Suite

Perte de données avec Collector for ArcGIS


La semaine dernière, nous avons utilisé Collector for ArcGIS (version 10.3 sur un iPad Air, AT&T) avec notre compte d'organisation ArcGIS Online pour la collecte de données de terrain. Nous avons subi une perte de données, parfois tout, y compris l'entité ponctuelle elle-même, d'autres fois des pièces jointes de photos. Comme la collecte se faisait dans les zones urbaines ou à proximité et que la force du signal cellulaire était bonne en général, nous n'avons pas utilisé le mode hors ligne et tout s'est fait en temps réel.

Le deuxième jour de la collecte, il y avait quelques cas avec des points multi-photos lorsque le bouton « Envoyer » était appuyé, cela prendrait un certain temps à l'application à traiter, puis un message d'échec de la soumission s'afficherait, offrant deux options : « Annuler » et « . Réessayez". Initialement, « Réessayer » a été sélectionné, mais le même message d'échec apparaissait encore et encore, donc finalement l'équipe de terrain a cliqué sur « Annuler ». À ce stade, la fonctionnalité collectée ainsi que les attributs et les photos étaient visibles sur l'application, ils sont donc passés au site suivant.

Lorsqu'ils sont revenus à l'hôtel (en Wi-Fi), ils ont réalisé que 2 points qu'ils avaient collectés pendant la journée avaient complètement disparu et que 3 autres points manquaient toutes les pièces jointes. Ils ont également remarqué que 2 points du jour 1 avaient complètement disparu (ils ne pouvaient pas se rappeler avec certitude si le message « échec de la soumission » avait été rencontré avec eux). Ne sachant pas comment éviter davantage de pertes de données, ils sont allés avec du papier et un stylo pour le reste de la collecte et de la re-collecte des points perdus.

Une fois de retour au bureau, nous avons effectué d'autres tests. Alors que la force du signal cellulaire était d'au moins 3 barres sur 5, il était assez facile de reproduire le problème en prenant plus de 3 ou 4 photos et en les soumettant.

Voici nos questions :

  1. Notre instinct a-t-il raison de penser que notre problème pourrait être causé par le volume de données soumis à chaque fois ?

  2. Nous aimons la commodité et la facilité d'installation de cette solution. Cependant, sur la base de notre premier projet, la fiabilité est trop faible pour une application sérieuse. Je ne peux pas imaginer que nous soyons les seuls à avoir besoin de plusieurs photos pour chaque fonctionnalité collectée. La perte de données a-t-elle été un problème courant ?

  3. Que font tous les autres pour que cette solution fonctionne ? Je suppose que la fiabilité s'améliorera si chaque soumission est limitée à une photo, mais c'est une telle interruption du flux de travail.

  4. Lors de la collecte en « mode en ligne », existe-t-il un moyen de sauvegarder explicitement les données collectées sur l'appareil mobile ?

  5. Nous pensons que le mode hors ligne peut être plus fiable et fera quelques tests. Mais par expérience, la synchronisation (Wi-Fi ou cellulaire) sera-t-elle problématique si une fonctionnalité collectée contient un grand nombre de pièces jointes photo ?

  6. Une recommandation sur des solutions plus fiables qui fonctionnent avec ArcGIS Online ?

  7. Que diriez-vous de terminer sur les applications de l'appareil ?

Mise à jour : après avoir discuté avec un support technique d'ESRI, il a commencé à dupliquer le problème de son côté et a enregistré ce problème comme un bogue. Nous avons effectué nous-mêmes d'autres tests. Il semble qu'une photo par soumission/mise à jour ne pose aucun problème. Par conséquent, lorsque vous utilisez le téléphone portable, uniquement si plusieurs photos sont nécessaires pour un point de collecte, vous devrez mettre à jour après chaque photo prise. Le mode hors ligne semble fonctionner correctement.


Voici quelques réponses basées sur mes expériences de travail avec une équipe utilisant Collector au cours de la dernière année.

Notre instinct a-t-il raison de penser que notre problème pourrait être causé par le volume de données soumis à chaque fois ?

