Suite

Faire évoluer OpenLayers au-delà de nativeZoom comme Leaflet ?


Existe-t-il un moyen de faire évoluer OpenLayers 3 au-delà du zoom natif, comme cela est possible dans Leaflet ?

Pour référence, dans Leaflet, définissez simplement maxZoom plus haut que maxNativeZoom et il étend ou peut-être met à l'échelle la tuile pour une vue plus proche.

Dans cet exemple, les tuiles vont à 16. J'aimerais mettre à l'échelle 16 jusqu'à 18 pour une vue plus proche :

map = new ol.Map({ target : 'map_div', renderer : 'canvas', view : new ol.View({ center : ol.proj.transform([X_LO,X_LA], 'EPSG:4326', 'EPSG :3857'), zoom : 16, minZoom : 4, maxZoom : 16 }) }); L1=new ol.layer.Tile({ source : new ol.source.XYZ({ url :'http://blahblah.com/map_tiles.php?Z={z}&X={x}&Y={y} ' }), maxResolution:152.87,// 9 minResolution:1.94// 16 }); map.addLayer(L1);

Solution de @erilem

map = new ol.Map({ target : 'map_div', renderer : 'canvas', view : new ol.View({ center : ol.proj.transform([X_LO,X_LA], 'EPSG:4326', 'EPSG :3857'), zoom : 16, minZoom : 4, maxZoom : 18 }) }); L1=new ol.layer.Tile({ source : new ol.source.XYZ({ url :'http://blahblah.com/map_tiles.php?Z={z}&X={x}&Y={y} ', maxZoom : 16 }) }); map.addLayer(L1) ;

Vous avez juste besoin d'avoir plus de résolutions/niveaux de zoom dans votre vue que dans votre source XYZ.

Par défaut lemaxZoompourol.source.XYZest 42. Vous voudrez le mettre à 16 dans votre cas. Vous souhaitez également supprimermaxRésolutionetminRésolutionà partir de votre calque, sinon le calque ne sera pas affiché lorsque la résolution de la vue est en dehors de la[minRésolution, maxRésolution]gamme.

Et vous devrez définirmaxZoomà 18 à votre avis. Ainsi, lorsque la vue passera au niveau de zoom 17 et 18 tuiles au niveau de zoom 16 seront utilisées.


Rapport sur l'atelier conjoint W3C-OGC sur les cartes pour le Web

L'information géospatiale sur le Web est fragmentée, insuffisamment couverte par les normes Web et manque d'interopérabilité. Cela soulève des obstacles importants à son utilisation efficace. Les efforts pour normaliser la géoinformation se sont concentrés sur les développeurs géospatiaux établis, laissant de côté toute la gamme des personnes qui communiquent avec des données cartographiques sur le Web. Il existe aujourd'hui une opportunité de standardiser les cartes et les informations spatiales au format HTML, en abaissant les obstacles pour diverses parties prenantes : développeurs Web, développeurs de SIG (systèmes d'information géographique), fournisseurs de données, fournisseurs de solutions cartographiques, services commerciaux d'applications géographiques et utilisateurs Web individuels, en particulier la communauté des personnes handicapées.

Les fabricants de navigateurs sont plus ouverts que jamais à incorporer des idées et du code lorsque la communauté Web établit une demande claire pour une solution particulière. Il appartient aux collectivités de s'organiser pour faire valoir la nécessité et la définition de telles normes. La communauté mondiale de l'information géospatiale peut et doit se mobiliser pour simplifier et normaliser la géoinformation pour le Web — des cartes en HTML — prenant en charge le rendu de cartes géographiques et non géoréférencées, ainsi que des modèles d'interaction communs.

L'atelier a rassemblé un large éventail d'informations et d'opinions sur le thème de la normalisation des cartes pour le Web. Certains participants étaient hésitants, craignant qu'une solution standardisée soit moins efficace par rapport aux offres propriétaires actuelles. D'autres ont approuvé prudemment l'idée, avec de forts encouragements à rester simple. Mais il y avait aussi un enthousiasme pur et simple, avec des appels à l'action pour normaliser les cartes Web dans l'espoir que cela réduirait les obstacles à leur utilisation par des personnes de toutes capacités techniques, physiques et cognitives.

[Un élément HTML de carte natif nous permettrait] certainement de nous concentrer davantage sur ce que nous pouvons faire avec les cartes, comment nous pouvons créer de belles cartes, comment nous pouvons aider les utilisateurs à créer de belles cartes… plus j'y pense, plus j'aime… le concept de base de… une carte glissante…. avec cela en place, les bibliothèques de cartographie pourraient probablement se développer dans des directions auxquelles nous ne pouvons même pas encore penser. Mais cette forte concentration sur le rendu que nous avons maintenant fait définitivement obstacle à… d'autres types de développements.

Andreas Hocevar, développeur OpenLayers / OSGeo

L'atelier a démontré la réceptivité de la communauté des standards du Web à l'idée de standardiser les cartes dans les navigateurs (la plate-forme Web), mais avec la mise en garde que le travail sera coûteux et chronophage. Les partisans de la plate-forme Web suggèrent que les efforts de normalisation des cartes devraient être de nature incrémentielle, en commençant par les cas d'utilisation et les exigences, puis en passant par la spécification et le développement.

Pour la communauté des normes géospatiales, la plate-forme Web offre un terrain de jeu ouvert et égal pour le développement et l'innovation, et pour fournir l'accès aux cartes et aux informations spatiales au plus large public. Étant donné la volonté prudente de coopérer de la communauté des normes Web, la communauté des normes géospatiales devra continuer à promouvoir la normalisation des cartes sur le Web et à accroître sa participation à l'élaboration de normes Web pertinentes.

Ce rapport conclut que la prochaine étape de cette initiative devrait être la négociation des termes de référence d'un groupe de travail du W3C qui tire ses contributions et ses exigences des groupes de travail pertinents du W3C, du WHATWG et de l'OGC (normes).

Les vidéos des sessions, les transcriptions et le matériel d'accompagnement sont disponibles sur la page de l'agenda du site Web de l'atelier.


Voir la vidéo: Openlayers 6 Tutorial #9 - Interaction With Vector Features (Septembre 2021).