Suite

Modification de la table PostgreSQL pour prendre en charge PostGIS


J'ai une base de données PostgreSQL dans laquelle la table a des colonnes lat et longue. PostgreSQL installe l'extension PostGIS.

Comment puis-je modifier la table avec des colonnes lat et long pour prendre en charge PostGIS ?

Comment puis-je ajouter la colonne the_geom ?

J'aimerais accéder à cette table en utilisant enfin QGIS !


Vous dites donc que vous avez installé l'extension PostGIS ? (CRÉER UNE EXTENSION postgis ;)

Si c'est le cas, vous devez ajouter une géométrie de poteau avec la fonction suivante :

AddGeometryColumn(varchar table_name, varchar column_name, entier srid, type varchar, dimension entière, booléen use_typmod=true);

Donc, si votre table s'appelle myTable :

SELECT AddGeometryColumn('myTable', 'geom', 4326, 'Point', 2);

(Vous pouvez choisir le SRID de votre choix) Une fois votre colonne créée, vous devez définir toutes les valeurs :

UPDATE myTable SET geom=ST_MakePoint(longitude, latitude);

Ou pour être plus précis, vous pouvez créer un point marqué comme WGS84 :

MISE À JOUR maTable SET geom=ST_SetSRID(ST_MakePoint(longitude, latitude), 4326);

Chargement en masse de données contenant des champs PostGis dans PostgreSQL via la copie binaire

J'ai une application avec un PostgreSQL + PostGis configuration de la base de données et j'essaie de charger un nombre important de lignes dans l'une de ses tables. Après quelques recherches, copie binaire semble être la meilleure approche, mais après de nombreuses tentatives et des heures interminables de débogage, je n'ai pas pu réaliser le chargement des données.

De plus, j'ai remarqué que cette approche spécifique a une quantité considérablement faible de matériel de référence disponible, et j'ai donc pensé que l'ouverture de la question pourrait aider les futurs développeurs.


PostSIG

PostGIS ajoute la prise en charge des objets géographiques à la base de données relationnelle objet PostgreSQL. En effet, PostGIS « active spatialement » le serveur PostgreSQL, lui permettant d'être utilisé comme base de données spatiale principale pour les systèmes d'information géographique (SIG), un peu comme l'extension SDE d'ESRI ou l'extension spatiale d'Oracle. PostGIS suit la spécification OpenGIS “Simple Features pour SQL”.

1. Installation sur Ubuntu

téléchargez et installez le package suivant à l'aide de Synaptic Package Manager :

1.1. postgis

prise en charge des objets géographiques pour les fichiers communs PostgreSQL —. Ce paquet contient les binaires de l'espace utilisateur PostGIS, les fichiers communs et la documentation.

1.2. postgressql-8.4-postgis

prise en charge des objets géographiques pour PostgreSQL 8.4. Ce paquet prend en charge PostgreSQL 8.4.

1.3. libpostgis-java

prise en charge des objets géographiques pour la prise en charge de PostgreSQL — JDBC. Ce package contient le support JDBC pour PostGIS.


Fusionner les tampons PostGIS

J'ai un calque de points autour duquel j'ai créé un buffer de 10m. Ce que je veux faire, c'est fusionner les tampons qui se coupent et la couche de points.

J'ai fait cela pour pouvoir créer un polygone autour des points situés à moins de 10 m.

Dans cette fonction, j'itére dans la couche de points, puis dans la couche tampon. puis je sélectionne les entités de buffer qui ont un identifiant différent de ceux des points et les croise.
Si le résultat est vrai, je veux les fusionner.

J'ai exécuté ma fonction que je présume correcte mais j'obtiens ceci :

Une réponse

"J'ai fait cela pour pouvoir créer un polygone autour des points situés à moins de 10 m." - Je vais essayer ce que je pense que vous voulez faire, c'est-à-dire "regrouper tous vos points avec une distance de cluster de 10 m et créer une enveloppe convexe autour de chaque cluster".

Pour dessiner simplement la géométrie englobante minimale autour de chaque cluster, vous pouvez procéder comme suit, en utilisant ST_ClusterWithin et ST_ConvexHull :

Remarque : cela renverra la géométrie englobante minimale de chaque cluster - qui peut également être une géométrie POINT pour un seul point qui est son propre cluster, ou une géométrie LINESTRING pour deux points étant un cluster ! C'est un peu délicat (certains disent déconseillé) de travailler avec des types de géométrie mixtes dans la même table.

En option, vous ne pouvez sélectionner que les clusters qui sont réellement entourés d'un POLYGONE :

avec le retrait mineur que j'ai utilisé comme ordinaux du tableau extrait cluster_id ne sont pas strictement consécutifs en raison de l'omission de lignes.

Vous pouvez également opter pour simplement attribuer le cluster_id à vos points d'origine :

avec le retrait mineur que cela ne renvoie évidemment aucun polygone.

Cela ressemble-t-il à ce dont vous avez besoin ?

Comme @dbaston l'a heureusement souligné et je continue d'oublier, ST_ClusterDBSCAN est chemin mieux adapté ici


