Suite

Les fichiers de formes MapServer ne s'affichent pas


Je développe actuellement une application GeoExt qui est opérationnelle. Maintenant, je veux créer des cartes, puis les vider dans l'application. Je me bats avec mapServer depuis des jours maintenant. Mapfile peut générer des fichiers de type raster sans effort, mais je ne peux pas faire de même avec mes fichiers de formes ou tout autre fichier d'ailleurs. Qu'est-ce que je rate. Voici mon code mapfile…

CARTE IMAGETYPE NOM PNG "Mapfile" EXTENT 15.8278 -35.0547 52.2894 -21.929 TAILLE 2000 1700 FORME "/var/www/html/mapserver/mapfile" IMAGECOLOR 128 0 250 WEB Template "/var/www/html/mapserver/mapfile/tamplate. html" #Ne vous inquiétez pas de l'orthographe IMAGEPATH "/var/www/html/mapserver/outputs/" IMAGEURL "… /mapserver/outputs/" METADATA "wms_title" "Moz_Floods_Before" #"wms_onlineresource" "http://localhost/cgi -bin/mapserv?mode=map&map=/var/www/html/mapserver/mapfile/before.map&" "wms_enable_request" "*" "wms_srs" "EPSG:4326" END END LAYER NAME 'KML_File' # Le fichier KML est le shapefile DATA KML_Shape STATUT SUR TYPE POLYGONE PROJECTION "proj=longlat" "ellps=WGS84" "datum=WGS84" "no_defs" END END END

Cela ne peut afficher qu'imagecolor… , je travaille sur Linux


Essayez l'échantillon ci-dessous (testé). Il est possible que j'aie manqué de supprimer certains paramètres non requis. Vous devriez être en mesure de corriger votre propre problème dans le fichier map.

UNEexemple.mapdéposer

NOM DE LA CARTE "MAPSERVER QUICKSTART" EXTENT -137 29 -53 88 UNITS DD SHAPEPATH "/tmp/" SIZE 800 600 SYMBOLSET "symbols.txt" IMAGETYPE PNG24 PROJECTION "init=epsg:4326" END WEB METADATA ows_enable_request "*" END END LAYER NOM "kml_example" TYPE POINT STATUT SUR CONNEXIONTYPE OGR CONNEXION "uefa-2012.kml" DATA "Couche #0" NOM DE CLASSE "Mes lieux" STYLE COULEUR 246 241 223 OUTLINECOLOR 255 0 0 SYMBOLE 'cercle' TAILLE 20 END END END END

Lesymboles.txtcontenu

JEU DE SYMBOLES NOM DU SYMBOLE "cercle" TYPE ellipse REMPLI true POINTS 1 1 END # POINT END # SYMBOL END

Le lien vers l'exemple kml uefa-2012.kml


Données du système d'information géographique (SIG)

Le Maryland Historical Trust gère un système d'information géographique (SIG) et une base de données connexe sur les ressources architecturales, archéologiques et culturelles du Maryland.

Le système est conçu pour faciliter les responsabilités du personnel de Trust dans les domaines de la recherche, de l'examen et de la conformité. Actuellement, les informations sont disponibles pour les chercheurs sur les postes de travail de la bibliothèque, et les données SIG sont distribuées sur disque aux consultants, aux agences gouvernementales et aux organisations à but non lucratif à des fins de planification et de recherche. Finalement, les données seront incorporées dans Méduse, le système d'information en ligne des ressources culturelles de l'État.

Le Maryland Historical Trust développe des données SIG sur les propriétés historiques depuis 1991. Les principales données du système comprennent le registre national des lieux historiques, les inventaires d'État des propriétés historiques et des sites archéologiques, le dossier de la couverture des enquêtes archéologiques à l'échelle de l'État et la servitude de préservation historique du MHT. exploitations. Le Maryland Historical Trust développe et maintient également les fichiers des limites de la zone du patrimoine du Maryland.


