Suite

Plugin QGIS pour créer des informations de qualité


Je prévois de créer un plugin pour créer des informations de qualité. Le plugin doit effectuer les actions suivantes : 1) Ajouter un ensemble de données pour lequel les informations de qualité doivent être ajoutées. 2) Affichez les informations sur la qualité si elles sont disponibles. 3) Créez-en un nouveau ou modifiez-en un existant. 4) Enregistrez-le dans la base de données avec le jeu de données. J'ai besoin de savoir si toutes les tâches mentionnées ci-dessus sont possibles à créer ou non. Si possible envoyez-moi les liens où je peux avoir des idées.


Étant donné que vous savez coder en python :

  1. Regardez le livre de recettes du développeur pygis
  2. Regardez les plugins existants comment d'autres personnes ont codé leurs plugins. Vous pouvez y accéder dans votre dossier de profil QGIS après le téléchargement ou les obtenir ici sous forme de fichier zip
  3. Regardez dans l'API QGIS si vous ne trouvez pas la méthode/fonction/classe que vous recherchez. (Astuce : barre de recherche ;) )
  4. S'il s'agit de questions très spécifiques, essayez de poser une question ici et s'il vous plaît (!!!) donnez un exemple de code. Cependant, notez que vous ne devez poser que des questions directement liées à PyQGIS et non à des problèmes généraux de python. Ceux-ci appartiennent à Stackoverflow ou à d'autres sites Web.

Plugin QGIS pour la création d'informations de qualité - Systèmes d'Information Géographique

(Ce titre emprunte au livre du même nom de Tomlinson, ainsi qu'à un nouveau livre de Donald Savoie ‘Quoi qu'il soit arrivé au professeur de musique’).

Cela fait cinquante ans que Roger Tomlinson a utilisé le terme « systèmes d'information géographique » en réponse à un besoin du gouvernement fédéral, exprimé par Lee Pratt à l'Inventaire des terres du Canada.

Cela ne fait que quelques semaines que Donald Savoie a publié un article d'opinion dans le Globe and Mail (7/13) intitulé « Gérer le gouvernement comme une entreprise a été un échec lamentable ». En lien avec cet article, Savoie mentionne son nouveau livre, « Qu'est-il arrivé au professeur de musique ? Comment les gouvernements décident et pourquoi’ Il sera publié en mars 2013.

J'utilise ces deux sources pour formuler mes questions :

  1. Quelle est la situation actuelle du SIG au Canada?
  2. Quel type de leadership est nécessaire pour aider le Canada à être à l'avant-garde dans ce domaine?

Tomlinson parle des « trois pieds du tabouret du développement futur : la technologie, les personnes et les données ». Comment la technologie a-t-elle changé ? La technologie des SIG est-elle facilement accessible aux citoyens canadiens? Quel est le statut des applications SIG web ou mobiles ? Comment faisons-nous dans la formation de la prochaine génération de développeurs ou d'utilisateurs de SIG ? Ou on peut paraphraser Savoie : « qu'est-il arrivé au professeur de géographie ?

Le lecteur devra consulter les écrits de Savoie pour bien comprendre la question.

Enfin, comment s'en sort-on en matière d'information géographique ouverte ? Les données gouvernementales (fédérales, provinciales) sont-elles facilement accessibles au niveau municipal ou aux organisations non gouvernementales ou aux citoyens?

En Nouvelle-Écosse, j'ai soulevé ces questions avec des fonctionnaires, en grande partie, dans le contexte de la géographie ouverte et du concept d'un service d'information communautaire (UCI). Paul Beach au Sault Ste. Marie Innovation Centre a fait plusieurs présentations en Nouvelle-Écosse sur ce sujet. Il décrit la collaboration entre les agences gouvernementales, les entreprises et la communauté.

Ma position peut être déduite de quelques articles d'opinion au Chronicle Herald et au Annapolis Spectator ici.

Compte tenu des préoccupations exprimées par Savoie sur les relations entre le gouvernement et les entreprises, pouvons-nous imaginer, cinquante ans plus tard, un jeune innovateur (Roger avait moins de trente ans à l'époque) recevant un accueil positif de la part d'un jeune Lee Pratt probablement similaire ?

James Boxall, mon collègue de l'Université Dalhousie, a écrit dans un article précédent de GoGeomatics Canada sur la nécessité d'un « moonshot ». Je dirais plutôt que nous devons soutenir la base. Le Canada d'aujourd'hui (cinquante ans plus tard) demeure un pays riche en ressources, avec une vaste géographie, une faible densité de population et un ensemble diversifié de groupes ayant des revendications territoriales légitimes et une appréciation remarquable de la diversité des paysages. L'opportunité demeure aujourd'hui en raison de notre géographie.

À mon sens, il faut voir les groupes de citoyens avoir accès aux SIG, accès aux cartes numériques. Les établissements d'enseignement doivent encourager les étudiants à travailler sur des questions de SIG public participatif. Il y a des poches d'activité dans ce grand pays. Nous devons soutenir un réseau entre les nœuds, y compris l'industrie locale et le gouvernement.

Si les Canadiens peuvent créer des solutions novatrices qui permettent à ces différents groupes de partager leur compréhension du paysage, alors je crois qu'il y a place à l'optimisme. Ces technologies restent pertinentes aujourd'hui, tout comme les technologies SIG et de télédétection l'étaient dans les années 1960.

La géographie du Canada signifie qu'avec les changements climatiques et d'autres forces économiques et sociales mondiales, les innovateurs canadiens devront faire face à des défis importants. Le leadership ne viendra pas d'une seule source mais par la collaboration entre les groupes de citoyens, les établissements d'enseignement, les entreprises et les agences gouvernementales. Ce doit être un environnement beaucoup plus ouvert et inclusif que ne le décrit Savoie.

Collectivement, nous devons répondre à la question « qu'est-il arrivé au professeur de géographie ? »

Savoie, Donald 2013. Diriger le gouvernement comme une entreprise a été un échec cuisant. Globe and Mail. 7 janvier.

Savoie, Donald, 2013. Quoi qu'il soit arrivé au professeur de musique. Comment les gouvernements décident et pourquoi. À paraître en mars. Presses de l'Université McGill-Queen's.

