Suite

Outils de ligne de commande pour générer un profil d'élévation à partir de DEM + GPX/GeoJSON


Je cherche à générer des profils d'altitude à partir d'un certain nombre de traces GPX (dont j'ai également des conversions GeoJSON). J'ai des DEM de résolution 20m de la région, au format GeoTIFF. En fin de compte, je souhaite générer une image statique qui combine un certain nombre de ces profils d'altitude, mais je serai heureux si je peux obtenir quelque chose comme un CSV de valeurs d'altitude échantillonnées à intervalles réguliers.

En résumé, comment puis-je tourner :

  • 1+ chemins vectoriels (.gpx ou .geojson)
  • 1 DEM (.tif)

dans:

  • 1+ .svg (tracé brut, pas d'axes ni d'étiquettes) ; ou alors
  • 1+.csv

en utilisant uniquement des outils de ligne de commande. J'ai réussi à y parvenir manuellement à l'aide de QGIS (et du plugin Profile Tool), mais je dois l'automatiser. Je préférerais éviter d'écrire du code - mais Python est de loin préférable à R. Un workflow qui ajoute des élévations au fichier GeoJSON serait mieux que rien. Je ne cherche vraiment pas à implémenter un algorithme d'échantillonnage à partir de zéro.

OS X ou Ubuntu sont ok.

(Remarque aux modérateurs : il semble y avoir beaucoup de questions similaires, mais beaucoup d'entre elles sont simplement "comment puis-je obtenir un profil d'altitude à partir de ce fichier GPX". Les principales différences sont que j'ai déjà le fichier de terrain approprié, et j'ai besoin pour automatiser cela pour des dizaines de fichiers.)


Si vous chargez votre LineString gpx/geojson

ogr2ogr -f "PostgreSQL" PG:"dbname=" linestring.geojson

et DEM tiff dans PostGIS (remplacez XXXX par le code EPSG, par exemple pour WGS84, utilisez 4326)

raster2pgsql -d -C -I -M -s XXXX -t auto dem.tiff dem

vous pouvez ensuite utiliser ST_Segmentize pour ajouter des sommets supplémentaires à la résolution de votre DEM (taille de pixel de gdalinfo), puis ST_DumpPoints pour convertir le LineString en un tas de points,

CREATE TABLE line_points AS select (ST_DumpPoints(ST_Segmentize(wkb_geometry, 5))).*, 0.0 AS ele from line;

puis ST_Value pour obtenir l'altitude à chaque point,

CREATE INDEX ON line_points USING gist (geom); UPDATE line_points SET ele = (SELECT ST_Value(dem.rast, geom) AS ele FROM dem WHERE ST_Intersects(line_points.geom, dem.rast) ORDER BY ele LIMIT 1);

puis mettez à jour la géométrie pour inclure l'élévation

MISE À JOUR line_points SET geom = ST_MakePoint(ST_X(geom), ST_Y(geom), ele);

puis ST_MakeLine pour reconstruire les points avec élévation dans un LineString.

CREATE AGGREGATE array_accum (anyelement) ( sfunc = array_append, stype = anyarray, initcond = '{}' ); CREATE TABLE linez AS SELECT ST_MakeLine(array_accum(geom)) AS geom FROM (SELECT * FROM line_points ORDER BY path) AS line;

Exportez vers GeoJSON/CSV/etc :

ogr2ogr -f GeoJSON linez.geojson PG : linez

Cela pourrait être optimisé pour générer plusieurs profils en masse, de sorte que vous n'appelez chaque instruction SQL qu'une seule fois.


Le registre d'outils OpenTopography fournit un centre d'échange de logiciels, d'utilitaires et d'outils orientés vers la gestion, le traitement et l'analyse des données topographiques haute résolution (par exemple, collectées avec la technologie lidar). Les outils enregistrés ci-dessous vont du code source aux applications logicielles complètes. Nous accueillons les contributions au registre via la page Contribuer un outil.

La description: GRASS est un logiciel gratuit de système d'information géographique (SIG) utilisé pour la gestion et l'analyse de données géospatiales, le traitement d'images, la production de graphiques/cartes, la modélisation spatiale et la visualisation. GRASS est actuellement utilisé dans des milieux universitaires et commerciaux à travers le monde, ainsi que par de nombreuses agences gouvernementales et sociétés de conseil en environnement. GRASS est un projet officiel de l'Open Source Geospatial Foundation.

GRASS a un certain nombre de fonctions liées au traitement et à l'analyse lidar et DEM haute résolution. Les éléments spécifiques au lidar de GRASS sont discutés ici : http://grass.osgeo.org/wiki/LIDAR

La description: GDAL est une bibliothèque de traduction pour les formats de données géospatiales raster qui est publiée sous une licence Open Source de style X/MIT par l'Open Source Geospatial Foundation. En tant que bibliothèque, il présente un seul modèle de données abstrait à l'application appelante pour tous les formats pris en charge. Il est également livré avec une variété d'utilitaires de ligne de commande utiles pour la traduction et le traitement des données.

GDAL est un outil puissant pour convertir les formats de modèle numérique d'élévation (DEM), effectuer des conversions de système de coordonnées, et l'utilitaire gdaldem fournit des fonctionnalités de traitement de base telles que la génération d'ombrages et de cartes de pente.

La description: DielmoOpenLiDAR est un logiciel open source avec licence GNU GPL basé sur gvSIG pour la gestion des données LiDAR. Il permet l'accès, la visualisation et l'analyse des données LiDAR originales, ainsi que la possibilité de visualiser en même temps de gros volumes (des centaines de Gigaoctets) de données LiDAR originales (points irréguliers aux formats LAS et BIN) ainsi que d'autres données géographiques. Dans un avenir proche, il générera également des produits finaux de base tels que (DSM, DTM, images d'intensité, etc.) et de nouveaux produits finaux à valeur ajoutée.

En développant un logiciel open source pour la gestion des données LiDAR, nous espérons rendre cette technologie plus accessible aux utilisateurs de SIG standards et aux communautés scientifiques, ayant comme objectif final d'augmenter l'utilisation des données LiDAR.

Pour développer cette application, nous avons eu la collaboration du Conseil Régional de Valence pour les Infrastructures et les Transports - CIT et l'Institut Géographique National d'Espagne - IGN

La description: La bibliothèque de nuages ​​de points (ou PCL) est un projet ouvert à grande échelle pour le traitement des nuages ​​de points.

Le cadre PCL contient de nombreux algorithmes de pointe, notamment le filtrage, l'estimation de caractéristiques, la reconstruction de surface, l'enregistrement, l'ajustement de modèle et la segmentation.

PCL est publié sous les termes de la licence BSD et est un logiciel open source. Il est gratuit pour un usage commercial et de recherche. Le projet est soutenu financièrement par plusieurs entreprises, notamment : Willow Garage, NVidia, Google et Toyota

La description: FME permet aux utilisateurs des principales organisations du monde entier de transformer les données spatiales afin qu'ils puissent les utiliser et les partager où, quand et comme cela est nécessaire. Les capacités inégalées de FME et la prise en charge de plus de 250 formats spatiaux et non spatiaux vous permettent de surmonter rapidement tout défi lié à l'utilisation et au partage de données spatiales, vous permettant ainsi de concentrer vos énergies sur vos objectifs.

Plus précisément, FME prend en charge les formats de données LiDAR, vous permettant d'exploiter la richesse des informations de vos actifs LiDAR en vous permettant de préparer rapidement vos données LiDAR pour répondre à vos besoins spécifiques.

Safe Software, le fabricant de FME, est le leader mondial pionnier sur le marché des technologies de transformation des données spatiales.

La description: Outils de script de géotraitement ArcGIS (version 10.1) pour supprimer les fosses (ou les cuvettes) des modèles numériques d'élévation à l'aide d'une combinaison de déblai et de remblai. Cette alternative à l'outil de remplissage standard fournit des chemins d'écoulement plus réalistes avec un réglage manuel moins nécessaire. Idéal pour les ensembles de données haute résolution tels que LiDAR.