Les fichiers de formes MapServer ne s'affichent pas - Systèmes d'information géographique

Description du service: Ce service est un sous-ensemble de l'ensemble de données du système d'information géographique (SIG) de la Surface Management Agency (SMA), affichant uniquement les caractéristiques « privées/inconnues ». La Surface Management Agency (SMA) couvre la zone continentale des États-Unis, l'Alaska, Hawaï, Porto Rico, Guam, les Samoa américaines et les îles Vierges. Une agence fédérale SMA fait référence à une agence fédérale ayant une juridiction administrative sur la surface des terres fédérales. La juridiction sur le terrain est définie lorsque le terrain est soit : Retiré par une action administrative ou législative, soit Acquis ou échangé par une agence fédérale. Cette couche est un assemblage dynamique de couches de données spatiales conservées dans divers bureaux du gouvernement fédéral et local. Les données SIG contenues dans ce jeu de données représentent les entités surfaciques qui montrent les limites de l'Agence de gestion de surface et l'étendue de la surface de la juridiction administrative de surface de chaque agence fédérale. Les données SMA décrivent les zones actuellement retirées pour une agence particulière et (le cas échéant) incluent les terres qui ont été acquises ou échangées et sont situées en dehors d'une zone de retrait pour cette agence. Les données SMA n'illustrent pas les limites du modèle de propriété foncière ou ne contiennent pas de détails sur les attributs de propriété foncière

Nom de la carte : BLM National SMA PriUnk uniquement NoAccess

Texte du droit d'auteur : BLM Gestion de l'énergie, des minéraux et de l'immobilier

Référence spatiale : 102100 (3857)


Cache de carte fusionné unique : faux

    XMin : -1.6215785627163172E7
    YMmin : 4849352.733405636
    XMax : -5854593.569053713
    YMax : 7794318.559176124
    Référence spatiale : 102100 (3857)

    XMin : -1.712080004205942E7
    YMmin : 637366.7267804025
    XMax : -4949579.154157469
    YMax : 9031986.92116937
    Référence spatiale : 102100 (3857)

Types de formats d'images pris en charge : PNG32,PNG24,PNG,JPG,DIB,TIFF,EMF,PS,PDF,GIF,SVG,SVGZ,BMP


Une façon plus efficace de travailler

Connaître l'emplacement de la propriété en question par rapport à des facteurs tels que les zones inondables ou le front de mer améliore l'évaluation. En interrogeant le SIG , les évaluateurs peuvent identifier toutes les propriétés avec des codes d'utilisation, des tailles, des emplacements ou d'autres caractéristiques similaires qui affectent la valeur dans une zone spécifiée.

Travailler plus intelligemment

Travailler plus intelligemment s'étend aux aspects de gestion de la gestion d'un bureau d'évaluateurs. Les évaluateurs peuvent être dirigés vers les inspections de la manière la plus efficace.

Travailler plus vite

Travailler efficacement

Le serveur de cartes Internet du comté de Kenton est une méthode très rentable pour fournir des informations à jour sur les propriétés au public et aux autres agences municipales.


1 réponse 1

Mapserver est une extension cgi pour le serveur Web Apache. Jetez un œil à mapserver.org. Ce mapserver fonctionne avec des fichiers de configuration spéciaux avec l'extension de fichier 'map'. Le serveur de cartes peut se connecter à différentes sources de données géographiques et produire à partir de ces images (WMS) ou par exemple XML-Data (WFS).

Si vous souhaitez utiliser mapserver sur le site client, vous devez d'abord installer un serveur Web et l'étendre avec une installation de mapserver. Après cela, vous devez configurer une ou plusieurs sources de données géographiques (Postgis, fichiers de formes, . ).

Pour le début avec OpenLayers, il est beaucoup plus facile d'utiliser des cartes glissantes comme OpenStreetmap pour l'arrière-plan de votre carte. Le contenu dynamique est imo beaucoup plus facile à produire avec GeoJSON.


FAQ sur l'intégration du SIG avec Asset Essentials

GIS est capable de s'intégrer à Asset Essentials en prenant vos données SIG et en les transformant en actifs sur lesquels vous pouvez commencer à développer un historique de travail. Les données SIG dans Asset Essentials permettent aux utilisateurs de gérer et de maintenir les actifs spatiaux. Les utilisateurs ont la possibilité d'associer des ordres de travail à ces actifs sur le portail Web ou l'application mobile. Cela permet de suivre, de rapporter et d'analyser le travail terminé. Vous trouverez ci-dessous quelques questions courantes que vous pouvez vous poser sur l'intégration du SIG avec Asset Essentials .

Pour l'utilisateur non technique

Les données SIG sont-elles nécessaires pour utiliser la carte dans Asset Essentials ?

Non. Les actifs SIG améliorent vos fonctions de suivi et de rapport des bons de travail. Les ordres de travail basés sur l'emplacement peuvent toujours être créés à partir de la carte, même sans ressources SIG.

J'ai des données SIG. Comment puis-je l'intégrer dans votre solution ?