  • nous n'avons utilisé jusqu'à présent que des ensembles de données assez légers, mais voyez la puce photo.

Nous aimons la commodité et la facilité d'installation de cette solution. Cependant, sur la base de notre premier projet, la fiabilité est trop faible pour une application sérieuse. Je ne peux pas imaginer que nous soyons les seuls à avoir besoin de plusieurs photos pour chaque fonctionnalité collectée. La perte de données a-t-elle été un problème courant ?

  • Nous n'avons jamais perdu de données. n'a eu qu'à le récupérer en téléchargeant sur la géodatabase iPad lorsque la synchronisation échoue.

Que font tous les autres pour que cette solution fonctionne ? Je suppose que la fiabilité s'améliorera si chaque soumission est limitée à une photo, mais c'est une telle interruption du flux de travail.

  • Nous avons programmé la suppression des photos de la géodatabase côté serveur afin que Collector n'essaie pas de synchroniser de grandes quantités de données (photos), et oui limité à quelques photos seulement. Si vous prenez beaucoup de photos, vous avez besoin d'un ensemble d'outils différent, à mon avis. Collector semble également supprimer toutes les données exif utiles, donc l'éviter pour les photos n'est pas une mauvaise idée.

Lors de la collecte en « mode en ligne », existe-t-il un moyen de sauvegarder explicitement les données collectées sur l'appareil mobile ?

  • bonne question. je ne sais pas.

Nous pensons que le mode hors ligne peut être plus fiable et fera quelques tests. Mais par expérience, la synchronisation (Wi-Fi ou cellulaire) sera-t-elle problématique si une fonctionnalité collectée contient un grand nombre de pièces jointes photo ?

  • nous travaillons généralement dans des zones de couverture cellulaire intermittente, nous avons donc généralement travaillé en mode hors ligne, mais nous avons rarement des problèmes de soumission de données en ligne, uniquement lors de la synchronisation à partir du hors ligne

Avis de non-responsabilité : je travaille pour AmigoCloud et nous avons une solution de collecte de données.

Quelques réponses:

Notre instinct a-t-il raison de penser que notre problème pourrait être causé par le volume de données soumis à chaque fois ?

Cela ne semble pas être un gros volume, donc je doute que ce soit le problème.

Nous aimons la commodité et la facilité d'installation de cette solution. Cependant, sur la base de notre premier projet, la fiabilité est trop faible pour une application sérieuse. Je ne peux pas imaginer que nous soyons les seuls à avoir besoin de plusieurs photos pour chaque fonctionnalité collectée.

Plusieurs photos associées à une fonctionnalité ne sortent pas de l'ordinaire.

La perte de données a-t-elle été un problème courant ?

C'est une question plus vaste. Certains workflows peuvent entraîner une perte de données, par exemple, si vous modifiez le schéma (par exemple, ajoutez un champ) pendant que les appareils sont sur le terrain.

Que font tous les autres pour que cette solution fonctionne ? Je suppose que la fiabilité s'améliorera si chaque soumission est limitée à une photo, mais c'est une telle interruption du flux de travail.

Votre flux de travail devrait fonctionner avec l'une des solutions de collecte de données, cela ne semble pas être le problème.

Lors de la collecte en « mode en ligne », existe-t-il un moyen de sauvegarder explicitement les données collectées sur l'appareil mobile ?

La plupart des solutions de collecte de données conservent une copie des données soumises localement - même en "mode en ligne". Ces données sont généralement supprimées lors de la synchronisation de l'appareil.

Nous pensons que le mode hors ligne peut être plus fiable et fera quelques tests. Mais par expérience, la synchronisation (Wi-Fi ou cellulaire) sera-t-elle problématique si une fonctionnalité collectée contient un grand nombre de pièces jointes photo ?

Ne devrait pas être un problème.

Maintenant, pour répondre à votre question sur Collector, si je devais deviner, cela a probablement à voir avec le changement de schéma ou une connexion intermittente qui tue la synchronisation avant qu'elle ne puisse terminer la soumission des enregistrements. C'est un problème typique avec la plupart des applications de collecte de données.

Une recommandation sur des solutions plus fiables qui fonctionnent avec ArcGIS Online ?

