Suite

Faire une demande de fonctionnalité pour oublier entre les clics dans OpenLayers 3


J'ai actuellement une carte avec des projets dessus qui, lorsque vous cliquez dessus, renvoie les informations dudit projet en utilisant le code ci-dessous.

Le problème que j'ai est que de temps en temps, il duplique les réponses qu'il renvoie. C'est presque comme s'il se souvenait qu'il avait été cliqué précédemment, puis ajoutait une autre réponse par-dessus. Comment puis-je l'empêcher de faire ça?

function projectName(browserEvent) { var coordonnée = browserEvent.coordinate; var pixel = map.getPixelFromCoordinate(coordinate); var el = document.getElementById('projectNumber'); el.innerHTML ="; map.forEachFeatureAtPixel(pixel, function(feature) { el.innerHTML += feature.get('Proj_Number') + '
'; renvoie vrai ; }); } map.on('pointerdown', projectName);

Edit: J'ai essayé de tester cela sans le + dans le += feature.get mais cela n'a renvoyé qu'un seul résultat lorsqu'il y a plusieurs points au même endroit.


Essayez simplement de changer pour :

map.on('singleclick', projectName);

Référence


5 choses à savoir sur les liens de désabonnement par e-mail avant de cliquer

Nous recevons tous des e-mails dont nous ne voulons pas, et les nettoyer peut être aussi simple que de cliquer sur ‘unsubscribe’ au bas de l'e-mail.

Cependant, certains de ces petits liens pratiques peuvent causer plus de problèmes qu'ils n'en résolvent.

Vous pouvez finir par donner à l'expéditeur beaucoup d'informations sur vous, ou même une opportunité de vous infecter avec des logiciels malveillants.

Bien sûr, tous ceux qui vous envoient du courrier ne sont pas des spammeurs et si vous savez qu'un expéditeur est digne de confiance, vous pouvez vous désinscrire en toute sécurité.

Malheureusement, les attaques de phishing reposent sur le fait qu'il est très, très facile de simuler l'origine et la provenance d'un e-mail, il est donc pratiquement impossible d'être sûr à 100% qui vous a envoyé un e-mail.

Voici 5 raisons pour lesquelles la désinscription peut être une mauvaise idée, que vous le fassiez en envoyant un e-mail de réponse ou en ouvrant un lien Web de “unsubscribe” :

1. Vous avez confirmé à l'expéditeur que votre adresse e-mail est à la fois valide et en cours d'utilisation.

Si l'expéditeur n'est pas scrupuleux, le volume d'e-mails que vous recevrez augmentera probablement, et non diminuera. Pire, maintenant que vous avez validé votre adresse, le spammeur peut la vendre à ses amis. Donc, vous allez probablement entendre parler d'eux aussi.

2. En répondant à l'e-mail, vous avez confirmé positivement que vous l'avez ouvert et lu et peut être légèrement intéressé par le sujet, qu'il s'agisse d'obtenir de l'argent d'un prince étranger, un pourboire d'un penny ou un complément alimentaire.

C'est une merveilleuse information pour l'expéditeur et ses amis.

3. Si votre réponse remonte par e-mail – peut-être que le processus vous oblige à répondre avec les mots “unsubscribe,” ou le lien de désabonnement dans le message ouvre une fenêtre de courrier électronique – alors non seulement vous avez confirmé que votre adresse est active, mais votre retour email va également divulguer des informations sur votre logiciel de messagerie.

Les e-mails contiennent des méta-informations, appelées en-têtes d'e-mails, et vous pouvez savoir quel type de logiciel de messagerie une personne utilise (et sous-entendre quelque chose sur son ordinateur) à partir du contenu et de la disposition des en-têtes.

4. Si votre réponse ouvre une fenêtre de navigateur, vous en dévoilez encore plus sur vous-même. En visitant le site Web du spammeur, vous lui fournissez des informations sur votre situation géographique (calculée en fonction de votre adresse IP), le système d'exploitation de votre ordinateur et votre navigateur.

L'expéditeur peut également vous fournir un cookie, ce qui signifie que si vous visitez d'autres sites Web dont il est propriétaire (peut-être en cliquant sur les liens de désabonnement dans d'autres e-mails), il pourra vous identifier personnellement.

5. Le plus effrayant de tous: si vous visitez un site Web appartenant à un spammeur, vous lui donnez la possibilité d'installer des logiciels malveillants sur votre ordinateur, même si vous ne cliquez sur rien.

Ce type d'attaques, connu sous le nom de téléchargements intempestifs, peut être adapté pour utiliser des exploits auxquels le spammeur sait que vous êtes vulnérable grâce aux informations que vous avez partagées involontairement sur votre système d'exploitation et votre navigateur.

Alors, comment éviter les e-mails indésirables sans vous désabonner ?

Si le message n'est pas sollicité, marquez-le comme spam.

Marquer quelque chose comme spam supprime non seulement le message (ou le met dans votre corbeille), mais enseigne également à votre logiciel de messagerie ce que vous considérez comme du spam afin qu'il puisse mieux détecter et bloquer les messages malveillants à l'avenir et s'adapter à mesure que les spammeurs changent leurs astuces.

Cela vous aide non seulement, mais aussi tout le monde.

Poursuivre @NakedSecurity sur Twitter pour les dernières nouvelles en matière de sécurité informatique.

Poursuivre @NakedSecurity sur Instagram pour des photos, des gifs, des vidéos et des LOL exclusifs !