  • Service de carte publié à partir d'ArcGIS Enterprise : http://arcgis.yourorganization.com/arcgis/rest/services/AssetEssentials/MapServer
  • Service de carte Web publié depuis ArcOnline :  https://yourorganization.maps.arcgis.com/home/item.html?id=1391b43d6c48315016efcb09615 *Remarque : Si vous utilisez un service de carte Web sécurisé dans ArcOnline, chacun de vos utilisateurs aura besoin d'informations de connexion uniques pour votre compte Esri.

Dois-je apporter des modifications à mes données SIG  afin de créer des actifs dans Asset Essentials ?

  • Nom de l'actif : Il s'agit d'un identifiant unique pour chacune de vos fonctionnalités SIG. Vos bons de travail seront associés à cet identifiant. *Remarque : Le champ Esri ObjectID est exclu.
  • Identifiant global : Ce champ permet de synchroniser vos données SIG en tant qu'actifs dans Asset Essentials .

Dois-je ajouter des champs Asset ID et Global ID à toutes mes données ?

Non. Vous choisissez quelles couches SIG seront liées aux bons de travail par rapport à quelles couches seront affichées uniquement. Les champs Nom de l'actif et ID global ne sont requis que pour les couches que vous souhaitez associer aux bons de travail.

Pour l'utilisateur technique

Si vous utilisez ArcGIS Enterprise, quelles sont les exigences ?

  • ArcGIS Server 9.3.1 ou supérieur
  • Service de carte unique pour toutes les données
  • Champs ObjectID & Shape disponibles
  • Aucun nom de calque en double
  • ArcGIS Server 10.3.1 ou supérieur
  • Service de carte unique pour toutes les données
  • Champs ObjectID & Shape disponibles
  • Champ GlobalID disponible
  • Aucun nom de calque en double
  • Nécessite la fonction "Prend en charge la pagination"
  • Certificat SSL configuré pour être 10.3 ou supérieur *Remarque : Veuillez vous assurer que SSL (https) est configuré sur votre serveur ArcGIS. Il s'agit d'une condition requise pour l'intégration avec Asset Essentials . Il assure un transfert sécurisé de votre nom d'utilisateur et mot de passe, ainsi que de vos informations SIG.

Si vous utilisez ArcOnline, quelles sont les exigences ?

  • Chaque utilisateur aura besoin d'identifiants de connexion uniques pour votre compte Esri en tant que rôle Viewer
  • Un seul service de carte Web
  • Partagez tout le contenu de la carte Web avec vos utilisateurs dans ArcOnline
  • Champs ObjectID & Shape disponibles
  • Aucun nom de calque en double
  • Ne publiez pas de fichiers de forme sur votre service de carte Web

Puis-je utiliser un service d'entités ?

Un service d'entités ne peut être utilisé que s'il a été ajouté au service de carte Web pour Asset Essentials . Actuellement, Asset Essentials ne prend pas en charge la modification des données de fonctionnalité.

Les techniciens peuvent-ils modifier les données d'entités ?

Les données dans Asset Essentials sont en lecture seule. Un utilisateur ne peut pas modifier les données SIG depuis l'application.


Site officiel du comté de Wapello

Le SIG est un département du comté de Wapello qui administre et maintient les bases de données géographiques du comté, y compris les données de parcelles (propriétés) (dérivées d'enquêtes, de données des bureaux d'évaluateur, d'auditeur et d'enregistreur, et les fichiers CAD du département des routes secondaires). Ces données sont ensuite utilisées pour créer la carte en ligne du comté de Wapello et sont également utilisées pour la création de rapports, l'analyse spatiale, le calcul et l'obtention de nouvelles statistiques.

SIG signifie Systèmes d'Information Géographique. Le SIG utilise des relevés, des feuilles de calcul, des fichiers de formes (classes d'entités), des récepteurs GPS et des images pour donner une représentation visuelle des données. Le SIG révolutionne la façon dont nous voyons le monde qui nous entoure. Nous utilisons des récepteurs GPS dans nos voitures, la géocachette (chasse au trésor), la planification d'un voyage, le partage de photos ou de votre position actuelle sur les réseaux sociaux.

Si vous recherchez une carte plate d'une propriété, vous pouvez visiter notre carte en ligne à l'adresse : https://beacon.schneidercorp.com/. **VEUILLEZ NOTER: Les lignes et les données de la carte sont à des fins fiscales et ne peuvent pas être utilisées à la place d'une enquête pour les emplacements physiques des limites de propriété. Si vous avez besoin de connaître l'emplacement exact des limites de propriété, elles doivent être vérifiées par une source tierce non gouvernementale. Wapello County Geographic Information Systems ne mène pas d'enquêtes**.

