Suite

Dans QGIS, quels formats de fichiers de données (etc) peuvent être directement édités ?


QGIS permet d'ouvrir de très nombreux formats de fichiers différents.

Certains d'entre eux sont directement modifiable. Il est possible d'ouvrir les données/fichiers, de modifier immédiatement les données dans QGIS, puis de les sauvegarder dans le fichier d'origine.

De nombreux formats peuvent être ouverts/lus, et en même temps il est possible d'enregistrer/écrire dans ce format MAIS ceux-ci nécessitent que les données soient enregistrées dans un second format avant que l'édition ne soit possible. Ceci est fondamentalement différent de la première situation.

La question est de savoir quels sont les formats de données directement modifiable par QGIS (la première situation par opposition à la seconde) ?

Raisons pour lesquelles une liste est utile…

Je pense que parfois QGIS ne gère pas très bien tout ce problème - par exemple, dans le passé, certains fichiers Excel semblaient être modifiables, mais le processus échoue finalement - ce qui ajoute de la confusion.

Les notes sur gdal.org fournissent quelques informations, mais il peut être très difficile de faire la distinction entre les deux situations ci-dessus - les formats qui sont directement modifiables, et d'autre part les formats qui peuvent à la fois être lus et écrits (mais ne sont pas directement modifiables) .

Il est utile d'avoir des informations sur la version de QGIS (ou ogr) dans les réponses.


Voici une liste mise à jour des fichiers de couches vectorielles modifiables (testés avec QGIS 2.18, mais pour autant que je sache, c'est la même chose avec QGIS 3). Je vais également lister les classes de fonctionnalités mentionnées par l'OP afin de tout avoir au même endroit.

Formats de fichiers :

  • Géopackages

  • Geojson

  • Géoconcept

  • ONGLET Info Carte

  • Fichiers de formes

  • Sqlite

  • FileGeodatabase (si la bibliothèque fileGDB est installée, OGR >= 1.9, voir ici)

données dans le SGBDR (c'est-à-dire les bases de données)

  • PostGIS/PostGres

  • SpatiaLite

  • MySQL

  • Oracle (si la bibliothèque est installée)


Au 2.18.12, dans mon expérience limitée :

  • SHP - lecture/écriture
  • Spatialite - lecture/écriture
  • XLSX - lecture/écriture si vous utilisez le plugin Add Spreadsheet Layer*
  • CSV - lecture seule (sauf si vous utilisez la méthode Add Spreadsheet Layer/.csvt)
  • DXF - lecture seule
  • KML - lecture seule
  • Fichiers de base de données d'accès (MDB/ACCDB) - en utilisant ODBC, en lecture seule (encore une fois, je n'ai pas essayé depuis le passage à 64 bits)

*seulement si le fichier est correctement formaté et détecte correctement les en-têtes et les types (cela se trompe facilement dans Excel). Et, je pense, si le fichier n'est pas ouvert lorsque vous l'importez. Sinon, il sera en lecture seule. De plus, lors de l'enregistrement des modifications apportées dans QGIS, le fichier XLSX peut avoir des schémas XML "corrompus" lors de l'ouverture dans Excel, et bien sûr, tout le formatage est perdu, il n'est donc pas aussi convivial en lecture/écriture qu'avec SHP ou Spatialite… c'est un peu un hack vraiment.


Je n'ai jamais pu éditer directement les fichiers Shape importés, les fichiers Tab ou tout autre fichier que vous avez mentionné. J'ai toujours dû sauvegarder ou exporter les fichiers importés dans un autre fichier, pour pouvoir les éditer. J'ai également eu des problèmes avec l'édition de fichiers Spatial Lite importés.

Je viens d'importer et d'exporter maintenant sans essayer de modifier les données d'origine. Je l'ai fait depuis la version 1.8 et je n'ai pas essayé de modifier les données importées depuis lors.

Je peux essayer avec 2.8 juste pour voir si quelque chose a changé.

Il peut également y avoir des différences lors de l'utilisation de QGIS 32 bits et QGIS 64 bits en raison de la prise en charge du fichier dbf non natif dans les logiciels 64 bits.


La plupart des formats de données pris en charge par QGIS sont inclus via GDAL/OGR.

Pour vérifier si un certain format est disponible avec la prise en charge en lecture/écriture, recherchez la version GDAL/OGR dans la boîte de dialogue à propos de votre installation QGIS locale, puis accédez à la page OGR Vector Formats et vérifiez l'état du format qui vous intéresse.

Au final, il s'agit plus de la version OGR que de la version QGIS, lesquelles sont supportées. En pratique, des numéros de version QGIS plus élevés signifient normalement des versions OGR plus récentes, mais ce n'est pas une règle stricte.

Ensuite, il existe également une liste de fournisseurs qui n'utilisent pas OGR, principalement des formats de base de données (postgis, oracle, mssql, spatialite,…) qui prennent en charge l'écriture, indépendamment de ce que dit la page OGR (même si je pense qu'ils y sont également répertoriés comme inscriptibles… ).

Juste pour le fond théorique :P


Voir la vidéo: GIS Lesson 11: WMS. WMTS. WFS in QGIS (Octobre 2021).