  • ависимости
  • рекомендации
  • редложения
  • améliore
  • dep : gis-tasks (= 0.0.20) Tâches SIG Debian pour tasksel
  • rec: avce00 реобразование ESRI Arcinfo Vector Coverage формат E00
  • rec: e00compr Programme pour lire/écrire des fichiers E00 compressés Arcinfo
  • rec: bibliothèque epsilon-bin pour la compression d'images par ondelettes - outils
  • rec: gdal-bin Bibliothèque d'abstraction de données géospatiales - Programmes utilitaires
  • rec: Geographiclib-tools bibliothèque C++ pour résoudre certains problèmes géodésiques -- outils
  • rec : outils de ligne de commande de recherche IP geoip-bin qui utilisent la bibliothèque GeoIP
  • rec: bibliothèque Geotiff-bin GeoTIFF (TIFF activé pour la géographie) -- outils
  • rec: gmt Outils de cartographie génériques
  • rec: interface gpsmanshp Tcl vers shapelib
  • rec : grâce à l'outil de graphique et de traçage XY
  • rec: Grass Système d'aide à l'analyse des ressources géographiques (GRASS GIS)
  • rec: outils de visualisation de fichiers h5utils HDF5
  • rec: bibliothèque de formats de données hiérarchiques hdf4-tools -- package d'exécution
  • rec: hdf5-tools HDF5 - Outils d'exécution
  • rec : bibliothèque libfreexl1 pour la lecture directe de feuilles de calcul Microsoft Excel
  • rec: libgdal-dev Bibliothèque d'abstraction de données géospatiales - Fichiers de développement
  • rec: libgdal-grass extension GRASS pour la bibliothèque GDAL
  • rec: libgeographic-dev bibliothèque C++ pour résoudre certains problèmes géodésiques -- fichiers de développement
  • rec: libjts-java Suite de topologie JTS
  • rec: libshp-dev Bibliothèque pour la lecture et l'écriture de fichiers ESRI Shape - fichiers de développement
  • rec: mapcode Convertir les coordonnées géographiques vers/depuis les mapcodes
  • rec : boîte à outils C++ mapnik-utils pour le développement d'applications SIG (utilitaires)
  • rec: ogdi-bin Open Geographic Datastore Interface Library -- utilitaires
  • rec: graphe de scène 3D openscenegraph, utilitaires et exemples (binaires)
  • rec: utilitaires de base OSSIM ossim-core
  • rec: bibliothèque d'abstraction de données de point de pédale
  • rec: outils complémentaires pktools GDAL pour effectuer un traitement raster utile
  • rec : prise en charge des objets géographiques postgis pour PostgreSQL
  • rec : comparaison et synchronisation efficaces du contenu des tables PostgreSQL de postgresql-comparator
  • rec: proj-bin Bibliothèque de projection cartographique (outils)
  • rec: python3-affine Python 3 Library pour gérer les transformations affines du plan
  • rec: python3-descartes extension Matplotlib pour travailler avec des objets géométriques (Python3)
  • rec: python3-fiona API Python 3 pour lire/écrire des données géospatiales vectorielles
  • rec: python3-gdal liaisons Python 3 à la bibliothèque d'abstraction de données géospatiales
  • rec: python3-geolinks Python 3 Library pour l'utilisation de liens géospatiaux (interopérabilité du catalogue)
  • rec: python3-geopandas Outils Python3 pour les données géographiques
  • rec: python3-mapnik Interface Python 3 vers la bibliothèque mapnik
  • rec: python3-pyproj Interface Python 3 vers la bibliothèque PROJ
  • rec: python3-rasterio API Python 3 pour l'utilisation de données raster géospatiales avec Numpy
  • rec : objets, prédicats et opérations géométriques en forme de python (Python 3)
  • rec: python3-snuggs S-expressions pour numpy - version Python 3
  • rec: qgis Système d'Information Géographique (SIG)
  • rec: outils de ligne de commande rasterlite2-bin pour librasterlite2
  • rec: saga Système d'analyses géoscientifiques automatisées
  • rec: visualisation de la constellation de satellites savi
  • rec: spatialite-bin Extension géospatiale pour SQLite - outils
  • rec : interface utilisateur graphique conviviale spatialite-gui pour SpatiaLite
  • rec: stetl Streaming ETL - Utilitaire de ligne de commande
  • rec: totalopenstation télécharger et traiter les données des appareils de la station totale
  • sug: capaware акет недоступен
  • sug: utilitaire googleearth-package pour construire automatiquement un paquet Debian de Google Earth
  • sug: grass-doc Documentation utilisateur du SIG GRASS
  • sug: libgeo-shapelib-perl Extension Perl pour la lecture et l'écriture de fichiers de formes telles que définies par ESRI
  • sug: librewms акет недоступен
  • sug: libsqlite3-mod-rasterlite2 Module SQLite 3 pour d'énormes couvertures raster
  • sug: libsqlite3-mod-spatialite Extension géospatiale pour SQLite - module chargeable
  • sug: libsqlite3-mod-virtualpg Extension dynamique chargeable à la fois pour SQLite et SpatiaLite
  • sug: nco Opérateurs de ligne de commande pour analyser les fichiers netCDF
  • sug: navigateur visuel ncview X11 pour les fichiers au format NetCDF
  • sug: netcdf-bin тение и запись айлов NetCDF
  • sug: opencpn Open Source Chartplotter et logiciel de navigation GPS marin
  • sug: fichiers de correction de grille RDNAP proj-rdnap pour PROJ
  • sug: python3-cftime fonctionnalité de gestion du temps de netcdf4-python (Python 3)
  • sug: python3-epr Python ENVISAT Product Reader API (Python 3)
  • sug: python3-mercantile Coordonnées sphériques de mercator et utilitaires de tuile
  • sug: python3-netcdf4 Interface Python 3 vers la bibliothèque netCDF4 (network Common Data Form)
  • sug : prise en charge en lecture/écriture de python3-pyshp pour le format ESRI Shapefile - Python 3.x
  • sug: feuille de route Пакет недоступен
  • sug: roadmap-gtk2 акет недоступен
  • sug: roadmap-qt Пакет недоступен
  • sug: application de carte gps s3dosm pour s3d
  • sug: vtp акет недоступен
агрузить для всех оступных архитектур
рхитектура азмер пакета становленном иде айлы
tout 7,723,0 [список айлов]

та страница также доступна на следующих языках (Как установить язык о умолчанию):

тобы сообщить о проблеме, связанной с веб-сайтом, отправьте сообщение (на английском) список расссылки debian-debian рочую контактную информацию см. на странице Debian ак с нами связаться.

торские рава © 1997 - 2021 SPI Inc. См. словия ицензии. Debian то торговый нак омпании SPI Inc. том сайте.


Paquets Debian GIS Workstation

AVCE00 состоит из библиотеки на и и группы инструментов, реобразующих формат (двоичный) Arcinfo Vector Coverages в E00. озволяет итать и записывать оичные заголовки как если бы они были файлами E00.

E00compr est une bibliothèque ANSI C qui lit et écrit des fichiers E00 compressés Arcinfo. Les niveaux de compression "PARTIAL" et "FULL" sont pris en charge. Les fichiers E00 sont le format d'import/export vectoriel pour Arcinfo. Il s'agit d'un format ASCII simple et est conçu comme un format d'échange. ESRI considère que le format est propriétaire, donc ce package peut ne pas lire tous les fichiers E00 car ESRI peut changer le format.

Ce package est utile pour importer des fichiers E00 dans le système SIG Grass.

Il contient le programme en ligne de commande e00conv, qui prend un fichier E00 en entrée (compressé ou non) et le copie dans un nouveau fichier avec le niveau de compression demandé (NONE, PARTIAL ou FULL). La bibliothèque n'est pas incluse à ce stade.

Epsilon est une bibliothèque C pour la compression d'images avec perte basée sur Wavelet. Les compresseurs pilotés par ondelettes sont connus pour être beaucoup plus efficaces que les compresseurs DCT traditionnels (comme JPEG).

À l'heure actuelle, le programme prend en charge environ 30 filtres à ondelettes différents, fonctionne en parallèle dans des environnements multithread et MPI, peut traiter des images énormes et bien plus encore.

Ce paquet contient des outils utiles pour compresser/décompresser des images.

GDAL est une bibliothèque de traduction pour les formats de données géospatiales raster. En tant que bibliothèque, il présente un seul modèle de données abstrait à l'application appelante pour tous les formats pris en charge. La bibliothèque OGR associée (qui réside dans l'arborescence des sources GDAL) offre une capacité similaire pour les données vectorielles de caractéristiques simples.

GDAL prend en charge plus de 40 formats de données populaires, y compris ceux couramment utilisés (GeoTIFF, JPEG, PNG et plus) ainsi que ceux utilisés dans les logiciels SIG et de télédétection (ERDAS Imagine, ESRI Arc/Info, ENVI, PCI Geomatics). Prend également en charge de nombreux formats de télédétection et de distribution de données scientifiques tels que HDF, EOS FAST, NOAA L1B, NetCDF, FITS.

La bibliothèque OGR prend en charge les formats vectoriels populaires tels que ESRI Shapefile, TIGER data, S57, MapInfo File, DGN, GML, etc.

Ce paquet contient des programmes utilitaires, basés sur la bibliothèque GDAL/OGR, à savoir gdal_translate, gdalinfo, gdaladdo, gdalwarp, ogr2ogr, ogrinfo, ogrtindex.