C'est ici qu'intervient le plug-in sans vergogne. Vous pouvez configurer ce projet dans AmigoCloud en moins d'une minute.

Regardez cette vidéo des années 60 : https://youtu.be/lj6OeTZgzM8


Collecter des données

Une nouvelle application Collector est disponible. Pour obtenir de l'aide sur la nouvelle application, consultez Capture.

Dans cet exercice, vous utiliserez la carte d'évaluation des dommages pour collecter une évaluation des dommages. Vous ouvrirez la carte de collecte de données, collecterez l'emplacement de la nouvelle évaluation des dommages, fournirez des informations sur les dommages, ajouterez une photo et enregistrerez et partagerez votre travail. Vous pouvez soit utiliser la carte que vous avez créée dans l'exercice Créer et partager une carte pour la collecte de données, soit utiliser la carte disponible dans le mode d'essai de l'application.

Les captures d'écran montrent l'application sur un téléphone. Cependant, le même flux de travail s'applique lorsque vous travaillez sur un iPad, et vous pouvez suivre cet exercice en utilisant un.


Cartes disponibles pour visualisation et téléchargement

Nom de la carteLa descriptionMise à jour/Modifié
Public MapsOnline ViewerCartographie personnalisée en ligne avec parcelle fiscale, zonage, données aériennes, routières et autres par PeopleGIS.Continuel
Cartes historiquesLien vers la collection en ligne de cartes historiques de la bibliothèque de WatertownComme requis
Zonage (PDF)Zonage et superposition de quartiers avec des rues (11 pouces par 17 pouces)07-08-08/06-07-11
Bureaux de vote (PDF)Carte de l'enceinte montrant les districts du conseil municipal (11 pouces sur 17 pouces)11/16/11
Rues (PDF)Carte d'index des rues avec empreintes de bâtiments12/28/07
AssesseurOutils de propriété d'évaluateur

Introduction au storymapping - Atelier de recherche en bibliothèque

Il s'agit d'une page d'accompagnement pour l'atelier de mise en forme des histoires des bibliothèques WU et fournit des informations complémentaires, des liens vers du contenu et des ressources supplémentaires. Cette session montre le processus de création d'une Storymap à l'aide de la plateforme ArcGIS Online et les étapes sont détaillées dans ce document. La plate-forme ArcGIS Online fonctionne mieux dans les navigateurs Chrome ou Firefox. Consultez cette page si vous n'avez pas encore de compte.

Contour

  • Introduction à ArcGIS Online (AGOL) et aux Storymaps
  • Créer une Storymap
  • Ajout de texte, d'images et de cartes
  • Partager votre histoire

Matériau de support

  • Index vidéo (sections de chapitre dans la barre de progression vidéo)
    • introduction
      • Accéder au matériel de l'atelier - voir "Source Links" ci-dessous pour télécharger le matériel
      • Accéder à ArcGIS Online et à l'application Storymap
      • Configurer la page de titre
      • Ajout et mise en forme de sections de texte

      Ajouter une couche à partir d'ArcGIS Online

      Cet exemple couvre l'ajout du fond de carte WashU Campus à votre carte, mais le workflow s'applique à l'ajout de n'importe quelle couche à partir d'AGOL.

      1.Dans la fenêtre Map Viewer, cliquez sur le bouton Ajouter et recherchez des couches.

      2.Cliquez sur le menu déroulant Mon contenu et sélectionnez ArcGIS Online.

      3. Dans la barre de recherche Rechercher une couche, saisissez "WUSTL Campus Basemap."

      4. Sélectionnez la couche appelée "CampusBasemap" par "wustladm". Cliquez sur le signe plus dans le coin inférieur droit pour ajouter la couche à votre carte. Cliquez sur la flèche de retour dans le coin supérieur droit du volet de sélection de calque pour le masquer. Le fond de carte du campus WashU apparaît dans votre fenêtre de carte et le nom de la couche est ajouté au volet Contenu.