2 réponses 2

Tout d'abord, il y a tous les risques standards de sécurité des services Web (sécurité de connexion, authentification, autorisation, gestion de session, déni de service, journalisation, patch, etc.). Je ne vais pas en parler davantage pour l'instant, mais gardez à l'esprit que vous avez besoin d'un environnement sécurisé pour quelque chose comme ça.

Quant aux risques spécifiques à votre système et à ceux qui lui ressemblent. Le risque le plus évident survient si les utilisateurs ont le moindre contrôle sur le nom de fichier créé par le service. Si c'est le cas, vous courez des risques tels que la traversée du système de fichiers, l'écrasement des fichiers des autres, etc. Il ne semble pas que vous ayez l'intention de le faire, mais c'est quelque chose à garder à l'esprit.

Il existe également le risque de télécharger du contenu qui pourrait être utilisé pour attaquer le serveur ou les autres utilisateurs. Ces attaques sont plus faciles si l'attaquant peut contrôler le nom du fichier, mais sont possibles si tout ce qu'il peut contrôler est l'extension (et qu'il apprend le nom du fichier), et s'il existe une API Web pour télécharger le fichier. Pour attaquer le serveur, téléchargez un fichier malveillant que le serveur traitera comme exécutable (par exemple, une page PHP si le serveur les prend en charge), puis accédez-y, cela peut ne pas être possible si vous utilisez un serveur Node bien configuré . Pour attaquer d'autres utilisateurs, téléchargez un fichier HTML malveillant et essayez d'inciter d'autres utilisateurs à le visualiser dans leur navigateur (ce qui entraîne un XSS stocké). Cela peut être atténué en rendant les fichiers récupérables uniquement à partir d'un domaine différent de celui pour lequel l'utilisateur a cookies / authentification, et/ou forcer le navigateur à télécharger le fichier au lieu de l'afficher.

Il y a un déni de service simplement en téléchargeant trop de données. Réfléchissez à la quantité de données que vous autorisez les utilisateurs à stocker et à la manière dont vous appliquez cette limite.

Il existe un risque de contenu illégal. L'exemple standard ici est la pornographie enfantine si les utilisateurs téléchargent un tel contenu sur votre serveur et que vous êtes alors "en possession" de celui-ci, les choses pourraient mal tourner pour vous. Je vous recommande de vérifier les lois locales et, idéalement, de demander à un avocat quels sont vos droits et responsabilités en matière d'hébergement de contenu téléchargé par les utilisateurs.

Il existe certains risques pour vos analyseurs JSON ou base64, bien que ces formats soient simples et largement implémentés, je ne m'attendrais donc pas à des problèmes là-bas. Je ne comprends pas pourquoi vous souhaitez utiliser ces formats, bien que les types de contenu MIME soient le moyen standard de télécharger des fichiers sur un serveur Web (et donc comportent une analyse intégrée dans la plupart des serveurs Web) et gaspillent moins de bande passante (base64 se développe tout le contenu encodé à 4/3 de la taille, mais il n'y a aucune raison qu'un corps de requête HTTP doive être composé uniquement de caractères imprimables).

Étant donné que vous stockez beaucoup de données utilisateur, vous devez tenir compte de la sécurité des données au repos. Le chiffrement des fichiers individuellement, le chiffrement de l'ensemble du volume ou l'utilisation d'un magasin externe chiffré de manière transparente sont tous des moyens potentiels d'y parvenir, mais ils posent également le problème du stockage des clés (comme le font presque tous les systèmes de chiffrement). N'oubliez pas de vous assurer que vos sauvegardes sont également protégées. Des tonnes de données sensibles ont été divulguées ou volées après que quelqu'un a mis la main sur les bandes de sauvegarde ou similaires.

Vous pouvez également envisager la question de la confidentialité des utilisateurs. Bien qu'il ne s'agisse pas exactement d'une fonction de sécurité, la confidentialité (empêcher les utilisateurs non autorisés - y compris vous, l'opérateur de service - de voir ce qui a été téléchargé) implique un état d'esprit similaire et est souvent fournie à l'aide d'outils de sécurité (tels que le cryptage). Vous avez marqué cette question comme "chiffrement de fichier", mais vous ne parlez pas du tout de chiffrement (base64 est un encodage, mais il n'y a aucune clé impliquée qui veut pouvoir le décoder, donc ce n'est pas un schéma de chiffrement ).


A propos de l'auteur

Kang-tsung Chang

Karl Chang est professeur à l'Université de l'Idaho.

Abordabilité

En savoir plus sur nos programmes de matériel de cours abordables.

Réduisez les coûts du matériel de cours pour vos étudiants tout en leur offrant un accès complet à tout ce dont ils ont besoin pour réussir. Ce n'est pas trop beau pour être vrai - c'est un accès inclusif.

Lorsque vos étudiants veulent toujours un livre mais ne veulent pas le garder, le programme de location de manuels de McGraw-Hill offre aux étudiants nos dernières éditions à nos prix de couverture rigide les plus abordables.

Relier

En incitant les étudiants à s'engager avec des concepts clés, tout en s'adaptant continuellement à leurs besoins individuels, Connect active l'apprentissage et permet aux étudiants de prendre le contrôle, ce qui se traduit par de meilleures notes et des taux de rétention accrus. Le contenu en ligne éprouvé s'intègre parfaitement à notre technologie adaptative et aide à renforcer la confiance des élèves en dehors de la salle de classe.