GeographicLib est un petit ensemble de classes C++ pour la conversion entre les coordonnées géographiques, UTM, UPS, MGRS, géocentriques et cartésiennes locales, pour les calculs du géoïde et pour le calcul de la géodésique. C'est un remplacement approprié pour la fonctionnalité de base fournie par NGA Geotrans.

Ce paquet contient des outils de base basés sur la bibliothèque GeographicLib.

GeoIP est une bibliothèque C qui permet à l'utilisateur de trouver le pays d'où provient une adresse IP ou un nom d'hôte. Il utilise une base de données basée sur des fichiers.

Cette base de données contient simplement des blocs IP en tant que clés et des pays en tant que valeurs et elle devrait être plus complète et précise que l'utilisation de recherches DNS inversées.

Ce package contient les utilitaires de ligne de commande pour résoudre les numéros IP à l'aide de la bibliothèque GeoIP.

Cette bibliothèque C prend en charge le format d'échange basé sur TIFF 6.0 pour les images raster géoréférencées. La norme GeoTIFF a été développée pour la lecture et l'écriture de balises de méta-informations géographiques au-dessus du raster TIFF.

La bibliothèque GeoTIFF est livrée avec deux programmes utilitaires inclus ici :

GMT est une collection d'outils qui permettent aux utilisateurs de manipuler des ensembles de données (x,y) et (x,y,z) (y compris le filtrage, l'ajustement des tendances, le maillage, la projection, etc.) et de produire des illustrations de fichier PostScript encapsulé (EPS) allant des simples tracés xy aux cartes de contour en passant par les surfaces illuminées artificiellement et les vues en perspective 3D en noir et blanc, tons gris, motifs hachures et couleurs 24 bits.

GMT prend en charge de nombreuses projections cartographiques courantes ainsi qu'une mise à l'échelle linéaire, logarithmique et de puissance, et est fourni avec des données de support telles que les côtes, les rivières et les frontières politiques.

Un package Tcl qui fournit les moyens de créer et de lire des fichiers dans le Shapefile ESRI pour conserver des points et des polylignes en 2 ou 3 dimensions.

Il a été développé pour être utilisé dans GPSMan, un gestionnaire de données de récepteur GPS et est basé sur le module shapelib. Parallèlement à ce package, gpstr2shp.c a également été développé pour traduire les fichiers de données GPStrans en fichiers Shapefile.

Grace est un outil pointer-cliquer qui permet à l'utilisateur de dessiner des tracés X-Y. C'est le programme anciennement connu sous le nom de Xmgr.

Voici quelques-unes de ses fonctionnalités : mise à l'échelle définie par l'utilisateur, graduations, étiquettes, symboles, styles de ligne, couleurs, régression polynomiale, splines, moyennes courantes, DFT/FFT, corrélation croisée/auto, mode batch pour un traçage sans surveillance et prise en charge de la copie papier pour PostScript, FrameMaker et plusieurs formats d'image.

Autres captures d'écran du package grace
VersionURL
1:5.1.22-10https://screenshots.debian.net/shrine/screenshot/7408/simage/large-f2bb08428f0d5fe91681fc3fac3d0291.png

Communément appelé GRASS, il s'agit d'un système d'information géographique (SIG) utilisé pour la gestion et l'analyse de données géospatiales, le traitement d'images, la production de graphiques/cartes, la modélisation spatiale et la visualisation. GRASS est actuellement utilisé dans des milieux universitaires et commerciaux à travers le monde, ainsi que par de nombreuses agences gouvernementales et sociétés de conseil en environnement.

Installez ce package virtuel pour obtenir un système GRASS complet.

HDF5 (Hierarchical Data Format 5) est un format de fichier permettant de stocker des données scientifiques. Ces outils permettent de convertir d'autres formats en HDF5 et de visualiser des fichiers HDF5. Ils incluent:

  • h5topng, qui extrait une tranche 2D d'un fichier HDF5 et génère une image correspondante au format PNG
  • h5totxt, qui extrait des tranches 2D et génère du texte délimité par des virgules (adapté à l'importation dans une feuille de calcul)
  • h5fromtxt, qui convertit une simple entrée de texte en ensembles de données HDF5 numériques multidimensionnels
  • h5fromh4, qui convertit les données HDF4 en HDF5
  • h5tovtk, qui convertit les fichiers HDF5 en fichiers VTK pour une visualisation avec des programmes compatibles VTK

HDF est un format de fichier multi-objets pour le stockage et le transfert de données graphiques et numériques principalement utilisé dans le calcul scientifique. HDF prend en charge plusieurs modèles de données différents, notamment des tableaux multidimensionnels, des images raster et des tableaux. Chacun définit un type de données agrégé spécifique et fournit une API pour la lecture, l'écriture et l'organisation des données et des métadonnées. De nouveaux modèles de données peuvent être ajoutés par les développeurs ou les utilisateurs HDF.

Ce package comprend des utilitaires de base pour afficher, emballer, décompresser les fichiers HDF.

Hierarchical Data Format 5 (HDF5) est un format de fichier et une bibliothèque pour stocker des données scientifiques. HDF5 a été conçu et mis en œuvre pour combler les lacunes de HDF4.x. Il dispose d'un modèle de données plus puissant et flexible, prend en charge les fichiers de plus de 2 Go et prend en charge les E/S parallèles.

Ce package contient des outils d'exécution pour HDF5.

GDAL est une bibliothèque de traduction pour les formats de données géospatiales raster. En tant que bibliothèque, il présente un seul modèle de données abstrait à l'application appelante pour tous les formats pris en charge. La bibliothèque OGR associée (qui réside dans l'arborescence des sources GDAL) offre une capacité similaire pour les données vectorielles de caractéristiques simples.

GDAL prend en charge de nombreux formats de données populaires, y compris ceux couramment utilisés (GeoTIFF, JPEG, PNG et plus) ainsi que ceux utilisés dans les logiciels SIG et de télédétection (ERDAS Imagine, ESRI Arc/Info, ENVI, PCI Geomatics). Prend également en charge de nombreux formats de télédétection et de distribution de données scientifiques tels que HDF, EOS FAST, NOAA L1B, NetCDF, FITS.

La bibliothèque OGR prend en charge les formats vectoriels populaires tels que ESRI Shapefile, TIGER data, S57, MapInfo File, DGN, GML, etc.

Ce package contient les fichiers nécessaires au développement d'un logiciel qui utilisera le GDAL/OGR (en-têtes, objets statiques, script de configuration).

GDAL est une bibliothèque de traduction pour les formats de données géospatiales raster. En tant que bibliothèque, il présente un seul modèle de données abstrait à l'application appelante pour tous les formats pris en charge. Cette extension permet d'accéder aux données GRASS via GDAL.

Ce paquet fournit le plugin GDAL GRASS.

Un emplacement sur le globe, dans n'importe quel système de coordonnées. Geo::Point essaie de masquer les calculs et le système de coordonnées dans lequel le point est représenté.

L'une des choses les plus déroutantes lors de la manipulation de données géométriques, c'est que parfois latlong, parfois xy sont utilisés : organisation horizontale et verticale inversée. Ce paquet essaie de cacher cela à votre programme en fournissant des accesseurs abstraits latlong(), longlat(), xy() et yx().