L'outil permet également aux utilisateurs de marquer des dépressions spécifiques à ne pas modifier en définissant la cellule la plus basse sur la valeur Aucune donnée. Cette caractéristique peut être utilisée pour établir des réservoirs ainsi que des caractéristiques de drainage connues telles que des entrées d'égout pluvial.

Contient également un exécutable C++ qui peut être exécuté via des entrées de ligne de commande indépendantes d'ArcGIS, et qui fonctionne sur des fichiers de grille ASCII.

La description: LP360 pour ArcGIS est une extension d'ArcMap qui permet de visualiser et de traiter de très gros nuages ​​de points (LIDAR et correspondance d'images denses) dans un environnement de bureau SIG familier. Disponible en trois niveaux de capacité, LP360 fournit des outils allant de la visualisation rapide et de la génération de produits dérivés à des fonctionnalités avancées telles que la classification automatique du sol et l'extraction de l'empreinte du bâtiment.

LP360 ajoute aux capacités de visualisation natives d'ArcGIS 10.1 en offrant la possibilité de travailler avec de très grands projets tels que des ensembles de données aériennes LIDAR à l'échelle du comté. Du contrôle qualité aux extractions de caractéristiques avancées, LP360 est l'outil de choix pour les professionnels LIDAR du monde entier.

La description: Civil Maps permet aux utilisateurs de télécharger leurs données d'enquête, puis de spécifier les actifs d'intérêt et les spécifications de cartographie. Lors du téléchargement, Civil Maps indexe toutes les informations spatiales telles que définies dans la spécification de cartographie dans un format interrogeable. Les cartes peuvent ensuite être générées dynamiquement à la demande et exportées vers divers outils tels qu'AutoDesk Map3D à partir de Civil Maps, ce qui est utile pour l'intégration dans le flux de travail du client. Le plus gros problème dans l'industrie est le temps d'annoter les scans 3D. Actuellement, le traitement d'énormes ensembles de données d'enquête 3D est limité par la vitesse d'annotation des points et des clics de l'utilisateur et les ressources limitées de l'ordinateur de l'utilisateur (E/S, CPU, réseau, mémoire).

En contournant ces goulots d'étranglement, Civil Maps introduit un changement de paradigme dans le flux de travail d'annotation des données de topographie 3D. Les progrès de l'informatique parallèle et de l'apprentissage en profondeur permettent à Civil Maps de réduire de 2 ans le travail d'annotation manuelle à 2 jours de traitement à l'aide de notre infrastructure cloud

La description: Le système d'analyse et de visualisation FUSION/LDV se compose de deux programmes principaux, FUSION et LDV (visualiseur de données LIDAR), et d'un ensemble de programmes de ligne de commande spécifiques aux tâches. L'interface principale, fournie par FUSION, se compose d'une fenêtre d'affichage graphique et d'une fenêtre de contrôle. L'affichage FUSION présente toutes les données du projet à l'aide d'un affichage 2D typique des systèmes d'information géographique. Il prend en charge divers types et formats de données, notamment les fichiers de formes, les images, les modèles numériques de terrain, les modèles de surface de la canopée et les données de retour LIDAR. LDV fournit l'environnement de visualisation 3D pour l'examen et la mesure de sous-ensembles de données spatialement explicites. Les programmes de ligne de commande fournissent des capacités d'analyse et de traitement de données spécifiques conçues pour rendre FUSION adapté au traitement de grandes acquisitions LIDAR.

Les utilitaires de ligne de commande et les programmes de traitement, appelés FUSION LIDAR Toolkit ou FUSION-LTK, offrent des capacités de traitement étendues, notamment le filtrage des points de terre nue, l'ajustement de surface, la conversion de données et l'évaluation de la qualité pour les grandes acquisitions LIDAR. Ces programmes sont conçus pour s'exécuter à partir d'une invite de commandes ou à l'aide de programmes de commandes.

FUSION fonctionne sur toutes les versions actuelles de Windows et a été utilisé avec succès sur les systèmes LINUX utilisant WINE. Le système de visualisation FUSION/LDV est basé sur une interface graphique. Les outils de ligne de commande nécessitent l'utilisation de fichiers batch pour être plus efficaces.

La description: Landlab est un environnement de modélisation basé sur Python qui permet aux scientifiques et aux étudiants de créer des modèles numériques de paysage. Landlab a été conçu pour les disciplines qui quantifient la dynamique de la surface de la terre telles que la géomorphologie, l'hydrologie, la glaciologie et la stratigraphie, mais peut également être utilisé dans des domaines connexes.

Landlab fournit des composants pour calculer les flux (tels que l'eau, les sédiments, la glace glaciaire, les matériaux volcaniques ou les débris de glissement de terrain) sur un terrain quadrillé. Avec ses composants robustes et réutilisables, Landlab permet aux scientifiques de construire rapidement des expériences de modèle de paysage et de calculer le bilan de masse à toutes les échelles.


Créer un fichier GPX à partir de coordonnées

Téléchargez vos données LatLong (largement utilisées dans des logiciels comme MS Excel, LibreOffice et OpenOffice) et convertissez-les en un clic au format GPX (GPS) (largement utilisé dans des logiciels comme OziExplorer, Google Earth et les appareils GPS). Avis au format LatLong - La détection des colonnes contenant des coordonnées est basée sur le nom de l'attribut - veuillez renommer les colonnes contenant. L'utilitaire de conversion gratuit de GPS Visualizer peut créer des fichiers GPX ou du texte brut à partir de données GPS dans n'importe quel format. Notre convertisseur en ligne du format GPS Exchange Format au format GPS Exchange Format (GPS en GPX) est un outil rapide et facile à utiliser pour les conversions individuelles et par lots. Converter prend également en charge plus de 90 autres formats vectoriels et rasters SIG/CAD et plus de 3 000 systèmes de référence de coordonnées. Si le système de coordonnées de vos données d'entrée n'est pas présent ou n'est pas reconnu correctement, il est possible d'attribuer le bon. Ensuite, il est possible t

Convertisseur LatLong en GPX en ligne - MyGeodata Clou

  1. Notre convertisseur en ligne du format Microsoft Excel au format GPS Exchange Format (XLS en GPX) est un outil rapide et facile à utiliser pour les conversions individuelles et par lots. Converter prend également en charge plus de 90 autres formats vectoriels et rasters SIG/CAD et plus de 3 000 systèmes de référence de coordonnées. Si le système de coordonnées de vos données d'entrée n'est pas présent ou n'est pas reconnu correctement, il est possible d'attribuer le bon. Ensuite, il est possible t
  2. Pour créer des fichiers GPX, cliquez sur l'option Fichier > Nouveau, puis ajoutez des points de cheminement à partir de son interface. Lors de l'ajout d'un waypoint, vous devez spécifier ses coordonnées, son altitude, son type, son identifiant, son symbole, sa direction, etc. De plus, vous pouvez créer des itinéraires et des trackpoints individuellement et ajouter un résumé de la trace
  3. Charger GPX : Ctrl+O : importer et visualiser les fichiers GPX (ou glisser-déposer n'importe où dans la fenêtre) Dessiner : Ctrl+D : commencer à tracer un nouvel itinéraire en plaçant des points de trace sur la carte : Exporter : Ctrl+S : télécharger les fichiers sur votre bureau ou enregistrez sur Google Drive™ pour obtenir un lien partageable et un code d'intégration. Les données de temps, de fréquence cardiaque, de cadence et de température sont automatiquement étendues
  4. Pour commencer avec votre fichier .gpx existant, cliquez sur Choisir un fichier et sélectionnez votre fichier. Pour commencer avec un fichier texte de waypoints sous la forme onglet latitude onglet longitude nouvelle ligne, entrez ce nom de fichier comme ci-dessus. Remarque : la taille du fichier est limitée à 100 ko, veuillez donc ne pas télécharger de fichiers contenant des pistes.
  5. Si vous n'avez pas de données GPS et que vous souhaitez dessiner de manière interactive sur une carte, utilisez le bac à sable de GPS Visualizer pour créer votre propre fichier GPX ou KML. Les paramètres généraux de la carte affichent les options de carte avancées [+