Comment accéder aux outils de l'instructeur pour votre cours

  1. Pour commencer, vous devrez visiter connect.mheducation.com pour vous connecter. (Si vous n'avez pas de compte, vous devrez en demander un à votre représentant MH. Pour trouver votre représentant - visitez le site Trouvez votre représentant page).
  2. Ensuite, sous « Rechercher un titre », vous effectuerez une recherche par titre, auteur ou sujet.
  3. Sélectionnez le titre souhaité et créez un cours. (Remarque : vous n'êtes pas obligé de créer des devoirs, juste une instance de cours)
  4. Accédez ensuite à la page d'accueil de votre cours Connect.
  5. Dans la navigation supérieure, sélectionnez une bibliothèque pour accéder aux ressources de l'instructeur qui accompagnent le titre.

Rubrique d'accessibilité

La création de produits accessibles est une priorité pour McGraw-Hill. Nous avons mis en place des processus pour intégrer l'accessibilité et le respect des directives WCAG AA dans nos efforts de développement quotidiens et nos feuilles de route de produits.

Dans les éditions futures, cette rubrique sera reformatée pour augmenter l'accessibilité et la convivialité.

Les sites McGraw-Hill peuvent contenir des liens vers des sites Web détenus et exploités par des tiers. Ces liens sont fournis en tant que matériel supplémentaire et uniquement pour l'information et la commodité des apprenants. McGraw-Hill n'a aucun contrôle sur et n'est pas responsable du contenu ou de l'accessibilité de tout site Web lié.


Qu'est-ce que l'authentification ? C'est s'assurer que celui qui est à l'autre bout du tunnel est qui tu crois. Cela dépend vraiment du type de identité que vous souhaitez utiliser.

Pour la plupart des sites Web, la notion intéressante est continuité. Ils ne se soucient pas vraiment de savoir qui est connecté en effet, le but d'un site Web est d'être lisible par Tout le monde. Le type d'authenticité qu'un site Web souhaite atteindre est de s'assurer que deux requêtes successives proviennent bien du même client (quel que soit ce client). C'est parce que l'expérience du site Web est celle d'une succession logique de pages, entraînée par les actions de l'utilisateur (les liens sur lesquels il clique), et l'attaquant cherche à se mêler de ce cadre semblable à un film. L'utilisateur et les concepteurs de sites Web pensent en termes de séances et l'attaquant veut détourner la session.

Cette authenticité est obtenue par plusieurs mécanismes :

  • Les requêtes HTTP successives d'un même client passent par la même connexion (avec la fonctionnalité "keep-alive").
  • SSL propose un mécanisme de reprise de session, qui réutilise la clé partagée négociée (c'est la "prise de contact abrégée" décrite dans la section 7.3 de la norme SSL/TLS).
  • La requête HTTP peut inclure un biscuit que le serveur choisit généralement, une valeur aléatoire spécifique à l'utilisateur est envoyée en tant que cookie à l'utilisateur et, en la voyant revenir dans les demandes suivantes, le serveur est convaincu que les demandes proviennent du même utilisateur.

Le biscuit est suffisant pour assurer la continuité.

Quelle valeur supplémentaire les certificats clients ajouteraient-ils ? Eh bien, pas grand-chose. Les certificats sont un moyen de distribuer des liaisons clé/nom. Il existe principalement trois scénarios où les certificats clients (dans un contexte Web) sont pertinents :

Le serveur Web a besoin d'une notion étendue d'identité d'utilisateur, qui est définie par quelqu'un d'autre. Par exemple, imaginez un service gouvernemental auquel les citoyens peuvent accéder, mais seulement après une authentification appropriée, par ex. un système électoral en ligne. Ce qui fait le citoyen, avec son nom et sa date de naissance définitifs, est géré par l'État dans son ensemble, mais pas la même partie de celui-ci que celui qui dirige le service. Les certificats clients sont alors un moyen de transporter l'authentification de l'IGC qui a délivré le certificat au citoyen, vers le système électoral en ligne qui n'a pas du tout le droit de dire qui est nommé quoi, mais doit néanmoins conserver une trace claire de qui se connecte.

Le concepteur du système a peu confiance dans la robustesse des navigateurs Web existants. Si le navigateur d'un utilisateur est piraté, le cookie secret peut être volé et l'utilisateur l'a pratiquement perdu, pour toujours. En revanche, si l'utilisateur possède une carte à puce, et ce la carte à puce stocke une clé privée (qui est utilisée en combinaison avec un certificat client), alors un piratage complet du navigateur est toujours un gros problème, mais c'est plus contenu: puisque la carte à puce commettra un seppuku honorable au lieu de laisser la précieuse clé privée être révélée, la situation peut être récupérée. Une fois que le formatage et la réinstallation obligatoires ont été effectués, les choses sont à nouveau sécurisées.

Le site Web ne veut pas seulement de l'authenticité, il souhaite aussi obtenir non-répudiation. La non-répudiation est un concept juridique qui nécessite un certain soutien de la part des parties techniques du système, et ce soutien est constitué de signatures numériques. Nous sommes en dehors de ce que SSL/TLS fournit, ici. Une authentification client SSL/TLS ne peut en aucun cas être une preuve qui pourrait être utilisée pour résoudre un conflit juridique entre l'utilisateur et le serveur lui-même (un serveur bancaire ne peut pas afficher la transcription de la connexion et dire "voyez, cet utilisateur vraiment m'a demandé d'acheter ces actions à ce prix", car la banque aurait facilement pu fabriquer toute la transcription). Pour de telles choses, il faut des certificats client et un code côté client qui utilise le certificat pour signer les données réelles. Cependant, une fois le travail acharné de délivrance de certificats aux clients a été effectué, il est logique de les utiliser uniquement pour HTTPS.