Tomlinson, Roger. 2007. Réflexion sur le SIG. Troisième édition. Esri Press.


Plugin QGIS pour la création d'informations de qualité - Systèmes d'Information Géographique

Cela fait maintenant deux ans que Roger Tomlinson est décédé. Roger et mon cheminement de carrière se sont croisés plusieurs fois au cours des cinquante dernières années et ce qui suit est mon souvenir de l'homme et de certains de ses travaux.

En 1969, je me suis inscrit au programme d'études supérieures en géographie de l'Université de Western Ontario. Mon superviseur était le Dr Michael Goodchild. C'était l'époque de la ‘révolution quantitative’. Michael enseignait les méthodes quantitatives et l'analyse de localisation/allocation. Nous avons eu un nouveau chef de département, Bill Warntz, qui nous a rejoint du Harvard Laboratory for Computer Graphics and Spatial Analysis. À l'époque, Roger Tomlinson léguait l'héritage de la Système d'information géographique du Canada Le CGIS et le Inventaire des terres du Canada (CLI) à Ian Crain, et plus tard Brian Rizzo, plus Joe Arbour. Roger et Lila (sa femme) avaient créé Tomlinson Associates Ltd (TAL) Consulting Geographers et c'est là que j'ai appris à le connaître.

Tomlinson Associates Ltd (TAL)

Sous la direction de Roger et Lila, TAL avait un certain nombre d'associés. Cela comprenait Michael Goodchild et moi-même, ainsi que plusieurs autres. Une partie de notre travail consistait à utiliser ce que nous appelions « la méthode Tomlinson ». La méthode Tomlinson était utilisée pour évaluer, comparer et planifier l'acquisition de la technologie SIG. Ma première expérience a été de travailler avec Roger sur la référence des ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. Nos clients étaient Peter Andrews et Thom Erdl. C'était une situation très politique, puisque Fredericton était le siège d'Universal Systems Ltd. avec les Drs. Sam Masry et YC Lee avec le système CARIS. Ressources naturelles NB est devenue la première installation Arc/Info au Canada. J'ai continué à travailler aux côtés de Roger en appliquant sa méthodologie en Nouvelle-Écosse avec le ministère de l'Agriculture de la Nouvelle-Écosse, le ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse, Minas Basin Pulp and Power. Encore une fois, il y avait des systèmes concurrents. Par exemple, le système Geobased STRINGS était utilisé au MRMS à Amherst, puis il est devenu le NS Geomatics Centre.

Ma dernière étude des exigences fonctionnelles SIG avec Roger était la Ville d'Ottawa entre 1988-90. À cette époque, nous sommes restés quelque temps, avec ma jeune famille, chez Roger et Lila à Ottawa. J'ai été impressionné par la cave à vin de Roger, ainsi que par sa remarquable bibliothèque sur la gestion des données spatiales et les SIG. Mes jeunes garçons ont été impressionnés par un énorme tapis d'ours polaire dans l'une des chambres.

Un élément clé de sa méthodologie consistait à travailler avec les utilisateurs pour créer des descriptions de produits d'information (DPI). Ces descriptions définissaient sous forme de carte et de rapport, ce que l'utilisateur voulait voir sur son bureau à partir du SIG. Pour chaque IPD, il était nécessaire de définir l'ensemble des données d'entrée, ainsi que la séquence d'étapes ou de fonctions nécessaires à la création du produit. Dans cet ouvrage, Roger avait défini le langage des SIG.

Ces missions de conseil ont été entreprises jusqu'à la fin des années 1980. Par la suite, Roger a collaboré avec Larry Sugarbaker (un autre des premiers à adopter le SIG) pour organiser les séminaires exécutifs très réussis sur la planification des SIG. Ils sont devenus un incontournable de la conférence des utilisateurs d'Esri, d'abord à Palm Springs, puis plus tard à San Diego.

En travaillant avec Esri Press, Roger a distillé ce travail dans ‘Thinking about GIS. Planification SIG pour les gestionnaires‘. Aujourd'hui, j'ai un exemplaire de la cinquième édition publiée en 2013.

Le Collège des sciences géographiques

Roger a joué un rôle déterminant dans le nommage et la reconnaissance de la marque ‘College of Geographic Sciences’. À ses débuts, Roger avait été chargé de cours à l'Université Acadia. L'un de ses associés d'enseignement (AT) était John Wian. Au milieu des années 1980, John était directeur adjoint du Nova Scotia Land Survey Institute à Lawrencetown. Avec l'ajout du département de programmation informatique, aux côtés de cartographie, de planification et de télédétection, John a reconnu le besoin d'une nouvelle marque qui reflète l'expansion de l'institut au-delà de sa tradition de formation d'arpenteurs pour l'Est du Canada. Il avait en tête quelque chose de similaire à l'Institut international des sciences de la géo-information et de l'observation de la Terre aux Pays-Bas. Il est intéressant de noter que c'était à peu près à cette époque, en 1986, lorsque l'ingénierie des levés à l'UNB a été redéfinie en tant que génie géomatique.

Une autre occasion où Roger, Michael Goodchild et moi-même nous sommes croisés a été le GIS Summer Institute au COGS. Nous avons reconnu qu'il existait un environnement de laboratoire informatique unique au Collège. Michael a approché l'Association cartographique du Canada (ACC) pour financer un institut d'été pour les professeurs universitaires de géographie intéressés à mettre en place des cours de SIG dans leur établissement. Cet institut d'été a eu lieu deux fois à la fin des années '821780'8217. Roger a participé et a fourni le point de vue de l'industrie et du discours principal. Michael a fourni le point de vue de la géographie universitaire. J'ai fourni le point de vue du COGS, ainsi que la participation des étudiants diplômés du COGS, qui ont agi en tant que mentors pour les professeurs invités. Les diplômés de l'Institut d'été comprenaient Peter Keller (UVIc), Brian Klinkenberg (UBC) et Brent Hall (UW) ainsi qu'un certain nombre d'autres de partout au Canada et aux États-Unis.