Utilisez la barre d'outils sur la droite pour ajouter des marqueurs de waypoints et des traces, puis cliquez sur l'un des boutons de sauvegarde des données pour les télécharger en texte brut, GPX ou Google Earth KML. Centrez la carte sur un emplacement : Outils de dessin : panoramique. wpt Tout ce que vous avez à faire est d'itérer le tableau de CLLocations et de créer les balises (wpx) et d'enregistrer le fichier au format .gpx. Afficher l'activité sur ce post. Afficher l'activité sur ce post. Avec Xcode 5, ajoutez un nouveau fichier - > Ressource - > Fichier GPX Il suffit de coller l'URL de votre carte google pour générer un fichier GPX. Vous pouvez également inclure d'autres informations, telles que des points de cheminement et des informations d'altitude. Utilisation de Google Lors de la création de fichiers Leaflet/Google Maps et Google Earth, GPS Visualizer vous permet de créer des waypoints invisibles en ne spécifiant aucune icône ou aucune dans le champ de symbole. Cela peut être utile si vous souhaitez mettre une étiquette visible sur une piste dans Google Earth (ce que GE ne permet normalement pas), ou pour mettre n'importe quelle sorte d'étiquette sur une carte sans icône spécifique attachée. 6 : Redimensionnement et coloration. Convertissez vos données GPS pour les utiliser dans Google Earth. Ce formulaire importera vos données GPS déposer (par exemple., GPX) ou des données en texte brut (délimitées par des tabulations ou CSV), et créer un KML déposer que vous pouvez afficher dans l'application Google Earth ou importer dans le système My Maps/My Places de Google. (À créer GPX des dossiers, utilisez l'utilitaire de conversion

J'ai un fichier de formes avec une série de points (environ 300) utilisant British National Grid. Je dois les mettre sur mon Garmin Etrex 10 comme waypoints. Quelqu'un peut-il me dire comment convertir ce shapefile en données GPX ? Il peut également être utile de savoir comment en faire un itinéraire. Les points sont nommés de 1 à 300 et seraient visités dans cet ordre Des instructions sur la façon de l'utiliser sont fournies dans la feuille de calcul, en gros, vous copiez-collez les noms des points de cheminement, la description ou le commentaire facultatif, les coordonnées Lat et Long ou UTM, puis cliquez sur le bouton de conversion, ce qui crée un fichier GPX, qui peut être téléchargé sur votre GPS à l'aide de Garmin Map Source ou Base Camp. terminé, nommez-le et cliquez sur OK. Ensuite, à gauche dans Places, vous le verrez répertorié. Faites un clic droit dessus et choisissez Enregistrer sous. Enregistrez-le en tant que fichier .kml. Vous devrez le convertir en un fichier de trace que votre GPSr pourra utiliser, en utilisant le programme : GPSBabel (obtenez la version GUI ou Wrapper de celui-ci.) Convertissez le fichier .kml en .gpx ou autre format. Selon le modèle de GPSr que vous possédez, vous devrez peut-être utiliser un autre programme pour (comme Mapsource ou Mapsend) déplacer le fichier dans votre GPSr en tant que piste ou itinéraire Notre convertisseur en ligne du format GPS Exchange Format au format GPS Exchange Format (GPX à GPS) est un outil rapide et facile à utiliser pour les conversions individuelles et par lots. Converter prend également en charge plus de 90 autres formats vectoriels et rasters SIG/CAD et plus de 3 000 systèmes de référence de coordonnées. Si le système de coordonnées de vos données d'entrée n'est pas présent ou n'est pas reconnu correctement, il est possible d'attribuer le bon. Il est alors possible que le visualiseur GPS transmette vos horodatages au format gpx. L'utilisation des outils en ligne conservera votre horodatage dans le fichier .csv. Convertissez un fichier GPS en texte brut ou GPX. Ce formulaire lit un journal de route ou un fichier de point de cheminement (dans un format reconnu) ou des données tabulaires en texte brut, et les convertit en un fichier texte délimité par des tabulations ou CSV facile à lire, ou en un fichier GPX

Visualiseur GPS : convertissez les fichiers GPS en texte brut ou GPX

Téléchargez vos données GPX (largement utilisées dans des logiciels comme OziExplorer, Google Earth et les appareils GPS) et convertissez-les en un clic au format LatLong (CSV, WKB) (largement utilisé dans des logiciels comme MS Excel, LibreOffice et OpenOffice). Avis au format LatLong - Si vos données sont de type POINT, les coordonnées XY seront également exportées. Convertissez les POI, modifiez ou créez vos propres points d'intérêt GPS, ou téléchargez simplement nos mises à jour de POI prêtes à l'emploi. Nous pouvons facilement résoudre tout problème lié à la conversion de POI. Veuillez nous faire savoir si vous avez besoin ou connaissez un moyen plus simple de créer, d'importer, de modifier et d'exporter vos fichiers de POI GPS : Forums GPS. Travaillez au bureau ou à la maison : Chat vidéo : configurez votre application Web de chat vidéo sécurisé pour le support client et le personnel. Si quelqu'un recherche un moyen assez simple (aucune compétence d'édition GPX requise) pour créer vos propres fichiers GPX personnalisés de type Geocache à utiliser sur une unité GPS sans papier (testé par moi sur Oregon 450t - et PC uniquement sans MAC), le précédent logiciel mentionné (voir les messages ci-dessus), fera désormais un très bon travail en fournissant la même expérience GPS que le suivi d'une géocache Groundspeak en direct (PAS simplement comme. GPX, ou format d'échange GPS, est un format de fichier XML pour stocker des données de coordonnées. Il peut stocker des waypoints, des pistes et des itinéraires d'une manière qui est facile à traiter et à convertir en d'autres formes.Toutes les données GPS utilisées par OpenStreetMap sont converties au format GPX avant de pouvoir être téléchargées.

Convertisseur GPS en GPX en ligne - MyGeodata Clou

Vous pouvez capturer des données avec un appareil GPS et utiliser un outil tiers ou un utilitaire du fabricant de GPS pour convertir les données en un fichier au format GPX. Une fois que vous avez un fichier GPX, vous pouvez l'ajouter à Map Viewer pour visualiser les données. Les types de données suivants sont pris en charge dans Map Viewer : Waypoints : il s'agit de points que l'utilisateur du GPS a enregistrés manuellement, en spécifiant souvent un nom, pour marquer des emplacements sur la carte. Traces : il s'agit de points que l'appareil GPS a enregistrés automatiquement à un intervalle périodique. Les pistes sont. J'ai un fichier csv avec un champ qui inclut ce type de données, et je dois construire une ligne à partir de cela, le nombre de paires xy varie à partir de ce champ. J'utilise QGIS 3. qgis convertit xy. Partager. Améliorez cette question. Suivez édité le 28 juin '18 à 12:48. PolyGeo ♦ 61,3k 25 25 badges or 94 94 badges argent 291 291 badges bronze. demandé le 27 juin 18 à 17:07. Carlos Rivas Carlos Rivas. 477 1 1.