Ce package fournit les modules suivants :

  • Geo::Line - une séquence de points connectés
  • Geo::Point - un point sur le globe
  • Geo::Proj - wrapper simplifié pour Geo::Proj4
  • Geo::Shape - classe de base pour les points bidimensionnels sur la surface de la terre
  • Geo::Space - Une collection d'objets divers
  • Geo::Surface - Une description de surface

GeographicLib est un petit ensemble de classes C++ pour la conversion entre les coordonnées géographiques, UTM, UPS, MGRS, géocentriques et cartésiennes locales, pour les calculs du géoïde et pour le calcul de la géodésique. C'est un remplacement approprié pour la fonctionnalité de base fournie par NGA Geotrans.

Ce package contient les fichiers utilisés pour développer des applications utilisant la bibliothèque GeographicLib.

JTS est une librairie java qui fournit :

  • une implémentation du modèle de données spatiales défini dans l'OGC Simple Features Specification for SQL (SFS)
  • une implémentation complète et cohérente d'algorithmes spatiaux 2D fondamentaux
  • un modèle de précision explicite, avec des algorithmes qui gèrent gracieusement les situations entraînant un effondrement dimensionnel
  • implémentations robustes d'opérations géométriques de calcul clés
  • E/S au format Texte connu

libLAS est une bibliothèque C/C++ pour la lecture et l'écriture de données ASPRS LAS versions 1.0, 1.1 et 1.2. Le format LAS est un format binaire séquentiel utilisé pour stocker les données des capteurs et comme stockage de traitement intermédiaire par certaines applications liées au LiDAR. LiDAR (Light Detection and Ranging) est une technologie de télédétection optique qui mesure les propriétés de la lumière diffusée pour trouver la distance et/ou d'autres informations d'une cible distante. La méthode courante pour déterminer la distance à un objet ou à une surface consiste à utiliser des impulsions laser.

Ce package contient les outils essentiels pour gérer les données LiDAR : lasinfo, lasmerge, las2las, las2txt, txt2las, las2ogr.

Le format Shapefile est un format de travail et d'échange promu par ESRI pour des données vectorielles simples avec des attributs. C'est apparemment le seul format de fichier qui peut être modifié dans ARCView 2/3, et peut également être exporté et importé dans ArcGis.

Ce package comprend les fichiers de développement.

Un mapcode représente un emplacement. Chaque emplacement sur Terre peut être représenté par un mapcode. Les Mapcodes ont été conçus pour être courts, faciles à reconnaître, à mémoriser et à communiquer. Ils sont précis à quelques mètres, ce qui est suffisant pour une utilisation quotidienne. Les emplacements dans les zones densément peuplées obtiennent souvent des mapcodes plus courts. Voir http://www.mapcode.com/

Ce package contient un utilitaire de ligne de commande qui peut convertir vers et depuis des mapcodes.

Mapnik est une boîte à outils OpenSource C++ pour le développement d'applications SIG (Systèmes d'Information Géographique). Au cœur se trouve une bibliothèque partagée C++ fournissant des algorithmes/modèles pour l'accès et la visualisation des données spatiales.

Essentiellement une collection d'objets géographiques (carte, couche, source de données, entité, géométrie), la bibliothèque ne repose pas sur des "systèmes de fenêtrage" et est destinée à fonctionner dans des environnements multi-threads

Ce paquet contient divers utilitaires distribués avec mapnik :

shapeindex : programme pour créer un index basé sur le système de fichiers pour les fichiers de formes ESRI

OGDI est l'interface ouverte du magasin de données géographiques. OGDI est une interface de programmation d'applications (API) qui utilise des méthodes d'accès normalisées pour fonctionner conjointement avec des progiciels SIG (l'application) et divers produits de données géospatiales. OGDI utilise une architecture client/serveur pour faciliter la diffusion des produits de données géospatiales sur n'importe quel réseau TCP/IP, et une approche axée sur les pilotes pour faciliter l'accès à plusieurs produits/formats de données géospatiales.

Ce paquet contient des outils utiles basés sur la bibliothèque OGDI

Traceur de cartes et logiciel de navigation à utiliser en cours ou comme outil de planification. Développé par une équipe de marins actifs utilisant des conditions réelles pour tester et affiner le programme. Par défaut, prend en charge les formats raster et vectoriels tels que BSB et S63. La prise en charge de nombreux autres formats est disponible dans les plugins. D'autres plugins prennent en charge e. ex., AIS, radar et cartes météo. L'application prend en charge les langues dans plus de 20 langues.

Ce package contient des programmes, des bibliothèques et des fichiers de support.

Une boîte à outils graphique portable de haut niveau pour le développement d'applications graphiques hautes performances telles que les simulateurs de vol, les jeux, la réalité virtuelle ou la visualisation scientifique. Fournissant un cadre orienté objet au-dessus d'OpenGL, il libère le développeur de la mise en œuvre et de l'optimisation des appels graphiques de bas niveau, et fournit de nombreux utilitaires supplémentaires pour le développement rapide d'applications graphiques.

Ce paquet contient des utilitaires et des exemples (binaires).

osgEarth est une boîte à outils de rendu de terrain évolutive pour OpenSceneGraph (OSG), une boîte à outils graphique 3D open source et hautes performances. Créez simplement un fichier XML simple, pointez-le sur vos données d'imagerie, d'altitude et vectorielles, chargez-le dans votre application OSG préférée, et c'est parti ! osgEarth prend en charge toutes sortes de données et est fourni avec de nombreux exemples pour vous aider à démarrer rapidement et facilement.

Ce paquet contient des binaires.

Open Source Software Image Map (OSSIM) est un moteur haute performance pour la télédétection, le traitement d'images, les systèmes d'information géographique et la photogrammétrie. Il est activement développé depuis 1996.

Conçu comme une série de bibliothèques logicielles hautes performances, il est écrit en C++ en utilisant les dernières techniques de conception de logiciels orientés objet.

La bibliothèque fournit des fonctionnalités avancées de télédétection, de traitement d'images et géospatiales. Un résumé rapide des fonctionnalités d'OSSIM comprend l'ortho-rectification, la correction précise du terrain, des modèles de capteurs rigoureux, de très grandes mosaïques et des fusions de capteurs croisés, une large gamme de projections et de références cartographiques, et une large gamme de formats de données commerciaux et gouvernementaux. L'architecture de la bibliothèque prend en charge le traitement parallèle avec mpi (non activé), une architecture de plug-in dynamique et des objets connectables dynamiquement permettant le prototypage rapide de chaînes de traitement d'images personnalisées.

Ce package comprend des outils de base qui utilisent la bibliothèque OSSIM pour effectuer certaines tâches de base.

PDAL est une bibliothèque sous licence BSD pour la traduction et la manipulation de données de nuages ​​de points de divers formats. PDAL peut être utilisé pour lire, écrire et traduire des données de nuages ​​de points dans de nombreux formats. La prise en charge est incluse pour les fichiers d'entrée de LAS, LAZ, SBET, BPF, QFIT et autres. PDAL peut également lire et écrire dans des bases de données prenant en charge le stockage en nuage de points, notamment Oracle, Postgres et SQLite.

PDAL ne doit pas être confondu avec PCL (Point Cloud Library). PCL est une bibliothèque spécialement conçue pour fournir une analyse et une modification algorithmiques des nuages ​​de points. PDAL fournit une interface limitée aux fonctionnalités de PCL, mais n'essaie généralement pas de dupliquer ses capacités.