      Ajouter une couche à partir d'un service Web

      Cet exemple couvre l'ajout d'une couche à partir de la collection de services d'entités Web WashU, mais le workflow s'applique à l'ajout de tout service d'entités Web hébergé par ArcGIS Server. Pour plus d'informations sur les services Web et les inclure dans AGOL, consultez la page d'aide des services Web ArcGIS Server.

      1. Dans un navigateur Web, accédez au répertoire de collection de services de fonctionnalités Web WashU. Cliquez sur les catégories pour trouver le service d'entités Web que vous souhaitez ajouter à votre carte. Cet exemple couvrira l'ajout des points de bibliothèques du groupe Lieux d'intérêt. Une fois que vous avez localisé le service Web pour les entités que vous souhaitez ajouter à votre carte, copiez l'URL du service dans le presse-papiers de votre ordinateur. Vous en aurez besoin dans les prochaines étapes.

      2.Dans la fenêtre Map Viewer, cliquez sur le bouton Ajouter et recherchez des couches.

      3.Cliquez sur le menu déroulant Mon contenu et sélectionnez Ajouter une couche à partir du Web.

      4. Dans la fenêtre Ajouter une couche à partir du Web, assurez-vous que la liste déroulante "Quel type de données référencez-vous ?" est définie sur "Un service Web ArcGIS Server". Collez l'URL de votre presse-papiers dans la zone de texte URL. Le bouton "Ajouter un calque" s'activera. Cliquez sur "Ajouter un calque."

      5. Une couche de points représentant les emplacements des bibliothèques universitaires a été ajoutée à votre carte. Le nom de la couche apparaît également dans le volet Contenu.

      La liste ci-dessous contient des liens vers des didacticiels et des vidéos en ligne supplémentaires qui vous aideront à vous familiariser avec ArcGIS Online (AGOL).

      Certains des éléments répertoriés ci-dessous nécessiteront une connexion (ces éléments dont le coût est égal à &ldquoRequires Maintenance&rdquo). Si vous disposez déjà d'un compte ArcGIS Online, vous pouvez vous connecter avec ces informations d'identification (généralement votre clé WUSTL). Si vous n'avez pas de compte ArcGIS Online, consultez cette page pour obtenir des instructions. Si vous rencontrez des problèmes pour accéder à l'un des éléments ci-dessous, veuillez contacter Data Services pour obtenir de l'aide.


      Informations fiscales et immobilières

      Le système d'information géographique (SIG) de l'auditeur du comté de Lorain est un ensemble de programmes informatiques reliant des caractéristiques géographiques couramment observées sur des cartes telles que des routes, des limites de parcelles, des districts scolaires, etc. avec des informations connexes qui ne sont généralement pas présentées sur des cartes, telles que l'immobilier et l'évaluation. informations. En utilisant le SIG, on peut obtenir le propriétaire, l'évaluation et d'autres informations concernant une parcelle à partir d'une carte fiscale facile à lire de cette propriété et des propriétés qui l'entourent.

      Le projet Auditor&rsquos GIS a débuté en 1995 en tant qu'outil permettant de visualiser des cartes fiscales numérisées et est devenu un outil puissant de recherche d'informations sur les propriétés et la communauté. L'Auditor&rsquos GIS a la capacité de combiner de nombreuses &ldquolayers&rdquo de caractéristiques géographiques, y compris la photographie aérienne, en une seule carte qui peut être visualisée, imprimée et enregistrée en se connectant au site Web interactif Lorain County Auditor&rsquos et en utilisant le site Web SIG en libre-service.

      Les commandes spéciales de cartes, les cartes et photos aériennes grand format et les fichiers de base numériques SIG sont disponibles auprès du service SIG. Les coûts des produits spéciaux varient en fonction de la nature de la commande. N'hésitez pas à contacter le service SIG pour obtenir de l'aide sur le site Web de cartographie SIG ou pour commander des produits cartographiques personnalisés.

      Contactez le service SIG au 440-329-5553. Les entités locales intéressées par la formation SIG doivent contacter Dave Adelsberg (440) 329-5298.