Dans le cas courant d'un serveur Web, aucun de ces scénarios ne s'applique. Ainsi, les certificats clients ne sont pas utilisés, car ils soulèveraient des problèmes pratiques sans ajouter de valeur supplémentaire. Ce serait une solution à la recherche d'un problème.


5 réponses 5

Dans notre travail, nous avons tendance à rechercher des raisons techniques, mais à mon avis, la raison principale n'est pas technique. Si vous consultez l'aide de GitHub ou d'autres didacticiels GitHub, la création d'un dépôt est l'une des principales étapes de la manière dont vous « faites » GitHub.

Lorsque les gens apprennent et évaluent GitHub, à peu près tous les didacticiels leur diront de créer un dépôt dans le cadre de ce processus d'apprentissage. Étant donné que l'objectif principal de GitHub est de contribuer, de nombreuses personnes travaillant sur les didacticiels standard ne réalisent pas que si vous voulez simplement un clone en lecture seule, vous n'avez pas besoin de faire un fork au préalable.

Comme vous l'avez mentionné dans votre question, les gens créent des référentiels lorsqu'ils souhaitent modifier le code, car vous n'avez pas d'accès en écriture au référentiel d'origine (sauf si vous avez été ajouté en tant que collaborateur par le propriétaire du référentiel).

Dans le référentiel forké, ils ont un accès en écriture et peuvent pousser les modifications. Ils peuvent même contribuer au référentiel d'origine en utilisant demandes de tirage.

Je pense qu'il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens forkent des référentiels mais ne les modifient pas :


Faire une demande de fonctionnalité à oublier entre les clics dans OpenLayers 3 - Systèmes d'information géographique

Questions sur l'enregistrement du NAS

Le système d'administration du NANP (NAS) fournit un système automatisé pour le traitement des demandes de ressources de numéros, la collecte de données sur l'utilisation des ressources et les prévisions et l'envoi de notifications à l'industrie sur les questions de numérotation. Déployé en 2004, le NAS est le principal outil utilisé par les régulateurs fédéraux et étatiques, les fournisseurs de services, les consultants des fournisseurs de services et la NANPA dans l'attribution et l'administration des diverses ressources NANP.

2. Qui peut s'inscrire au NAS ?

Fournisseurs de services américains et non américains opérant dans la zone géographique desservie par la NANPA, consultants autorisés à demander des ressources de numérotation, par ex. demander un code 9YY ou un code d'identification de transporteur (CIC).

3. Comment obtenir des réponses aux questions sur l'enregistrement et l'utilisation du NAS ?

Le personnel du service d'assistance à la clientèle de NANPA est prêt et capable de répondre à toutes vos questions concernant l'enregistrement ou l'utilisation du NAS. Le service d'assistance à la clientèle peut être contacté en appelant le 1-866-623-2282, par e-mail à [email protected], ou via notre zone d'assistance en ligne accessible via le site Web de NANPA (www.nanpa.com) sous "Contactez-nous".

4. Où puis-je aller sur le site Web de la NANPA pour accéder au NAS ?

Sur la page d'accueil NANPA, mettez en surbrillance "NAS Login". Vous pouvez alors soit vous inscrire en tant qu'utilisateur pour la première fois (Nouvel enregistrement) soit vous connecter au système (Connexion au NAS). (Remarque : n'oubliez pas que si vous recevez également des ressources de numérotation en milliers de blocs de la part de l'administrateur du pool national, vous devez utiliser le même identifiant de connexion pour les systèmes PAS et NAS.)

5. Comment serai-je informé de mon mot de passe ?

L'utilisateur est responsable de contacter l'administrateur de connexion NANPA au 1-866-623-2282 pour recevoir votre nom d'utilisateur (ID utilisateur de connexion) et votre mot de passe.

6. Combien de temps faut-il pour obtenir un mot de passe après avoir soumis mon inscription ?

Le délai de réponse à une demande d'inscription ou à une mise à jour de profil ne dépasse pas cinq (5) jours ouvrables, à moins que l'administrateur de connexion n'attende des informations et des documents supplémentaires de la part de l'utilisateur. Les cinq (5) jours ouvrables commencent dès la soumission d'une inscription ou d'une mise à jour du profil.

7. Puis-je spécifier mon mot de passe ?

Non. Conformément aux exigences de sécurité, votre mot de passe sera généré automatiquement par le système et les utilisateurs ne pourront pas spécifier leur mot de passe.

8. Quand mon mot de passe expire-t-il et serai-je averti avant l'expiration ?

Les mots de passe NAS expirent après 180 jours. Le NAS informera l'utilisateur que le mot de passe est configuré pour expirer avec 1) une notification lorsque l'utilisateur se connecte au NAS à partir de trente (30) jours avant l'expiration du mot de passe et 2) en envoyant un e-mail à l'utilisateur quatorze (14) jours calendaires avant l'expiration du mot de passe. date d'expiration du mot de passe et 3) l'envoi d'un e-mail supplémentaire 5 jours calendaires avant la date d'expiration. Pour réinitialiser votre mot de passe, connectez-vous au NAS, cliquez sur "User Profile", puis "Reset Password". Votre mot de passe sera automatiquement réinitialisé à un nouveau mot de passe lorsque vous cliquerez sur "Continuer". Vous devrez noter le mot de passe affiché et l'utiliser lors de votre prochaine connexion.

