australiennes et antarctiques par Geoscience Australia et nos collaborateurs. Les couches sont regroupées par enquête ou région et, le cas échéant, incluent à la fois le géo.

Le service de carte Web de rétrodiffusion multifaisceaux de Marine Survey contient les grilles de rétrodiffusion multifaisceaux de la plus haute résolution disponibles en téléchargement sur le site Web de Geoscience Australia. Ces grilles de rétrodiffusion ont été collectées au cours de nombreux programmes de relevés multifaisceaux menés dans les eaux continentales australiennes et antarctiques par Geoscience Australia et nos collaborateurs. Les couches sont regroupées par levé ou région et, lorsqu'elles sont disponibles, incluent à la fois la géoscience Aust.

Le service de carte Web de bathymétrie multifaisceaux Marine Survey contient les grilles bathymétriques multifaisceaux de la plus haute résolution disponibles en téléchargement sur le site Web de Geoscience Australia. Ces grilles bathymétriques ont été collectées au cours de nombreux programmes de relevés multifaisceaux menés dans les eaux continentales australiennes et antarctiques par Geoscience Australia et nos collaborateurs. Les couches sont regroupées par levé ou par région et, le cas échéant, elles incluent à la fois Geoscience Austral.

Le service OGC des gisements minéraux et des ressources minérales fournit des données de la base de données OZMIN de Geoscience Australia dans EarthResourceML 2.0 et ERML Lite 1.0 et les couches contextuelles associées dans des formats WMS et WFS simples.

Ce service contient les cartes NATMAP à l'échelle 1:250 000, du DVD NATMAP Digital Maps 2008. La carte en mosaïque unique à grande échelle couvre l'ensemble du continent et est basée sur la projection géographique Geocentric Datum of Australia 1994 (GDA94). Les cartes ont été révisées à l'aide de diverses sources de données, notamment des images satellite SPOT et Landsat, d'autres informations d'agences gouvernementales et des données fournies par des entreprises privées et des particuliers. L'origine.

Le service Web NEXIS (National Exposure Information System) sur la densité des habitations résidentielles est un ensemble de quatre couches raster représentant la densité des habitations résidentielles à travers l'Australie à différentes échelles et résolutions.

Zone de polygone de relevé sismique 3D. Les données de cette couche ne contiennent que des informations de haut niveau concernant les enquêtes individuelles, pas l'enquête elle-même. Les données du NOPIMS sont fournies par l'industrie pétrolière. Les données NOPIMS ne concernent que le pétrole offshore qui appartient au Commonwealth. Une étude sismique bidimensionnelle (3D) est une méthode d'exploration utilisée pour capturer des données sismiques sous la surface de la Terre. La sismique 3D fournit des informations continues sur les sous-marins.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données des installations nationales de l'aviation, représentant les emplacements spatiaux des centres de services de la circulation aérienne, ainsi que toutes les tours de contrôle de l'aviation, les principaux hangars, les principaux dépôts de carburant, les principaux terminaux et les installations de lutte contre l'incendie et de sauvetage situés en Australie, complété par l'attribution de fonctionnalités

Le service National Base Map fournit une cartographie couleur topographique transparente pour l'ensemble de l'Australie, y compris les îles extérieures de Norfolk, les îles Lord Howe et Macquarie, les territoires externes de Cocos (Keeling), les îles Christmas, Heard et McDonald et le territoire antarctique australien. Le service se compose de données provenant de Geoscience Australia, de la division antarctique australienne et d'OpenStreetMap. Les données pour l'île Christmas ont été sou.

Ce service est produit pour le projet Carte Nationale. Il fournit une cartographie topographique transparente en niveaux de gris pour l'ensemble de l'Australie, y compris les territoires externes des îles Cocos (Keeling), de l'île Christmas, de l'île Norfolk et de l'île Lord Howe. Le service se compose de données Geoscience Australia à plus petite échelle et les données OpenStreetMap sont utilisées à plus grande échelle. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.

Ce service est produit pour le projet Carte Nationale. Il fournit une cartographie topographique transparente en niveaux de gris pour l'ensemble de l'Australie, y compris les territoires externes des îles Cocos (Keeling), de l'île Christmas, de l'île Norfolk et de l'île Lord Howe. Le service se compose de données Geoscience Australia à plus petite échelle et les données OpenStreetMap sont utilisées à plus grande échelle. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.

Ce service Web permet d'accéder à l'ensemble de données National Dam Walls et présente les emplacements spatiaux des principaux murs de barrage situés en Australie, le tout complété par l'attribution d'entités.

Ce service Web permet d'accéder à l'ensemble de données des usines de dessalement nationales et présente les emplacements spatiaux de toutes les principales usines de dessalement connues en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données des établissements nationaux de détention et de correction, représentant les emplacements spatiaux de tous les établissements de détention et correctionnels des immigrants connus situés en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données des ambassades et consulats étrangers nationaux, représentant les emplacements spatiaux de toutes les ambassades, hauts-commissariats et consulats étrangers connus situés en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Le National Hazard Impact Risk Service for Tropical Cyclone Event Impact fournit des informations sur l'impact potentiel sur les maisons séparées résidentielles en raison de vents violents. Les informations sont dérivées des pistes de prévision des cyclones tropicaux du Bureau of Meteorology, en combinaison avec l'emplacement des bâtiments et les attributs du système national d'information sur l'exposition et des modèles de vulnérabilité pour définir le niveau d'impact. Les données d'impact sont agrégées dans Statist.

Ce service Web permet d'accéder à l'ensemble de données des tribunaux judiciaires nationaux et présente les emplacements spatiaux de toutes les hautes cours australiennes connues, les cours fédérales australiennes et les cours de circuit fédérales australiennes situées en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données nationaux sur les installations de carburant liquide, représentant les emplacements spatiaux de tous les dépôts de carburant liquide, raffineries, terminaux et stations-service connus situés en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès à l'ensemble de données des bureaux des conseils régionaux des gouvernements locaux nationaux et présente les emplacements spatiaux de tous les bureaux connus des conseils régionaux des gouvernements locaux en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Le service National Magnetic And Radiometric Grids fournira une collection de grilles magnétiques et radiométriques dérivées de diverses mesures géophysiques effectuées sur l'Australie continentale. Cette version particulière comprendra des grilles magnétiques et radiométriques construites en 2019.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données sur les installations maritimes, représentant les emplacements spatiaux des principaux ports et terminaux de ferry publics situés en Australie et dans ses territoires, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès aux ensembles de données de l'infrastructure nationale du pétrole et du gaz. Ces ensembles de données présentent les emplacements spatiaux des oléoducs et gazoducs terrestres pour le transport de pétrole et de gaz en Australie continentale. Ils présentent également l'emplacement des plates-formes pétrolières et gazières dans les eaux territoriales australiennes.

Dans le cadre de l'évaluation nationale des risques sismiques (NSHA) de 2018, nous avons compilé l'ensemble de données du système d'information géographique (SIG) pour permettre aux utilisateurs finaux de visualiser et d'interroger les résultats de la NSHA18 sur une plate-forme spatialement activée. Il est destiné à garantir que les sorties NSHA18 sont librement disponibles, détectables et accessibles aux utilisateurs internes et externes. Ce produit géospatial est dérivé de l'ensemble de données généré par le développement de la NSHA18 .

Ce service Web permet d'accéder à l'ensemble de données des centraux téléphoniques nationaux et présente les emplacements spatiaux de tous les centraux téléphoniques connus situés en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service Web donne accès à l'ensemble de données des installations nationales de traitement des eaux usées et présente les emplacements spatiaux de toutes les installations de traitement des eaux usées connues en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Ce service est produit pour le projet NationalMap. Il fournit une cartographie couleur topographique transparente pour l'ensemble de l'Australie, y compris les territoires externes des îles Cocos (Keeling), l'île Christmas, l'île Norfolk et l'île Lord Howe. Le service se compose de données Geoscience Australia à plus petite échelle et les données OpenStreetMap sont utilisées à plus grande échelle.

Ce service sera mis hors service le 6/7/2021. Le service de remplacement avec les données existantes est situé à https://services.ga.gov.au/gis/rest/services/NationalBaseMap_GreyScale/MapServer Ce service est produit pour le projet Carte Nationale. Il fournit une cartographie topographique transparente en niveaux de gris pour l'ensemble de l'Australie, y compris les territoires externes des îles Cocos (Keeling), de l'île Christmas, de l'île Norfolk et de l'île Lord Howe. .

Ce service Web donne accès aux ensembles de données générés par l'évaluation du potentiel minéral du craton d'Australie du Nord (NAC) Iron Oxide Copper Gold (IOCG). Deux résultats ont été créés : une évaluation complète, utilisant toutes les données spatiales disponibles, limitant les données dans la mesure du possible pour capturer les systèmes minéraux de plus de 1500 ma, et une évaluation de la couverture, qui est limitée aux données qui ne reposent pas sur l'affleurement ou l'âge de la minéralisation.

Ce service contient la limite et l'étendue de l'Australie du Nord telles que définies par la Northern Australia Infrastructure Facility Act 2016 (https://www.legislation.gov.au/Details/C2016A00041).

Australie - Offshore Minerals Act 1994 - Mineral Blocks - époque 2014a. Ce service affiche les blocs minéraux australiens - alignés avec l'ensemble de données actuel des frontières maritimes australiennes. Référez-vous aux métadonnées de la géodatabase pour un résumé détaillé relatif aux données.

Offshore Minerals Act (OMA 1994) - Mineral Blocks. Ce service affiche la réalisation la plus récente des blocs minéraux tels que définis dans l'Offshore Minerals Act 1994 (OMA 1994) tels que réalisés dans GDA94. Les données de bloc s'étendent au-delà de la zone d'exploitation de l'OMA et incluent des zones d'eaux côtières et de terres dans les limites constitutionnelles des États et territoires.

Blocs pétroliers taillés à l'époque AMB 2014a. Le service contient les blocs tels que définis à l'article 33 (3) de la loi de 2006 sur le stockage du pétrole et du gaz à effet de serre. La couverture comprend des zones indicatives d'eaux et de terres côtières, dans les limites constitutionnelles des États et territoires.

OPGGSA 2006 - Blocs pétroliers. Ce service affiche la réalisation la plus récente des blocs pétroliers tels que définis à l'article 33 (3) de la loi de 2006 sur le stockage du pétrole et du gaz à effet de serre (OPGGSA 2006) telle que réalisée dans GDA94. Les données de bloc s'étendent au-delà de la zone d'opération de l'OPGGSA et incluent les zones d'eaux côtières et de terres dans les limites constitutionnelles des États et territoires.

Ce service concerne l'image « OZTemp Interpreted Temperature at 5km Depth » du produit australien. Il comprend une interprétation de la température de la croûte à 5 km de profondeur, basée sur la base de données de température de fond de trou OZTemp et des données confidentielles supplémentaires de l'entreprise.