Vous pouvez également visiter le site Web de l'évaluateur à l'adresse : http://wapello.iowaassessors.com/

Si vous avez des questions ou rencontrez des problèmes pour accéder aux cartes en ligne, vous pouvez vous arrêter au bureau du SIG ou de l'évaluateur situé au premier étage ou au palais de justice du comté de Wapello à Ottumwa, ou appeler le bureau pendant les heures de travail.

Le bureau SIG est également ouvert au public pour des demandes de renseignements sur des projets spécifiques, des propriétés et à des fins d'impression de cartes.

Coordonnées

Russ Corder
Coordinateur SIG du comté de Wapello
101 Ouest 4e Rue.
Ottumwa, IA 52501

Les heures:
Lundi – Vendredi
8h00 – 16h30
Fermé le midi et les jours fériés importants.


Les fichiers de formes MapServer ne s'affichent pas - Systèmes d'information géographique

Identificateur de fichier : CollectionCollection_tl_2018_place.shp.iso.xml

Langue des métadonnées : fra

Type de ressource: Séries

Partie responsable:

Date des métadonnées : 2018-12-12

Nom standard des métadonnées : ISO 19115 Information géographique - Métadonnées

Version standard des métadonnées : 2009-02-15

Abstrait: Les fichiers de formes TIGER/Line et les fichiers de base de données associés (.dbf) sont un extrait d'informations géographiques et cartographiques sélectionnées de la base de données (MTDB) Master Address File / Topologically Integrated Geographic Encoding and Referencement (MAF/TIGER) du U.S. Census Bureau. Le MTDB représente un fichier national homogène sans chevauchements ni écarts entre les parties, cependant, chaque fichier de formes TIGER/Line est conçu pour être autonome en tant qu'ensemble de données indépendant, ou ils peuvent être combinés pour couvrir l'ensemble du pays. Les fichiers de formes TIGER/Line incluent à la fois des lieux incorporés (entités légales) et des lieux désignés de recensement ou CDP (entités statistiques). Un lieu incorporé est établi pour fournir des fonctions gouvernementales à une concentration de personnes par opposition à une division civile mineure (MCD), qui est généralement créée pour fournir des services ou administrer une zone sans tenir compte, nécessairement, de la population. Les lieux se nichent toujours dans un État, mais peuvent s'étendre au-delà des limites des comtés et des subdivisions de comté. Un lieu incorporé est généralement une ville, une ville, un village ou un arrondissement, mais peut avoir d'autres descriptions légales. Les CDP sont délimités pour le recensement décennal comme les contreparties statistiques des lieux incorporés. Les CDP sont délimités pour fournir des données sur les concentrations de population établies qui sont identifiables par leur nom, mais ne sont pas légalement constituées en vertu des lois de l'État dans lequel elles se trouvent. Les limites des CDP sont souvent définies en partenariat avec des responsables étatiques, locaux et/ou tribaux et coïncident généralement avec des caractéristiques visibles ou la limite d'un lieu incorporé adjacent ou d'une autre entité juridique. Les limites du PCC changent souvent d'un recensement décennal à l'autre avec des changements dans le modèle d'établissement et le développement. Un PCC portant le même nom que lors d'un recensement précédent n'a pas nécessairement les mêmes limites. La seule exigence relative à la taille de la population/des logements pour les CDP est qu'ils doivent contenir des logements et de la population. Les limites de la plupart des lieux incorporés dans ce fichier de formes sont au 1er janvier 2015, comme indiqué par le Boundary and Annexation Survey (BAS) du Census Bureau. Les limites de tous les PCC ont été délimitées dans le cadre du Programme des zones statistiques des participants (PSAP) du Census Bureau pour le recensement de 2010.

Objectif: Afin que d'autres puissent utiliser les informations de la base de données Census MAF/TIGER dans un système d'information géographique (SIG) ou pour d'autres applications géographiques, le Census Bureau met à la disposition du public des extraits de la base de données sous la forme de TIGER/Line Shapefiles.