9. Que faire si j'oublie mon mot de passe ?

Contactez le service client NANPA au 1-866-623-2282 ou envoyez un e-mail à [email protected]

10. Que faire si je fais plusieurs erreurs lors de la saisie de mon mot de passe ? Vais-je être bloqué sur le NAS ?

Selon les exigences de sécurité, vous aurez trois tentatives pour vous connecter avec succès au NAS. Après la troisième tentative, vous devrez contacter le service client pour accéder au NAS.

11. Où dois-je adresser les questions concernant l'enregistrement NAS ?

Contactez le service client NANPA au 1-866-623-2282 ou par e-mail à [email protected]

12. Y a-t-il un délai avant lequel je dois accéder à mon profil NAS ?

Oui. Vous devez vous connecter au NAS avec le mot de passe généré par le système dans les (14) jours calendaires suivant la réception de votre mot de passe ou votre profil sera désactivé. De plus, lors de votre première connexion au système, vous devrez réinitialiser votre mot de passe.

13. Sur l'inscription du fournisseur de services, l'adresse de l'entreprise et du siège social peut-elle être la même ?

14. Que faut-il saisir dans le champ ID utilisateur du superviseur sur la page d'inscription du fournisseur de services ?

Il s'agit d'un champ facultatif qui permet à l'utilisateur d'entrer l'ID utilisateur NAS de son superviseur immédiat. Le superviseur doit être enregistré dans le NAS et avoir reçu un identifiant et un mot de passe de connexion. Cela permettra au superviseur d'accéder aux mêmes informations que l'utilisateur enregistré. Lors de l'enregistrement, saisissez l'ID utilisateur NAS de votre superviseur.

15. Qu'est-ce qu'un ACNA et est-il requis dans le cadre de l'enregistrement du fournisseur de services ?

ACNA est l'acronyme de "Accéder à l'abréviation du nom du client." Il s'agit d'un champ facultatif pour l'enregistrement de l'utilisateur. Il est fourni lors de l'inscription du fournisseur de services, car il s'agit d'un champ obligatoire (alpha de trois caractères) sur toutes les applications de code d'identification de transporteur (CIC). Une affectation ACNA ne peut être obtenue que sur demande auprès du Common Language Group à iconectiv (Tél. 732-699-5577).

16. Les "Contacts supplémentaires"s sur l'enregistrement du fournisseur de services et du consultant du fournisseur de services doivent-ils être des utilisateurs NAS enregistrés ?

Non. Il y a jusqu'à quatre contacts supplémentaires qui peuvent être ajoutés à un profil NAS. Trois contacts supplémentaires peuvent être désignés pour recevoir les réponses au code CO (parties 3) et les documents de réclamation (réponses de la partie 4, avis de rappel), et le contact AOCN recevra les parties 3. Lors de votre inscription, vous saisirez les adresses e-mail des personnes identifiées sous Contacts supplémentaires et Contact AOCN.

17. Qu'est-ce qu'une lettre d'autorisation (LOA) en relation avec l'enregistrement dans le NAS ?

Tous les consultants qui s'inscrivent en tant que nouvel utilisateur NAS ou ajoutent des OCN à leur profil d'utilisateur NAS existant doivent avoir une lettre d'autorisation (LOA) dans leurs dossiers pour chaque fournisseur de services pour lequel ils ont l'intention de soumettre des demandes.

    • Être sur le papier à en-tête de l'entreprise du fournisseur de services.
    • Indiquez le nom du consultant autorisé (ou le nom de l'entreprise du consultant).
    • Indiquer que le consultant est autorisé à avoir accès en tant qu'utilisateur au NAS et peut agir au nom du fournisseur de services pour la soumission des demandes de numérotation.
    • Énumérez tous les OCN pour lesquels la lettre s'applique.
    • Ayez le numéro de téléphone et l'adresse e-mail du représentant autorisé du fournisseur de services.

    La LOA doit être envoyée par courrier électronique à [email protected]

    18. Le « Contact AOCN » sur l'enregistrement du fournisseur de services et du consultant du fournisseur de services doit-il être un utilisateur NAS enregistré ?

    19. Que faire si mon adresse e-mail change après l'inscription au NAS ?

    Vous pouvez mettre à jour votre adresse e-mail lors de votre inscription. Connectez-vous au NAS, sélectionnez « Profil utilisateur » dans le menu Outil NAS, puis cliquez sur « Modifier le profil utilisateur ». Vous pouvez alors modifier votre adresse e-mail. Un changement d'adresse e-mail nécessitera l'examen et l'approbation de l'administrateur de connexion conformément aux exigences de sécurité du NAS.

    20. Que faire si je fais une erreur ou si je dois mettre à jour mon profil d'inscription après la soumission à la NANPA ?

    Les utilisateurs enregistrés sur le NAS peuvent mettre à jour leur profil d'enregistrement d'utilisateur. Après avoir reçu votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, connectez-vous simplement au NAS, sélectionnez "Profil utilisateur", puis "Modifier le profil utilisateur". Vous pouvez alors mettre à jour les informations de votre profil.