Ce service comprend la température et l'emplacement géothermiques des puits, extraits (de la base de données OZTemp) et utilisés pour créer l'image « OZTemp Interpreted Temperature at 5km Depth » de l'Australie.

Ce service Web contient des informations sur les sédiments des fonds marins et la géochimie des échantillons prélevés en 2012 dans la réserve marine du Commonwealth d'Oceanic Shoals dans la mer de Timor dans le cadre du programme national de recherche environnementale Marine Biodiversity Hub.

Ce service Web contient des données sur les sédiments et la géochimie de la réserve marine du Commonwealth d'Oceanic Shoals (CMR) dans la mer de Timor, collectées par Geoscience Australia en septembre et octobre 2012, sur le RV Solander (enquête GA0339/SOL5650).

Le service de cartes Web Onshore Seismic Surveys of Australia décrit toutes les traversées sismiques terrestres à travers le continent australien et ses marges. Le service donne accès aux données brutes et traitées au format SEGY pour chaque enquête. Les métadonnées comprennent les rapports d'acquisition, les rapports de traitement, les images traitées, les journaux.

Les services de livraison et de publication de Source Rock and Fluids Atlas fournissent des informations à jour sur les données géochimiques et géologiques du pétrole (organique) de la base de données de géochimie organique de Geoscience Australia (ORGCHEM). L'échantillon de données fournit la distribution spatiale des roches mères pétrolières et de leurs fluides dérivés (gaz naturel et pétrole brut) à partir des forages et des sites de terrain dans les bassins australiens onshore et offshore. Les services fournissent du char.

La libération annuelle de la superficie d'exploration pétrolière offshore fait partie de la stratégie du gouvernement visant à promouvoir l'exploration pétrolière et gazière offshore. Chaque année, le gouvernement invite les entreprises à soumissionner pour l'opportunité d'investir dans l'exploration pétrolière et gazière dans les eaux australiennes. Les 21 zones indiquées ont été désignées par les parties prenantes de l'industrie pétrolière pour être prises en compte pour la libération de la superficie de 2021. Les zones nominées pour la libération ne recevront pas l'approbation fr.

Ce service Web affiche les emplacements des ports potentiels pour l'exportation d'hydrogène. Ces données sont directement référencées à « The Australia Hydrogen Hubs Study - Technical Study » par ARUP pour le groupe de travail sur l'hydrogène du COAG Energy Council, 2019 ».

Le service d'impression fournit des impressions de cartes PDF via une interface en ligne. Ce service imprime des cartes PDF détaillées, y compris la barre d'échelle et les marges.

Ce service de carte Web fournit des visualisations d'ensembles de données préparés pour le portail de données de la feuille de route des investissements technologiques. Le service a été développé à l'aide de divers ensembles de données de localisation d'installations industrielles provenant de l'Australia's Identified Mineral Resources (2019), produit par Geoscience Australia (http://dx.doi.org/10.11636/1327-1466.2019)

Geoscience Australia et l'Université Monash ont produit une série de cartes des facteurs de capacité d'énergie renouvelable de l'Australie. Les cartes des facteurs de capacité solaire photovoltaïque, solaire à concentration, éolienne (150 m de hauteur de moyeu) et hybrides éoliennes et solaires sont incluses dans ce service Web. Carte du facteur de capacité solaire photovoltaïque Le facteur de capacité minimum est de <10 % et le maximum est de 25 %. La carte est dérivée des données du Bureau of Meteorology (2020). Le colo scientifique.

Ce service de carte Web fournit des informations de localisation et des détails sur les produits exportés depuis les ports d'expédition à travers l'Australie. Cet ensemble de données a été rassemblé par Geoscience Australia à partir d'informations accessibles au public à titre indicatif uniquement.

Ce service correspond aux entrées de traitement utilisées dans le service de géotraitement Planification d'itinéraire. Ce service est spécifiquement destiné à être utilisé dans l'application de capture et de stockage du carbone.

Ce service de carte Web affiche les étendues spatiales des images numérisées de toutes les cartes géologiques à l'échelle 1:250 000 de l'Australie. Le service contient des informations sur l'édition, la date de publication et l'éditeur de la carte, ainsi que des liens vers des images cartographiques disponibles sous forme de fichiers JPG de résolution 125 DPI et 250 DPI.

Le service au niveau de la mer est conçu pour être utilisé dans l'application de capture et de stockage du carbone pour une représentation visuelle en 3D. C'est un service d'altitude qui représente la mer et l'altitude 0.

Le service Web Solid Geology of the North Australian Craton fournit un ensemble de données chronostratigraphiques homogènes de géologie solide du North Australian Craton qui couvre le nord de l'Australie-Occidentale, le Territoire du Nord et le nord-ouest du Queensland. Les données cartographient les unités stratigraphiques dissimulées sous le couvert en supprimant efficacement le couvert sus-jacent (Liu et al., 2015). Cet ensemble de données comprend cinq tranches de temps chronostratigraphiques, à savoir : Cénozoïque, Mésozoïque, P.

L'Australian Lithospheric Architecture Magnetotelluric Project (AusLAMP) vise à collecter des données magnétotelluriques à longue période sur un demi-degré (

55 km) de grille à travers le continent australien. De nouveaux ensembles de données ont été collectés dans le nord de l'Australie, dans le cadre du programme Exploring for the Future (EFTF) de Geoscience Australia, avec des contributions en nature du Northern Territory Geological Survey et du Geological Survey of Queensland. Ce service Web d.

Le service contient tous les traités de frontières maritimes signés par l'Australie (NE SONT PAS TOUS EN VIGUEUR). Lorsque la référence originale du traité n'est pas spécifiée comme GDA94, tous les points définis ont été transformés par la section des systèmes de référence géospatiale nationaux de Geoscience Australia en GDA94.

Dans le cadre de l'évaluation des risques de cyclone tropical (TCHA) de 2018, nous avons compilé le jeu de données raster géospatiales qui peut être accessible aux utilisateurs internes et externes via ArcGIS en ligne et peut être intégré pour créer des applications de géotraitement supplémentaires. Ce service Web offre un accès plus stable et plus facile aux données et aux cartes interactives. Avec des couches géospatiales distinctes pour chaque intervalle de récurrence, c'est-à-dire de 5 à 10 000 ans, les utilisateurs peuvent basculer entre.

Le service Web des étendues du basalte supérieur de Burdekin fournit les étendues des provinces, la géologie détaillée, les emplacements des sources et les contours inférés des eaux souterraines régionales pour les formations des basaltes Nulla et McBride. Ce travail a été réalisé dans le cadre du programme Exploring for the Future de Geoscience Australia.

Le service Web Upper Burdekin Chloride Mass Balance Recharge décrit les taux de recharge qui ont été estimés aux emplacements des forages dans les provinces basaltiques de Nulla et McBride. En utilisant les taux de précipitations, la chimie des précipitations et la chimie des eaux souterraines, les taux de recharge ont été estimés par l'approche du bilan massique des chlorures.

Le composite de dépassement du pourcentage d'humidité de la casquette à glands (TCW) représente le comportement de l'eau dans le paysage, tel que défini par la présence d'eau, de sol humide ou de végétation humide à chaque pixel au fil du temps. Le résumé montre le pourcentage de scènes observées où la couche d'humidité de la transformation Tasselled Cap est au-dessus du seuil, c'est-à-dire où chaque pixel a été observé comme « humide ». Zones qui retiennent l'eau de surface ou l'humidité dans le paysage.

La statistique récapitulative WOfS représente, pour chaque pixel, le pourcentage de temps pendant lequel l'eau est détectée à la surface par rapport au nombre total d'observations claires. En raison de la taille de pixel de 25 m sur 25 m des données Landsat, seules les entités supérieures à 25 m sur 25 m sont détectées et seules les entités couvrant plusieurs pixels sont détectées de manière cohérente. La statistique récapitulative WOfS a été produite sur les provinces de McBride et Nulla Basalt pour toute la période de .

La statistique récapitulative WOfS représente, pour chaque pixel, le pourcentage de temps pendant lequel l'eau est détectée à la surface par rapport au nombre total d'observations claires. En raison de la taille de pixel de 25 m sur 25 m des données Landsat, seules les entités supérieures à 25 m sur 25 m sont détectées et seules les entités couvrant plusieurs pixels sont détectées de manière cohérente. La statistique récapitulative WOfS a été produite sur les provinces de McBride et Nulla Basalt pour toute la période de .

Ce service Web donne accès aux produits raster des eaux souterraines pour la région du Haut Burdekin, y compris : le potentiel de recharge relatif des eaux souterraines déduit des pondérations attribuées aux estimations qualitatives de la perméabilité relative en fonction du type de sol cartographié et de la géologie de surface Indice de végétation par différence normalisée (NDVI) la végétation avec un accès potentiel aux eaux souterraines dans les provinces de basalte, et les surfaces de base du basalte en déduire.

Ce service Web donne accès à l'ensemble de données des installations de gestion des déchets et présente les emplacements spatiaux de toutes les installations connues de gestion, de recyclage et de retraitement des déchets en Australie, le tout complété par l'attribution de caractéristiques.

Carte mondiale de base de bathymétrie. Le service comprend des données bathymétriques mondiales, ainsi que des caractéristiques océaniques, nationales, démographiques et naturelles. Les informations proviennent de diverses sources, dont Natural Earth et le National Geophysical Data Center (NGDC) ETOPO2 Global 2 Elevations à partir des données de septembre 2001. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.

Ce service comprend la bathymétrie mondiale, l'altitude (ombrage) et les données d'imagerie satellitaire, ainsi que les caractéristiques océaniques, nationales, démographiques et naturelles. Les informations proviennent de diverses sources, dont Natural Earth et Landsat Imagery. Il s'agit d'un service mis en cache avec une projection Web Mercator. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.

Ce service comprend la bathymétrie mondiale, l'altitude (ombrage) et les données d'imagerie satellitaire, ainsi que l'océan, le pays, la population et les caractéristiques naturelles. Les informations proviennent de diverses sources, dont Natural Earth et Landsat Imagery. C'est un service mis en cache avec une projection Web Mercator. Le service contient des dépendances d'échelle de couche.


Comment créer un service WFS

Il existe deux manières de créer un service WFS : à partir d'une carte ou d'une géodatabase.

Créer un service WFS à partir d'une carte

Vous pouvez créer un service WFS en commençant par une carte ArcMap (.mxd). Publiez la carte en tant que service de carte ArcGIS Server à l'aide du gestionnaire ou d'ArcCatalog. Lorsque vous êtes invité à indiquer les fonctionnalités que vous souhaitez activer, cochez WFS. Cela crée une URL que tout client WFS peut utiliser pour accéder au service.