      Open Data et sites ArcGIS Online

      Le comté de Lorain dispose de deux nouveaux portails Web SIG pour accéder et interagir avec les informations géographiques du comté de Lorain. Vous pouvez y accéder à partir des liens ci-dessous. Vous pouvez également télécharger des ensembles de données de propriété actuels pour une utilisation dans d'autres applications.


      Perte de données avec Collector for ArcGIS - Systèmes d'information géographique

      Les données et services géospatiaux sont des éléments essentiels nécessaires pour remplir la mission du U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). Les systèmes d'information géographique (SIG), les systèmes de positionnement global (GPS) et la télédétection sont les principaux éléments qui relèvent du parapluie des données et des services géospatiaux.

      Les services géospatiaux fournissent la technologie pour créer, analyser, maintenir et distribuer des données et des informations géospatiales. Le SIG, le GPS et la télédétection jouent un rôle essentiel dans tous les objectifs à long terme du Service et dans l'analyse et la quantification des mesures du plan opérationnel de l'USFWS.

      Le soutien coordonné à l'échelle nationale pour les services géospatiaux, ainsi que le soutien et l'infrastructure régionaux, favorisent les économies de coûts et permettent d'améliorer les pratiques commerciales. Le SIG, le GPS et la télédétection peuvent permettre d'améliorer la visualisation, l'analyse, l'interopérabilité, la modélisation et l'aide à la décision. Les avantages incluent une précision accrue, une productivité accrue et une gestion des informations et une prise en charge des applications plus efficaces.

      Ce site a été créé pour permettre à l'USFWS d'être efficace dans la gestion des ressources de données géospatiales et de la technologie afin de fournir avec succès des services géospatiaux à l'appui de la mission du Service.

      Définitions :

      Données géospatiales identifie et décrit les emplacements géographiques, les limites et les caractéristiques des éléments à la surface de la terre. Les données géospatiales comprennent les coordonnées géographiques (par exemple, la latitude et la longitude) pour identifier l'emplacement des caractéristiques terrestres et les données associées aux emplacements géographiques, par exemple les données d'arpentage et les données de type de couverture terrestre.

      Applications géospatiales sont des applications de cartographie en ligne, faciles à utiliser et compatibles avec la plupart des navigateurs Web. Les applications géospatiales comportent des outils de visualisation interactifs et permettent une gestion efficace des ressources de données et de la technologie pour soutenir avec succès la mission du Service. Informer le public et partager nos données avec la communauté de la conservation ne sont que quelques exemples de la façon dont les applications géospatiales servent nos objectifs.

      Systèmes d'Information Géographique (SIG) est un système de matériel et de logiciels utilisés pour le stockage, la récupération, la cartographie et l'analyse de données géospatiales. Les praticiens considèrent également que le SIG total comprend le personnel d'exploitation et les données qui entrent dans le système. Les entités spatiales sont stockées dans un système de coordonnées, qui fait référence à un endroit particulier sur la terre. Des attributs descriptifs sous forme de tableau sont associés aux entités spatiales. Les données spatiales et les attributs associés dans le même système de coordonnées peuvent ensuite être superposés pour la cartographie et l'analyse. Le SIG a de nombreuses utilisations, notamment les enquêtes scientifiques, la gestion des ressources, la planification du développement et les applications de cartographie Web.

      Systèmes de positionnement global (GPS) est un système spatial mondial de navigation par satellite développé par le ministère de la Défense (DOD). Le GPS permet aux utilisateurs terrestres, maritimes et aériens de déterminer leur emplacement exact, leur vitesse et leur heure 24 heures sur 24, dans toutes les conditions météorologiques, partout dans le monde. Cette technologie a été largement utilisée dans la gestion des ressources naturelles et de la conservation, notamment la localisation d'espèces végétales envahissantes, la cartographie de nouvelles infrastructures sur les terres publiques, la surveillance des mouvements de la faune et l'aide aux pompiers pour se rendre à des endroits spécifiques afin de protéger les ressources précieuses.

      Télédétection est le moyen de capturer et de mesurer une vue de la terre d'en haut à tout moment. La photographie aérienne et l'imagerie satellitaire sont les principales méthodes que nous utilisons pour imager les terres et les eaux. La télédétection peut être utilisée pour de nombreuses applications de conservation, notamment : montrer les impacts et les changements au fil du temps, les activités de gestion et la recherche et la gestion du changement climatique.