    21. Quels changements dans le profil utilisateur d'un fournisseur de services ou d'un consultant de fournisseur de services nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion ?

    Pour les fournisseurs de services et leurs consultants, les mises à jour qui nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion incluent : les modifications de l'OCN, les modifications de l'adresse électronique de l'utilisateur, les modifications du nom de l'autorisateur, les mises à jour des ressources sélectionnées (par exemple, le code CO, NRUF, d'autres ressources, le système de notification NANP (NNS), et réclamation) et les mises à jour de l'ACNA.

    22. Quels changements dans le profil d'utilisateur de la réglementation fédérale américaine et du régulateur d'État américain nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion ?

    Pour les régulateurs fédéraux et d'État des États-Unis, les mises à jour qui nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion incluent : les changements d'adresse e-mail de l'utilisateur, les changements de nom de l'autorisateur et les mises à jour des ressources sélectionnées (par exemple, NNS et demandes de rapports).

    23. Quelles modifications du profil d'utilisateur du fournisseur de services non américain nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion ?

    Pour les fournisseurs de services non américains, les mises à jour qui nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion incluent : les changements OCN, les changements d'adresse e-mail de l'utilisateur, les changements de nom de l'autorisateur, les mises à jour des ressources sélectionnées (par exemple, d'autres ressources et NNS) et les mises à jour d'ACNA.

    24. Quelles modifications du profil d'utilisateur Autre nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion ?

    Pour les fournisseurs de services non américains et autres, les mises à jour qui nécessitent l'approbation de l'administrateur de connexion incluent : les changements d'adresse e-mail de l'utilisateur et les mises à jour des ressources sélectionnées (par exemple, autres ressources et NNS).

    25. Pourrai-je changer mon type d'utilisateur NAS si je suis déjà enregistré dans le NAS en tant que type d'utilisateur différent ?

    Oui, mais vous devrez d'abord contacter le service client NANPA au 1-866-623-2282 ou par e-mail à [email protected], pour demander la désactivation de votre compte utilisateur NAS existant.

    26. Puis-je modifier ma connexion utilisateur NAS ?

    Oui, mais vous devez d'abord contacter le service d'assistance NAS au 1-866-623-2282 pour demander votre changement de connexion utilisateur NAS.

    Administration des codes du bureau central

    27. Quand puis-je utiliser NAS pour soumettre mes applications de code CO ?

    Le NAS est disponible 24x7x365 sauf pendant les activités de maintenance annoncées.

    28. Que dois-je voir dans le menu des outils si j'utilise NAS pour soumettre des applications de code CO ?

    Le menu de l'outil NAS affichera « Partie 1/MTE » et vous permettra de soumettre une nouvelle application Partie 1, de mettre à jour une application suspendue ou de soumettre une demande pour réserver un code, retourner un code ou modifier les informations associées à un code qui vous est actuellement attribué . Vous aurez également la possibilité de rechercher vos formulaires soumis ainsi que d'examiner un certain nombre de rapports de code CO relatifs à vos demandes.

    29. Puis-je saisir des nombres négatifs sur le MTE ?

    Oui. Vous pouvez saisir des nombres négatifs, positifs et zéro.

    30. Le NAS calculera-t-il automatiquement le pourcentage d'utilisation sur le formulaire MTE ?

    Non. Le demandeur doit saisir ces informations. NAS calculera les informations de prévision mensuelle moyenne et de mois à épuiser sur le formulaire en cliquant sur le bouton « Calculer ».

    31. NAS me permettra-t-il de soumettre ma candidature même si elle ne répond pas aux exigences MTE et d'utilisation d'un code de croissance ?

    Oui. Il est entendu qu'il y aura des cas où le fournisseur de services devra soumettre une demande qui ne répond pas à ces exigences (par exemple, une demande de soupape de sécurité).

    32. Comment puis-je fournir la documentation nécessaire à l'appui d'une demande initiale de code ?

    Vous avez la possibilité de faxer ou d'envoyer par courrier électronique la documentation appropriée à l'appui d'une demande initiale.

    33. Puis-je enregistrer une application dans le NAS et la soumettre plus tard ?

    Non. Cependant, NAS a inclus diverses fonctionnalités telles que le pré-remplissage de certains champs sur le formulaire de la partie 1 afin de minimiser le temps nécessaire pour remplir et soumettre une demande de la partie 1.

    34. Le NAS me rappellera-t-il que j'ai une partie 4 due ?

    Oui. NAS enverra une notification par e-mail un mois avant la fin du délai de 6 mois lorsque le code doit être mis en service. NAS enverra également un e-mail au fournisseur de services lorsqu'une partie 4 ne pourra plus être acceptée par la NANPA. La partie 4 doit ensuite être envoyée directement à l'autorité de réglementation appropriée.

    35. Quelle est la différence entre les fonctionnalités "View" et "Search" pour les codes CO ?

    Les formulaires d'affichage vous permettent de rechercher un seul enregistrement. Les formulaires Search CO Code permettent de rechercher plusieurs enregistrements.

    36. Les informations de code contenues dans les systèmes utilisés avant le NAS ont-elles été transférées au NAS ?

    37. Puis-je quand même soumettre une demande de code CO par fax ou courrier US ?

    Oui. Cependant, des frais seront associés à la saisie de votre application par NANPA dans le NAS. Veuillez consulter "Services" et "Services d'entreprise NANPA" sur ce site Web pour plus de détails.