Si vous avez besoin d'aide pour publier le service, voir Publication d'une ressource SIG sur le serveur.

La carte n'est qu'une spécification des couches qui seront disponibles dans votre service WFS. La symbologie, les définitions de requête et les alias de champ définis au niveau de la couche ne seront pas transférés vers le service WFS, car l'objectif du service est d'exposer les entités dans les données. Pour exposer les propriétés visuelles de votre carte via les spécifications OGC, utilisez un service WMS. N'oubliez pas les points suivants lors de la publication d'un service WFS à partir d'un document ArcMap :

  • Si vous souhaitez que le service WFS prenne en charge les transactions pour la mise à jour (WFS-T), les données source de toutes les couches de la carte doivent provenir de la même géodatabase ArcSDE. Sinon, la carte peut contenir des couches provenant de plusieurs sources.
  • Deux couches ou plus de la carte ne peuvent pas référencer la même classe d'entités ou avoir le même nom. Si tel est le cas, vous pouvez recevoir l'erreur L'élément de l'espace de travail ou le nom est un doublon.
  • Le nom de la couche sera le nom de type renvoyé par WFS.
  • Pour publier des données via un service WFS, les données doivent être enregistrées dans la géodatabase, y compris les vues SDE.
  • Étant donné que WFS ne fonctionne qu'avec des entités, toutes les couches raster de la carte seront exclues du service.
  • Les services WFS ne prennent pas en charge les classes virtuelles telles que les jointures, les relations, les événements XY, les routes ou les couvertures ou les couches basées sur l'extension d'interopérabilité des données.

Si vous utilisez votre carte source à d'autres fins que la publication de services WFS, vous devrez peut-être faire une copie de la carte qui servira de document source pour le service WFS. Vous pouvez ensuite modifier la copie afin qu'elle réponde aux exigences ci-dessus sans affecter votre carte d'origine.

Création d'un service WFS à partir d'une géodatabase

Une autre façon de créer un service WFS consiste à démarrer avec une géodatabase. Il peut s'agir de n'importe quel type de géodatabase : personnelle, fichier ou ArcSDE. Publiez la géodatabase en tant que service de géodonnées ArcGIS Server à l'aide du gestionnaire ou d'ArcCatalog. Lorsque vous êtes invité à indiquer les fonctionnalités que vous souhaitez activer, cochez WFS. Cela crée une URL que tout client WFS peut utiliser pour accéder au service.

Lors de la création d'un service WFS à partir d'un service de géodonnées, toutes les classes d'entités auxquelles l'utilisateur connecté a accès seront exposées dans le service. De plus, seules les classes d'entités, les tables et les vues SDE qui sont enregistrées avec la géodatabase seront exposées dans le service.

Si vous avez besoin d'aide pour publier le service, voir Publication d'une ressource SIG sur le serveur.

La création d'un service WFS à partir d'une géodatabase vous permet de modifier les entités ainsi que de les lire et de les interroger.

Remarques sur la création de services WFS

Si une classe d'entités dans votre carte ou géodatabase utilise une référence spatiale qui ne peut pas être représentée avec un code EPSG, WGS 84 sera utilisé comme référence spatiale pour cette classe d'entités.

Les classes d'entités de votre carte ou géodatabase qui utilisent un système de référence spatiale inconnu seront ignorées par le service WFS.


OGC GroundWaterML 2 – RAPPORT FINAL GW2IE

Pour obtenir des droits d'utilisation supplémentaires, visitez http://www.opengeospatial.org/legal/.

Ce document n'est pas une norme OGC. Ce document présente une discussion sur

les problèmes technologiques pris en compte dans une initiative du programme d'interopérabilité de l'OGC. Ce document ne représente pas une position officielle de l'OGC. Elle est sujette à modification sans préavis et ne peut pas être considérée comme une norme OGC. Cependant, les discussions dans ce document pourraient très bien conduire à la définition d'une norme OGC. Les destinataires de ce document sont invités à soumettre, avec leurs commentaires, une notification de tout droit de brevet pertinent dont ils ont connaissance et à fournir des pièces justificatives.

Type de document : OGC® Public Engineering Report Sous-type de document : NA

L'Open Geospatial Consortium ("Concédant") accorde par la présente l'autorisation gratuite et sous réserve des conditions énoncées ci-dessous, à toute personne obtenant une copie de cette propriété intellectuelle et de toute documentation associée, de traiter Propriété sans restriction (sauf comme indiqué ci-dessous), y compris, sans limitation, les droits de mise en œuvre, d'utilisation, de copie, de modification, de fusion, de publication, de distribution et/ou de sous-licence de copies de la Propriété intellectuelle, et d'autoriser les personnes à qui la Propriété intellectuelle est fourni pour ce faire, à condition que tous les avis de droit d'auteur sur la propriété intellectuelle soient conservés intacts et que chaque personne à qui la propriété intellectuelle est fournie accepte les termes du présent accord.

Si vous modifiez la propriété intellectuelle, toutes les copies de la propriété intellectuelle modifiée doivent inclure, en plus de l'avis de droit d'auteur ci-dessus, un avis indiquant que la propriété intellectuelle comprend des modifications qui n'ont pas été approuvées ou adoptées par le CONCÉDANT.

CETTE LICENCE EST UNIQUEMENT UNE LICENCE DE COPYRIGHT ET NE CONVIENT AUCUN DROIT AU TITRE DE BREVETS QUI PEUVENT ÊTRE EN VIGUEUR PARTOUT DANS LE MONDE.

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EST FOURNIE « EN L'ÉTAT », SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPRESSE OU IMPLICITE, Y COMPRIS, MAIS SANS S'Y LIMITER, LES GARANTIES DE QUALITÉ MARCHANDE, D'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER ET D'ABSENCE DE VIOLATION DES DROITS DE TIERS. LE OU LES TITULAIRES DU DROIT D'AUTEUR INCLUS DANS CET AVIS NE GARANTISSENT PAS QUE LES FONCTIONS CONTENUES DANS LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE RÉPONDRONT À VOS EXIGENCES OU QUE LE FONCTIONNEMENT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE SERA

SANS INTERRUPTION OU SANS ERREUR. TOUTE UTILISATION DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE SE FERA ENTIÈREMENT AUX PROPRES RISQUES DE L'UTILISATEUR. EN AUCUN CAS LE TITULAIRE DU DROIT D'AUTEUR OU TOUT CONTRIBUTEUR DE

LES DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE SERONT RESPONSABLES DE TOUTE RÉCLAMATION, OU DE TOUT DOMMAGE DIRECT, SPÉCIAL, INDIRECT OU CONSÉCUTIF, OU DE TOUT DOMMAGE RÉSULTANT DE TOUTE INFRACTION ALLÉGUÉE OU DE TOUTE PERTE D'UTILISATION, DE DONNÉES OU DE PROFITS, QUE CE SOIT DANS NÉGLIGENCE OU AU TITRE DE TOUTE AUTRE THÉORIE JURIDIQUE, DÉCOULANT DE OU EN RELATION AVEC LA MISE EN OEUVRE, L'UTILISATION, LA COMMERCIALISATION OU LA PERFORMANCE DE CETTE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE.

Cette licence est effective jusqu'à sa résiliation. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en détruisant la propriété intellectuelle ainsi que toutes les copies sous quelque forme que ce soit. La licence sera également résiliée si vous ne vous conformez pas à l'une ou l'autre des conditions du présent Contrat. Sauf dans les cas prévus dans la phrase suivante, aucune résiliation de cette licence ne nécessitera la résiliation d'une sous-licence d'utilisateur final tiers à la propriété intellectuelle qui est en vigueur à la date de notification de cette résiliation. En outre, si la propriété intellectuelle, ou l'exploitation de la propriété intellectuelle, enfreint ou, selon le seul avis du CONCÉDANT, est susceptible de violer un brevet, un droit d'auteur, une marque de commerce ou tout autre droit d'un tiers, vous acceptez que le CONCÉDANT, à sa seule discrétion, peut résilier cette licence sans aucune compensation ni responsabilité envers vous, vos titulaires de licence ou toute autre partie. Vous acceptez en cas de résiliation de quelque nature que ce soit de détruire ou de faire détruire la propriété intellectuelle ainsi que toutes les copies sous quelque forme que ce soit, qu'elles soient détenues par vous ou par un tiers.