      Ce site est géré par la division USFWS des ressources d'information et de la gestion de la technologie, branche des services de données et de systèmes. Il est examiné par le comité directeur du SIG de l'USFWS. Il comprend des sections sur les données et les normes, les applications, l'éducation et la sensibilisation, les politiques et les conseils, les liens et les contacts et prend en charge l'USFWS, les partenaires et le public.


      CAP GIS Operations Outils de connaissance de la situation

      Le CAP GIS Storymap peut vous connecter à une représentation visuelle de tous les actifs CAP, des opérations de soutien en cas de catastrophe et d'autres liens et informations de support. Il s'agit d'un travail continu en cours pour fournir une connaissance de la situation aux commandants d'incident du CAP, au bureau de liaison du Centre national de coordination de l'intervention et à d'autres, au besoin.

      Application CAP GIS Disaster Survey123

      Explication de l'outil de collecte de données sur les incidents : document

      CAP Guide de collecte des laisses hautes : Guide

      Survey 123 for ArcGIS est une solution de collecte de données de terrain centrée sur un formulaire simple et intuitive qui permet de créer, partager et analyser les résultats d'une enquête en trois étapes simples : poser des questions, obtenir des réponses et prendre de meilleures décisions. Les sondages peuvent également être remplis et soumis dans un navigateur Web, mais de préférence dans l'application pour téléphone ou tablette. Survey 123 for ArcGIS est une puissante solution de collecte de données de terrain.

      L'équipe CAP SIG a développé une enquête basée sur nos opérations à plusieurs volets, à partir d'un rapport d'état d'équipe, pour assister la FEMA avec l'identification des dommages aux bâtiments et les hautes eaux. La possibilité de signaler des informations et de prendre des photos de diverses situations telles qu'un accident d'avion, un bâtiment endommagé, une ligne des hautes eaux, une situation dangereuse ou un indice aide les décideurs à gérer la réponse à un incident.

      L'enquête aide à la documentation des informations sans qu'elles soient mal interprétées ou rapportées par erreur. L'information n'est touchée qu'une seule fois et vue immédiatement par le client et/ou le responsable de l'incident.


      SIG pour la science présente une collection d'histoires du monde réel sur la science moderne et un groupe de scientifiques qui utilisent la cartographie et l'analyse spatiale pour élargir leur compréhension du monde.

      Les comptes rendus de ce livre sont écrits pour un large public comprenant des scientifiques professionnels, les rangs croissants de scientifiques citoyens et des personnes généralement intéressées par la science et la géographie. Les données scientifiques prennent vie grâce à la technologie SIG pour étudier une gamme de problèmes liés au fonctionnement de la planète Terre dans un sens naturel ainsi que les impacts de l'activité humaine. Dans une course contre la montre, les scientifiques présentés dans ce volume utilisent la télédétection, des cartes Web dans un nuage géospatial, Esri StoryMaps et l'analyse spatiale pour documenter et résoudre un éventail de problèmes ayant une dimension géographique, allant du changement climatique, naturel catastrophes naturelles et perte de biodiversité, à l'itinérance, à la perte d'infrastructures vertes et à la pénurie de ressources.

      Ces histoires présentent des idées et des inspirations géospatiales que les lecteurs peuvent appliquer dans de nombreuses disciplines, ce qui rend ce volume pertinent pour un public scientifique diversifié.

      Découvrez comment les scientifiques travaillant sur les problèmes les plus urgents du monde appliquent les systèmes d'information géographique (SIG).

      Aube J. Wright est géographe, océanographe et scientifique en chef d'Esri. Elle est une autorité de premier plan dans l'application du système d'information géographique (SIG) aux sciences de l'environnement et l'auteur et l'éditeur de nombreux livres et articles scientifiques.

      Christian Harder est rédacteur technologique et concepteur d'informations chez Esri. Il est l'auteur ou le coauteur de nombreux ouvrages sur les SIG, dont The ArcGIS Book (Esri Press, 2017) et The ArcGIS Imagery Book (Esri Press, 2016).