Ce package contient les utilitaires PDAL.

Pktools est un ensemble de programmes permettant d'effectuer des opérations, principalement sur des images raster géolocalisées. Il s'appuie fortement sur la bibliothèque d'abstraction de données géospatiales (GDAL) et OGR. Les programmes sont similaires aux outils GDAL (gdalinfo, gdal_translate, gdal_merge, . ) et certaines des fonctionnalités fournies dans pktools existent déjà dans les outils GDAL.

Tous les utilitaires de pktools utilisent des options de ligne de commande et disposent d'une aide intégrée. Ils comprennent plus de trente binaires pour éditer, modifier, recadrer, classer, comparer, vider, remplir, améliorer les images et de nombreuses autres opérations courantes utiles dans le domaine de la télédétection de l'analyse d'images.

PostGIS ajoute la prise en charge des objets géographiques à la base de données relationnelle objet PostgreSQL. En effet, PostGIS "active spatialement" le serveur PostgreSQL, lui permettant d'être utilisé comme base de données spatiale principale pour les systèmes d'information géographique (SIG), un peu comme le SDE d'ESRI ou l'extension spatiale d'Oracle. PostGIS suit la "Spécification des fonctionnalités simples pour SQL" d'OpenGIS.

Ce package contient les binaires de l'espace utilisateur PostGIS pour l'importation et l'exportation de fichiers shape et raster : pgsql2shp, raster2pgsql et shp2pgsql.

Ce script effectue une comparaison ou une synchronisation efficace en termes de réseau et de temps de deux tables éventuellement volumineuses sur deux serveurs de base de données PostgreSQL, afin de détecter les tuples insérés, mis à jour ou supprimés entre ces tables.

pprepair (réparation de partition planaire) prend un ensemble de polygones et s'assure qu'ils forment une partition planaire valide, constituée de polygones valides et n'ayant ni espaces ni chevauchements. Il peut être utilisé comme validateur, signalant des problèmes dans des polygones individuels ou dans la partition planaire, et également comme outil de réparation automatique, produisant un ensemble de polygones qui forment une partition planaire valide.

prepair vous permet de réparer facilement des polygones SIG "cassés", et cela selon les normes internationales ISO 19107. Bref, étant donné un polygone stocké dans WKT, il le répare automatiquement et vous restitue un WKT valide. Les méthodes de réparation automatisées peuvent être considérées comme interprétant des polygones ambigus ou mal définis et donnant un résultat cohérent et clairement défini.

Proj et invproj effectuent une transformation directe et inverse respective des données cartographiques vers ou à partir de données cartésiennes avec une large gamme de fonctions de projection sélectionnables (plus de 100 projections).

Geod et invgeod effectuent des calculs géodésiques (grand cercle) pour déterminer la latitude, la longitude et l'azimut arrière d'un point terminal étant donné la latitude, la longitude, l'azimut et la distance (directs) d'un point initial ou les azimuts avant et arrière et la distance entre un point initial et un point terminal latitudes et longitudes (inverse).

Ce package fournit les outils binaires PROJ.

Cette bibliothèque contient des fonctions de gestion des transformations affines du plan.

Il peut être utilisé dans des jeux de données géoréférencés pour transférer l'image aux coordonnées mondiales.

Il s'agit de la version Python 2 de la bibliothèque.

Descartes permet l'utilisation d'objets géométriques comme chemins et patchs matplotlib.

Il s'agit de la version Python 2 de la bibliothèque.

Fiona est un wrapper Python autour de la bibliothèque d'abstraction de données vectorielles OGR. Fiona est conçue pour être simple et fiable. Il se concentre sur la lecture et l'écriture de données dans le style Python IO standard et s'appuie sur des types et des protocoles Python familiers tels que des fichiers, des dictionnaires, des mappages et des itérateurs au lieu de classes spécifiques à OGR. Fiona peut lire et écrire des données du monde réel à l'aide de formats SIG multicouches et de systèmes de fichiers virtuels compressés et s'intègre facilement avec d'autres packages SIG Python tels que pyproj, Rtree et Shapely.

Ce package fournit l'API Python 2

GDAL est une bibliothèque de traduction pour les formats de données géospatiales raster. En tant que bibliothèque, il présente un seul modèle de données abstrait à l'application appelante pour tous les formats pris en charge. La bibliothèque OGR associée (qui réside dans l'arborescence des sources GDAL) offre une capacité similaire pour les données vectorielles de caractéristiques simples.

GDAL prend en charge plus de 40 formats de données populaires, y compris ceux couramment utilisés (GeoTIFF, JPEG, PNG et plus) ainsi que ceux utilisés dans les logiciels SIG et de télédétection (ERDAS Imagine, ESRI Arc/Info, ENVI, PCI Geomatics). Prend également en charge de nombreux formats de télédétection et de distribution de données scientifiques tels que HDF, EOS FAST, NOAA L1B, NetCDF, FITS.

La bibliothèque OGR prend en charge les formats vectoriels populaires tels que ESRI Shapefile, TIGER data, S57, MapInfo File, DGN, GML, etc.

Ce paquet contient des liaisons Python pour la bibliothèque GDAL/OGR et un ensemble d'outils de ligne de commande supplémentaires.

Ce package est une bibliothèque utilitaire pour travailler avec des liens géospatiaux. Il s'agit d'une implémentation du travail Cat-Interop décrit sur https://wiki.osgeo.org/wiki/Cat-Interop

Ce package fournit la version Python 2 de la bibliothèque.

GeoPandas est un projet visant à ajouter la prise en charge des données géographiques aux objets pandas. Il implémente actuellement les types GeoSeries et GeoDataFrame qui sont respectivement des sous-classes de pandas.Series et pandas.DataFrame. Les objets GeoPandas peuvent agir sur des objets géométriques galbés et effectuer des opérations géométriques.

Les opérations géométriques de GeoPandas sont cartésiennes. Le système de coordonnées de référence (crs) peut être stocké en tant qu'attribut sur un objet et est automatiquement défini lors du chargement à partir d'un fichier. Les objets peuvent être transformés en de nouveaux systèmes de coordonnées avec la méthode to_crs(). Il n'y a actuellement aucune application de coordonnées similaires pour les opérations, mais cela pourrait changer à l'avenir.

Ce package contient la version Python 2 de la bibliothèque.

Mapnik — то набор инструментов C++ с открытым программным кодом разработки приложений, использующих дансноые ГИС (циожений, использующих дансноые ГИС). основу оложена разделяемая иблиотека C++, оторая редоставляет алгоритмы и модеи доступа к предоставляет алгоритмы и модеи доступа к проставляет алгоритмы и модели доступа к проссеннссти

Библиотека является, по существу, набором географических объектов (карта, слой, источник данных, характеристика, геометрия), не зависит от «оконных систем» и предназначена для работы в многопоточном окружении.

тот акет содержит интерфейс Python ерсии 2.

PDAL est une bibliothèque sous licence BSD pour la traduction et la manipulation de données de nuages ​​de points de divers formats. PDAL peut être utilisé pour lire, écrire et traduire des données de nuages ​​de points dans de nombreux formats. La prise en charge est incluse pour les fichiers d'entrée de LAS, LAZ, SBET, BPF, QFIT et autres. PDAL peut également lire et écrire dans des bases de données prenant en charge le stockage en nuage de points, notamment Oracle, Postgres et SQLite.