Au cours des vingt années suivantes, Roger, Lila et moi-même nous croisions à Palm Springs lors de la conférence des utilisateurs d'Esri. En 2008, Roger a reçu un doctorat honorifique de l'Université Acadia. J'ai eu le privilège de le présenter ainsi que sa contribution à la géographie et aux SIG. Ensuite, nous avons dîné, de la bonne nourriture et du bon vin, au Blomidon Inn, Wolfville. Nous avons été rejoints par Sally O’Grady et Adrian. À ce moment-là, Roger effectuait une mission importante sur l'application du SIG pour l'Agence Parcs Canada. Sally était gestionnaire de l'information au parc national Kejimkujik. John et Jane Wian étaient là. John ayant récemment pris sa retraite du COGS, qui faisait maintenant partie du Nova Scotia Community College (NSCC).

Pour ceux qui ont la chance d'assister aux instituts d'été SIG au COGS, il y aura des souvenirs impérissables de l'ébullition du homard de John Wian sur les rives de la baie de Fundy, avec le soleil se couchant sur l'eau. Roger, toujours un personnage marquant, parle de certains aspects du SIG.

Dernières pensées

Roger, en tant que géographe-conseil, a été président de l'Association canadienne des géographes. Il a exprimé ses opinions sur la géographie, les SIG et les besoins de l'industrie et du gouvernement. Celles-ci restent des préoccupations aujourd'hui.

Roger n'était pas un "grand fan" du terme géomatique. Je me souviens bien de ses propos en 2000, lorsque nous avons défini le Groupe de recherche en géomatique appliquée au NSCC. Même si, j'ai souligné que "ma définition" concernait une suite de technologies : SIG, télédétection, GPS, LiDAR, réseaux de capteurs et drones. Il n'en aurait rien. Depuis ce temps, j'ai moi aussi embrassé le besoin du langage de la géographie, tout comme Roger a parlé du langage des SIG.

Roger (en 1957), Goodchild et moi-même avons émigré dans les années 󈨀’ au Canada. Nous avons reconnu l'importance et la richesse de la géographie, tant du paysage naturel que culturel.

Roger était un homme de grande taille. Il voyageait toujours en première classe. Il était « de première classe » dans ses efforts. Dans mon esprit, je le relie à Pierre Berton et James Houston, des conteurs sur le Nord du Canada et ses habitants. Cela correspond aux nouveaux travaux des gardiens du savoir d'aujourd'hui, par exemple, Stephen Augustine de l'Université du Cap-Breton sur le Mi’kma’ki.

Mon dernier souvenir de Roger, avec Lila, était probablement celui de San Diego en 2011. Cela fait maintenant deux ans qu'il est décédé. J'aime imaginer que le travail de cartographie communautaire qu'il a soutenu à San Miguel, au Mexique, continue dans sa mémoire.


Plugin QGIS pour la création d'informations de qualité - Systèmes d'Information Géographique

Après avoir obtenu un diplôme de premier cycle en 2015, (Géographie et études environnementales à l'Université de Toronto), j'avais besoin de déterminer quelle direction prendre pour le prochain chapitre de ma carrière universitaire et professionnelle. J'avais une passion pour les systèmes d'information géographique (SIG) et je voulais poursuivre une carrière dans le domaine des SIG. Je savais également qu'il y avait une industrie en croissance rapide et une demande de professionnels ayant des compétences techniques en SIG. En même temps, je voulais avoir la possibilité de travailler à temps plein et d'acquérir de l'expérience dans l'industrie tout en entreprenant n'importe quel programme auquel je pourrais m'inscrire. Donc, avec tout cela en tête, j'ai décidé que la meilleure option pour moi était de trouver un Programme SIG qui me permettrait d'apprendre et de développer d'excellentes compétences techniques tout en me donnant la flexibilité de travailler en même temps.

Pour ceux de la communauté GoGeomatics qui ont été confrontés à des questions similaires, j'ai compilé une liste de dix programmes SIG au Canada pour les aider. Cette liste résume et donne les avantages ou les inconvénients de chaque programme. Les dix programmes SIG en ligne au Canada sont :

British Columbia Institute of Technology (BCIT) - Diplôme avancé en systèmes d'information géographique

Le British Columbia Institute of Technology (BCIT) propose un programme de diplôme avancé en SIG entièrement disponible en ligne. Ce programme de diplôme avancé fait partie du programme d'apprentissage à temps partiel/à distance et en ligne de l'institut et peut être terminé en deux ans. Pour ce programme BCIT, les étudiants ont le choix de combiner des cours sur le campus avec des cours d'apprentissage en ligne. Le programme est conçu pour les personnes qui ont déjà obtenu un diplôme BCIT ou un diplôme universitaire. L'un des aspects les plus bénéfiques de ce programme est d'avoir le choix de suivre le projet SIG ou le cours pratique SIG pour votre dernier cours du programme. De plus, les étudiants ont une grande variété de cours qu'ils peuvent suivre et doivent suivre des cours théoriques. L'inconvénient de ce programme est qu'il faudra quelques années aux étudiants pour terminer le programme s'ils travaillent à temps plein pendant la journée et décident de suivre tous les cours en ligne.

Durham College – Certificat en système d'information géographique

Durham College offre un certificat de systèmes d'information géographique qui fait partie de leur école d'éducation permanente. Ce certificat est censé être conçu pour les professionnels qui cherchent à améliorer leurs compétences en SIG, bien que pour être admis à ce programme, les individus doivent détenir un diplôme d'études secondaires de l'Ontario. Le Durham College souligne également que leur certificat est reconnu par les Urban and Regional Information Systems Associations (URISA). Dans l'ensemble, ce programme permet à l'étudiant de suivre 7 cours qui examinent de près les bases de données (c'est-à-dire le logiciel Access), le logiciel SIG (ArcView), la cartographie Internet et la télédétection.