1.2 Contexte historique . 13

2.1 Implémentation XML . 14

2.2 Utilisation des vocabulaires . 14

4. Termes et définitions . 16

5.1 Classe d'exigences . 19

5.5 Abréviations des packages externes . 21

5.8 Recherche d'exigences et de recommandations . 23

6.2 Vue d'ensemble des observations et des mesures . 24

6.4 Présentation de GeoSciML 3.2 . 25

7.1 Unités hydrogéologiques . 26

7.6 Spécification du modèle conceptuel . 28

7.6.9 GW_BiologicConstituent . 37

7.6.10 GW_ChemicalConstituant . 38

7.6.13 GW_ConstituentRelation . 41

7.6.26 GW_ManagementArea . 53

7.6.27 GW_MaterialConstituent . 56

7.6.29 GW_MonitoringSite . 56

7.6.33 GW_UnitFluidProperty . 58

7.6.34 GW_UnitProperties . 59

7.6.35 GW_UnitVoidProperty . 59

7.6.36 GW_Vulnerability . 60

8.1 Spécification du modèle logique . 65

8.1.5 Composant de construction . 78

8.1.8 Composant de filtration . 80

8.1.10 GW_GeologyLogCoverage . 82

8.1.15 Composant d'étanchéité . 86

8.1.16 Construction de puits . 87

9. Classes d'exigences (normatives) . 88

9.1 Classes d'exigences abstraites : modèle logique de base GWML2 . 88

9.2 Classe d'exigences : GWML2-Main . 90

9.2.1 Caractéristique d'intérêt pour les classes Association . 90

9.3 Classe d'exigences : GWML2-Constituant . 92

9.4 Classe d'exigences : GWML2-Flow . 93

9.5.3 Position relative . 95

9.6 Classe d'exigences : GWML2-WellConstruction . 97

9.7 Classe d'exigence : Puits vertical (profil) . 98

9.8 Classe d'exigences : GeologyLog (profil) . 98

9.9 Classe d'exigence : Test aquifère (profil) . 100

9.9.1 Cartographie O&M d'essai d'aquifère . 102

9.9.3 Propriétés de SF_SamplingFeature . 103

9.9.5 Aperçu des tests d'aquifère . 108

10. Implémentation XML (normative) . 109

10.1.2 Propriétés par référence . 113

10.2 Classe d'exigences : encodage XML GWML2-Main . 114

10.3 Classe d'exigences : codage XML GWML2-Constituent . 116

10.4 Classe d'exigences : encodage XML GWML2-Flow . 116

10.5 Classe d'exigences : encodage XML GWML2-Well . 117

10.5.2 Sites de surveillance . 123

10.6 Classe d'exigences : encodage XML GWML2-WellConstruction . 123

10.7 Classe d'exigences : encodage XML GWML2-Well-Vertical (profil) . 125

10.8 Classe d'exigences : Encodage XML GeologicLog . 125

10.9 Classe d'exigences : test d'aquifère Encodage XML . 127

A.2 Classes de conformité – packages UML . 132

A.2.1 Classe de conformité : modèle logique de base GWML 2.0 (Résumé) . 132

A.2.2 Classe de conformité : modèle logique principal GWML 2.0 . 134

A.2.3 Classe de conformité : modèle logique constitutif GWML 2.0 . 135

A.2.4 Classe de conformité : modèle logique de flux GWML 2.0 . 135

A.2.5 Classe de conformité : GWML 2.0 Modèle logique de puits . 135

A.2.6 Classe de conformité GWML 2.0 Modèle logique de construction . 138

A.2.7 Classe de conformité : modèle logique de puits vertical GWML 2.0 . 139

A.2.8 Classe de conformité : journaux géologiques GWML 2.0 . 140

A.2.9 Classe de conformité : GWML 2.1 Aquifère Test . 140

A.3 Classes de conformité – Encodage XML . 142

A.3.1 Classes de conformité : xml-rules . 142

A.3.2 Classes de conformité : Encodage xml GWML2-Main . 144

A.3.3 Classes de conformité : codage xml GWML2-Constituent . 144

A.3.4 Classes de conformité : encodage xml GWML2-flow . 145

A.3.5 Classes de conformité : codage GWML2-well xml . 145

A.3.6 Classes de conformité : codage xml de la construction GWML2 . 147

A.3.7 Classes de conformité : codage GWML2-vertical well xml . 148

3. Cas d'utilisation environnementale . 158

4. Cas d'utilisation scientifique . 161

Je.

Abstrait

Ce document décrit un modèle conceptuel, un modèle logique et des règles de codage GML/XML pour l'échange de données sur les eaux souterraines. De plus, ce document fournit des exemples d'encodage GML/XML à titre indicatif.

Ii.

Mots clés

Les mots-clés suivants doivent être utilisés par les moteurs de recherche et les catalogues de documents.

ogcdoc, document OGC, eaux souterraines, hydrogéologie, aquifère, puits d'eau, observation, GroundwaterML, GWML2, construction de puits, UML, GML

Iii.

Préface

L'objectif principal de ce document est de capturer la sémantique, le schéma et la syntaxe de codage des données clés sur les eaux souterraines, afin de permettre aux systèmes d'information d'interagir avec ces données.

L'attention est attirée sur la possibilité que certains éléments de ce document puissent faire l'objet de droits de brevet. L'Open Geospatial Consortium ne se tiendra pas

responsable de l'identification de tout ou partie de ces droits de brevet.

Les destinataires de ce document sont priés de soumettre, avec leurs commentaires, une notification de toute revendication de brevet pertinente ou tout autre droit de propriété intellectuelle dont ils peuvent être conscients qui pourraient être enfreints par toute mise en œuvre de la norme énoncée dans le présent document et de fournir les pièces justificatives.

Iv.

Organisations soumettantes

Les organisations suivantes ont soumis ce document à l'Open Geospatial Consortium (OGC) :

฀ Commission géologique du Canada (CGC), Canada

฀ U.S. Geological Survey (USGS), États-Unis d'Amérique

฀ Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO), Australie

฀ Bureau de météorologie (BOM), Australie

Federation University Australia (FedUni), Australie

Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), France

฀ Commissions géologiques d'Allemagne (GSG), Allemagne

lequel ce document a été élaboré :

฀ Commission géologique du Canada (CGC), Canada

฀ U.S. Geological Survey (USGS), États-Unis d'Amérique

฀ Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO), Australie

Federation University Australia (FedUni), Australie

฀ Bureau de météorologie (BOM), Australie

฀ Commission européenne, Direction générale – Centre commun de recherche (JRC), Union européenne

Association polonaise pour l'information spatiale

฀ Institut géologique polonais (IGP), Pologne

฀ Commissions géologiques d'Allemagne (GSG), Allemagne

฀ Université de Salzbourg (U Salzbourg), Autriche

Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), France

฀ British Geological Survey (BGS), Royaume-Uni

฀ Centre international d'évaluation des ressources en eaux souterraines (IGRAC), UNESCO

V.

Déposants

Toutes les questions concernant cette soumission doivent être adressées à l'éditeur ou aux auteurs :

Nom Affiliation

Vi.

Travail futur

Les travaux futurs impliquent une coordination avec les normes hydrologiques en cours de l'OGC pour les observations sur les eaux de surface et les séries chronologiques, afin de démontrer comment ces normes émergentes peuvent fonctionner ensemble.

1.

Portée

Ce document est une spécification conceptuelle et de codage pour la représentation des données de base sur les eaux souterraines. GroundWaterML2 est implémenté en tant que schéma d'application de la version 3.2.1 du langage de balisage géographique (GML) et réutilise des entités d'autres schémas d'application GML, notamment la norme OGC Observations & Measurements et la norme GeoSciML 3.2.0 de l'Union internationale. des sciences géologiques (UISG).

GroundWaterML2.1 (GWML2) est conçu pour permettre une variété de scénarios d'échange de données. Ces scénarios sont capturés par ses cinq cas d'utilisation motivants, notamment :

(1) un cas d'utilisation commerciale axé sur le forage de puits d'eau avec une connaissance des aquifères

(2) un cas d'utilisation politique concernant la gestion des ressources en eaux souterraines (3) un cas d'utilisation environnemental qui considère le rôle des eaux souterraines dans

(4) un cas d'utilisation scientifique concernant la modélisation des systèmes d'eaux souterraines et (5) un cas d'utilisation technologique concernant l'interopérabilité entre divers

systèmes d'information et formats de données associés.

GWML2 est conçu en trois étapes, chacune consistant en un schéma qui s'appuie sur les étapes précédentes. Les trois schémas comprennent :

(1) Conceptuel (UML) : un schéma technologiquement neutre dénotant la sémantique du

(2) Logique (UML) : un schéma spécifique à GML qui intègre la suite OGC de

(3) XML schema (XSD) : un codage syntaxique GML du schéma logique.

De plus, cette spécification décrit les exigences de codage générales et spécifiques à XML, les tests de conformité généraux et spécifiques à XML et des exemples de codage XML. La spécification est conçue pour une extension future dans d'autres syntaxes de codage non XML, ce qui nécessiterait que chacun de ces codages décrive le schéma, les exigences et les classes de conformité associés, ainsi que des exemples.

Les schémas GroundWaterML2 Logical et XML sont organisés en 6 packages modulaires.

(3) GWML2-Flow : écoulement des eaux souterraines à l'intérieur et entre les conteneurs. (4) GWML2-Well : puits d'eau, sources et sites de surveillance.

(5) GWML2-WellConstruction : les composants utilisés pour construire un puits.

(6) GWML2-AquiferTest : les éléments composant un essai aquifère (ex : essai de pompage).

Dans l'ensemble, les schémas et les packages représentent une description précise des principales caractéristiques associées au domaine des eaux souterraines, ainsi que leurs propriétés et leurs relations. Cela fournit une sémantique et une syntaxe pour l'interprétation correcte des données par la machine, ce qui favorise une utilisation appropriée des données dans une analyse ultérieure. Les systèmes existants peuvent utiliser GWML2 pour « faire le pont » entre le schéma ou les systèmes existants, ce qui permet de maintenir la cohérence des données et de permettre l'interopérabilité.

Une partie importante de l'approvisionnement mondial en eau peut être attribuée aux eaux souterraines

Ressources. Une gestion efficace de ces ressources nécessite la collecte, la gestion et la fourniture de données connexes, mais celles-ci sont entravées par des problèmes liés à la disponibilité, la distribution, la fragmentation et l'hétérogénéité des données : les données collectées ne sont pas toutes facilement disponibles et accessibles, les données disponibles sont réparties sur de nombreux agences de secteurs différents, souvent fragmentées sur le plan thématique, et des types de données similaires sont structurés de manière diverse par les différents fournisseurs de données. Cette situation existe à la fois au sein et entre les entités politiques, telles que les pays ou les États, compromettant ainsi la gestion des eaux souterraines dans toutes les juridictions. Les réseaux de données sur les eaux souterraines sont une solution émergente à ce problème car ils couplent les fournisseurs de données via un véhicule de livraison de données unifié, réduisant ou éliminant ainsi la distribution, la fragmentation et l'hétérogénéité grâce à l'incorporation de normes pour l'accès aux données et le contenu des données. La maturité relative des normes d'accès aux données de l'OGC, telles que le Web Feature Service (WFS) et le Sensor Observation Service (SOS), combinée à l'essor des réseaux de données sur l'eau, a créé un besoin pour GroundWaterML2 (GWML2), une spécification commune de données sur les eaux souterraines. .

1.2 Contexte historique

Plusieurs activités ont influencé le développement de GWML2 :

฀ GWML1 : un schéma d'application GML pour les données sur les eaux souterraines développé à Ressources naturelles Canada utilisé pour échanger des données sur les eaux souterraines au Canada, entre le Canada et les États-Unis, et dans certaines autres initiatives internationales (Boisvert et amp Brodaric, 2012).

฀ GWIE1 : une expérience d'interopérabilité au sein de l'OGC HDWG, dans laquelle les données sur les eaux souterraines ont été partagées à travers la frontière USA-Canada (Brodaric & Booth, 2011).

2.

Conformité

Cette spécification a été rédigée pour être conforme au modèle de spécification OGC – Une norme pour la spécification modulaire (OGC 08-131r3). Les extensions de cette spécification doivent elles-mêmes être conformes au modèle de spécification de l'OGC.

2.1 Implémentation XML

L'implémentation XML (encodage) des schémas conceptuels et logiques des eaux souterraines est décrite en utilisant le langage XML Schema et Schematron.

Exigences pour untype de cible de normalisation sont considérés:

c'est-à-dire des documents XML qui encodent les données sur les eaux souterraines. En tant que données produire les applications doivent générer des instances de données conformes, les exigences et les tests décrits dans cette spécification s'appliquent effectivement également à cette cible.

La conformité à cette spécification doit être vérifiée à l'aide de tous les essais pertinents spécifiés dans l'annexe A (normative) du présent document. Le cadre, les concepts et la méthodologie des tests, ainsi que les critères à atteindre pour revendiquer la conformité sont spécifiés dans la norme ISO 19105 : Information géographique — Conformité et tests. Afin de se conformer à cette spécification d'encodage OGC™, une cible de normalisation doit implémenter le noyau

classe de conformité et choisissez d'implémenter l'une des autres classes de conformité (c'est-à-dire les extensions).