PDAL ne doit pas être confondu avec PCL (Point Cloud Library). PCL est une bibliothèque spécialement conçue pour fournir une analyse et une modification algorithmiques des nuages ​​de points. PDAL fournit une interface limitée aux fonctionnalités de PCL, mais n'essaie généralement pas de dupliquer ses capacités.

Ce package contient l'extension PDAL pour Python 2.

PROJ effectue des transformations cartographiques entre les coordonnées géographiques (lat/lon) et de projection cartographique (x/y). Il peut également se transformer directement d'un système de coordonnées de projection cartographique à un autre.

Il s'agit d'une liaison Python à PROJ, il peut recevoir des coordonnées sous forme de tableaux numpy, de tableaux Python, de listes ou de scalaires. Ce module est optimisé pour les tableaux numpy.

PySAL est une bibliothèque open source de fonctions d'analyse spatiale écrites en Python destinées à soutenir le développement d'applications de haut niveau.

Il est important de souligner ce pour quoi PySAL est et n'est pas conçu. PySAL est avant tout une bibliothèque au sens le plus complet du terme. Les développeurs à la recherche d'une suite de méthodes d'analyse spatiale qu'ils peuvent intégrer au développement d'applications devraient se sentir à l'aise avec PySAL. Les analystes spatiaux qui peuvent mener des projets de recherche nécessitant des scripts personnalisés, une analyse de simulation approfondie, ou ceux qui cherchent à faire progresser l'état de l'art en matière d'analyse spatiale devraient également trouver PySAL comme une base utile pour leur travail.

Les utilisateurs finaux à la recherche d'une interface utilisateur graphique conviviale pour l'analyse spatiale ne doivent pas se tourner directement vers PySAL. Au lieu de cela, ils devraient envisager des projets tels que STARS et la suite de produits logiciels GeoDaX qui encapsulent la fonctionnalité PySAL dans des interfaces graphiques. Dans le même temps, il est prévu qu'avec des développements tels que les architectures de plug-in basées sur Python pour QGIS, GRASS et les extensions de boîte à outils pour ArcGIS, l'accès des utilisateurs finaux à la fonctionnalité PySAL s'élargira dans un proche avenir.


  • ависимости
  • рекомендации
  • редложения
  • améliore
  • dep: gis-tasks (= 0.0.20) Tâches SIG Debian pour tasksel
  • rec: avce00 реобразование ESRI Arcinfo Vector Coverage формат E00
  • rec: e00compr Programme pour lire/écrire des fichiers E00 compressés Arcinfo
  • rec : bibliothèque epsilon-bin pour la compression d'images par ondelettes - outils
  • rec: gdal-bin Bibliothèque d'abstraction de données géospatiales - Programmes utilitaires
  • rec: Geographiclib-tools bibliothèque C++ pour résoudre certains problèmes géodésiques -- outils
  • rec : outils de ligne de commande de recherche IP geoip-bin qui utilisent la bibliothèque GeoIP
  • rec: bibliothèque Geotiff-bin GeoTIFF (TIFF activé pour la géographie) -- outils
  • rec: gmt Outils de cartographie génériques
  • rec: interface gpsmanshp Tcl vers shapelib
  • rec : grâce à l'outil de graphique et de traçage XY
  • rec: Grass Système d'aide à l'analyse des ressources géographiques (GRASS GIS)
  • rec: outils de visualisation de fichiers h5utils HDF5
  • rec: bibliothèque de formats de données hiérarchiques hdf4-tools -- package d'exécution
  • rec: hdf5-tools HDF5 - Outils d'exécution
  • rec : bibliothèque libfreexl1 pour la lecture directe de feuilles de calcul Microsoft Excel
  • rec: libgdal-dev Bibliothèque d'abstraction de données géospatiales - Fichiers de développement
  • rec: libgdal-grass extension GRASS pour la bibliothèque GDAL
  • rec: libgeographic-dev bibliothèque C++ pour résoudre certains problèmes géodésiques -- fichiers de développement
  • rec: libjts-java Suite de topologie JTS
  • rec: libshp-dev Bibliothèque pour la lecture et l'écriture de fichiers ESRI Shape - fichiers de développement
  • rec: mapcode Convertir les coordonnées géographiques vers/depuis les mapcodes
  • rec : boîte à outils C++ mapnik-utils pour le développement d'applications SIG (utilitaires)
  • rec: ogdi-bin Open Geographic Datastore Interface Library -- utilitaires
  • rec: graphe de scène 3D openscenegraph, utilitaires et exemples (binaires)
  • rec: utilitaires de base OSSIM ossim-core
  • rec: bibliothèque d'abstraction de données de point de pédale
  • rec: outils complémentaires pktools GDAL pour effectuer un traitement raster utile
  • rec : prise en charge des objets géographiques postgis pour PostgreSQL
  • rec : comparaison et synchronisation efficaces du contenu des tables PostgreSQL de postgresql-comparator
  • rec: proj-bin Bibliothèque de projection cartographique (outils)
  • rec: python3-affine Python 3 Library pour gérer les transformations affines du plan
  • rec: python3-descartes extension Matplotlib pour travailler avec des objets géométriques (Python3)
  • rec: python3-fiona API Python 3 pour lire/écrire des données géospatiales vectorielles
  • rec: python3-gdal liaisons Python 3 à la bibliothèque d'abstraction de données géospatiales
  • rec: python3-geolinks Python 3 Library pour l'utilisation de liens géospatiaux (interopérabilité du catalogue)
  • rec: python3-geopandas Outils Python3 pour les données géographiques
  • rec: python3-mapnik Interface Python 3 vers la bibliothèque mapnik
  • rec: python3-pyproj Interface Python 3 vers la bibliothèque PROJ
  • rec: python3-rasterio API Python 3 pour l'utilisation de données raster géospatiales avec Numpy
  • rec : objets, prédicats et opérations géométriques en forme de python (Python 3)
  • rec: python3-snuggs S-expressions pour numpy - version Python 3
  • rec: qgis Système d'Information Géographique (SIG)
  • rec: outils de ligne de commande rasterlite2-bin pour librasterlite2
  • rec: saga Système d'analyses géoscientifiques automatisées
  • rec: visualisation de la constellation de satellites savi
  • rec: spatialite-bin Extension géospatiale pour SQLite - outils
  • rec : interface utilisateur graphique conviviale spatialite-gui pour SpatiaLite
  • rec: stetl Streaming ETL - Utilitaire de ligne de commande
  • rec: totalopenstation télécharger et traiter les données des appareils de la station totale
  • sug: capaware акет недоступен
  • sug: utilitaire googleearth-package pour construire automatiquement un paquet Debian de Google Earth
  • sug: grass-doc Documentation utilisateur GRASS GIS
  • sug: libgeo-shapelib-perl Extension Perl pour la lecture et l'écriture de fichiers de formes telles que définies par ESRI
  • sug: librewms акет недоступен
  • sug: libsqlite3-mod-rasterlite2 Module SQLite 3 pour d'énormes couvertures raster
  • sug: libsqlite3-mod-spatialite Extension géospatiale pour SQLite - module chargeable
  • sug: libsqlite3-mod-virtualpg Extension dynamique chargeable à la fois pour SQLite et SpatiaLite
  • sug: nco Opérateurs de ligne de commande pour analyser les fichiers netCDF
  • sug: navigateur visuel ncview X11 pour les fichiers au format NetCDF
  • sug: netcdf-bin тение и запись айлов NetCDF
  • sug: opencpn Open Source Chartplotter et logiciel de navigation GPS marin
  • sug: fichiers de correction de grille RDNAP proj-rdnap pour PROJ
  • sug: python3-cftime fonctionnalité de gestion du temps de netcdf4-python (Python 3)
  • sug: python3-epr Python ENVISAT Product Reader API (Python 3)
  • sug: python3-mercantile Coordonnées sphériques de mercator et utilitaires de tuile
  • sug: python3-netcdf4 Interface Python 3 vers la bibliothèque netCDF4 (network Common Data Form)
  • sug : prise en charge en lecture/écriture de python3-pyshp pour le format ESRI Shapefile - Python 3.x
  • sug: feuille de route Пакет недоступен
  • sug: roadmap-gtk2 акет недоступен
  • sug: roadmap-qt Пакет недоступен
  • sug: application de carte gps s3dosm pour s3d
  • sug: vtp акет недоступен
агрузить для всех оступных архитектур
рхитектура азмер акета становленном иде айлы
tout 7,723,0 [список айлов]