Fanshawe College – Certificat d'études supérieures en système d'information géographique

Le programme de système d'information géographique du Fanshawe College fait partie de leur éminente école de design. Ce programme est un certificat d'études supérieures et exige que les étudiants aient obtenu un diplôme collégial ou universitaire avant de commencer le programme. Le Fanshawe College permet à l'étudiant d'assister aux cours dans le cadre traditionnel en classe ou d'assister à 100% en ligne. Il s'agit d'un programme intensif de 30 semaines et est enseigné avec un module de cours logiciel qui donne aux étudiants distants l'impression d'être en classe avec l'instructeur. Lorsque j'ai participé au programme au cours de l'année scolaire 2015 et 2016, il n'y avait pas de stage et dans mon cas, le directeur du programme a pu aider à faciliter les opportunités de jumelage grâce à des contacts avec l'industrie. Il cherche pour l'année scolaire 2017 et 2018, ils ont changé le programme et ont ajouté une composante de fournir aux étudiants tous les stages obligatoires. Je recommanderais fortement ce programme car les étudiants apprennent une variété de logiciels et acquièrent des compétences en programmation, ce qui peut être très pertinent pour un certain nombre de postes professionnels auxquels les diplômés postuleraient probablement.

Fleming College – Certificat de spécialiste des applications de systèmes d'information géographique

Fleming College a été l'un des premiers collèges à offrir une formation en SIG en Ontario et offre une formation depuis plus de 20 ans. Le programme de spécialiste des applications des systèmes d'information géographique du Fleming College est un programme de trois semestres commençant chaque année en septembre. Les conditions d'admission exigent que les étudiants détiennent un diplôme universitaire ou collégial, ou une formation équivalente ou une expérience de travail pertinente. Une caractéristique impressionnante de ce programme est le projet appliqué en collaboration qui est entrepris au cours du dernier trimestre. Avec ce projet d'application collaborative, les étudiants sont en mesure de mettre en pratique la théorie qu'ils ont étudiée et de travailler ensemble sur un projet pour une entreprise, un gouvernement ou un client réel de l'industrie. Un inconvénient de ce programme est qu'ils recommandent fortement aux étudiants de résider au Canada afin d'obtenir un soutien technique et des encouragements appropriés avec le programme.

Collège George Brown – Certificat en systèmes d'information géographique

Le Collège d'arts appliqués et de technologie George Brown possède trois campus complets situés au centre-ville de Toronto. Le programme de certificat d'information géographique du George Brown College fait partie de leurs certificats d'enseignement à distance. Ce programme est offert et en partenariat avec OntarioLearn.com, ce qui permet aux Ontariens d'avoir un meilleur accès à une grande variété de cours et de programmes de haute qualité en ligne, le tout dans un seul portail. Cela signifie que les étudiants s'inscrivent et reçoivent les notes du Collège George Brown, mais tout le soutien technique est fourni par OntarioLearn.com.

Un inconvénient de ce programme est que les étudiants doivent payer et s'inscrire aux cours individuellement, ce qui peut être une nuisance. Ce programme donne un aperçu d'une variété de logiciels SIG (ArcView, QGIS et Microsoft Access), mais n'a cependant pas de cours de programmation désigné.

Collège Seneca – Certificat en systèmes d'information géographique

Seneca College propose un programme de certificat en systèmes d'information géographique pour fournir une base solide dans les applications SIG aux personnes travaillant déjà dans le domaine et cherchant à améliorer leurs connaissances. Malheureusement, ce programme du Collège Seneca n'est offert qu'à temps partiel et exige que l'individu s'inscrive et paie pour chaque cours qui coûte environ 360 $ chacun. Étant donné que ce programme s'adresse à ceux qui travaillent déjà dans le domaine, il n'y a pas de stage ou de projet final majeur. Les individus suivront des cours axés sur le logiciel ArcGIS, la télédétection, la cartographie Internet et Microsoft Access.

Collège St. Lawrence – Certificat en systèmes d'information géographique

Le Collège St. Lawrence a trois campus situés dans l'Est de l'Ontario et offre un programme de certificat SIG en ligne à temps partiel seulement. Dans ce collège, l'école essaie de le rendre pratique pour l'individu en permettant à ses cours en ligne de commencer à différents moments tout au long du semestre, et il appartient à l'individu de sélectionner une date qui correspond à son emploi du temps personnel. Afin de compléter ce certificat, l'étudiant doit suivre huit cours obligatoires. Ce programme propose les mêmes cours que Seneca College et George Brown College, bien que l'avantage de ce programme soit la commodité de votre propre date de début flexible lorsque vous décidez de vous inscrire au programme.

Le Southern Alberta Institute of Technology (SAIT) - Certificat de gestion des données SIG

SAIT propose un certificat de gestion des données SIG qui fournit une introduction aux principes SIG pour les particuliers ou les entreprises qui utilisent le SIG dans leurs opérations de travail quotidiennes. Les compétences acquises grâce à ce programme sont orientées vers les industries de la région du sud de l'Alberta (c.-à-d. environnement, géologie, pétrole, pétrole et gaz, et eau/eaux usées). Ce certificat exige seulement que l'individu termine quatre cours et, à la fin, il reçoit un certificat de réussite plutôt qu'un diplôme. Un aspect positif de ce certificat SAIT est qu'il permet à l'étudiant de choisir d'étudier à distance ou dans une salle de classe traditionnelle.

Certificat en géographie appliquée et SIG de l'Université Ryerson –

Le certificat en géographie appliquée et SIG est offert dans le cadre de la Chang School of Continuing Education de l'Université Ryerson. Les candidats admissibles doivent détenir un diplôme de premier cycle ou un diplôme d'études collégiales dans un domaine connexe et doivent remplir une demande supplémentaire d'approbation préalable avant de commencer le premier cours. Ce programme permet aux étudiants de décider s'ils souhaitent apprendre dans une salle de classe traditionnelle ou à distance en ligne. Les étudiants doivent suivre six cours, dont deux cours obligatoires et quatre cours au choix qui impliquent que l'étudiant choisit parmi une sélection de cours destinés à répondre directement à son domaine d'intérêt. L'Université Ryerson souligne également que ce certificat est enseigné avec une combinaison d'un environnement conférence-laboratoire. L'Université Ryerson est connue pour avoir un nombre écrasant de diplômés de ce programme qui obtiennent ensuite avec succès ou sont promus à des emplois SIG. Dans ce cas, l'obtention d'un certificat dans cette université signifie qu'il pourrait y avoir un peu plus de travaux théoriques que d'expérience pratique qui sont offerts dans certains collèges.