Toutes les classes d'exigences et les classes de conformité décrites dans ce document appartiennent à la ou aux normes identifiées.

2.2 Utilisation de vocabulaires

Les vocabulaires contrôlés, également connus sous le nom de listes de codes, sont utilisés dans l'échange de données pour identifier des concepts ou des termes particuliers, et parfois des relations entre eux. Par exemple, une organisation peut définir un vocabulaire contrôlé pour tous les phénomènes observés, tels que les paramètres de qualité de l'eau, qui doivent être échangés entre les parties.Certaines de ces définitions peuvent être liées par des hiérarchies ou par d'autres relations telles que l'équivalence.

GroundWaterML2.1 ne définit pas un ensemble de vocabulaires pour l'échange de données sur les eaux souterraines dans cette version. Il est envisagé que des communautés spécifiques développent des vocabulaires locaux pour l'échange de données au sein de la communauté. Les travaux futurs au sein du groupe de travail sur le domaine de l'hydrologie pourraient porter sur des vocabulaires contrôlés normalisés pour le domaine des eaux souterraines. De tels vocabulaires nécessitent une structure de gouvernance qui permet d'apporter des modifications à mesure que les définitions évoluent, éventuellement en utilisant l'espace de noms de définition OGC

(http://www.opengis.net/def/groundwaterml/2.1/), qui est régie par l'OGC

décrit dans l'OGC 09-048 (OGC-NA – Spécification du type de nom – définitions).

2.3 Données sur les eaux souterraines

Les données sur les eaux souterraines conformes à cette spécification sont encodées dans des documents XML conformes au GML, pour cette version de GWML2. Il est prévu que les futures versions ou extensions développeront des encodages supplémentaires tels que JSON ou RDF. Le standard

Le type et le sous-type MIME pour les données GML doivent être utilisés pour indiquer le choix d'encodage comme spécifié dans Types de média MIME pour GML, à savoir

3.

Les références

Les documents normatifs suivants contiennent des dispositions qui, par référence dans ce texte, constituent des dispositions de ce document. Pour les références datées,

les modifications ou révisions de ces publications ne s'appliquent pas. Pour les références non datées, la dernière édition du document normatif auquel il est fait référence s'applique.

OGC 06-121r9, OGC®Web Services Common Standard

ISO 19103:2005 – Langage de schéma conceptuel

ISO 8601- Éléments de données et formats d'échange – Échange d'informations – Représentation des dates et heures

OGC 10-004r3 Abstract Specification Topic 20 - Observations and Measurements (alias ISO 19156:2011)

OGC 08-015r2 Résumé Spécification Sujet 2 - Référencement Spatial par Coordonnées (aka ISO 19111:2007)

OGC 07-011 Résumé Spécification Sujet 6 - Schéma pour la géométrie et les fonctions de couverture (aka ISO 19123:2005)

OGC 01-011 Abstract Specification Topic 11 - Geographic information — Metadata (aka ISO 19115:2003)

Langage de balisage géographique OGC 07-036 (alias ISO 19136:2007)

OGC 10-004r1Observations et mesures v2.0

http://www.opengis.net/doc/AS/Topic20 (également publié sous le nom ISO/DIS 19156:2010, Geographic information — Observations and Measurements)

OGC 08-094r1 SWE Common Data Model Encoding Standard v2.0 http://www.opengeospatial.org/standards/swecommon

Schematron: ISO/IEC 19757-3, Technologies de l'information — Langages de définition de schéma de document (DSDL) — Partie 3: Validation basée sur des règles — Schematron

OGC 08-131r3 Le modèle de spécification — Une norme pour les spécifications modulaires http://www.opengis.net/doc/POL/SPEC

Code unifié pour les unités de mesure (UCUM) – Version 1.8, juillet 2009

Langage de modélisation unifié (UML). Version 2.3. Mai 2010.

Langage de balisage extensible (XML) – Version 1.0 (quatrième édition), août 2006

Schéma XML – Version 1.0 (deuxième édition), octobre 2004

4.

Termes et définitions

Ce document utilise les termes définis au paragraphe 5.3 de l'[OGC 06-121r8], qui est basé sur les Directives ISO/IEC, Partie 2, Règles pour la structure et la rédaction de

Normes internationales. En particulier, le mot « doit » (et non « doit ») est la forme verbale utilisée pour indiquer une exigence à suivre strictement pour se conformer à cette norme.

Aux fins du présent document, les termes et définitions supplémentaires suivants s'appliquent.

Fonctionnalité qui agit comme une fonction pour renvoyer des valeurs de sa plage pour toute position directe dans son domaine spatial, temporel ou spatio-temporel.

[ISO 19123:2005, définition 4.17]

Caractéristique d'un type défini dans un domaine d'application particulier.

REMARQUE : Cela peut être mis en contraste avec les observations et les caractéristiques d'échantillonnage, qui sont des caractéristiques de types définis à des fins inter-domaines.

Élément d'information de base d'un document XML contenant des éléments enfants, des attributs et des données de caractères.

REMARQUE : à partir de l'ensemble d'informations XML ― chaque document XML contient un ou plusieurs éléments, dont les limites sont soit délimitées par des balises de début et des balises de fin, soit, pour les éléments vides, par une balise d'élément vide. Chaque élément a un type, identifié par son nom, parfois appelé son « identifiant générique » (IG), et peut avoir un ensemble d'attributs

Caractéristiques. Chaque spécification d'attribut a un nom et une valeur.

Abstraction d'un phénomène du monde réel.

[ISO 19101:2002, définition 4.11]

schéma d'application GML

Schéma d'application écrit en XML Schema conformément aux règles spécifiées dans la norme ISO 19136:2007.

Document XML avec un élément racine qui est l'un des éléments AbstractFeature, Dictionary ou TopoComplex, spécifié dans le schéma GML ou tout élément d'un groupe de substitution de l'un de ces éléments.

Composants de schéma dans l'espace de noms XML ―http://www.opengis.net/gml/3.2ǁ comme spécifié dans ISO 19136:2007.

Ensemble d'opérations ayant pour objectif de déterminer la valeur d'une quantité.

Action d'observer une propriété.

REMARQUE : L'objectif d'une observation peut être de mesurer ou de déterminer la valeur d'une propriété.

[ISO 19156:2011 définition 4.10]

procédure d'observation

Méthode, algorithme ou instrument, ou système pouvant être utilisé pour faire une observation.

Estimation de la valeur d'un bien déterminée par une procédure connue.

propriété <Modèle d'objet général>

Facette ou attribut d'un objet référencé par un nom.

EXEMPLE : la voiture d'Abby a la couleur rouge, où "color red" est une propriété de l'instance de voiture.

La caractéristique du domaine réel d'intérêt, telle qu'une masse d'eau souterraine, un aquifère, une rivière, un lac ou une mer, qui est observée.

Caractéristique, telle qu'une station, un transect, une section ou un spécimen, qui est impliquée dans l'observation d'une caractéristique du domaine.

REMARQUE : Une caractéristique d'échantillonnage est purement un artefact de la stratégie d'observation et n'a aucune signification indépendante de la campagne d'observation.

Document XML contenant une collection de définitions et de déclarations de composants de schéma dans le même espace de noms cible.

Exemple Les composants de schéma du schéma XML du W3C sont des types, des éléments, des attributs, des groupes, etc.

REMARQUE : le schéma XML du W3C fournit un format d'échange XML pour les informations de schéma. Un document de schéma unique fournit des descriptions de composants associés à un seul espace de noms XML, mais plusieurs documents peuvent décrire des composants dans le même schéma, c'est-à-dire le même espace de noms cible.

Type de procédure d'observation qui fournit la valeur estimée d'une propriété observée à sa sortie.

Remarque : Un capteur utilise une combinaison de moyens physiques, chimiques ou biologiques afin d'estimer la propriété observée sous-jacente. En fin de chaîne de mesure, les appareils électroniques produisent souvent des signaux à traiter.

[OGC SWE Common 2.0, définition 4.5.]

5.

Conventions

5.1 Classe d'exigences

Chaque déclaration normative (exigence ou recommandation) dans cette spécification est un membre d'une classe d'exigences. Chaque classe d'exigences est décrite dans une clause ou sous-clause discrète et résumée à l'aide du modèle suivant :

Classe d'exigences /req/

Type de cible [type d'artefact ou de technologie]

Dépendance [identifiant pour une autre exigence

Exigence /Recommandation

Toutes les exigences d'une classe doivent être satisfaites. Par conséquent, la classe d'exigences est l'unité de réutilisation et de dépendance, et la valeur d'une exigence de dépendance est une autre

classe d'exigences. Toutes les exigences d'une dépendance doivent également être satisfaites par un

mise en œuvre conforme. Une classe d'exigences peut être constituée uniquement de dépendances et n'introduire aucune nouvelle exigence.

Toutes les exigences sont normatives et chaque exigence est présentée à l'aide du modèle suivant :

/req/[classM]/[reqN] [Déclaration normative]

où /req/[classM]/[reqN] identifie l'exigence ou la recommandation. L'utilisation de cette convention de mise en page permet aux dispositions normatives de cette spécification d'être facilement localisées par les implémenteurs.

5.3 Classe de conformité

La conformité à cette spécification est possible à un certain nombre de niveaux, spécifiés par des classes de conformité (annexe A). Chaque classe de conformité est résumée à l'aide du modèle suivant :

Classe de conformité /conf/

Dépendance [identifiant pour une autre conformité

Essais [référence à la ou aux clauses contenant

Tous les tests d'une classe doivent être réussis. Chaque classe de conformité teste la conformité à un ensemble d'exigences regroupées dans une classe d'exigences.

Les fichiers W3C Schema (XSD) et ISO Schematron (SCH) sont considérés comme faisant partie de cette spécification, bien qu'ils soient disponibles en ligne uniquement, en raison de préoccupations concernant la taille du document. De nombreuses exigences sont exprimées dans un seul fichier XSD ou SCH bien que les tests soient répertoriés

<title>Exigence du test : /req/gwml2-well-xsd/origin_elevation</title> <rule context="gwml2w:GW_Well">

href='http://www.opengis.net/req/gwml2-well/origin_elevation']) = 1">A GW_Well a besoin d'au moins une origine Elevation</assert>

Chaque classe d'exigences, exigence et recommandation est identifiée par un URI. L'identifiant prend en charge les références croisées de l'appartenance à la classe, des dépendances et des liens de chaque test de conformité aux exigences testées. Dans cette spécification, les identifiants sont exprimés sous forme d'URI ou de chemins partiels, qui peuvent être ajoutés à un URI de base qui identifie la spécification dans son ensemble afin de construire un URI complet pour l'identification dans un contexte externe.