та страница также доступна на следующих языках (Как установить язык о умолчанию):

тобы сообщить о проблеме, связанной с веб-сайтом, отправьте сообщение (на английском) список расссылки debian-debian рочую контактную информацию см. на странице Debian ак с нами связаться.

торские рава © 1997 - 2021 SPI Inc. См. словия ицензии. Debian то торговый нак омпании SPI Inc. том сайте.


Modification de la table PostgreSQL pour prendre en charge PostGIS - Systèmes d'information géographique

Dans une autre confirmation de sa popularité et de sa valeur, PostgreSQL a reçu la distinction annuelle décernée par DB-Engines.

Dans une brève déclaration, DB-Engines déclare :

PostgreSQL est le système de gestion de base de données qui a gagné en popularité dans notre classement DB-Engines au cours de la dernière année que n'importe quel autre système 360 ​​surveillé. Nous déclarons ainsi PostgreSQL comme le SGBD de l'année 2020.

Nous n'avons pas couvert le classement DB-Engines auparavant, même s'il existe depuis 2013 et que son graphique présente une similitude évidente avec l'indice TIOBE en ce sens qu'il ajoute de nouveaux points de données chaque mois :

Alors, quelles sont les métriques, comment ce classement est-il calculé ? DB-Engines classe les produits selon leur popularité actuelle selon la méthodologie suivante :

    Nombre de mentions du système sur les sites Web, mesuré en nombre de résultats dans les requêtes des moteurs de recherche. Pour le moment, nous utilisons Google et Bing pour cette mesure. Afin de ne compter que les résultats pertinents, nous recherchons <system name> avec le terme base de données, par ex. "Oracle" et "base de données".

Le critère pour devenir DB-Engine de l'année est d'avoir la plus forte augmentation de popularité entre les mois de janvier successifs :

D'après ce tableau, les trois premiers SGBD, Oracle, MYSQL et SQL Server, ont tous perdu de leur popularité en 2020 tandis que PostgresSQL, à la 4e place globale, a affiché la plus forte augmentation sur plus de 45 points. Microsoft Azure, en bas de la ligue à la 15e place, était proche en termes de points et compte tenu de son score global beaucoup plus faible, il a montré une augmentation notable. MongoDB a également affiché de solides performances en 2020.

Non seulement PostgreSQL était le SGBD le plus populaire de l'année dernière, mais il est devenu le premier système à remporter ce titre à trois reprises, ayant déjà remporté les prix 2017 et 2018.

Mais voyons les coulisses, quelle est la raison de l'énorme popularité de PostgreSQL ? En trois mots, Stabilité, Fonctionnalités et Extensibilité.

J'ai donné un aperçu de haut niveau dans "The Enduring Influence Of Postgres", qui est un souvenir historique du projet Postgres et de son impact sur l'industrie des SGBD qui donne un aperçu des principales caractéristiques de la base de données relationnelle objet telle que conçue par Mike Stonebraker, c'est-à-dire les idées innovantes qui ont façonné la vision de Stonebraker avant tout le monde.

Prise en charge des ADT dans un système de base de données
Au cœur de la notion de base de données objet-relationnelle se trouvait la prise en charge des ADT ou des types de données abstraits qui allaient au-delà des traditionnels gérés par la base de données.JSON, JSONB,XML

Méthodes d'accès extensibles pour les nouveaux types de données
Nouveaux types d'index et d'interfaces comme ceux qui alimentent le célèbre système d'information géographique PostGIS.

Bases de données actives et systèmes de règles
Les règles/déclencheurs lancés sous Ingres étaient encore une autre construction popularisée par Postgres qui a trouvé sa place dans tous les principaux moteurs de base de données. Vers le monde extérieur avec Perl et les événements de base de données

Stockage et récupération centrés sur les journaux

Prise en charge des multiprocesseurs : XPRS

Prise en charge d'une variété de modèles linguistiques

Open source

Adaptations commerciales

Il s'agissait à nouveau d'un résumé rapide du souvenir historique, pour plus de détails, consultez "L'influence durable de Postgres".

Maintenant, nous pouvons profiter des fruits de la vision de Stonebraker. Les SGBD ont englobé un certain nombre de technologies bien au-delà du modèle relationnel, bien que PostgreSQL ait le package complet. Par exemple :

    Stocker JSON directement dans la base de données ou JSONB si vous devez l'indexer, en utilisant un index GIN, et l'interroger.

L'aspect OSS et la communauté de l'affaire. Postgres est devenu open source donc ouvert aux contributions une fois qu'il a échappé aux confinements du laboratoire de Berkley. C'est cette propriété qui l'a finalement laissé évoluer vers un creuset des idées les plus récentes et les plus move a porté ses fruits très rapidement. Après que deux étudiants aient introduit une variante de SQL dans le moteur à la place du langage de requête Postquel (QUEL était celui d'Ingres), l'équipe a été distraite par d'autres activités. À ce stade, les contributeurs open source sont intervenus non seulement contribuer à la périphérie mais aussi améliorer le noyau même. Depuis lors, la communauté s'est agrandie.

Étant aussi polyvalent, il sert de base à d'autres produits révolutionnaires comme Citus qui étend Postgres à une base de données distribuée évolutive horizontalement au-delà d'un seul nœud de 100 Go. PostgreSQL a longtemps été un point de départ attrayant pour la création de systèmes de bases de données commerciales, compte tenu de sa licence open source , sa base de code robuste, sa flexibilité et l'étendue de ses fonctionnalités.

Et enfin, la stabilité, il n'y a pas de compatibilité descendante. Chaque version ne fait que mettre à niveau et améliorer les choses.

En conclusion, je ne suis pas du tout surpris que PostresSQL ait remporté le prix et je prédis que cela pourrait bien se reproduire une autre année.


Paquets Debian Science Geography

AVCE00 est une bibliothèque C et un groupe d'outils qui font apparaître les couvertures vectorielles Arcinfo (binaires) sous la forme E00. Il vous permet de lire et d'écrire des couvertures binaires comme s'il s'agissait de fichiers E00.