Langue: fra

Parcourir le graphique : https://tigerweb.geo.census.gov/arcgis/services/TIGERweb/tigerWMS_Current/MapServer/WmsServer?REQUEST=GetMap&SERVICE=WMS&VERSION=1.3.0&LAYERS=Census Designated Places,Census Designated Places Labels,Incorporated PlacesLESTY Labels,Incorporated&STY par défaut, par défaut, par défaut, par défaut&FORMAT=image/svg+xml&BGCOLOR=0xFFFFFF&TRANSPARENT=TRUE&CRS=EPSG:4326&BBOX=42.299053,-71.408142,42.35679,-70.798861&WIDTH=891&HEIGHT=751

Parcourir le type de graphique : URL du service de cartographie Web TigerWeb

Parcourir la légende graphique : URL du service de cartographie Web TigerWeb

Titre: Fichier d'informations de série pour le fichier de formes TIGER/Line 2018, basé sur l'état de la position actuelle

Titre alternatif : Place des actifs nationaux de données géospatiales (NGDA)

Type de date : Date de publication

Édition: 2018

Point de contact:

Type de représentation : Vecteur

Catégorie de sujet : Frontières administratives et politiques

Collection de mots clés :

Mot-clé: NGDA

Mot-clé: Thème Unités gouvernementales et frontières administratives et statistiques

Mot-clé: Actif national de données géospatiales

Thésaurus associé : Thèmes du portefeuille NGDA

Mot-clé: État ou entité équivalente

Mot-clé: Polygone

Mot-clé: Lieu désigné de recensement

Mot-clé: Ville

Mot-clé: Village

Mot-clé: Ville

Thésaurus associé : Rien

Mot-clé: États Unis

Mot-clé: État ou entité équivalente

Thésaurus associé : ISO 3166 Codes pour la représentation des noms de pays et leurs subdivisions

Extension spatiale:

Longitude limite ouest : -179.231086

Longitude limite est : 179.859681

Latitude limite nord : 71.441059

Latitude limite sud : -14.601813

Contraintes légales:

Contraintes d'accès : Autres restrictions

Contraintes d'utilisation : Autres restrictions

Autres contraintes : Contraintes d'accès : aucune

Format de diffusion :

Nom du format : TGRSHP (compressé)

Formater la version :

Technique de décompression de fichiers : Les fichiers de formes TIGER/Line contiennent uniquement des données géographiques et n'incluent pas de logiciel de cartographie d'affichage ou de données statistiques. Pour plus d'informations sur l'utilisation des données du fichier de formes TIGER/Line avec un progiciel spécifique, les utilisateurs doivent contacter la société qui a produit le logiciel.


Les fichiers de formes MapServer ne s'affichent pas - Systèmes d'information géographique

8.1 Quel est le but de ce chapitre ? Ce chapitre:

UNE. Énonce les objectifs de notre programme de gestion des données spatiales et comment nous mettons en œuvre la technologie du système d'information géographique (SIG).

B. Décrit les rôles et les responsabilités des employés du Service qui gèrent et mettent en œuvre le SIG, et

C. Décrit les autorités générales en vertu desquelles notre programme SIG fonctionne.

8.2 Quelle est la politique du Service sur les Systèmes d'Information Géographique ?

UNE. La technologie SIG a fait ses preuves en aidant les gestionnaires de ressources à corréler et à analyser de grandes quantités de données spatiales et tabulaires et à utiliser les données pour prendre des décisions de gestion des ressources scientifiquement fondées. Notre politique est d'encourager les gestionnaires à :

(1) Utiliser le SIG au profit de leurs programmes.

(2) Veiller à ce que nous utilisions les données et la technologie SIG pour améliorer la gestion des ressources et les activités administratives grâce à la création, l'analyse et l'échange rentables de données spatiales.

(3) Évitez la duplication des efforts en coordonnant les projets au sein du Service et avec nos partenaires.

B. Les collectes de données SIG doivent :

(1) Se conformer à nos normes de données adoptées, et

(2) Incluez des références spatiales chaque fois que possible afin que nous puissions inclure les données dans les applications SIG développées à l'avenir. Une référence spatiale peut être un code d'organisation, une coordonnée géographique telle que la latitude et la longitude ou tout autre moyen de relier des informations à un point sur la terre. Il s'agit d'un mandat du ministère de l'Intérieur (DOI) et de l'Architecture d'entreprise de services. Voir 270 FW 1.

C. Les bureaux de services doivent :

(1) Utilisez le Service Geospatial Data Inventory en ligne, le réseau de centre d'échange d'informations sur l'infrastructure nationale de données spatiales (NSDI) du Federal Geographic Data Committee (FGDC) et le portail Geospatial One-Stop Portal en ligne pour vérifier les données existantes et partager les métadonnées et les données du FWS. L'utilisation de ces ressources d'information simplifie l'acquisition de données spatiales, tire le meilleur parti des données fournies par d'autres sources et favorise le partage et la réutilisation de nos données par d'autres entités.