L'URI pour chaque classe d'exigences a la forme

http://www.opengis.net/spec/groundwaterml/2.1/req/[classeM].

L'URI pour chaque exigence ou recommandation a la forme

http://www.opengis.net/spec/groundwaterml/2.1/req/[classM]/[reqN].

L'URI pour chaque classe de conformité a la forme

http://www.opengis.net/spec/groundwaterml/2.1/conf/[classeM].

L'URI pour chaque test de conformité a la forme

http://www.opengis.net/spec/groundwaterml/2.1/conf/[classM]/[testN].

5.5 Abréviations de packages externes

Les concepts des schémas définis dans certaines autres Normes internationales sont désignés par des noms commençant par les codes alpha suivants :

Modèle de caractéristiques générales GF ISO 19109:2005

Instances du modèle de caractéristiques générales GFI ISO 19156:2011

CV ISO 19123:2005 Schéma pour la géométrie de couverture et les fonctions

OM ISO 19156:2011 Observations et mesures

Qualité des données DQ ISO 19157:201X

WML2 OGC® WaterML 2.0 : Partie 1 - Séries temporelles

5.6 Termes abrégés

Dans ce document, les abréviations et acronymes suivants sont utilisés ou introduits :

Interface de programme d'application API

GeoSciML3.2 GeoScience Mark-up Language version 3.2

Langage de balisage géographique GML OGC

GWML2 Groundwater Markup Language version 2.1 (cette spécification)

GWML2-Modèle logique UML principal du GroundWaterML2 primaire

éléments (espace de noms http://www.opengis.net/gwml-main/2.1)

GWML2-Flow UML Modèle Logique des éléments nécessaires pour capter l'écoulement des eaux souterraines (espace de noms http://www.opengis.net/gwml-flow/2.1)

GWML2-Constituent UML Logical Model des constituants du fluide d'eau souterraine et de leurs relations (espace de noms http://www.opengis.net/gwml-constituent/2.1)

GWML2-Well Modèle logique UML des caractéristiques et propriétés associées au puits d'eau (espace de noms http://www.opengis.net/gwml-well/2.1)

GWML2-WellConstruction Modèle logique UML des détails de forage et de construction du puits (espace de noms

GWML2-AquiferTest Modèle logique UML des caractéristiques et propriétés associées au test d'aquifère (espace de noms http://www.opengis.net/gwml-aquifertest/2.1)

ISO Organisation internationale de normalisation

Consortium géospatial ouvert de l'OGC

O&M OGC Observations et Mesures Modèle Conceptuel

Observations et mesures OMXML Implémentation XML

Langage du modèle de capteur SensorML

Service d'observation des capteurs SOS

Activation Web des capteurs SWE

Langage de modélisation unifié UML

Temps universel coordonné UTC

Identificateur de ressource universel URI

URL de localisation de ressources universelles

Langage de balisage extensible XML

Langage de définition de schéma XSD W3C XML

5.7 notation UML

Les diagrammes qui apparaissent dans cette spécification, y compris les schémas conceptuels et logiques GWML2, sont présentés à l'aide du langage de modélisation unifié (UML), conformément à la norme ISO/IEC 19505-2.

Noter: Dans les diagrammes conceptuels et logiques GWML2, le schéma de couleurs suivant

est utilisé pour identifier les colis, sauf indication contraire (c.-à-d. Figure 16). C'est juste à titre d'information.

Orange : GWML2 défini dans cette spécification

Vert et violet : de GeoSciML

5.8 Recherche d'exigences et de recommandations

identifiant. Les recommandations ne sont pas testées mais se voient attribuer des URL et sont identifiées à l'aide du libellé « Recommandation » dans le tableau des exigences associé.

Les classes d'exigences sont séparées dans leurs propres clauses, nommées et spécifiées

selon l'héritage (dépendances directes). Les classes de test de conformité dans la suite de tests sont nommées de la même manière pour établir un lien explicite et mnémonique entre

classes d'exigences et classes de test de conformité.

6.

Arrière-plan

6.1 Base technique

Cette spécification s'appuie sur un certain nombre de normes d'encodage des données XML, notamment :

GML ISO 19136:2007 (OGC 07-036)

Cette spécification s'appuie également sur le schéma existant, principalement Observations &

Mesures (OMXML) et GeoSciML 3.2. Il y parvient en (a) étendant ces schémas avec des spécialisations en eaux souterraines, (b) en faisant référence à une classe dans ces schémas afin de saisir une propriété nommée, ou (c) en utilisant une classe des schémas comme l'un des deux participants à un relation binaire.

6.2 Vue d'ensemble des observations et des mesures d'ampères

ISO19156 - Observations et mesures est un schéma GML générique pour les observations. Comme le montre la figure 1, il définit une observation comme « …un acte associé à un acte discret instant ou période pendant laquelle un nombre, un terme ou un autre symbole est attribué à un phénomène. Elle implique l'application d'une procédure spécifiée, telle qu'un capteur,

instrument, algorithme ou chaîne de processus. La procédure peut être appliquée in-situ, à distance, ou ex-situ par rapport au lieu d'échantillonnage. Le résultat d'une observation est une estimation de la valeur d'une propriété d'une caractéristique.

6.3 Caractéristiques d'échantillonnage

Les caractéristiques d'échantillonnage dans O&M sont définies comme un "caractéristique, telle qu'une station, un transect, une section

ou spécimen, qui est impliqué dans la réalisation d'observations concernant une caractéristique du domaine.

Figure 1 : Observation dans O&M.

6.4 Présentation de GeoSciML 3.2

GeoSciML est un schéma GML pour les entités géologiques de base, y compris les unités géologiques, les structures et les matériaux terrestres. Il est particulièrement pertinent pour GWML2 car les masses rocheuses servent de conteneurs pour les masses d'eau souterraines. De tels corps rocheux possèdent des propriétés hydrogéologiques variables selon leur composition matérielle et leur organisation topologique. Ainsi, les unités géologiques et les matériaux terrestres sont les entités GeoSciML clés requises par GWML2.

GeoSciML définit une unité géologique comme "un corps de matière dans la Terre dont la totalité et l'étendue précise est supposée exister (NADM GeologicUnit, unité stratigraphique au sens de NACSN ou International Stratigraphic Code), ou un classificateur utilisé pour caractériser des parties de la Terre (par exemple, unité de carte lithologique comme « roche granitique » ou « dépôt alluvial », unités de surface comme « till » ou « vieilles alluvions »).

GeoSciML définit un matériau terrestre comme "substance naturellement présente dans la Terre» et se réfère intuitivement à divers types de roches telles que le grès, le granit et le gneiss.

+ phenomenTime :TM_Object + resultTime :TM_Instant + validTime :TM_Period [0..1] + resultQuality :DQ_Element [0..*] + paramètre :NamedValue [0..*]

+ nom :GenericName + valeur :Any

G F_PpropriétéTouais

7.

Modèle conceptuel

Le modèle conceptuel GWML2 est conçu pour être neutre sur le plan technologique et axé sur la sémantique du domaine des eaux souterraines. Il se compose de cinq composants, ainsi que de propriétés connexes et d'autres entités : unités hydrogéologiques, corps fluides, vides, écoulement de fluide et puits. Conceptuellement, ces entités forment un modèle simple pour un conteneur d'eau souterraine : le conteneur de fluide (une unité ou ses matériaux), le fluide lui-même (corps fluide), les espaces dans le conteneur occupés par le fluide (vide), le flux de fluide dans et entre les conteneurs et leurs espaces (flux), et les artefacts naturels et artificiels utilisés pour

prélever, injecter ou surveiller un fluide par rapport à un conteneur (puits, sources, sites de surveillance).

Les détails de la construction du puits sont exclus du modèle conceptuel, mais sont inclus dans le modèle logique pour deux raisons : (1) thématique, dans la mesure où la construction a été

considéré à la périphérie de la science des eaux souterraines, mais important pour

gestion, et (2) pratique, car il est suffisamment modélisé dans GWML1 et pourrait donc être directement importé avec peu de changements. Cela élimine le besoin de sa reconceptualisation dans le modèle conceptuel GWML2, le gardant ainsi parcimonieux.

7.1 Unités hydrogéologiques

Ce sont des volumes distincts de matériaux terrestres qui servent de conteneurs pour les fluides souterrains. Les limites d'une unité sont généralement distinguées de celles d'une autre unité en utilisant des propriétés liées à la capacité potentielle ou réelle de contenir ou de déplacer l'eau. Les propriétés peuvent être géologiques ou hydrauliques et comprennent généralement des influences de l'environnement hydrologique environnant. Plus précisément, le modèle conceptuel délimite deux types d'unités hydrogéologiques, avec des orientations légèrement différentes : les unités liées à l'aquifère ont des limites délimitées par les propriétés hydrogéologiques de la masse rocheuse, tandis que les bassins d'eaux souterraines ont des limites délimitées par des régimes d'écoulement distincts. Les unités liées à l'aquifère sont subdivisées en systèmes aquifères, qui sont des collections de

aquifères, lits de confinement et autres systèmes aquifères.Les lits de confinement sont des unités qui empêchent l'écoulement de l'eau vers les unités environnantes et remplacent des notions telles que les aquitards, les aquicluses et les aquifuges, qui ne sont pas inclus ici, car il est difficile de les différencier dans la pratique.

Plusieurs propriétés importantes sont généralement attribuées aux unités hydrogéologiques, telles que la porosité, la perméabilité et la conductivité, mais celles-ci et d'autres sont modélisées avec plus de précision ici comme se produisant nécessairement en même temps (en fonction des) vides ou corps fluides. Par exemple, la porosité, sous ses diverses formes, nécessite à la fois la présence d'une unité (conteneur) et de ses vides, car elle est généralement définie comme la proportion du volume des vides par rapport au volume unitaire total (c'est-à-dire le volume de matière solide plus les vides). De même, des propriétés telles que la conductivité hydraulique et le rendement nécessitent la présence d'unités et de corps fluides, car elles concernent la vitesse de déplacement d'un fluide à travers une unité. Notez que la perméabilité et la conductivité hydraulique sont différenciées ici : la perméabilité fait référence à intrinsèque

nécessairement lié à une unité (ou système) et éventuellement à un corps fluide. Les zones de gestion sont des masses terrestres identifiées à des fins de gestion des eaux souterraines et leurs limites peuvent être délimitées par des facteurs sociaux, tels que la politique ou la réglementation, en plus des facteurs physiques liés à l'hydrogéologie ou à l'hydrologie.