O Drawmap lê dados nos formatos Digital Elevation Model (DEM), Digital Line Graph (DLG) e Geographic Names Information System (GNIS). Pode também trabalhar com dados SDTS, NAD-83, WGS-84 et GTOPO30.

Usando os dados destes arquivos, o drawmap pode produzir vários tipos de mapas personalizados, incluindo mapas com efeito de sombras ('shaded relief maps') (com ou sem estradas, cursos de água, nomes de lugar e outros) efic mapas ( topográde novo, com ou sem funcionalidades adicionais).

Grava em arquivos no formato sun raster, portable gray map ou pov.

E00compr est une bibliothèque ANSI C qui lit et écrit des fichiers E00 compressés Arcinfo. Les niveaux de compression "PARTIAL" et "FULL" sont pris en charge. Les fichiers E00 sont le format d'import/export vectoriel pour Arcinfo. Il s'agit d'un format ASCII simple et est conçu comme un format d'échange. ESRI considère que le format est propriétaire, donc ce package peut ne pas lire tous les fichiers E00 car ESRI peut changer le format.

Ce package est utile pour importer des fichiers E00 dans le système SIG Grass.

Il contient le programme en ligne de commande e00conv, qui prend un fichier E00 en entrée (compressé ou non) et le copie dans un nouveau fichier avec le niveau de compression demandé (NONE, PARTIAL ou FULL). La bibliothèque n'est pas incluse à ce stade.

Les données cartographiques sont récupérées à partir d'un serveur sur le net, et le client affichera des images satellites et des données cartographiques récentes.

Library) - programas utilitários O GDAL é uma biblioteca de tradução para quadricular formatos de dados geoespaciais. Como biblioteca, apresenta um modelo de abstração de dados único ao aplicativo que o invoca, para todos os formatos suportados. Une biblioteca relacionada OGR (que réside na árvore fonte do GDAL) provê uma capacidade similaire para dados vetoriais de dimensões simples.

GeoIP est une bibliothèque C qui permet à l'utilisateur de trouver le pays d'où provient une adresse IP ou un nom d'hôte. Il utilise une base de données basée sur des fichiers.

Cette base de données contient simplement des blocs IP en tant que clés et des pays en tant que valeurs et elle devrait être plus complète et précise que l'utilisation de recherches DNS inversées.

Ce package contient les utilitaires de ligne de commande pour résoudre les numéros IP à l'aide de la bibliothèque GeoIP.

Cette tâche configure votre système pour qu'il devienne un poste de travail SIG pour traiter les informations géographiques et créer des cartes.

GMT é uma coleção de ferramentas que permitem aos usuários manipular conjunto de dados (x,y) e (x,y,z) (incluindo filtragem, ajuste de tendência, grade, projetar, etc.) e produzir ilustrações de arquivos PostScript (EPS) ) encapsulados variando de simples graphiques xy através de mapas de contorno a superfícies illuminadas artificialmente e vistas 3D em perspectiva em preto e branco, tons de cinza, padrões e cores de 24-bits.

O GMT suporta muitas projeções de mapas comuns, além de escala linear, log e de escala de potência. Vem com dados de apoio, tais como linhas costeiras, rios e limites políticos.

Gosmore est une visionneuse et un wayfinder d'openstreetmap.org avec prise en charge de la synthèse vocale et de la récupération de l'emplacement actuel à partir de gpsd.

Ce package nécessite des fichiers de données supplémentaires qui peuvent être téléchargés gratuitement à partir d'openstreetmap.org.

GPSBabel converte pontos de passagem ("waypoints"), trilhas e rotas de um formato para outro, tanto se o formato é um formato de mapa comum, como o Delorme, Streets e Trips, ou até mesmo se é um download ou upload serial para uma unidade GPS como aquelas do Garmin e do Magellan.

GPSBabel prend en charge les formats de données et de pode ser útil para tarefas tais como geocaching, mapeamento e conversão de uma unidade GPS para outra. Entre les formats intéressants pour les quais et le soutien à différents appareils GPS via un lien série, plusieurs programmes de mapeamento baseados em PDA et plusieurs formats de données Geocaching.


4. Leçons

Vous pouvez tirer une multitude de leçons du succès de Postgres, dont un certain nombre défient les idées reçues.

La leçon la plus importante que je tire vient du fait que Postgres a défié le « Second System Effect » de Fred Brooks [Bro75] . Brooks a fait valoir que les concepteurs font souvent suivre un premier système réussi d'un deuxième système qui échoue en raison d'une surcharge de fonctionnalités et d'idées. Postgres était le deuxième système de Stonebraker, et il regorgeait certainement de fonctionnalités et d'idées. Pourtant, le système a réussi à prototyper de nombreuses idées, tout en fournissant une infrastructure logicielle qui a mené à bien un certain nombre d'idées. Ce n'était pas un accident - à la base, Postgres a été conçu pour l'extensibilité, et cette conception était solide. Avec l'extensibilité comme noyau architectural, il est possible d'être créatif et de ne plus se soucier autant de la discipline : vous pouvez essayer de nombreuses extensions et laisser le fort réussir. Bien fait, le « second système » n'est pas voué à l'échec il bénéficie de la confiance, des projets chouchous et des ambitions développées lors du premier système. This is an early architectural lesson from the more “server-oriented” database school of software engineering, which defies conventional wisdom from the “component-oriented” operating systems school of software engineering.

Another lesson is that a broad focus—“one size fits many”—can be a winning approach for both research and practice. To coin some names, “MIT Stonebraker” made a lot of noise in the database world in the early 2000s that “one size doesn’t fit all.” Under this banner he launched a flotilla of influential projects and startups, but none took on the scope of Postgres. It seems that “Berkeley Stonebraker” defies the later wisdom of “MIT Stonebraker,” and I have no issue with that. 13 13 13 As Emerson said, “a foolish consistency is the hobgoblin of little minds”. Of course there’s wisdom in the “one size doesn’t fit all” motto (it’s always possible to find modest markets for custom designs!), but the success of “Berkeley Stonebraker’s” signature system—well beyond its original intents—demonstrates that a broad majority of database problems can be solved well with a good general-purpose architecture. Moreover, the design of that architecture is a technical challenge and accomplishment in its own right. In the end—as in most science and engineering debates—there isn’t only one good way to do things. Both Stonebrakers have lessons to teach us. But at base, I’m still a fan of the broader agenda that “Berkeley Stonebraker” embraced.

A final lesson I take from Postgres is the unpredictable potential that can come from open-sourcing your research. In his Turing talk, Stonebraker speaks about the “serendipity” of PostgreSQL succeeding in open source, largely via people outside Stonebraker’s own sphere. It’s a wonderfully modest quote:

[A] pick-up team of volunteers, none of whom have anything to do with me or Berkeley, have been shepherding that open source system ever since 1995. The system that you get off the web for Postgres comes from this pick-up team. It is open source at its best and I want to just mention that I have nothing to do with that and that collection of folks we all owe a huge debt of gratitude to [Sto14] .

I’m sure all of us who have written open source would love for that kind of “serendipity” to come our way. But it’s not all serendipity—the roots of that good luck were undoubtedly in the ambition, breadth and vision that Stonebraker had for the project, and the team he mentored to build the Postgres prototype. If there’s a lesson there, it might be to “do something important and set it free.” It seems to me (to use a Stonebrakerism) that you can’t skip either part of that lesson.