Convertisseur XLS en GPX en ligne - MyGeodata Clou

< //Réinitialiser la liste afin qu'elle n'ait pas les points des limites de polygones précédentes = [CLLocationCoordinate2D]() //Convertir le nom de fichier en un chemin de fichier lisible par ordinateur let filePath = getFilePath(fileName) if filePath == nil < print ( Le fichier \\(fileName).gpx\ n'existe pas dans le projet. Veuillez vous assurer que vous avez importé le fichier et qu'il n'y a pas de fautes d'orthographe) continuer >//Configurez l'analyseur et initialisez-le avec les données du chemin de fichier let data = NSData(contentsOfFile: filePath!) laisse l'analyseur. Créer un nouvel itinéraire | Bikemap - Vos itinéraires à vélo. Bikemap est la plus grande collection de pistes cyclables au monde. Trouvez votre itinéraire cyclable parfait, créez vos propres pistes cyclables et découvrez les destinations cyclistes les plus étonnantes. Carte de vélo. Facebook Convertissez les fichiers de points d'intérêt TomTom OV2 en GPX avec cet outil de conversion de points d'intérêt en ligne simple. Pour sélectionner votre fichier OV2 : Cliquez sur « Parcourir » et sélectionnez un fichier. Fichier source OV2 Hier encore, j'ai dû convertir certains points de MapInfo en un fichier GPX. J'ai dû convertir mon fichier en projection WGS84, ajouter des colonnes nord et est et les mettre à jour. Exportez ensuite en tant que fichier CSV. Supprimez ensuite les guillemets autour des étiquettes de points. Ouvrez ensuite avec GPSBabel. Convertissez ensuite en GPX XML. (Il était destiné exactement au même modèle de Garmin que le vôtre) Découvrez mon application Scenic ici : Elle peut importer le GPX que vous créez et y naviguer : https://youtu.be/rKavcXRm4P

Comment convertir des fichiers de document en GPX ? Choisissez des fichiers et téléchargez-les sur la page. Sélectionnez GPX et cliquez sur Convertir. Après quelques secondes, vous pouvez télécharger les fichiers GPX. Comment puis-je changer GPX vers un autre format ? Téléchargez votre fichier GPX sur la page. Sélectionnez le format cible et cliquez sur Convertir. La conversion GPX prend quelques secondes Créez des fichiers GPX rapidement et simplement en cliquant sur Google Maps ! Utilisez le fichier de code généré pour simuler la marche sur votre application IOS à l'aide de Xcode GPS TrackMaker est un logiciel gratuit pour créer et éditer des fichiers GPX. Pour éditer un fichier GPX, ouvrez-le et vous verrez ses traces, itinéraires et waypoints. Sélectionnez simplement un waypoint et cliquez dessus avec le bouton droit pour modifier ses propriétés telles que le nom, les coordonnées, le symbole, etc. Vous pouvez également insérer une nouvelle trace ou une nouvelle route après avoir tracé de nouveaux waypoints. Il vous permet d'insérer une image de carte dans un fichier GPX

9 meilleurs logiciels de création GPX gratuits pour Windows

  • Il semble qu'une carte My Map avec uniquement des points ne se convertisse pas correctement. 3. Cliquez sur le lien KML, vous serez invité à enregistrer la carte en tant que fichier .KML. 4. Lancez un navigateur Web et accédez à GPS Visualizer pour convertir votre fichier KML en fichier GPX. 5. Sélectionnez GPX comme sortie. 6. Pour la saisie, choisissez le fichier KML que vous venez de télécharger depuis Google My Maps. 7. Cliquez sur le bouton Convertir. Votre fichier sera.
  • Tracer des traces GPS à l'aide de Google Earth. Ouvrez Google Earth et naviguez sur la carte jusqu'à une zone où vous souhaitez créer une trace. Étape 1 : Sous Lieux dans la colonne de gauche, vous allez vouloir créer un dossier pour votre projet de pistes. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur Mes lieux préférés et ajoutez un dossier. Étape 2 : Choisissez un nom et cliquez sur OK. Le dossier apparaîtra sous Mes lieux préférés.
  • /GPX dossier sur l'appareil. Ce fichier contient tous les itinéraires et traces que j'ai sur le GPS. Il suffit alors de copier le fichier et de l'enregistrer quelque part. Vous pouvez ensuite télécharger le fichier GPX sur ce site (ou sur n'importe quel nombre de sites) et afficher les données sur une carte. Pour télécharger un GPX.
  • Des centaines de récepteurs et de programmes GPS sont pris en charge. Il dispose également d'outils de manipulation puissants pour ces données. telles que le filtrage des points en double ou la simplification des pistes. Il a été téléchargé et utilisé des dizaines de millions de fois depuis sa création en 2001, il est donc stable et fiable. C'est en aplatissant la tour de Babel que les auteurs de divers programmes de manipulation des données GPS.
  • Voici un exemple de fichier texte de points GPS : SITE,EASTING,NORTHING,DESC 1,567189,4770802, trailhead 2,567732,4779100,project bridge site 3,569904,4765221,marshy area Dans ArcCatalog, cliquez avec le bouton droit sur le fichier texte contenant les coordonnées GPS. Sélectionnez Créer une classe d'entités, puis À partir de la table XY
  • Programmeurs : Vous pouvez écrire soit un nom de fichier journal GPS, soit les données du journal GPS comme valeur pour Geotag. Si la valeur contient une nouvelle ligne ou un octet nul, elle est supposée être une donnée, sinon elle est considérée comme un nom de fichier. Géosync. La balise Geosync n'est nécessaire que lorsque les horodatages de l'image ne sont pas correctement synchronisés avec l'heure GPS. La valeur écrite dans Geosync peut prendre un certain nombre de formes différentes, mais le.
  • intervalle entre les points GPS ajoutés en millisecondes - utile pour les fichiers GPX avec des informations de temps de point manquantes si spécifié, alors le décalage temporel doit être défini pour représenter un vide absolu car aucun forçage ne peut être spécifié plusieurs fois si plusieurs pistes sont fournies --fps <fps> images par seconde par défaut 30,0 --gui <gui> affiche la valeur par défaut de l'interface graphique si aucun argument n'est spécifié--height <height> hauteur de la vidéo.

Ce n'est pas un logiciel de conversion GPS, nous convertissons les coordonnées GPS POUR VOUS en utilisant le courrier électronique pour envoyer et recevoir des fichiers de points de cheminement de votre part, puis nous vous les renvoyons dans le format approprié pour le modèle GPS que vous demandez. Nous pouvons également placer vos waypoints sur une carte SD prête à être importée dans votre GPS. Contactez-nous pour plus d'informations. NOUS CONVERTISSONS LES WAYPOINTS GPS ET LES FORMATS DE WAYPOINTS GPS VERS OU DEPUIS : Conversion du format de waypoint Garmin. Lorsque je télécharge le fichier dans .csv, il n'a que les heures de début et de fin, les statistiques globales et les coordonnées GPS le long de la piste. J'utilise l'application lorsque je fais de l'exercice, ce serait donc bien de déterminer mes écarts de distance afin que je puisse étudier mes performances lorsque je fais des intervalles ou que je souhaite suivre les changements de performances au fil du temps et de la distance

Gpx.studio — l'éditeur de fichiers GPX en ligne

Créez simplement un fichier .geojson valide avec un contenu tel que : Vous pouvez utiliser un outil comme geojsonlint pour vous assurer que la syntaxe est correcte. Une fois que vous avez un geojson valide, enregistrez-le dans un fichier, par exemple my_polygon.geojson. Ensuite, faites-le simplement glisser et déposez-le dans vos couches dans QGIS. C'est ça. À mon avis, c'est beaucoup plus facile que. Comment créer des entités ponctuelles avec des coordonnées exactes (saisies manuellement) dans QGIS ? Je reçois des coordonnées GPS précises d'une équipe d'enquête que je dois ajouter à une couche de points. Ce que je veux : -Ajouter un point, saisir les coordonnées et en appuyant sur Entrée, le point est créé là où il est censé être Le fichier .gpx collecte les points de deux manières : les waypoints et les traces. Les waypoints sont généralement des points uniques non liés, tandis que les traces composent un itinéraire ou un ensemble de points liés avec un point de départ et un point d'arrivée. Le type de point collecté sera écrit dans la balise GPX appropriée : WPT pour waypoint ou TRKPT pour trackpoint. Les waypoints peuvent inclure un nom et une description pour chaque point individuel. Des pistes.