      Application de tableau de bord COVID 19
      Cliquez sur le lien ci-dessus pour afficher une application de tableau de bord ArcGIS Online indiquant les décès par municipalité dus à COVID-19.

      Site du hub COVID 19
      Cliquez sur le lien ci-dessus pour afficher un site Hub ArcGIS Online affichant plus d'informations sur COVID-19 dans le comté de Lancaster.

      Dates de sortie de Parcel Viewer 2021 :

      • 1er trimestre : disponible maintenant
      • 2e trimestre : lundi 21 juin
      • 3e trimestre : lundi 20 septembre
      • Quatrième trimestre : lundi 20 décembre

      Liens rapides

      Formulaire de commande en ligne
      Pour commander et payer les produits GIS en ligne, visitez notre page de formulaire de commande en ligne. (Pour les clients exonérés de taxes, continuez à utiliser les formulaires disponibles sur notre page Formulaires de commande SIG.)

      Visionneuses de cartes

      ​​ArcGIS en ligne


      Visitez notre page ArcGIS Online pour voir une variété de cartes créées par le SIG du comté de Lancaster.

      Télécharger ou afficher les données SIG


      Cartes et outils du système d'information géospatiale (SIG) pour la justice environnementale

      Les ensembles de données ou couches de données du système d'information géospatiale (SIG) sont des collections d'informations connexes liées à des emplacements géographiques spécifiques. Ceux-ci peuvent être utilisés pour créer des cartes qui présentent des informations spécialisées. DEC dispose d'un certain nombre de ressources SIG disponibles pour la cartographie et la recherche d'informations liées à la justice environnementale dans l'État de New York.

      Domaines potentiels de justice environnementale

      Les zones EJ potentielles sont des groupes de blocs de recensement des États-Unis de 250 à 500 ménages chacun qui, dans le recensement, avaient des populations qui atteignaient ou dépassaient au moins l'un des seuils statistiques suivants :

      1. Au moins 52,42 % de la population d'une zone urbaine se déclarent membres de groupes minoritaires ou

      2. Au moins 26,28 % de la population d'une zone rurale se déclarent membres de groupes minoritaires ou

      3. Au moins 22,82 % de la population d'une zone urbaine ou rurale avaient des revenus du ménage inférieurs au seuil de pauvreté fédéral.

      Le niveau de pauvreté fédéral et les désignations urbaines/rurales pour les groupes d'îlots de recensement sont établis par le U.S. Census Bureau. Les seuils sont déterminés par une analyse statistique des données de l'American Community Survey (ACS) 2014-2018, qui sont les données les plus récentes disponibles au moment de l'analyse en 2020. Voir la politique 29 du commissaire du DEC sur la justice environnementale et les permis (CP -29) pour plus d'informations.

      Le lien suivant renvoie à une carte Web ArcGIS des zones EJ potentielles, telles que désignées dans les mises à jour 2020 :

      (quitte le site Web de DEC). Les PEJA apparaissent sous forme de polygones violets transparents superposés sur la carte de l'État de New York. En zoomant sur un PEJA et en cliquant dans ses limites, une fenêtre contextuelle s'ouvre avec des informations sur les statistiques de l'ACS 2014-2018 pour la population, le pourcentage de la population dans les groupes minoritaires et le pourcentage de la population dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté fédéral.

      Le lien suivant renvoie à l'entrée du Centre d'échange de données de l'État de New York pour les zones EJ potentielles mises à jour :

      https://gis.ny.gov/gisdata/inventories/details.cfm?DSID=1273 (quitte le site Web du DEC). Les données et leurs métadonnées associées peuvent être téléchargées à partir du Data Clearinghouse.

      Autres ressources SIG et données disponibles auprès du DEC

      La passerelle de cartographie DEC fournit des liens vers des outils Internet permettant de visualiser les données SIG du DEC et de télécharger des couches de données SIG à utiliser dans différents progiciels.

      L'inventaire des géodonnées du DEC est accessible depuis le New York State GIS Clearinghouse (quitte le site Web du DEC).