(2) Créez des métadonnées conformes au FGDC pour les nouvelles données géospatiales, acquises ou créées, pour publication et accès via le portail Geospatial One-Stop. Les métadonnées que les bureaux publient sur le réseau NSDI Clearinghouse Network sont automatiquement disponibles via le portail unique géospatial et distribuées via notre site Web d'inventaire des données géospatiales. Des conseils supplémentaires sont disponibles dans la section Métadonnées de la page d'accueil SIG du Service.

8.3 Quelle est la portée de ce chapitre ? Ce chapitre s'applique à tous les bureaux de service utilisant ou prévoyant d'utiliser la technologie SIG et les données spatiales.

8.4 Quelles sont les autorités pour ce chapitre ?

UNE. Décret exécutif 12906, Coordonner l'acquisition et l'accès aux données géographiques : l'infrastructure nationale de données spatiales.

B. Circulaire A-16 du Bureau de la gestion et du budget (OMB), Coordination de l'information géographique et des activités liées aux données spatiales.

C. Circulaire de l'OMB A-130, Gestion des ressources d'information fédérales.

8.5 Qui est responsable de la mise en œuvre de la politique de ce chapitre ?

A. Directeurs adjoints et directeurs régionaux sont responsables de:

(1) Veiller à ce que les membres de leur personnel mettent en œuvre la politique de ce chapitre.

(2) Désigner un représentant au comité directeur SIG qui est responsable de la coordination des activités de gestion des données spatiales régionales ou du programme et servir de liaison avec le coordinateur SIG national. Ceci s'applique uniquement aux programmes utilisant activement le SIG.

(3) Établir les priorités régionales et programmatiques pour la gestion des données spatiales et la mise en œuvre de la technologie SIG.

B. Le Dirigeant principal de l'information (DSI) est le directeur adjoint de la gestion des ressources informationnelles et de la technologie (IRTM). Le DSI est responsable de:

(1) Agir en tant que président du comité de surveillance du SIG au niveau de la direction.

(2) Nommer un président pour le comité de pilotage du SIG.

(3) Superviser le développement, la mise en œuvre, l'évaluation et la modification des politiques et des procédures de gestion des données spatiales et de la technologie SIG.

C. Le Conseil des directeurs technologiques (CTO) examine et approuve :

(1) Toutes les décisions du comité directeur du SIG qui nécessitent des normes ou des directives techniques.

(2) Tous les bulletins des technologies de l'information (TI) relatifs aux normes ou directives techniques SIG conformément au processus décrit à l'article 270 FW 3 .

RÉ. Le DSI adjoint est le chef de la division de l'IRTM. Le DSI adjoint est responsable de:

(1) Agir en tant que président du Conseil de l'OTC.

(2) Superviser la gestion et le développement des ressources d'information et de la technologie SIG à l'échelle du service.

E. Le Comité de surveillance du SIG guide l'ensemble des efforts du comité directeur du SIG.

F. Le Conseil d'examen des investissements en TI (IRB) est responsable de:

(1) Superviser notre processus de planification des immobilisations et de contrôle des investissements (CPIC).

(2) Sélectionner, contrôler et évaluer tous les investissements informatiques de notre portefeuille.

G. Le Administrateur national des données est responsable de:

(1) Gérer le processus d'adoption des normes de données Servicewide,

(2) Maintenir le référentiel de ces normes, et

(3) Coordonner les activités d'administration des données avec les gestionnaires de données.

H. Le Coordinateur national SIG est responsable de:

(1) Développer et maintenir notre programme SIG national.

(2) Communiquer et soutenir les politiques de service et de DOI pour l'informatique et le SIG.

(3) Coordonner avec les représentants SIG d'autres agences gouvernementales sur les activités SIG et géospatiales qui traversent les frontières des agences, telles que l'équipe DOI Enterprise Geographic Information Management (EGIM).

(4) Maintenir des outils tels que nos pages Internet SIG ou une liste de diffusion SIG qui permettent au personnel SIG de communiquer entre eux, nos partenaires et le grand public au sujet de la technologie et des données SIG.

(5) Étudier et mettre en œuvre de nouveaux outils et technologies, tels que la technologie Internet Map Server, qui rendent les données spatiales plus accessibles à notre personnel, nos partenaires et le grand public.