Eye4Software Coordinate Calculator peut convertir les coordonnées d'un système de coordonnées à un autre. Il peut également être utilisé pour convertir les coordonnées entre différentes références cartographiques horizontales. Ce programme a la capacité de convertir un ensemble de coordonnées GPS à partir d'un fichier CSV GPX, ou GPS Exchange Format, est un schéma XML conçu comme un format de données GPS commun pour les applications logicielles. Il peut être utilisé pour décrire des points de cheminement, des traces et des itinéraires. Le format est ouvert et peut être utilisé sans avoir à payer de frais de licence. Les données de localisation (et éventuellement l'altitude, l'heure et d'autres informations) sont stockées dans des balises et peuvent être échangées entre les appareils GPS et les logiciels

GPS Waypoint & Route Planner - créer des waypoints et des itinéraires GPS Importer / Exporter GPS - Données - télécharger et télécharger *.gpx-Files Coordinate Finder. Utilisation d'OpenStreetMap par clic de souris : modifiez le type de carte entre OpenStreetMap, OpenTopoMap, HikeBike, CyclOSM ou WorldImagery, déplacez la section de carte visible et effectuez un zoom avant et arrière sur la carte. En outre. Veuillez choisir le(s) fichier(s) à télécharger (plusieurs fichiers acceptés, fichiers zip également acceptés) le nom du trajet. Notes (facultatif) Il s'agit d'une description de l'itinéraire qui s'affichera chaque fois qu'il sera chargé. Vous pouvez créer un nouveau groupe de suivi pour afficher la progression en temps réel d'un ou plusieurs coureurs à l'aide des applications mobiles de GPXEditor. Veuillez noter qu'un maximum de 5 groupes de suivi par utilisateur est autorisé. Si. Ainsi, si vous créez un type d'appareil avec la commande de téléchargement gpsbabel %type-i garmin-o gpx %in %out (il s'agit en fait de la commande de téléchargement pour le type d'appareil prédéfini 'Garmin serial'), puis utilisez-la pour télécharger des waypoints depuis port /dev/ttyS0 vers le fichier output.gpx, QGIS remplacera les mots-clés et exécutera la commande gpsbabel-wi garmin-o gpx /dev/ttyS0 output.gpx Enfin, exportez cette piste en tant que .gpx et appelez-le ProvincialBuilding.gpx Envoyez la piste à votre appareil GPS de la manière que vous préférez Maintenant, déconnectez votre GPS et demandez-lui de vous promener le long de la piste que vous venez de créer. Voyez par vous-même à quel point c'est précis. Vous devriez être à quelques mètres des points que vous avez créés. Autre ressource <coordinates>-122.0822035425683,37.42228990140251,0</coordinates> </Point> </Placemark> </kml> La structure de ce fichier se décompose comme suit : Un en-tête XML. Il s'agit de la ligne 1 de chaque fichier KML. Aucun espace ou autre caractère ne peut apparaître avant cette ligne. Une déclaration d'espace de noms KML. Ceci est la ligne 2 dans chaque fichier KML 2.2

Je suis à la recherche d'une bibliothèque ou d'une classe C# pour m'aider à écrire des fichiers GPX à partir d'une collection de waypoints que j'ai (lat/long, etc.). J'ai trouvé pas mal de lecteurs - mais pas tellement pour écrire.. Des points bonus si c'est fonctionne sur Compact Framework/WinMobile 6.5 - mais ce n'est pas une exigence stricte Convertir les coordonnées en gpx Connectez-vous pour suivre ceci . Abonnés 1. Convertissez les coordonnées en gpx. Par J-Way, 5 février 2009 dans Geocaching Topics. Répondre à ce sujet Commencer un nouveau sujet Messages recommandés +J-Way 0 J-Way 0 Woof +Membres Premium 0 1575 messages Posté le 5 février 2009. Ceci est un problème hors sujet ou de GPS et de technologie, mais je poste ici en raison du niveau de trafic plus élevé. Le GPX ne contient pas tous les points dans un fichier POI et je ne les charge qu'en cas de besoin car je devrai les supprimer à mon retour. Si je veux emprunter un itinéraire non standard, je créerai un itinéraire. J'utilise un éditeur de texte comme le bloc-notes pour la plupart du travail que je fais sur le fichier GPX. Je pourrais tout mettre dans une base de données, puis écrire un script pour générer un GPX, mais cela n'en vaut pas la peine pour moi. Vous ne pouvez pas vous attendre. Les points de mise en forme sont une extension du fichier GPX. Quel que soit le nombre de points de passage ou d'arrêts que vous avez entre le début de l'itinéraire et l'arrivée, c'est à l'appareil de vous amener à partir de chaque point de repère de l'itinéraire. Si vous planifiez un itinéraire dans Garmin Basecamp, vous pouvez spécifier si vous souhaitez qu'un point sur un itinéraire soit un arrêt (vous recevrez une alerte indiquant que vous êtes arrivé) ou une étape.

Pour commencer, vous devrez planifier votre randonnée et créer une trace, qui est enregistrée sous forme de fichier GPX. Un fichier GPX est simplement un fichier texte avec une liste de coordonnées lat/lon spécifiant une piste. GaiaGPS. Mon outil de prédilection pour créer une randonnée est Gaia GPS. Ils ont un outil qui vous permet de spécifier des points de cheminement, puis Gaia alignera automatiquement un itinéraire sur le sentier de randonnée approprié. C'est un. J'ai pu créer des routes .gpx sur mon PC et les importer dans mon RM. Cela me permet également de me coordonner avec d'autres coureurs lors de sorties en groupe. Bon produit. Cependant, lors de l'importation, Ride Command insiste sur le calcul de l'itinéraire importé, ce qui signifie que Ride Command modifiera l'itinéraire. Quelqu'un sait-il comment importer les fichiers .gpx sans calcul ni modification ? Merci! #1 Apohlman996, 21 juin 2017.

Voici une façon de créer des fichiers POI Garmin à partir d'un fichier de formes de points, bien que vous puissiez également utiliser des données tabulaires comparables. Pour cet exemple, j'utiliserai un fichier de formes de points contenant les emplacements des mines en Arizona, ainsi que les données associées. 1. Obtenez votre fichier de formes. 2. Si ce n'est pas dans le système de coordonnées de latitude/longitude WGS84 dont les unités GPS ont besoin, convertissez-le (MapWindow a une fonction intégrée. Créer des affichages cartographiques et visualiser les données. Affichez plusieurs ensembles de données dans un seul affichage de carte . Personnalisez l'affichage d'une carte avec une règle d'échelle et une flèche vers le nord. Personnalisez l'affichage d'une carte avec une carte en médaillon. Exemple 1 : Importer des données vectorielles géographiques polygonales. Les données vectorielles géographiques peuvent être stockées dans une variété de formats différents, par exemple les formats shapefile et GPS Exchange (GPX). Cet exemple importe. Les fichiers GPX collectent des points de deux manières : les waypoints et les tracés. Waypoints are generally single, unrelated points while tracks make up a route or collection of related points with a start and end point. The type of point collected is specified in the output feature class by the code WPT (waypoint) or TRKPT (track point) within the Type attribute field. Waypoints can have a name and description for.

GPS GPX Batch Waypoint and Route Creato

  • RouteConverter is a free GPX to KML converter software for Windows. It is really simple to convert GPX to KML or even zipped KML i.e. KMZ file in this software. Just open a GPX file and use Save As option to convert it to a KML or KMZ file. It supports different KML files based on GPS data format, such as iGO8 Route, Google Earth 3, Google Earth 4, etc
  • For Lab Writeup: https://www.dropbox.com/s/m0nmzkc8ur3zcqx/Lab7.pdf?dl=0This lab measures the error associated with GPS signals. In the process, many concept..
  • Figure 1: Soil samples in a GPX file displayed directly in Vizex over a topographic surface. Whether to display or import data is a relatively intuitive choice. If you simply want to see data to assist with your interpretations then displaying it is sufficient. If you want to enhance, edit and use the data in other functions then it should be imported. With this established we can look at.