    38. Le NAS et le Pooling Administration System (PAS) sont-ils le même système ? Si non, sont-ils connectés les uns aux autres ?

    Non. La FCC exige que le système d'administration du NANP et le système d'administration de mise en commun soient des systèmes distincts et autonomes. Cependant, une interface a connecté les systèmes en 2008.

    39. Que dois-je voir dans le menu des outils si j'utilise NAS pour soumettre des applications pour d'autres ressources NANP ?

    Le menu de l'outil NAS affichera « Demande de ressources ». En cliquant sur le signe (+), vous serez autorisé à soumettre des demandes de codes d'identification de transporteur (CIC) et à demander des codes à partir des codes 900 NPA et des numéros de ligne de la ressource 800-855. Pour les ressources 5XX NPA, sélectionnez "5XX NPA Resource" dans le menu de l'outil NAS.

    40. Comment saurai-je que ma candidature a été soumise avec succès ?

    Vous recevrez un numéro de suivi de NAS.

    41. Puis-je quand même soumettre une demande pour d'autres ressources NANP par fax ou courrier US ?

    Oui. Cependant, des frais seront associés à la saisie de votre application par NANPA dans le NAS. Veuillez consulter "Services" et "Services d'entreprise NANPA" sur ce site Web pour plus de détails.

    42. Le NAS me permettra-t-il de soumettre des demandes de codes de service verticaux ou de chiffres d'information ANI ?

    Non. Les lignes directrices de l'industrie ne contiennent pas de formulaire de demande pour ces ressources, et un dialogue avec le demandeur est généralement requis. Les demandes de VSC et de chiffres ANI II sont généralement adressées par écrit à la NANPA, et les demandes de chiffres ANI II sont renvoyées au Comité de numérotation de l'industrie pour examen et approbation.

    Système de notification NANP (NNS)

    43. Tous les fournisseurs de services doivent-ils être enregistrés pour recevoir les avis de planification de l'allègement de la NPA ?

    Oui, conformément aux directives de planification des secours NPA de l'INC, les prestataires de services doivent fournir à la NANPA un contact pour la notification des activités de planification des secours NPA. Ces contacts doivent conserver une connexion et un mot de passe NAS actifs pour assurer la notification et la pleine participation à toutes les activités de planification de secours NPA dans lesquelles ils se voient attribuer des ressources de numérotation dans le ou les NPA concernés. Veuillez vous assurer que votre profil reflète que vous recevrez des avis de planification de secours NPA.

    44. Où puis-je trouver les documents de planification des secours NPA dans NAS ?

    En supposant que vous êtes autorisé à accéder à ces documents, une fois connecté au NAS, ils se trouvent sous « Afficher les documents » et dans la catégorie « Planification des secours NPA ».

    45. Que se passe-t-il si je n'ai pas besoin de m'inscrire au NAS mais que je souhaite recevoir des notifications NANPA sur les questions de numérotation ?

    Il existe également une option pour simplement recevoir des notifications sans avoir à s'inscrire officiellement dans le NAS. Visitez NANPA Fast Track sur ce site Web et sélectionnez "S'inscrire pour recevoir des notifications NANPA." Cependant, ces avis n'incluent pas les avis de réunions et de décisions de planification des secours.

    46. ​​Où puis-je trouver le formulaire NRUF 502 ?

    Le formulaire FCC 502 pour les soumissions géographiques et non géographiques se trouve sur ce site Web sous « NRUF » et « Méthodes et ressources de soumission ».

    47. Où puis-je trouver des instructions sur la façon de remplir le formulaire NRUF 502 ?

    Les instructions pour remplir le formulaire 502 sont incluses dans la feuille de calcul à l'extrême droite du classeur Excel et en ligne après la connexion au NAS.

    48. Quelles sont les méthodes de soumission du formulaire NRUF 502 ?

    Il existe cinq méthodes de soumission prises en charge par le NAS : en ligne, e-mail, FTP sécurisé, disque compact (CD) et courrier américain.

    49. Existe-t-il des informations supplémentaires pour aider l'utilisateur à remplir le formulaire NRUF 502 ?

    Oui. Les documents d'aide-mémoire géographique et d'aide-travail non-géographique sont tous deux disponibles sur ce site Web sous « NRUF » et « Méthodes et ressources de soumission ».

    50. À quelle fréquence dois-je remplir le formulaire NRUF 502 ?

    All reporting carriers must submit the NRUF Reports to NANPA semi-annually, on or before February 1 for the preceding 6-month reporting period ending on December 31, and on or before August 1 for the preceding 6-month reporting period ending on June 30.

    51. Do I have to register in NAS in order to submit the NRUF Form 502?

    52. When requesting blocks or codes, is it necessary to have an NRUF on file?

    53. When an area code split takes place, some of the prefixes remain with the old area code and some move to the new area code. Where can that information be found?

    When a new area code is assigned, NANPA issues a planning letter that provides an overview of how the new code will be used. If the new area code will be used for a split, and if the list of prefixes is available, it will be included. The planning letter typically contains prefix lists, maps, dialing plans, and key dates.

    54. Who publishes LATA maps?

    LATA maps are available from several vendors. One way to identify possible sources is to search the internet using the key words "LATA maps".

