Suite

Le meilleur moyen de gérer un grand nombre de rasters GeoTIFF ?


J'ai environ 2-3000 GeoTIFFs 1 bit de taille 11000x9400. La couleur 0 doit être transparente et QGIS se trompe en premier lieu, j'ai donc utilisé un fichier .vrt pour définir tous les paramètres en un seul endroit.

Le problème est que même si je définis la couche pour qu'elle ne soit visible qu'à petite échelle, le projet prend beaucoup de temps à charger dans QGIS.

Quelle est la meilleure façon de traiter tous ces fichiers ? J'ai essayé d'utiliser de l'herbe, mais je ne vois pas si cela peut vraiment être plus rapide que QGIS.


Je dirais alors que votre meilleur pari serait d'utiliser un WMS (quelque chose comme MapServer ou GeoServer, ou leurs équivalents commerciaux), et de servir vos données d'image sous forme de tuiles. Cela prendra un peu de configuration, mais cela éviterait d'avoir à charger tous les fichiers juste pour voir une petite zone à la fois.

Il y a beaucoup de questions et de bonnes réponses ici sur la configuration d'un WMS, ainsi que de nombreux tutoriels sur le Web.


Nous avons eu ce même problème jusqu'à ce que nous décidions d'en faire un service de carte en mosaïque et de mettre en cache les tuiles. La suggestion d'utiliser un WMS était très bonne, même si aller plus loin en faisant un GeoWebCache semble être une option assez attrayante. De nombreuses optimisations peuvent également être effectuées sur les services de cartographie Web (WMS) pour améliorer les performances, même si votre première implémentation n'a pas fonctionné aussi bien que vous l'aviez espéré.

En outre, il existe un wiki communautaire auquel vous pouvez vous référer pour les options logicielles du service de carte.


Puisque vous avez mentionné GRASS : vous pouvez utiliser r.external pour simplement enregistrer les Geotiffs dans l'emplacement GRASS plutôt que de les importer. Rapide comme GDAL puisqu'il utilise GDAL pour lire les cartes à la volée.


Il peut être utile de créer une structure VRT imbriquée, avec un plus petit nombre de tuiles dans les VRT de niveau inférieur, et les fichiers VRT résultants réunis dans un VRT parent. L'outil gdalbuildvrt est capable de créer une VRT de VRT.

Lorsque vous essayez d'afficher/définir les propriétés d'un VRT pour un très grand nombre de tuiles, il peut être intéressant d'accéder au fichier de projet QGIS avec un éditeur de texte au lieu d'essayer d'utiliser QGIS directement. De toute évidence, vous devez savoir ce que vous faites ou vous pouvez interrompre complètement le projet - cependant, comprendre comment effectuer certains changements peut être trivial. Si vous pouvez trouver quelque chose dans le fichier dont vous savez qu'il correspond aux paramètres actuels (par exemple les numéros qui correspondent aux paramètres de visibilité de l'échelle des calques), vous savez que cette partie du fichier est responsable de ce paramètre. Certains paramètres peuvent également être modifiés (y compris la visibilité de l'échelle des calques) à partir du panneau des calques sans accéder du tout aux propriétés du calque.


Voir la vidéo: ArcGIS - Raster to other formats multiple - Export IMG format to TIFF (Octobre 2021).