You can also export all POIs to a GPX file from Menu tab, Points of Interest and tap the 3 dots at the top, Export GPX. Export a GPX via My.ViewRanger website You can export GPX files via our web site my.viewranger.com using the Routes & Tracks > My Routes / Tracks To create the VF route in the Garmin waypoint by waypoint would be a very timeconsuming exercise. If I import the GPX file into Garmin BaseCamp software on my PC, it does show as a route on the base map in BaseCamp, but I can't then import the route into the Garmin. There must be a way to autogenerate a route for the Garmin from a GPX file of waypoints. GPS navigation is very new to me, so. Take any GIS layer and create GPX files from your shapefiles that you can send to any GPS receiver, share with clients, or publish online. The best way to convert shapefiles to GPX is to Import your Shapefile into ExpertGPS mapping software, using Import on the File menu. ExpertGPS Pro automatically reprojects your shapefile from UTM, state plane coordinates, or any other projection into GPX's. The native GPS eXchange Format (GPX) file importer for the open-source geo-information software QGIS features multiple options to create vector layers. This includes the import of track points as a point dataset and the import of the whole track as a single linestring. If the GPX data contains attributes associated to the track points, only the track point option can be used to read and.

Import gpx files and print a map of the route using BaseCamp. Create new routes in BaseCamp using the mapping on your gps unit QGIS saves the line as a GPX route. You can import this route in Garmin BaseCamp (File -> Import). Give the track a meaningful name. My 500 km route consists of 3867 points, but most Garmin GPS units are only capable of showing 250 points per route. You can get around this limitation by converting the route into a track.Right-click the route in Basecamp and select Create Track from Route GPX des dossiers collect points in two ways: waypoints and tracks. Waypoints are generally single unrelated points, while tracks make up a route or collection of related points with a start and end point. The type of point collected is specified in the output Type field by the code WPT (waypoint) or TRKPT (track point). Waypoints can have a name and description for each individual point. Tracks have.

KML/KMZ to GPX Converter. Easy way to convert Waypoints from KMZ or KML to GPX file format with the KML/KMZ to GPX Converter free. Easy Steps : - Save your waypoints in KMZ or KML format with google earth - Import that format in the KML/KMZ to GPX Converter free - Then select waypoint you want to convert to GPX format - Export the GPX format - Upload the GPX format in your GP gpsbabel -i gpx -f My Points.gpx -o garmin_gpi,bitmap=tux.bmp -F My Points.gpi In the normal case of using GPSBabel from the command line or from the GUI, the chance of creating files with the same timestamp is in the nearly ZERO. In scripts or batch files where you are writing multiple files - even from different GPSBabel instances - the odds of this happening is rather good. Le. GPX Track This file type contains the thousands of points used to draw the map. Your GPS will follow this track and is the next most common format we recommend for units that cannot use a TCX Course file. GPX Route only contains the cuesheet entries, and relies on the GPS device to calculate a route between each of the cuesheet entries. Since the maps inside the GPS unit are different than the. Creating a new GPX layer ¶ To create a new GPX file, you need to load the GPS plugin first. Plugins ‣ Plugin Manager opens the Plugin Manager Dialog. Activate the GPS Tools checkbox. When this plugin is loaded, choose New ‣ Create new GPX Layer from the Layer menu. In the Save new GPX file as dialog, choose where to save the new file and press Save. Three new layers are added to the.

If your device isn't supported, try importing GPS data as a .gpx or .loc file. A serial or USB cable. Choose which GPS points to see in Google Earth. Tracks: Automatically recorded by the GPS device as you travel. Waypoints: Your saved locations, such as home. Routes: Used by the GPS device to create a route from one recorded point to another recorded point. Routes can contain multiple. I'm not sure if you can do this with Python, but I have used PoiEdit to convert CSV files of coordinates to GPX format. You can load the CSV in and save as a GPX file. Partager. Améliorez cette réponse. Follow answered Mar 23 '17 at 14:40. Chris Hamilton Chris Hamilton. 545. Record tracelog: Convert: Modify: Upload: Accuracy: Device reviews ± Converting GPS tracks is a process that may be required before you can upload your recorded tracks. OpenStreetMap requires that GPS tracks are saved using the XML-based GPS Exchange Format (.gpx file type).Although some GPS receivers allow you to save the data as GPX, many have their own data format

Convert Lowrance GPS Data to any GPS, GIS, CAD or Map File Format with ExpertGPS. File conversion is easy with ExpertGPS - just two clicks converts any GPX, DXF, SHP, KML, CSV or other CAD, GIS, or mapping file format.ExpertGPS is an all-in-one mapping solution and file converter, so you can import data, preview it over maps and aerial photos, make corrections, and export it Online GPS-track converter can convert files in various GPS-track formats. Upload your gps track you want to convert to select format: Select input format GPS track: Select output format GPS. gpxpy -- GPX file parser. This is a simple Python library for parsing and manipulating GPX files. GPX is an XML based format for GPS tracks. You can see it in action on my online GPS track editor and organizer.. There is also a Golang port of gpxpy: gpxgo. See also srtm.py if your track lacks elevation data.. Usag

I'm developing an app which tracks gps coordinates and stores them into seperate tables in a database. I want to export the gps data from the tables into GPX or KML format. I can't really find any tutorials nor explanations how to do this. Should i just write the lat and lon coordinates into a file between tags? Or is there any requirements that my file needs to meet? My implemented code: File. Convert ArcView Shapefile to GPX File to put in GPS (like the waypoints Troubleshooting I have uploaded a GPS trace but nothing has happened on the map. When you upload a GPX file the points are extracted and inserted into the database.We do not however automatically create streets, paths or other map features based on your uploaded files. To add map features you (or somebody else) can use an editor to draw them using the GPS traces as a guide by viewing them as a.

You can create gpx files for all videos in a directory like this: exiftool -p gpx.fmt -ee -ext mp4 -w OUTDIR/%f.gpx DIR You will need the gpx.fmt file from the fmt_files directory of the full .tar.gz distribution. The command will generate lots of warnings about missing GPSLongitude from some embedded documents, but with any luck it should work OK Here is a workflow I use to create KMZ files from Civil 3D or Map 3D. My most common need is to create a KMZ of a roadway or railway alignment. I start with an AutoCAD polyline of the alignment and open the drawing in either Map 3D or Civil 3D (Civil 3D includes the necessary Map 3D command). Make sure your Civil 3D (or Map 3D) units and zone has a geocoordinate set and that the alignment is. 1. Data Import. Can OziExplorer import files such as waypoints and tracks from other software or GPS programs. Check the import options on the OziExplorer Load Menu, if file format you have is not one of the import options, the OziExplorer File Format Converter can convert some formats

GPS Visualizer: Draw a map from a GPS data file

  • put your mouse over the cloud of points to be deleted, and write down the coordinates Open the track log in your favourite text editor $ vi 20070915.gpx (or emacs, or Microsoft WordPad, or whatever) Search for the co-ordinates you wrote down, leaving off the last part for precision. Delete all points either side, by looking at the time. You should be able to work out when you stopped moving.
  • Create a profile topographical land anywhere on Earth. See how looks the relief in your area, biking or hiking trails that often trekking. Import KML and GPX files from GPS devices
  • GPX is not considered to be one of the easier formats to import into Google Maps and can face difficulties depending on the amount of data moved. Google Maps will convert the GPX file automatically to varying results, hence the mentioned difficulty, or you can choose to pre-convert the file yourself prior to the import. Regardless, GPX is still.
  • GIS.XL add-in (from version 2.0) allows you to import spatial data from GPX files - track points and waypoints into Excel. This feature can be found in the GIS toolbar tab under the item Special - Import from GPX.. Clicking on this item will display the Open File Dialog, where you choose the gpx file that you want to import into the Excel

In this guide, we explain how you can plan an adventure anywhere in the world. Draw your own adventures or import your GPX files, add photos and instantly get stats about your adventure's distance, vertical gain and gradient. Check out the guide and start creating your next adventure What comes in a GPX file and what can be spit out by a GPS in NMEA sentences are quite different. The only typical overlap between the two are coordinates. GPX talks a lot about the details of a waypoint, and NMEA talks a lot about the conditions under which the coordinates were obtained from the satellite. Very different purposes, very different languages