(une) Développer et maintenir un inventaire de nos fonds, basé sur des normes de métadonnées cohérentes,

(b) Déterminer la meilleure façon de partager notre inventaire de données géospatiales avec notre personnel, nos partenaires et le grand public, et

(c) Faciliter l'accès aux données spatiales.

(7) Fournir un point de contact central pour toute question sur le SIG dans le Service du grand public, des agences gouvernementales ou de notre personnel.

(8) Gérer et mettre à jour le composant SIG de l'architecture d'entreprise de services et aider les autres à se conformer à ce composant.

JE. Le Coordonnateur SIG national, coordonnateurs SIG régionaux et de programme et comité de pilotage SIG sont responsables de:

(1) Développer la politique et les procédures, les plans stratégiques et tactiques et les capacités organisationnelles nécessaires pour assurer le déploiement et la mise en œuvre réussis de la technologie SIG.

(2) Communiquer et soutenir les politiques, procédures et plans du service et du département relatifs aux TI et aux SIG.

(3) Exécuter les tâches assignées par notre DSI, DSI adjoint et comité de surveillance SIG.

(4) Conseiller notre directeur informatique, directeur informatique adjoint et conseil du directeur technique sur toutes les questions majeures relatives aux SIG et à la gestion des données spatiales.

(5) Coordonner nos investissements dans les initiatives SIG, en particulier l'acquisition et la collecte/numérisation de données spatiales. Cette tâche de coordination comprend l'acquisition de données spatiales par le biais de sources commerciales et de partenaires.

(6) Coordonner les activités SIG et géospatiales avec des agents de liaison nommés par notre Conseil CTO, l'IT IRB, le National Conservation Training Center (NCTC) et le Service Web Council.

(7) Accroître la communication sur les problèmes de SIG à travers le Service.

(8) Faciliter, avec des intendants de données nommés et l'administrateur national des données, l'examen formel, l'adoption et la mise en œuvre des normes de données spatiales de service et DOI.

(9) Développer, maintenir et surveiller la mise en œuvre d'un plan stratégique SIG. Le plan stratégique SIG intègre des buts et objectifs dans le plan stratégique IRTM pour améliorer notre utilisation et notre gestion des ressources de données géospatiales et de la technologie SIG.

(10) Identifier les exigences et les opportunités de formation SIG que le NCTC devrait inclure dans le programme officiel du cours SIG.

(11) Assister le NCTC dans le développement et l'organisation de notre atelier national sur les SIG. Le NCTC propose l'atelier en tant que classe officielle du NCTC.

(12) Identifier les sources préférées, y compris les contrats gouvernementaux, pour les logiciels SIG, le matériel et le support technique pour les systèmes commerciaux prêts à l'emploi.

(13) Identifier et partager de nouvelles opportunités pour une utilisation rentable de la technologie SIG pour soutenir notre mission.

J. Utilisateurs de la technologie SIG et des données géospatiales sont responsables de:

(1) Se conformer à tous les aspects de la composante SIG de l'architecture d'entreprise de services (voir 270 FW 1) ou à toute autre architecture SIG adoptée par le Ministère. Ceux-ci comprennent, sans s'y limiter, la sécurité, les normes de données, l'accessibilité des données et d'autres mandats informatiques. Voir 270 FW 6 et 270 FW 7.

(2) Créer et publier des métadonnées conformes au FGDC pour toutes les données spatiales créées et partagées avec d'autres et rendre les métadonnées disponibles et accessibles via le portail Geospatial One-Stop. Des conseils supplémentaires sur les métadonnées sont disponibles dans la section des métadonnées de la page d'accueil du SIG FWS.

(3) Se conformer aux mandats fédéraux liés aux données tels que la Freedom of Information Act (FOIA), la Privacy Act et la Information Quality Act.

(4) Se conformer aux politiques et directives informatiques du Service et du Ministère sur le processus du CIPC (voir 270 FW 2 et Directive OCIO 2005-002), la gestion des dossiers (voir 282 FW 4), la sécurité informatique et l'architecture d'entreprise.

8.6 Quels termes devez-vous connaître pour comprendre ce chapitre ?

A. Intendant des données. Un employé du Service ou un bénévole qui est responsable de la gestion d'une norme de données particulière et ayant une connaissance approfondie du sujet de la norme. Le manuel d'entretien chapitre 270 FW 6 définit les responsabilités des stewards.