Université de l'île de Vancouver - Diplôme avancé en application SIG

L'Université de l'île de Vancouver offre un diplôme avancé en application SIG qui aide les diplômés universitaires et collégiaux ou les personnes du secteur à renforcer leurs compétences et à devenir plus commercialisables dans le secteur des SIG. Ce programme propose soit un programme intensif de 8 mois en face à face sur le campus de Nanaimo, en Colombie-Britannique, soit un programme en ligne sur une période de 16 mois commençant en janvier. L'inconvénient de ne pas terminer le programme en personne est que les étudiants ne peuvent pas terminer un projet SIG de 9 semaines au cours du deuxième trimestre du programme.

Le Canada offre de nombreux programmes SIG en ligne incroyables. Votre décision doit refléter au mieux ce qui correspond à vos besoins en tant qu'individu, qu'il s'agisse de ce que vous voulez apprendre, de ce qui vous mènera à vos aspirations ou objectifs de carrière, ou de découvrir les meilleures conditions de travail dans lesquelles vous vous épanouissez. décision finale Je recommande fortement d'assister à une prochaine session d'information sur le webinaire ou d'assister à une journée portes ouvertes du campus concerné pour mieux comprendre l'établissement et son programme afin de déterminer s'il vous convient. Si j'ai oublié d'énumérer un programme SIG en ligne canadien, veuillez commenter ci-dessous.


Bienvenue à la source d'informations géographiques de San Diego

Consultez toutes les annonces, articles et mises à jour dans notre section Actualités SanGIS.

Calendrier des réunions du comité de gestion et du conseil d'administration

Réunion du comité de gestion : 29 juin 2021
09H00
Voir l'ordre du jour
Avis de réunion du STAB : 10 juin 2021
10h30
Voir l'ordre du jour
Réunion du conseil d'administration : 03 juin 2021
14H30
Voir l'ordre du jour

Consultez les procès-verbaux des réunions du comité de gestion et des réunions du conseil d'administration sur notre page Documents.


Plugin QGIS pour la création d'informations de qualité - Systèmes d'Information Géographique

Dans mon premier article, j'ai présenté le comment et le pourquoi j'ai choisi d'assister au COGS de l'automne 2014 au printemps 2016. Dans la partie 2, je voulais donner un aperçu des cours de première année et du corps professoral qui enseigne au Centre. des Sciences Géographiques. L'objectif est de montrer comment l'année de base du programme de sciences géographiques aiderait un étudiant à décider d'une concentration pour sa deuxième année. Certains étudiants entrent dans le programme en voulant devenir techniciens en planification, mais finissent par passer à une autre concentration en fonction de ce qu'ils ont vécu au cours de l'année de fondation. Des informations sur le programme sont disponibles sur NSCC-COGS.

La charge de cours :

Comme mentionné dans la première partie, l'année est divisée en deux semestres avec 15 semaines d'enseignement. Cela peut être un trajet rapide et parfois cahoteux. De la semaine 1 à la semaine 15, mon premier objectif était de toujours rester au top de la charge de cours et de m'assurer que je soumettais toujours mon meilleur travail pour évaluation. Tout le monde a rapidement appris des devoirs bâclés ou incomplets, ce qui conduirait à de mauvaises notes et à votre capacité à terminer le prochain devoir.

Au premier semestre :

Mark Hébert (© Photo par- NSCC.CA)

Ela Dramowicz (© Photo by- Monica Lloyd)

Systèmes d'Information Géographique I Les élèves travaillent sur la tristement célèbre carte de Digby. La ville de Digby est à environ une heure de COGS, et chaque année, de nouveaux étudiants apprennent les bases de la construction d'un SIG pour produire une carte de la ville de Digby. Semaine après semaine, nous avons été guidés tout au long du cours, nous exposant aux nouveaux concepts et fonctions d'un SIG et à la manipulation des données à l'aide du progiciel et des extensions ArcMap d'Esri. La structure du cours est moitié pratique SIG et moitié théorie SIG, enseignée par Mark Hebert et Ela Dramowicz. À la huitième semaine, tout le monde devait avoir une carte entièrement annotée et étiquetée de Digby. Mais ce n'est qu'à mi-chemin. À la fin du trimestre, nous avons appris à résoudre des problèmes SIG de plus en plus difficiles, à ajouter des couches à la mission de Digby Map et à produire une série de cartes pour la soumission finale à la fin du premier trimestre. GEOS1200 était « les écrous et les boulons » de la théorie SIG et de la façon d'utiliser ArcMap pour concevoir des cartes qui respectent ou dépassent les normes de l'industrie.

Monica Lloyd remet un prix à Evan Brant. (© Photo par - Paul Illsley)

Cartographie et géodésie Monica Lloyd a enseigné aux étudiants les bases de la géomatique, telles que la lecture de cartes, l'échelle, les références, les projections et de nombreux autres concepts fondamentaux. Grâce à des exemples pratiques, nous avons appris à décider de l'échelle et de la projection correctes pour une carte. À l'aide d'unités portables Trimble, nous avons collecté des données GPS et créé une carte en intégrant les données dans un SIG. Monica nous a présenté la cartographie de l'utilisation des terres, l'utilisation du fichier d'adresses municipales et la cartographie des propriétés. À bien des égards, ce cours a été la première exposition aux vastes possibilités d'utilisation des SIG dans des applications du monde réel. meilleurs coupe-ongles pour chiens – selfpetcare

Ed Symons a enseigné Planification environnementale Avec Ed, nous avons eu le plaisir d'apprendre la géologie, les sols, le climat, la végétation et l'hydrologie. À bien des égards, Ed est l'ultime environnementaliste. Sa connaissance des bassins versants, des sols et du climat et de la façon dont ils affectent le monde était incroyable. Son objectif était de nous faire réfléchir à l'impact de l'environnement sur un SIG. Si nous étudiions les bassins versants, nous saurions comment l'eau s'écoule et si elle peut provoquer des inondations ou l'érosion des sols, en fonction du bassin versant que nous avons délimité. Si le sujet était le sol, nous discutions des types de sols et des sols qui seraient bons pour l'agriculture, les forêts ou le développement urbain.