GPS Visualizer: Freehand Drawing Utility: Draw on a map

Import GPS data from a file. If you have GPS data stored in a GPX or other type of file, you can open it in Google Earth. Also, if you have a GPS device for which Google Earth does not support. RouteConverter can edit and convert GPX tracks and tracks from many other formats. It can be used to create a route and save that as a GPX track, as well. You can also save your every navigation trip as a GPX track automatically. To do that, go to Plugins-> Trip recording-> Settings and choose 'Auto-record track during navigation'. After you do that, your every navigation trip will be saved as. Creating a new GPX layer ¶ To create a new GPX file, you need to load the GPS plugin first. Plugins ‣ Plugin Manager. opens the Plugin Manager Dialog. Activate the GPS Tools checkbox. When this plugin is loaded, choose New ‣ Create new GPX Layer. from the Layer menu. In the Save new GPX file as dialog, choose where to save the new file and press [Save]. Three new layers are added to. after selecting Gaia GPS, you will be prompted to Accept: after accepting, a popup will indicate the import succeeded. Every time you import a file into Gaia GPS, a new folder is created. The default name of the AirDropped folder is the name of the waypoint or track. Follow the instructions here to rename the file


Project links

Statistiques

View statistics for this project via Libraries.io, or by using our public dataset on Google BigQuery

License: BSD License (BSD)

Tags gis, geospatial, geographic, raster, vector, zonal, statistics

Maintainers

Classifiers

  • Development Status
    • 4 - Beta
    • Développeurs
    • Science/Research
    • OSI Approved :: BSD License
    • OS Independent
    • Python :: 2.7
    • Python :: 3.4
    • Python :: 3.5
    • Python :: 3.6
    • Scientific/Engineering :: GIS
    • Utilities

    Command line tools to generate elevation profile from DEM + GPX/GeoJSON - Geographic Information Systems

    Norway is a country with huge climate variations between seasons, lowlands and mountains, coastal areas and inland, and between north and south. In the recent years, we have also seen more extreme weather and greater fluctuations in temperature and snow cover. At the same moment of time there might be meters of snow in the mountains, while the trees are blooming by the fjord a few kilometers away. Outdoor activities are popular among citizens and tourists alike, and in Norway you can do typical summer and winter activities all year around. The goal of this blog post is to create a near real time map of the snow cover, where the snow blends into the landscape.

    The snow map of Jountunheimen we're going to create.

    As shown on this blog, I like to create maps and 3D visualisations using a wide range of open source tools, combined with various programming techniques. This snow mapping experiment is no exception. Open Source allows me to mix and match the tools and techniques I need, and doing this programmatically has the added benefit of automation. When the full map making process is defined, we can easily run it for various areas and terrains. It was an important goal of this project to keep the snow cover up­-to-­date on a daily basis.

    Cross­country skiing in Jotunheimen national park. Photo: Bjørn Sandvik
    Geospatial datasets can be very large, and we often have to divide the data into chunks to be able to run calculations. I have divided mainland Norway into 218 cells, each covering an area of 50 x 50 km. With datasets at 10 meters resolution, all tools presented below were capable of processing the data.

    The Norwegian Mapping Authority released its topographic datasets in 2013. This included an elevation model of mainland Norway at 10 m resolution. The Norwegian Water Resources and Energy Directorate (NVE) is monitoring the country's water resources, and they provide data of snow gain, snow melt and snow depth. As my map is aimed towards cross­-country skiers, I’m using a dataset showing areas with a skiing surface, based on interpolated weather observations.

    Elevation data
    The 10 m digital elevation model (DEM) from the Norwegian Mapping Authority was used to blend the snow into the landscape. A few GDAL commands allowed me to create a 50 x 50 km DEM from the nation­wide DEM, and to translate it into the various formats supported by the tools in use.

    The 10 m elevation model contains too much detail to represent a snow cover. I could downsample the dataset, but that would blur out important terrain features like mountain ridges and valley edges. Terrain Sculptor came to the rescue. It is a tool by Bernhard Jenny and Anna Leonowicz to generalize terrain models for relief shading. It removes unnecessary and distracting terrain details, and better resembles a smooth snow covered landscape. Unfortunately, Terrain Sculptor can only be used with a graphical interface, and not as a command line tool, so it can not be used in an automatic process. I used it to create a generalised terrain model for the 50 x 50 km area of Jotunheimen and Tyin.

    The generalised elevation model was used to create a shaded relief. We can easily create a grayscale hillshade with GDAL, but the snow required some tints to look better. I created a continuous colour scale from blue shadows to white with a touch of yellow, and turned the grayscale hillshade into a tinted hillshade. For areas without snow, I used the same elevation data to create a color relief progressing from green for lower elevations up through yellows/browns, and on to grays and white at the highest elevations.

    Finally, the elevation model was used to calculate steep terrain (slope) where there will be less snow. The steep terrain will be subtracted from the snow surface to improve the view in alpine areas. This was achieved in a series of steps: A slope surface was calculated from the DEM, and then areas steeper than 50 degrees were extracted and vectorised. The process of vectorising raster data is described below.

    Snow cover
    The skiing surface dataset from the Norwegian Water Resources and Energy Directorate (NVE) is available from a public Web Map Service (WMS) with a 1 km resolution. The dataset is updated 8 times a day. The original WMS image includes 4 colours: Blue represents skiing surface with dry snow, violet is surface with wet snow, yellow is areas with little snow, and green is areas without snow. As the map is targeted towards cross country skiers, the dry (blue) and wet (violet) snow are combined into one layer. The areas with little snow (yellow) are not included in this map, but could be used to create a more gradual shift between snow cover and bare ground.


    7 réponses 7

    I know of two ways to do it.

    Méthode 1
    The first method (which I prefer) is to use msbuild:

    Méthode 2
    You can also run:

    The vcexpress option returns immediately and does not print any output. I suppose that might be what you want for a script.

    Note that DevEnv is not distributed with Visual Studio Express 2008 (I spent a lot of time trying to figure that out when I first had a similar issue).

    So, the end result might be:

    You'll also want to make sure your environment variables are correct, as msbuild and vcexpress are not by default on the system path. Either start the Visual Studio build environment and run your script from there, or modify the paths in Python (with os.putenv).

    MSBuild usually works, but I've run into difficulties before. You may have better luck with

    To be honest I have to add my 2 cents.

    You can do it with msbuild.exe. There are many version of the msbuild.exe.

    C:WindowsMicrosoft.NETFramework64v2.0.50727msbuild.exe C:WindowsMicrosoft.NETFramework64v3.5msbuild.exe C:WindowsMicrosoft.NETFramework64v4.0.30319msbuild.exe
    C:WindowsMicrosoft.NETFrameworkv2.0.50727msbuild.exe C:WindowsMicrosoft.NETFrameworkv3.5msbuild.exe C:WindowsMicrosoft.NETFrameworkv4.0.30319msbuild.exe

    Use version you need. Basically you have to use the last one.

    Exécutez le COMMAND la fenêtre

    Input the path to msbuild.exe

    "C:UsersClark.KentDocumentsvisual studio 2012ProjectsWpfApplication1WpfApplication1.sln"

    Add any flags you need after the solution path.

    presse ENTER

    Note you can get help about all possible flags like

    Using msbuild as pointed out by others worked for me but I needed to do a bit more than just that. First of all, msbuild needs to have access to the compiler. This can be done by running:

    Then msbuild was not in my $PATH so I had to run it via its explicit path:

    Lastly, my project was making use of some variables like $(VisualStudioDir) . It seems those do not get set by msbuild so I had to set them manually via the /property option:

    That line then finally allowed me to compile my project.

    Bonus: it seems that the command line tools do not require a registration after 30 days of using them like the "free" GUI-based Visual Studio Community edition does. With the Microsoft registration requirement in place, that version is hardly free. Free-as-in-facebook if anything.


    20.1 Jemba Inertia Notes System

    In a section entitled Using data to assess the suitability of a special stage, les FIA Rally Safety Guidelines 2020 suggest that as well as using historic information, the “Jemba System” for recording terrain data, including “the inclines, the dips, the bends and crests”. By also taking the road terrain (for example, gravel or asphalt) into account, and likely car classes, average speeds over the stage as well as highest speed and heaviest braking areas can also be determined. THe system can also report the margin for critical braking dist before stop (“how far you may carry on at competitive speed until you have to start braking to be able to stop at the stop control”) and the Jemba Safety Index (J/kg), the average kinetic energy of a car going through the corners.

