Suite

Créer un réseau de flux à l'aide d'ArcGIS


Lorsque je crée un réseau de flux dans ArcGIS, par exemple, s'il y a une cellule de plus de 100 qui y coule, cela suppose un flux. ArcGIS décide-t-il de cellules plus de 100 ou 80 ? Si je décide, quels sont les paramètres effectifs ?


J'ai écrit une réponse détaillée à une autre question récente concernant l'extraction de flux à partir de DEM ici. Cependant, l'essentiel est que lorsque vous extrayez un cours d'eau d'un raster d'accumulation de débit (zone en amont), vous dites effectivement qu'il existe un seuil géomorphique qui relie la quantité de débit (la zone en amont est utilisée comme substitut du débit) nécessaire maintenir un canal de vapeur avec l'élimination continue des sédiments dans le canal et les forces agissant pour remplir le canal (principalement l'apport de sédiments provenant de l'effondrement des berges et du lessivage des terres). Nous disons donc qu'il existe une valeur critique de zone ascendante dans le paysage qui définira l'emplacement des têtes de chenal. En réalité, bien sûr, il s'agit d'une simplification excessive qui ne tient pas compte de la géologie, de la végétation, des sols, des structures macroporeuses et tubulaires, du gradient de pente et d'autres éléments qui agissent pour faire varier la position des têtes de chenal dans un réseau de cours d'eau.

Alors, comment pouvez-vous dériver ce seuil critique d'accumulation de débit ? La façon typique de le faire est d'examiner un réseau de flux vectoriels dérivé des lignes bleues sur une carte topographique ou à partir de photographies aériennes. Localisez les têtes de canal dans le réseau, puis essayez de trouver la valeur moyenne d'accumulation de débit (zone de pente ascendante) qui correspond à ces positions de paysage, en réalisant que compte tenu de ce que j'ai dit ci-dessus, il n'y aura pas une valeur unique parfaite mais plutôt une plage . Il existe également des modèles alternatifs qui utilisent des seuils dans la combinaison de la zone de pente ascendante et du gradient de pente (par exemple, l'étendue du cours d'eau se déplacera vers la crête si le gradient de pente local est plus important).

Une fois que vous avez décidé de votre valeur seuil critique, basée sur l'interprétation des données de tête de canal, il vous suffit d'appliquer le seuil. Le Con L'outil dans ArcGIS fonctionne pour cela, mais il en va de même pour une opération simple > (Supérieur à) dans la calculatrice raster de la plupart des SIG. Une fois que vous avez fait cela, vous souhaiterez peut-être effectuer un traitement supplémentaire pour supprimer les liens extérieurs dans le réseau de diffusion qui sont plus courts qu'un certain seuil spécifié, par ex. aucun lien de flux plus court que deux cellules de grille. Il existe des outils disponibles pour effectuer ce type d'analyse de réseau de flux, bien que je ne sois pas sûr de la prise en charge offerte par ArcGIS pour cela.


Il semble que vous souhaitiez définir votre propre seuil pour déterminer les flux en fonction des valeurs d'accumulation de débit. Vous pouvez le faire à l'aide de la calculatrice raster dans Spatial Analyst (sous Map Algebra dans les versions 10.x). Vous utiliseriez une déclaration Con pour créer les flux comme celui-ci (en utilisant 200 comme exemple de seuil)…

Con("FAC" > 200, 1, 0)

Si vous voulez NoData au lieu d'une valeur zéro, laissez simplement le deuxième argument entièrement de côté…

Con("FAC" > 200, 1)