Ada Cheung remet un prix à Vanessa Campbell (© Photo by- Paul Illsley)

Introduction à la cartographie Enseigné par Ada Cheung. Nous avons commencé le semestre en concevant un nuancier. Les couleurs visibles sur un ordinateur portable ou un écran d'ordinateur peuvent être différentes de celles imprimées par les traceurs. Le nuancier était un outil de conception important pour créer des cartes aux couleurs correctes. Le cours était une introduction sur la façon de visualiser des cartes. La différence entre les types de données qualitatives et quantitatives, ainsi que la conception et l'utilisation appropriées des symboles cartographiques. L'objectif d'Ada était de nous faire concevoir une meilleure carte. Du choix des couleurs au choix de la disposition, des types de symbolisation et des tailles. Quelles étaient les caractéristiques les plus importantes sur une carte et comment choisir des symboles qui montreraient l'importance des données sans sacrifier le contenu. À l'aide de la suite de programmes Corel, Ada nous a appris à concevoir des cartes thématiques et à utiliser des mises en page qui amélioreraient n'importe quelle carte.

Introduction Télédétection et interprétation des images Enseigné par Jim Norton. Sans chercher à faire de nous des gourous de la télédétection, Jim nous a donné une base sur les concepts de systèmes d'observation de la Terre, les images satellites, leur mode d'acquisition, ainsi que l'interprétation des images à l'aide du spectre électromagnétique. En tant que techniciens SIG, lorsque nous regardons une image satellite, nous devons savoir différencier ce que nous voyons. Ce cours était très intéressant et a fourni la base pour la télédétection dont j'aurais besoin pour travailler dans n'importe quel bureau de géomatique.

Fondamentaux de la communication Enseigné principalement par Monica Lloyd, il a initié les étudiants à la rédaction de documents techniques, aux techniques de présentation et au logiciel pour présenter et communiquer ce que nous apprenions. De nombreux étudiants entrant dans COGS ont peu ou pas d'expérience en recherche et la capacité de rédiger des articles techniques. Monica, ainsi que Trish LeBlanc, Joy Brown et Beth Easson, nous ont appris à rechercher, rédiger et présenter des articles techniques à l'aide de divers logiciels. Une partie du mandat a été consacrée à la recherche d'un problème environnemental et à la rédaction d'un document technique correctement cité et référencé et à une présentation de 15 minutes basée sur le sujet. Dans le monde de la géomatique, c'est une compétence précieuse à posséder. Pour le cours, j'ai écrit et présenté un article sur les avantages du thorium en tant que source d'énergie nucléaire.

Au deuxième semestre :

Le second semestre était un prolongement du premier. Les problèmes et l'analyse étaient plus complexes et les étudiants ont appris comment créer une solution.

Systèmes d'information géographique II Enseigné par Monica Lloyd. Le cours s'est poursuivi avec Digby Map. De nouvelles idées et concepts théoriques ont été introduits. Des couches supplémentaires telles que la texture du sol, la détermination de la propriété étrangère, l'utilisation des terres et la maturité de la forêt ont été ajoutées. L'objectif était de produire de nouvelles couches de données mettant davantage l'accent sur l'interprétation thématique des données SIG. Les bases des scripts VBA ont été abordées, ainsi que la création et la gestion d'une géodatabase dans ArcMap à l'aide d'ArcCatoalog. This gave us a solid understanding of how the software functioned, as well as how to manipulate the data to produce quality GIS analysis.

Ed Symons giving an award to Mitchell Logie. (© Photo by- Paul Illsley)

Community and Environmental Planning Studio Taught by Ed Symons. The course taught us how to evaluate environmental factors used in a GIS. This course was in cooperation with the Thematic Mapping course Taught my Ada Cheung. The plan was to produce an atlas of the local area based on biophysical concerns: road salt usage, agriculture suitability, and aggregate extraction. The thematic presentation for each plate was just as important as the accuracy of the data. The project taught how GIS data can be used, and analyzed. In the end, we would show how much salt was used in an area per winter, the soil types and agriculture usage, as well as the aggregate areas and zoning within these areas. Thematically, the plates visualized multiple data types and answered a range of questions: What is the road salt usage within a watershed? How much land is being used for agriculture within each land class and how much was zoned for agriculture? The aggregate plate showed areas being used for extraction of gravel and similar products. Based on zoning, environmental, financial and community consultations, potential sites for aggregate extraction were analyzed. The course relied on Ed’s knowledge of geomatics and the environment as well as Ada’s passion for producing thematically sound maps. From the concept of the analysis to its execution, Ed took us from start to finish. He didn’t lead us by the hand but asked and discussed the steps and showed how to pull everything together to get the results we wanted to see. Ed was my first exposure to open source programs like QGIS, Quantum GIS, and GRASS GIS, commonly referred to as GRASS (Geographic Resources Analysis Support System). Other projects for thematic mapping included a Statistical Atlas of Nova Scotia, as well as the theory and usage of the statistical data from the Canadian Government.

Jim Norton giving award to Ryan Poirier (© Photo by- Paul Illsley)

Introduction to Digital Image Processing With Jim Norton, we went deeper into the functionality and usage of digital image processing using ERDAS Imagine and PCI Geomatica. This included satellite images, aerial photos, and remotely-sensed data. The goal was to teach a GIS user how to integrate remote sensing data into a GIS by using geometric and radiometric correction, orthorectification and enhancement, and image classification. While not designed to make us professional remote sensing technician, it gave the basic concepts and ideas of how to use digital images in a GIS analysis.

Piers Churchill presenting an award (© Photo by- Paul Illsley)

Computer Aided Drafting for Mapping Applications Taught by Piers Churchill. The course taught us the basics of AutoCAD and how CAD drawings could be integrated into a GIS, with spatially correct vector data. Starting with simple widgets to a basic site plan and an orthorectified mosaic of satellite images using vector data. These were some of the projects we used to learn the functionality of AutoCAD. From the basic drawing tools used to design a widget, to creating and labeling a basic subdivision site plan. The course showed us how basic GIS data can be created by surveyors, and then incorporated into a GIS as shapefile, with spatially attached attributes. Week by week, we systematically learned the basics of AutoCAD and how important it is in the production of geomatics.