    55. What is area code 700 used for?

    Area code 700 was assigned in 1983 on the eve of the introduction of long distance competition in the US. The intent was that interexchange carriers could use 700 numbers to implement new services quickly. When a 700 number is dialed, the local exchange carrier processing the call routes it to the presubscribed interexchange carrier, unless the caller has overridden presubscription by dialing 101XXXX before the number. Thus each interexchange carrier has access to all 7.92 million 700 numbers. 700 numbers are different from all other North American Numbering Plan numbers because the destinations are not unique, and, in fact, depend on the network the caller has selected.

    56. How does NANPA decide who is entitled to the assignment of a NANP numbering resource e.g., central office code, carrier identification code?

    NANPA follows regulatory directives and assignment guidelines developed by the industry. These guidelines specify who is entitled to an assignment, how to apply, and what obligations the assignee must meet to retain the assignment. The guidelines and applications forms may be found on the Alliance for Telecommunications Industry Solutions (ATIS) website.

    57. Where can law enforcement officers get information on the carrier who is assigned a particular telephone number?

    Law enforcement officers can get information on the carrier by logging onto the IVR website or contacting the IVR Help Desk at [email protected] or call 844-511-3537.

    58. Is a guide available to assist Interconnected VoIP Service Providers in obtaining numbering resources?

    Oui. A guide is available under “Getting Started for Interconnected VoIP Providers” on the NANPA Fast Track.


    Developer account stuck in limbo (can't login!)

    I just registered a new developer account. When I did so, I received the following automated email:

    Welcome to Force.com Developer Edition. Dear Timothy Skoch,

    Your user name is below. Note that it is in the form of an email address:

    User name:

    You'll be asked to set a password and password question and answer when you first log in. Passwords are case sensitive. Your password question and answer will be used if you forget your password. Make sure to choose a password question and answer that you will easily remember.

    Click https://login.salesforce.com/?c= to log in now.

    Once again, welcome to Force.com!

    When I clicked the link, I was presented with a login screen. I have not set up a password OR a security question. Since I haven't set up a security question, I cannot reset the password.

    I tried contacting support via [email protected] and [email protected] . One auto-replied with a message that the email address doesn't exist, and the other replied with the following:

    In order to improve our overall responsiveness and increase the efficiency of time-to-resolution for your issues, salesforce.com is streamlining its case submission process. As of May 13th, we no longer accept non-automated support requests sent to: [email protected], [email protected], and [email protected]

    To log a case: 1) Log in to Salesforce.com 2) Select Help & Training (upper right corner) 3) Select Contact Support 4) Select Open a Case
    5) Complete required information and select submit

    By using this channel, you ensure all relevant information on your case will be captured, allowing us to respond more efficiently and resolve your issue more quickly. We are making this change because email case submissions typically lack the detailed information we need to troubleshoot the issue, which causes resolution delays and impacts your productivity.

    This change will not impact the current provisions in place for submitting cases by telephone, nor will it affect the Email-to-Case feature in Service Cloud, which will continue to be available to customers.

    Please let us know if you have any questions or feedback on the above change. Your input is critical in helping us provide you with the best support experience possible.

    Thank you, Salesforce.com Customer Support

    I have tried to find a way to submit a case without logging in, but cannot find one. I tried calling support @ Contact Salesforce (Select Options on IVR based on help needed) 1-800-NOSOFTWARE and 1-415-901-7010 (numbers I found here), but they only redirect me to submit a case (again, by logging in).

    How can I get this resolved? I don't want to create a whole other email address just for my Salesforce Developer account, but so far I can think of no other alternative. How do I resolve this? Is there some support email address I haven't tried? Some other phone number I haven't found? I found the Salesforce developer forums, but those also require me to log in to use them.


    What kind of data is available in APTS?

    The APTS client portal provides users with access to the data that they and their currently-affiliated coworkers have submitted. As a user, you will be able to see:

    • applications, permits, supporting files, and reports that you have submitted
    • applications and permits that your affiliate coworkers' have submitted
    • overdue reporting obligation flags

    The external APTS portal for consultants also has some new features in development:

    • the ability to edit applications until they are in review
    • the ability to upload documents throughout the permit lifecycle
    • more mandatory fields on the application submission page
    • more mandatory fields on the report submission page
    • repair and revision of broken help text on both submission pages
    • repair of the overdue obligation logic to improve accuracy
    • expansion of available sector classifications
    • revisions to the way permit participants are added
    • revisions to the way new parties are added
    • revisions to the way documents are uploaded

    These features are estimated to be released between February and May 2021.

    Follow our Systems news page for updates on new feature releases, unexpected service outages, planned maintenance, and other relevant news.

    The internal APTS portal for branch staff houses all information pertaining to an archaeological permit application or issued permit, including but not limited to:

    • all permit application, issuance, and amendment documents
    • relevant email records
    • spatial files and site forms that document the project area
    • reports

    Making the most of your lead scoring model

    Lead scoring allows sales reps to work smarter, not harder when it comes to pursuing prospects. Focusing solely on qualified leads saves you the time and frustration that comes from trying to reach and convert prospects that just aren’t ready, and maybe never will be. But remember, a lead scoring model requires some maintenance. If it seems like your leads are being over- or under-valued, check your customer data to see if your model needs to be adjusted.

    Don’t have time to create a manual lead scoring model? Lead scoring software can help. Consider using a CRM that automatically creates and updates lead scoring models.

    Subscribe to The Library

    The best source of information for customer service, sales tips, guides, and industry best practices. Join us.


    Voir la vidéo: GeoServer - Connect to PostGIS from GeoServer and Publish layer (Octobre 2021).