      L'Environmental Resource Mapper est une application de cartographie interactive qui peut être utilisée pour identifier certaines des ressources naturelles et des caractéristiques environnementales de l'État de New York qui sont protégées par l'État ou au niveau fédéral, ou dont la conservation est préoccupante.

      Ressources SIG pour la justice environnementale disponibles auprès de l'Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis

      L'U.S. EPA a plusieurs sites Web consacrés aux données SIG sur les installations réglementées par l'EPA. Veuillez noter que le Département de la conservation de l'environnement du NYS et le Bureau de la justice environnementale du DEC ne sont pas responsables de l'exactitude ou de l'actualité des données SIG conservées par l'EPA. Veuillez contacter l'EPA pour toute question ou préoccupation concernant les informations sur ces sites. (Les liens EPA quittent le site Web du DEC)

      EPA EJView est un outil de cartographie qui permet aux utilisateurs de créer des cartes et de générer des rapports détaillés en fonction des zones géographiques et des ensembles de données qu'ils choisissent.

      EPA Enforcement and Compliance History Online (ECHO) est un outil Web qui fournit un accès public aux informations de conformité et d'application pour environ 800 000 installations réglementées par l'EPA.

      Le service de téléchargement de données géospatiales de l'EPA fournit des fichiers SIG téléchargeables d'installations ou de sites soumis aux réglementations de l'EPA. Les fichiers sont disponibles dans les formats suivants : fichier de langage de balisage extensible (XML), fichier de langage de balisage de trou de serrure (KML), géodatabase ESRI et valeurs séparées par des virgules (CSV).

      L'inventaire des rejets de substances toxiques (TRI) de l'EPA fournit des informations sur les rejets de produits chimiques toxiques et les activités de prévention de la pollution signalées par les installations réglementées.

      Remarques:

      Les cartes de la zone de justice environnementale potentielle ont été compilées à partir de données ou d'informations fournies qui n'ont pas été vérifiées par le NYSDEC et doivent être utilisées uniquement à titre de représentation générale. NYSDEC ne garantit pas l'exactitude, l'exhaustivité ou l'actualité des informations affichées et ne sera pas responsable de toute perte ou blessure résultant de la confiance. Il ne doit pas être utilisé à des fins commerciales sans vérification par un professionnel indépendant qualifié pour vérifier ces données ou informations. Pour utiliser les données de recensement les plus récentes, veuillez consulter le Census Fact Finder (quitte le site Web du DEC) ou l'écran EJ de l'EPA (quitte le site Web du DEC).

      Pour référencer les cartes avec les données de recensement les plus récentes, veuillez vous référer aux cartes sont basées sur les données du recensement américain de 2000. Parfois, les zones potentielles de justice environnementale (PEJA) cartographiées entreront en conflit avec ce qui est connu ou attendu pour une zone géographique. Cela est généralement dû à des écarts mineurs dans les données démographiques du recensement américain de 2000, à l'application SIG utilisée pour créer les cartes ou à d'autres écarts. Par exemple, certains cimetières, parcs ou autres espaces ouverts avec peu ou pas de population résidentielle peuvent apparaître comme des PEJA et, bien que rare, parfois un groupe d'îlots de recensement avec un faible nombre de minorités raciales ou ethniques ou un niveau de revenu moyen élevé apparaîtra en tant que PEJA.

      Pour remédier à ces divergences apparentes, une vérification au sol est effectuée lorsque la carte semble entrer en conflit avec ce qui est connu ou attendu pour une zone géographique. La vérification au sol fait référence à la collecte de documents de référence utilisés pour vérifier les données démographiques. La vérification sur le terrain peut être réalisée par diverses méthodes, notamment : un examen des données de recensement actuelles, une visite sur place, l'application de connaissances personnelles ou institutionnelles, ou la collecte de données de terrain ou autres. En cas d'incertitude, veuillez contacter le Bureau de la justice environnementale.

      Pour plus d'informations, veuillez appeler la ligne d'assistance de justice environnementale du DEC au numéro sans frais 1-866-229-0497 ou envoyer un courriel au Bureau de la justice environnementale.