B. Comité fédéral des données géographiques (FGDC). Un comité de niveau fédéral mandaté par la circulaire OMB A-16 pour superviser les normes de données et mettre en œuvre le NSDI.

C. Système d'Information Géographique (SIG). Un système informatique capable de capturer, de stocker, d'analyser et d'afficher des informations référencées géographiquement, c'est-à-dire des données identifiées en fonction de l'emplacement. Les praticiens définissent également un SIG comme incluant les procédures, le personnel d'exploitation et les données spatiales qui entrent dans le système (définition USGS).

D. Inventaire des données géospatiales. La mise en œuvre du Service de la NSDI, qui est disponible sur notre page d'accueil SIG sur Internet.

E. Guichet unique géospatial . Une initiative OMB E-Gov qui s'appuie sur son partenariat avec le FGDC pour améliorer la capacité du public et du gouvernement à utiliser les informations géospatiales pour soutenir les activités du gouvernement et faciliter la prise de décision, la découverte et la distribution de données.

F. Technologie de l'information (TI). Tout équipement ou système interconnecté ou sous-système d'équipement utilisé dans l'acquisition, le stockage, la manipulation, la gestion, le mouvement, le contrôle, l'affichage, la commutation, l'échange, la transmission ou la réception automatique de données ou d'informations. En règle générale, l'informatique comprend le matériel et les logiciels pour les ordinateurs, les télécommunications, les réseaux et les équipements radio.

G. Métadonnées. Informations sur le contenu, la qualité, l'état et d'autres caractéristiques des données. Nous utilisons des métadonnées pour mettre en œuvre le NSDI et d'autres centres d'échange pour documenter la qualité, l'historique et la disponibilité des données. Décret exécutif 12906, OMB Circular A-16 et le Norme de contenu FGDC pour les métadonnées géospatiales numériques, FGDC-STD-001-1998 mandater la création et le format des métadonnées.

H. Infrastructure nationale de données spatiales (NSDI). Un réseau de centre d'échange mandaté par la circulaire A-16 de l'OMB pour la découverte et le partage de données spatiales sur Internet. Le NSDI est conçu pour :

(1) Réduire la duplication des efforts,

(2) Accélérer l'accès aux données et

(3) Publier et diffuser au public les données spatiales collectées par les agences fédérales.

I. Architecture d'entreprise de services. Notre ensemble de normes, politiques et procédures pour aligner l'informatique sur notre mission et nos objectifs. L'architecture d'entreprise de services guide les propriétaires et développeurs de systèmes d'information afin qu'ils connaissent l'infrastructure informatique que nous prenons en charge. Voir 270 FW 1.

J. Service Web Conseil. Le groupe qui définit nos normes Web pour le format, les outils et le contenu.

K. Données spatiales. Données qui sont, ou peuvent être, liées à un emplacement géographique spécifique sur la terre. Il est synonyme de données géospatiales.

Pour plus d'informations sur le contenu de ce chapitre, contactez la Division des ressources de l'information et de la gestion de la technologie. Pour plus d'informations sur ce site Web, contactez Krista Bibb de la Division des programmes de politique, de performance et de gestion.


L'empaquetage a commencé et les développeurs peuvent essayer le code d'empaquetage dans VCS

Kosmtik est un framework de cartographie très léger mais extensible pour créer des cartes prêtes pour Mapnik avec des données OpenStreetMap (et plus).

Les projets basés sur Carto sont pris en charge (avec la configuration .mml ou .yml).

Node.js est un moteur JavaScript côté serveur basé sur les événements.

Tilemill est un studio de conception de cartes permettant de créer des cartes interactives personnalisées. Les données peuvent être importées, superposées et stylisées, et des légendes ajoutées à la carte. La carte peut être exportée dans plusieurs formats et facilement intégrée dans un site Web.

Les sources de données compatibles incluent ESRI Shapefile, KML, GeoJSON, GeoTIFF, PostGIS, CSV et SQLite. Pour styliser les cartes, TileMill utilise un langage appelé CartoCSS. Les couleurs, les tailles et les formes peuvent toutes être manipulées en appliquant leurs paramètres CartoCS relatifs. Il est possible d'exporter des cartes panoramiques, zoomables et statiques au format PNG, PDF et SVG. Pour les utilisateurs avancés, il est possible d'exporter au format Mapnik XML, et les exportations peuvent être scriptées à partir de la ligne de commande.


Voir la vidéo: Ilkan kans R-kioskilla ei saanut kuvata (Octobre 2021).