    The FIA Safety Guidelines illustrate how speeds might be visualised over a Google Earth map using a three colour scale (purple:over 150kph red: over 90kph yellow – 7590kph). The report also suggests that the Jemba system can predict the maximum cornering speed for any particular bend.

    A Wikipedia page describing the Jemba Inertia Notes System gives examples of the descriptive and numerical labels that the Jemba system can generate as it converts odometry and accelerometer data into something rather more human understandable. A visual grading shows how descriptive labels correspond to turn angle.


    The OpenTopography Tool Registry provides a community populated clearinghouse of software, utilities, and tools oriented towards high-resolution topography data (e.g. collected with lidar technology) handling, processing, and analysis. Tools registered below range from source code to full-featured software applications. We welcome contributions to the registry via the Contribute a Tool page.

    La description: Civil Maps allows users to upload their survey data, then specify the assets of interest and mapping specification. Upon upload, Civil Maps indexes all of the spatial information as defined in the mapping specification into a query-able format. The maps can then be dynamically generated on demand and exported to various tools such as AutoDesk Map 3D from Civil Maps, which is useful for integrating into the customer s workflow. The biggest pain point in the industry is the time to annotate 3D scans. Currently, processing huge 3D survey datasets is limited by the point and click annotation speed of the user and the limited resources of the user s computer (I/O, CPU, Network, Memory).

    By circumventing these bottlenecks, Civil Maps is introducing a paradigm shift in the workflow of annotating 3D survey data. Advancements in parallel computing and deep learning allows Civil Maps to reduce 2 years of manual annotation work down to 2 days of processing using our cloud infrastructure

    La description: The FUSION/LDV analysis and visualization system consists of two main programs, FUSION and LDV (LIDAR data viewer), and a collection of task-specific command line programs. The primary interface, provided by FUSION, consists of a graphical display window and a control window. The FUSION display presents all project data using a 2D display typical of geographic information systems. It supports a variety of data types and formats including shapefiles, images, digital terrain models, canopy surface models, and LIDAR return data. LDV provides the 3D visualization environment for the examination and measurement of spatially-explicit data subsets. Command line programs provide specific analysis and data processing capabilities designed to make FUSION suitable for processing large LIDAR acquisitions.

    Command line utilities and processing programs, called the FUSION LIDAR Toolkit or FUSION-LTK, provide extensive processing capabilities including bare-earth point filtering, surface fitting, data conversion, and quality assessment for large LIDAR acquisitions. These programs are designed to run from a command prompt or using batch programs.

    FUSION runs on all current versions of Windows and has been successfully used on LINUX systems using WINE. The FUSION/LDV visualization system is GUI based. The command line tools require the use of batch files to be most effective.


    Keyboard Configuration

    Keyboard configuration is supported by the standard GTK+ way of changing
    shortcuts for menu entries.

    Hover over the menu option with the mouse pointer and press the keyboard
    shortcut you want to bind it to.

    To delete a keyboard assignment, press Backspace whilst over the menu
    entry.

    . <.note>
    If the keyboard shortcut is already in use you will not receive any
    notification that new action replaces the old action. This is probably
    why most distributions have this facility disabled by default. Thus you
    will need to enable Editable menu accelerators for your system. Vérifier
    the Desktop Menu and Toolbar Control or other User Interface preferences
    for this setting.
    .

    . <.note>
    For Windows systems this can be done by adding the line
    gtk-can-change-accels=1 to %USERPROFILE%.gtkrc-3.0 (create the file
    if it does not exist).
    .

    From Viking 1.6+ the keyboard configuration is automatically loaded and
    saved between sessions in the Keyboard Shortcuts File


    9 Free LiDAR viewers

    LiDAR stands for Light Detection and Ranging. It is the technology used to measure various attributes of an object or a phenomenon. It employs the use of pulses to collect the specific attributes of an object including its distance on the earth’s surface and the shapes. LiDAR data requires some special software to read and interpret because of the complexities of the datasets. Below are some of the LiDAR viewers available.

    1. BCAL LiDAR Tools ( http://bcal.geology.isu.edu/Envitools.shtml)

    The BICAL LiDAR tools are open source tools that were developed by Boise Center Aerospace Laboratory at Idaho State University. The tools are designed for use in the processing and analysis of all LiDAR data. The primary programing language used in these tools is the IDL Programming language. They are also intended to be used as add-ons in the INVI remote sensing software package.

    2. FugroViewer ( http://www.fugroviewer.com/)

    FugroViewer is one of the simplest yet robust LiDAR viewers that are designed to help users make the most of the spatial datasets. The LiDAR viewer was developed to be used with a number of raster and vector datasets and all other geospatial datasets including those from photogrammetric and IfSAR sources. FugroViewer is easy to use and provides users with an intuitive interface that is quite easy to understand and manipulate.

    3. FUSION/LDV ( http://forsys.cfr.washington.edu/fusion/fusionlatest.html)

    FUSION is a software suite that is used to convert, analyze and display all LiDAR data at your disposal. It allows 3-dimensional terrain and canopy surface models and other LiDAR datasets to be merged with the traditional 2D imagery such as topographic maps, imagery, and other GIS data. With FUSION, you can be able to process raw data and generate more meaningful information matrices such as canopy models and ground-level surface models.

    4. LASTools ( http://lastools.org)

    LASTool is basically a collection or a blend of command-line tools that are designed to be used for classifying, triangulating, and clipping LiDAR data for the benefit of the users. The beauty with LASTools is that they can also be used on Graphical User Interface and are available as a package for all LiDAR processing purposes in various versions.

    5. MCC – LiDAR ( http://sourceforge.net/projects/mcclidar/)

    MCC – LiDAR is a programming application presented in C++ format used in the analysis and presentation of LiDAR data in forested environments. It is designed to classify data points as either ground or non-ground with the help of the Multiscale Curvature Classification (MCC) algorithm. MCC – LiDAR requires some level of programming understanding in order to process and interpret any LiDAR data. For this reason, it is mainly applicable in situations where 3D modeling is required.

    6. Merrick’s Mars Viewer ( http://www.merrick.com/index.php/geospatial/services-gss/mars-software)

    Merricks’s Mars Viewer is the name given to this open-source LiDAR viewer that is used for the navigation of 3D visualization. It is mainly used in cases where 3D visualization is important. However, because of its simplistic interface and ease of use, it does not require special skills to use to interpret data. It is therefore ideal for use by casual users and not by professionals seeking to analyze complex LiDAR data.

    7. Online LiDAR Viewer ( http://www.merrick.com/index.php/geospatial/services-gss/mars-software)

    The Online LiDAR viewer is the simplest software used to read and interpret LiDAR data. It is basic in principle and supports very basic LiDAR navigation capabilities. It is best used for casual LiDAR manipulation purposes thanks to its simplistic and intuitive interface. It supports 3D visualization and is available for free. Online LiDAR viewer can be accessed free online and is recommended for use casually and not professionally.

    8. Quick Terrain Reader ( http://appliedimagery.com/download)

    The Quick Terrain Reader is a free open-source software for reading and analyzing Lidar datasets. It is used mainly for visualizing point clouds and pre-built digital elevation models (DEMs). It is fast and can be applied in both casual and professional analysis environments.

    ENVI stands for Environment for Visualizing Images is one the most popular software for remote sensing. It is used by most remote sensing experts but not for GIS. ENVI LiDAR lets you create 3D visualizations and easily extract important features and products from raw LiDAR point cloud data.

    1 thought on “9 Free LiDAR viewers”

    Hi, I’m Barry Pasaporte from Philippines, i am seeking for a lidar radar system to have a capacity to locate underground burried gold in my country. Please advise me if available.

    Leave a Comment Cancel Reply

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.