7.2 Corps fluides

Ce sont des corps fluides distincts (liquides ou gazeux) qui comblent les vides des unités hydrogéologiques. Les corps fluides sont constitués de constituants biologiques (par exemple des organismes), chimiques (par exemple des solutés) ou matériels (par exemple des sédiments). Bien que l'on s'attende à ce que le constituant principal d'un corps fluide soit l'eau, le modèle conceptuel permet d'autres types de grands

constituants tels que le pétrole. Les constituants mineurs ne sont pas nécessairement des fluides, mais peuvent être des gaz, des liquides ou des solides, et sont inclus dans le corps fluide sous diverses formes de mélange, telles que solution, suspension, émulsion et précipités. Les corps fluides peuvent également avoir d'autres corps fluides comme pièces, tels que des panaches ou des bulles de gaz. Les surfaces peuvent être identifiées sur un corps fluide, comme une nappe phréatique, une surface piézométrique ou potentiométrique, et certaines

les surfaces peuvent contenir des divisions, qui sont des lignes projetées sur la surface du fluide indiquant une divergence dans la direction des systèmes d'écoulement.

Les vides sont les espaces à l'intérieur d'une unité (par exemple un aquifère) ou de son matériau (par exemple le matériau de grès d'un aquifère), et peuvent contenir des corps fluides. Les vides sont différenciés de la porosité, en ce que la porosité est un rapport entre le volume des vides et le volume total de l'unité plus les vides, tandis que les vides sont les espaces eux-mêmes. Il est important de différencier conceptuellement les vides des unités et de leurs conteneurs, afin de représenter, par exemple, le volume des fractures, des grottes ou des pores dans une unité particulière ou une partie de celle-ci.

L'écoulement des eaux souterraines désigne le processus par lequel un fluide entre ou sort d'un conteneur (unité) ou de ses vides, ou s'y écoule. Couler entre un conteneur ou vide et un autre est nommé InterFlow, et couler dans un conteneur ou un vide est nommé IntraFlux. La recharge est l'écoulement dans un conteneur ou un vide d'eau souterraine, et la décharge est un écoulement hors d'un conteneur ou d'un vide d'eau souterraine. La source ou l'entité de destination réciproque peut être n'importe quel conteneur ou vide approprié tel qu'une rivière, un lac, une canalisation, un barrage, un canyon, une plaine inondable, etc. que les segments d'écoulement du système constituent un chemin d'écoulement connecté de la source à

destination. Un bilan hydrique est une mesure de l'équilibre de la recharge et du débit valable pour un temps spécifique et relatif à une caractéristique spécifique des eaux souterraines, comme un bassin, un aquifère, une zone de gestion ou un puits.

corps. Les sites de surveillance sont des emplacements où des dispositifs sont placés pour mesurer diverses propriétés importantes pour l'hydrogéologie, telles que le niveau d'eau, le débit, l'eau

température, ou la composition chimique, ou pour prélever des échantillons. En tant que tels, les sites de surveillance sont des rôles joués par d'autres éléments, par exemple des puits d'eau ou des sources.

7.6 Spécification du modèle conceptuel

Figure 2 : GWML2 CM - Unité Hydrogéologique.

gwDivide : G_Divide [1..*] LeolocUlente

gwUnitDescription : char [1..*] gwUnitMetadata : G_Metadata [1..*]

gwUnitName : char [1..*] gwUnitShape : géométrie

GW_HydrogeoUnit

gwUnitMedia : PorosityType gwUnitRecharge : G_Recharge [1..*]

gwUnitDischarge : G_Décharge [1..*]

gwUnitVulnerability : G_Vulnerability [0..*]

gwUnitProperty : gwUnitPropertyType gwUnitPropertyValue : tout

Figure 3 : GWML2 CM - Propriétés des eaux souterraines.

GL_GeologicUnit GW_HydrogeoUnit

gwUnitMedia : PorosityType gwUnitRecharge : G_Recharge [1..*]

gwUnitDischarge : G_Décharge [1..*]

gwUnitVulnerability : G_Vulnerability [0..*]

gwHydraulicConductivity : mesure [1..*]

gwTransmissivité : mesure [1..*] gwtorativité : mesure [1..*]

gwodyMetadata : G_Metadata [1..*]

gwodyVulnerability : G_Vulnerability [0..*] !ydr"##34%oid

gwVoi&HostMaterial : EarthMaterial [0..*]

gwVoidVolume : mesure uidBodyroperty

gwodyPropertyValue : mesure orosité

gwPorosityType : PorosityType gwPorosity : Mesure

gw'ield : mesure lente%oipropriété

gwPerméabilité : mesure [1..*]

gwAreaName : char [1..*] gwAreaDescription : char gwAreaFeature : fonctionnalité [1..*]

gwAre*arudget : Gaterudget [1..*]

gwAre* pecialisedAreaType : specialise&+oneAreaTypeTerm

gwAreaEnvironmentalDomain : EnvironmentalDomainTypeTerm gwAreaCompetentAuthority : CI_ResponsibleParty [0..*] gwAreaDesignationPeriod : TM_Period

Figure 4 : GWML2 CM - Corps fluide.

gw3odyMetadata : G4_Metadata [1..*]

gw3odyQuality: 3odyQualityType [1..*]

gw3odyVulnerability : G4_Vulnerability [0..*]

./0Biol678cConstituant

gw5urfaceMetadata : ObservationMetadata . /0Diviser

gwDivideFlow : G4_Flow5ystem [@C.*] ./012uidCorpsEpropriété

GW_CIJKtitulaire

gwConcentration : mesure gw5tateQ 5tateType

. /0ConstituantXallégresse

gwConstituentRelationType : ConstituentRelationType gwConstitutionRelationMechanism : MechanismType

Figure 5 : GWML2 CM - Écoulement des eaux souterraines.

GW_[ow

+ gwFlowTime : TemporalType + gwFlowVelocity : Mesure + gwFlowVolumeRate : Mesure + gwFlowPersistence : FlowPersistenceType

+ gwFlowmpration : Géométrie [1..*]

+ gwFlowInterfaceFeature : Fonctionnalité [0..*]

+ gwtudgetRecharge : G]_Recharge [1..*]

+ gwtudgetDischarge : G]_Discharge [1..*]

Figure 6 : CM GWML2 - Puits.

gw„ellName : char [0..*] gw„ell †‡ation : géométrie

gw„ellReferenceElevation: Elevation [1..*] gw„ellContributi†ˆ‰one: Geometry gw„ellGeology: Geology †Š‹0..*] gw„ellUnit: G„Œ ydrogeoUnit [1..*] gw„ellŽody : G„_Flui Žody [0..*] gw„ellPurpose: „ellPurposeType [1..*] gw„ell tatus: „ell tatusType

gw„ell„aterUse : „ell„aterUseType [1..*] gw„ellTotal « ˆŠ’h : mesure

gw„ellConstructedDepth : mesure [0..1] gw„ell tatic„aterDepth : mesure gw„ell"field : G„Œ"field

gw„ellConstruction: „ellConstruction gw„ell ”cence: G„Œ ”cence [0..*]

gw iteName: char [0..*] gw it‘ ation: Geometry

gw iteReferenceElevation : Elevation [1..*] gw iteType : iteType

gw pringName : Chaîne de caractères [0..*] gw priˆŠ ation : Géométrie

gw pringReferenceElevation: Elevation [1..*] gw pringType: pringType

gw pringPersistance : pringPersistenceType gw pringGéologie : G

Œ™eature [0..*] gw pringUnit : G„Œ ydrogeoUnit [1..*] gw priˆŠŽody : G„_Flui Žody [0..*]

gw pringConstruction: pringConstruction [0..1] gw priˆŠ ”cence: G„Œ ”cence [0..*]

gw "cenceID : Chaîne de caractères gwPurpose : Chaîne de caractères

7.6.1 DocumentCitation

La classe DocumentCitation est abstraite et n'a pas d'attributs, d'opérations ou d'associations. Il sert d'espace réservé pour la documentation législative et de référence pour une zone de gestion. La documentation législative fait référence à l'instrument ou au document juridique qui a exigé l'établissement de la zone de gestion. La documentation de référence peut décrire les objectifs environnementaux et les mesures qui doivent être prises dans la zone de gestion pour protéger l'environnement (une référence à un plan de gestion ou d'action), des informations sur les licences et des cartes associées.

Les classes 'Legislation References' et 'DocumentCitation' du modèle conceptuel générique INSPIRE sont des candidats possibles pour DocumentCitation.

Relation La source Cible La description

Association Entité:

Relie le législatif et la référence

documentation à une zone de gestion.

Élévation d'une entité par rapport à une référence.

Attribut Type et multiplicité Définition

élévation Géométrie Valeur numérique, système de référence de coordonnées

(CRS) et unité de mesure (UoM) pour l'altitude.

élévationPrécision PositionnellePrécisionType Description de la précision de l'élévation

élévationMesure mentMéthode

Mesure de l'altitude TypeMéthode

Méthode utilisée pour mesurer l'altitude, par ex. GPS, levé, DEM, etc.

ElévationType élévationTypeTerm Type d'altitude de référence, défini comme une entité,

par exemple. Haut du boîtier, sol, etc.

7.6.3 GL_TerreMatériau

Attribut Type et multiplicité Définition

gwVoidProperty GW_UnitVoidProperty La porosité ou la perméabilité d'une terre particulière

matériau qui héberge un vide.

gwFluidProperty GW_UnitFluidProperty La conductivité hydraulique, la transmissivité ou

storativité d'un matériau terrestre.

7.6.4 GL_GeologicUnit

Conceptuellement, peut représenter un corps de matériau dans la Terre dont l'étendue complète et précise est supposée exister (NADM GeologicUnit, unité stratigraphique au sens de NACSN ou International Stratigraphic Code), ou un classificateur utilisé pour caractériser des parties de la Terre (par exemple, carte lithologique unité comme « roche granitique » ou « dépôt alluvial », unités de surface comme « till » ou « anciens alluvions »).

Attribut Type et multiplicité Définition

gwUnitDescription char [1..*] Description de l'unité.

gwUnitMetadata GW_Métadonnées [1..*] Métadonnées pour l'unité .

gwNomUnité caractère [1..*] Nom de l'unité (nom local commun ou nom officiel

gwFormeUnité Géométrie La géométrie de l'unité.

Mesure de l'épaisseur de l'unité gw Épaisseur typique de l'unité.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité:

Une unité hydrogéologique est un type d'unité géologique.

gwTypeAquifère AquifèreType L'eau d'un aquifère est ou n'est pas sous pression. Sur cette base, plusieurs types d'aquifères peuvent être distingués : non confiné, confiné, artésien, subartésien ou aquitard (d'après INSPIRE, 2013).

gwAquifèreEstExploi ted

booléen Indique si les eaux souterraines du

l'unité hydrogéologique est exploitée par des puits ou d'autres prises (d'après INSPIRE, 2013).

gwAquiferIsMain booléen Indique si l'unité est primaire dans un

Système aquifère (d'après INSPIRE, 2013).