Quotes about the Faculty at COGS

Here are quotes that I found online about some of the faculty at COGS from past students:

Ela Dramowicz: “Probably the smartest person at COGS. She has been there since GIS started. Bravo Ela!”

Mark Hebert: “Not a bad teacher, jokes so bad you laugh because they’re so poor.”

“Very detailed procedures, assignments were identical to examples used in class.”

Monica Lloyd:One of the most passionate teachers at COGS, and will make your work better. Put the work in and she will respect you.”

Ed Symons: “Best teacher at COGS. His class is too chill. He wings every class and still manages to get his lesson point across. Did you get lost within the lesson? Don’t be afraid because this guy will be willing to spend 4 hours with you after class to make sure you pass!”

Ada Cheung: “She knows her stuff, but don’t slack off or she’ll drown you with projects and assignments”. I also found a video that Ada participated in 2012, which I found appropriate: Ada Cheung: Cartographer

Jim Norton: “Jim is amazing. He understands that most students do not want to take Remote Sensing, and so he tries his best to make it easy on us all, while still ensuring that those who are interested remain so.”

In Conclusion

The GIS program at COGS exposed me to the different geomatics fields and gave me an understanding how each career could be used by the other. From basic concepts to advanced analysis, the COGS program showed how the decisions of everyday people, companies or governments were based on data and how that data was interpreted. When a road or bridge needs to be built, it’s up to the geomatics professionals to look how the land around road could be affected. This could include environmental buffers, soil quality, or extreme slopes, to name a few. The factors could be basic or detailed, but at the same time be very important. Geomatics is used to analyze many ideas and problems, such as habitats for wildlife, flood planning, network analysis for first responders, or research to find the best placement for a business or new seniors complex within a community. The possibilities are endless and only limited by the idea and the data available to the geomatics specialist.

Every year David Maclean and the Advanced Geomatics students publish a Graduate Profiles booklet: 2015-2016 Graduate Profiles. This is a great resource for employers looking to hire talented COGS graduates, it also contains a brief history of COGS. In April, the school holds a year-end awards ceremony to commemorate and honour the achievements of the graduating students. It’s a time to reflect and look back on some the highlights of being part of a COGS education. The photos are by Paul Illsley and can be found at: 2016 Awards Banquet.


A Comprehensive Framework for Intrinsic OpenStreetMap Quality Analysis

Address for correspondence: Christopher Barron, Department of Geography, University of Heidelberg, Berliner Strasse 48, D-69120 Heidelberg, Germany. E-mail: [email protected] Search for more papers by this author

Department of Geography, University of Heidelberg

Department of Geography, University of Heidelberg

Department of Geography, University of Heidelberg

Address for correspondence: Christopher Barron, Department of Geography, University of Heidelberg, Berliner Strasse 48, D-69120 Heidelberg, Germany. E-mail: [email protected] Search for more papers by this author

Department of Geography, University of Heidelberg

Department of Geography, University of Heidelberg

Abstrait

OpenStreetMap (OSM) is one of the most popular examples of a Volunteered Geographic Information (VGI) project. In the past years it has become a serious alternative source for geodata. Since the quality of OSM data can vary strongly, different aspects have been investigated in several scientific studies. In most cases the data is compared with commercial or administrative datasets which, however, are not always accessible due to the lack of availability, contradictory licensing restrictions or high procurement costs. In this investigation a framework containing more than 25 methods and indicators is presented, allowing OSM quality assessments based solely on the data's history. Without the usage of a reference data set, approximate statements on OSM data quality are possible. For this purpose existing methods are taken up, developed further, and integrated into an extensible open source framework. This enables arbitrarily repeatable intrinsic OSM quality analyses for any part of the world.


There are many different job roles in the sector, all of which are highly skilled. Software companies need developers, pre and post-sales consultants, support staff and trainers, while end users require data capture specialists, data analysts, imagery and 3D visualisation experts.

Most entry-level positions go to recent graduates. Staff who wish to follow a career as a developer or in technical support need to have taken computer science, software engineering or maths courses, while those seeking employment with companies that use GIS may have studied geography, surveying or town planning. Graduates can expect a starting salary of between £18,000 and £25,000 for a trainee position.

Earnings rise sharply for staff with three years' experience and good developers typically earn £40,000 to £60,000 in permanent jobs, while data analysts are paid in the range of £32,000 to £70,000. Employers often need skilled staff for short-term GIS-related projects and can hire contractors via IT recruitment agencies.

Do a search and improve your results

Use our quick search to create a personalised list of agencies that recruit for your industry and location.


Download Now!

We have made it easy for you to find a PDF Ebooks without any digging. And by having access to our ebooks online or by storing it on your computer, you have convenient answers with Geoserver Beginner S Guide Packt . To get started finding Geoserver Beginner S Guide Packt , you are right to find our website which has a comprehensive collection of manuals listed.
Our library is the biggest of these that have literally hundreds of thousands of different products represented.

Finally I get this ebook, thanks for all these Geoserver Beginner S Guide Packt I can get now!

I did not think that this would work, my best friend showed me this website, and it does! I get my most wanted eBook

wtf this great ebook for free?!

My friends are so mad that they do not know how I have all the high quality ebook which they do not!

It's very easy to get quality ebooks )

so many fake sites. this is the first one which worked! Many thanks

wtffff i do not understand this!

Just select your click then download button, and complete an offer to start downloading the ebook. If there is a survey it only takes 5 minutes, try any survey which works for you.


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec gis form for download sur le moteur de recherche

New Gis Form 2020 Download Excel

Pdffiller.com AD : 17 PENNSYLVANIE: 45 Rang MOZ : 62

  • Get the free new gis form 2020 Télécharger excel
  • GIS Form 2001 GENERAL INFORMATION SHEET NON-STOCK CORPORATION …

Application for the Guaranteed Income Supplement

  • Guaranteed Income Supplement (GIS), a non-taxable amount added to your monthly OAS pension
  • The GIS amount depends on your marital status and net annual income or, in the case of a couple, the combined net annual income
  • When you apply for the GIS, Service Canada will obtain your income information from the Canada Revenue

Gis Form 2020-2021 Stock Corporation 2020-2021

  • Execute Gis Form 2020 Stock Corporation within several moments by using the guidelines below: Pick the document template you want from our library of legal form samples
  • Click on the Get form button to open the document and move to editing
  • Fill out the requested fields (they will be marked in yellow).