Relation La source Cible La description

Association Entité : GW_Aquifère

Concerne un aquifère et ses lits de confinement.

Généralisation Entité : GW_Aquifère

Un aquifère est un type d'unité liée à l'aquifère.

7.6.6 GW_AquifèreSystème

Système aquifère - un corps de matériau perméable et peu perméable qui fonctionne au niveau régional comme une unité de production d'eau, il comprend deux ou plusieurs lits perméables séparés au moins localement par des lits de confinement qui entravent le mouvement des eaux souterraines mais n'affectent pas beaucoup la continuité hydraulique régionale du système comprend à la fois les parties saturées et insaturées du matériau perméable (d'après l'ASCE, 1987).

Attribut Type et multiplicité Définition

gwSystèmeAquifèreEst En couches

booléen Vrai si cet aquifère/système est un système en couches.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité:

Un système aquifère est un type d'unité liée à l'aquifère.

Relie un système aquifère à ses parties, qui peuvent être d'autres systèmes, aquifères ou lits de confinement.

7.6.7 GW_AquifèreUnit

Désigne les unités hydrogéologiques liées à l'aquifère : systèmes aquifères, aquifères ou lits de confinement.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité : GW_AquiferUnit

Rôle: type d'unité hydrogéologique.

Généralisation Entité:

Un système aquifère est un type d'unité liée à l'aquifère.

Relie un système aquifère à ses parties, qui peuvent être d'autres systèmes, aquifères ou lits de confinement.

Généralisation Entité:

Généralisation Entité : GW_Aquifère

Un aquifère est un type d'unité liée à l'aquifère.

Grande masse de terrain définie hydrogéologiquement, constituée généralement d'unités hydrogéologiques reliées hydrauliquement, dont les eaux s'écoulent vers un exutoire commun ou multiple, et qui est délimitée par une ligne de partage des eaux souterraines.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwDivide GW_Divide [1..*] « Traiter sur une nappe phréatique ou une surface piézométrique sur

de part et d'autre de laquelle l'écoulement des eaux souterraines diverge" (IGH0556).

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité : GW_Basin

Un bassin est un type d'unité hydrogéologique.

Agrégation Entité : GW_Basin

unités hydrogéologiques et les bassins qui les contiennent, en tout ou partie.

7.6.9 GW_Constituant Biologique

Attribut Type et multiplicité Définition

gwOrganisme Type d'organisme Espèces biologiques.

gwState StateType solide Les organismes sont toujours solides.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité:

GW_BiologicConstituen t

Un constituant biologique est un type de constituant fluide du corps. Il existe 3 types de constituants fluides corporels : chimiques (par exemple, l'arsenic), biologiques (par exemple, les organismes) et matériels (par exemple.

7.6.10 GW_ChemicalConstituant

Caractérisation de la composition chimique du corps fluide, à la fois naturel et artificiel.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwChimique Type Chimique Type de composant chimique, par ex. arsenic.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité:

GW_ChemicalConstitue NT

Un constituant chimique est un type de corps fluide

constituant. Les 3 types de constituants fluides corporels sont : chimique (p. ex. arsenic), biologique ( p. ex. organismes) et matériel (p. ex. sédiment).

7.6.11 GW_ConfiningBed

gwSpatialConfine ment

TypeConfinement Spatial Degré de confinement spatial (typiquement :

"Non confiné-confiné", "Partiellement confiné").

gwConductivityCo raffinement

ConductivitéConfinemen tType

Degré de confinement hydraulique (ex. aquiclude).

Relation La source Cible La description

Association Entité : GW_Aquifère

Concerne un aquifère et ses lits de confinement.

Généralisation Entité:

Un lit de confinement est un type d'unité liée à l'aquifère.

7.6.12 GW_Constituant

Entité générale (abstraite) désignant un constituant matériel, chimique ou biologique d'un corps fluide.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwMesure de la concentration La concentration (avec uom) du constituant

gwState Type d'état L'état physique du constituant, c'est-à-dire solide,

Relation La source Cible La description

Association Entité : GW_FluidBody

Relation La source Cible La description

Classe d'association Entité : GW_Constituant

Une relation binaire générale entre les constituants, dans laquelle le type de relation peut être spécifié en plus du mécanisme causal qui a causé la

Généralisation Entité:

GW_BiologicConstituen

Un constituant biologique est un type de constituant fluide du corps. Il existe 3 types de constituants fluides corporels : chimiques (par exemple, l'arsenic), biologiques (par exemple, les organismes) et matériels (par exemple,

Généralisation Entité:

Un constituant chimique est un type de constituant d'un corps fluide. Il existe 3 types de constituants fluides corporels : chimiques (par exemple, l'arsenic), biologiques (par exemple, les organismes) et matériels (par exemple.

Généralisation Entité:

GW_MaterialConstituen

Un constituant matériel est un type de constituant de corps fluide. Il existe 3 types de constituants fluides corporels : chimiques (par exemple, l'arsenic), biologiques (par exemple, les organismes) et matériels (par exemple.

Classe d'association Entité : GW_FluidBody Entité:

constituants, et précise la nature du mélange du constituant dans le corps, par ex. solution, suspension.

7.6.13 GW_ConstituentRelation

Relation entre les composants du corps fluide, généralement causée par un mécanisme spécifique, par ex. revêtement (à partir de l'adsorption), constitution (à partir de la liaison chimique formant un nouveau matériau), agrégation (à partir de la liaison physique, par exemple la pression), confinement (à partir de l'absorption, de la digestion).

Attribut Type et multiplicité Définition

gwConstituantRela Type de tion

TypeRelation Constituant Type spécifique de relation entre corps fluide

composants, par ex. enrobage, constitution, agrégation, confinement.

gwConstitutionRel ationMécanisme

Type de mécanisme Mécanismes par lesquels les matériaux (de divers

états) entrer dans une relation, par ex. sorption, précipitation, digestion, excrétion, etc.

7.6.14 GW_Décharge

Sortie de fluide d'un conteneur tel qu'un aquifère, un bassin versant, un tuyau.

Relation La source Cible La description

Généralisation Entité : GW_Décharge

La décharge est un type d'écoulement intermédiaire dans lequel le fluide sort d'un élément.

« Une ligne sur une nappe phréatique ou une surface piézométrique, de part et d'autre de laquelle l'écoulement des eaux souterraines diverge" (IGH0556).

Attribut Type et multiplicité Définition

gwDivideForme Géométrie Forme/position de la ligne de partage (ligne, plan ou

Attribut Type et multiplicité Définition

gwDivideFlow GW_FlowSystem [2..*] Système d'écoulement de chaque côté de la ligne de partage.

Relation La source Cible La description

Association Entité : GW_Divide

Relie une surface corporelle fluide à une ligne sur, par ex. une nappe phréatique ou

surface piézométrique, de part et d'autre de laquelle diverge l'écoulement des eaux souterraines.

Processus par lequel le fluide entre ou sort d'une unité hydrogéologique ou d'un vide, ou s'écoule à l'intérieur d'une unité ou d'un vide.Peut couler de/vers d'autres éléments naturels ou artificiels tels que des rivières, des stations de filtration, etc.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwFlowProcess WaterFlowProcess Le processus provoquant le flux, par ex.

évapotranspiration, évaporation, transpiration, ruissellement, débit de base, pompage, infiltration, injection, etc.

gwFlowTime TypeTemporel Désigne la durée, l'instant ou l'intervalle de la

débit (temps réel, pas temps d'observation). Par exemple. "annuel", "summer", 񓟹" ou 񓟹-2011".

gwFlowVelocity La mesure Mesure du volume d'eau par unité de temps.

gwFlowVolumeRat e

La mesure Mesure de la quantité d'eau par période de temps avec

gwFlowPersistenc e

FlowPersistenceType La régularité de l'occurrence du flux, par ex.

éphémère, intermittente, pérenne, saisonnière. Après

http://inspire.ec.europa.eu/codeList/WaterPersist enceValue/ (INSPIRE, 2013).

Généralisation Entité : GW_InterFlow

Un flux intermédiaire est un type de flux dirigé entre deux entités, par ex. flux entre deux unités.

Généralisation Entité : GW_IntraFlow

Un flux intra est un type de flux au sein d'une seule entité, par ex. flux au sein d'une unité.

Agrégation Entité : GW_FlowSystem

Relie un système de flux aux flux individuels qui composent le système. Les flux sont des entités atomiques qui ne peuvent pas avoir de parties, mais qui font partie de systèmes de flux.

7.6.17 GW_FlowSystem

Chemin d'écoulement de la recharge à l'emplacement de décharge, à travers les unités hydrogéologiques. Il est lié à un corps fluide, et consiste en une collection ou une agrégation d'au moins deux écoulements spécifiques, ainsi que éventuellement d'autres systèmes d'écoulement.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwFlowPath Géométrie [1..*] Le chemin d'écoulement d'un fluide à travers un récipient.

Relation La source Cible La description

Association Entité : GW_FlowSystem

Relie une partie du système de flux à un tout du système de flux.

Relation La source Cible La description

Rôle : gwFlow aux flux individuels

qui composent le système. Les flux sont des entités atomiques qui ne peuvent pas avoir de parties, mais qui font partie de systèmes de flux.

7.6.18 GW_FluidBody

Un corps distinct d'un certain fluide (liquide, gaz) qui remplit les vides d'un conteneur tel qu'un aquifère, un système d'aquifères, un puits d'eau, etc. En hydrogéologie, ce corps est généralement

constitué par les eaux souterraines, mais le modèle permet d'autres types de charges, par ex. pétrole.

Attribut Type et multiplicité Définition

gwBodyDescriptio m

caractère [1..*] Description générale du corps fluide

gwBodyFlow GW_Flow [1..*] Flux associés au corps fluide.

gwBodyMetadata GW_Metadata [1..*] Métadonnées sur le corps fluide.

gwQualitéCorps TypeQualitéCorps [1..*] Évaluation catégorique de la qualité du fluide

corps dans son ensemble : par ex. salin, saumâtre, frais, trouble, sulfureux, mixte, . 1000-3000mg/l tds, etc.

Une description normative de la qualité est une évaluation basée sur des lignes directrices éditées par un

gouvernement ou une norme de qualité.

gwFormeCorps Géométrie Forme et position du corps fluide.

gwCorpsVolume La mesure Description du volume/quantité d'un fluide

présent dans un conteneur à un certain moment.

gwBodyVulnerabil ité

GW_Vulnérabilité [0..*]

La sensibilité du corps fluide à des menaces spécifiques telles que la contamination de surface, etc.

Relation La source Cible La description

Association Entité: Entité : GW_FluidBody Relatif à un vide et à un


Voir la vidéo: Web Features Service WFS crash course. GeoServer with Leaflet. Tekson (Octobre 2021).