Forms SLI/GIS/GPAIS/General Insurance/RTI – all Forms

  • Application Form (Form GIS – A) Download: Memorandum (Form No
  • 1) for New Members: Download: Memorandum (Form No
  • 2) for Change in Group: Download: List of Members Joined in the Scheme (Form GIS – C) Download: Nomination Form for Unmarried Employees (Form GIS – 6) Download: Nomination Form for Married Employees (Form GIS – 7) Download

General Information Sheet (GIS)

Sec.gov.ph AD : 14 PENNSYLVANIE: 48 Rang MOZ : 66

  • General Information Sheet (GIS) PRIVACY NOTICE FOR FILERS OF GENERAL INFORMATION SHEET (GIS) 1
  • WHAT PERSONAL INFORMATION WE COLLECT
  • SEC collects from incorporators, stockholders, directors, trustees, officers, beneficial owners, external auditor, notary public, personal information such as but not limited to full name, signature, nationality

GIS/SLI Claim Application and all forms

  • എസ്.എല്‍.ഐ/ ജി.ഐ.എസ് ക്ലൈം അപേക്ഷകള്‍ എങ്ങനെ നല്‍കാം:- സ്റ്റേറ്റ് ലൈഫ് ഇന്‍ഷ്വറന്‍സ് ക്ലൈം മാനുവലായും, ഗ്രൂപ്പ്‌ ഇന്‍ഷ്വറന്‍സ് ക്ലൈം ഓണ്

New General Information Sheet (GIS) Form 2019

  • New General Information Sheet (GIS) Form 2019
  • Security and Exchange Commission (SEC) has announced the use of the new General Information Sheet (GIS) that effective March 01, 2019 the agency will only accept the new GIS form which includes the beneficial ownership
  • The new GIS form can be downloaded from the SEC website at the following link

Guaranteed Income Supplement: Your application

Canada.ca AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 70

  • Complete the form included with your letter or Télécharger a new Application for the Guaranteed Income Supplement or Statement of Income (ISP-3025) Include certified true copies of the required documents
  • Mail the application to Service Canada or bring it in person to a Service Canada office
  • If someone is helping you with your application.

GENERAL INFORMATION SHEET (GIS)

Dptlaw.asia AD : 15 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 73

  • The page of the gis and cover letter shall be submitted within seven (7) days after such change occurred or became effective
  • Submit five (5) copies of the gis to the central receiving section, ground floor, sec bldg., edsa, mandaluyong city

Free Sec Gis Form to download at Shareware Junction

  • Quantum GIS (QGIS) supports many common spatial data formats (e.g
  • QGIS supports plugins to do things like display tracks from your GPS
  • QGIS aims to be an easy to use GIS, providing common functions and features.

ArcGIS Desktop Desktop GIS Software Suite

Esri.com AD : 12 PENNSYLVANIE: 46 Rang MOZ : 68

  • A complete suite for desktop GIS
  • ArcGIS Desktop is a foundational piece for GIS professionals to create, analyze, manage, and share geographic information so decision-makers can make intelligent, informed decisions
  • It allows you to create maps, perform spatial analysis, and manage data
  • You can import multiple data formats and use powerful

Sec Cover Sheet For Gis 2020-2021 2020-2021

  • Complete Sec Cover Sheet For Gis 2020-2021 2020-2021 online with US Legal Forms
  • Easily fill out PDF blank, edit, and sign them
  • Save or instantly send your ready documents.

New General Information Sheet (GIS) Form Issued by SEC

  • New General Information Sheet (GIS) Form Issued by SEC
  • The Security and Exchange Commission (SEC) has updated the General Information Sheet (GIS) Form dated September 25, 2013
  • For user corporation: this GIS should be submitted within thirty (30) calendar days from the date of the annual stockholders' meeting

Downloadable Forms – Government Service Insurance System

Gsis.gov.ph AD : 15 PENNSYLVANIE: 20 Rang MOZ : 48

  • Application for Retirement Under RA 7699 (Portability Law) 2014-04-23
  • Declaration of Pendency / Non-Pendency of Case
  • CSV/MATURITY/DEATH (For Regular and Optional Policies) Application for Life Insurance Benefit
  • Designation of Additional/Change of Beneficiary/ies for LEP Policy Holders

GISForms download SourceForge.net

Sourceforge.net AD : 15 PENNSYLVANIE: 18 Rang MOZ : 47

  • GisForm is .NET based GUI framework for bulding application with GIS data visualization
  • It supports many GIS vector and raster formats (via GDAL/OGR library) and also web map services.

Download and setup ArcGIS 10.7 Prerelease

  • Download the last version from here : Download Free QGIS 3.01.15 v 2018 QGIS is a Free and Open Source Geographic Information System
  • Download QGIS 2.18.15 for Windows QGIS is a Free and Open Source Geographic Information System
  • With this software you can create, edit, visualise, analyse and publish geosp

Geographic Information Systems (GIS) Interactive Maps

  • The GIS Division of the Department of City Planning created mapping tools to better serve the residents of Pittsburgh
  • These maps include: City of Pittsburgh

Use of the New General Information Sheet (GIS) Form

  • The new GIS form can be downloaded from the SEC website at the following link: On 14 January 2019, the Securities and Exchange Commission (SEC) posted a Notice on the use of the new GIS form
  • Effective 01 March 2019, the SEC will only accept the new GIS form which includes the beneficial ownership information.

Download MapWindow GIS 4.8.8.1 for Windows

Filehippo.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 24 Rang MOZ : 55

Download Latest Version (51.19 MB) Advertisement The MapWindow GIS app is a free, open source extensible géographique information system (GIS), which may be used as an open-source alternative desktop GIS, to distribute data to others, or to develop and distribute custom spatial data analysis tools.

SEC MEMORANDUM CIRCULAR NO. TO: ALL CONCERNED …

Annual Financial Statements (AFS), General Information Sheet (GIS), General Form for Financial Statements (GFFS), industry-specific Special Form for Financial Statements (SFFS), and other covered reports in compliance with the foregoing laws, relevant regulations, sustainable practices and …