Suite

Créer une arborescence des groupes de couches et des sous-couches à l'aide de l'API JavaScript ArcGIS


J'essaie de créer une arborescence des groupes de couches et des sous-couches, j'ai cherché sur Google et j'ai trouvé quelque chose appelé le widget Table des matières. Je ne pouvais pas l'utiliser, ou en d'autres termes, je ne sais pas comment l'utiliser. J'ai essayé mais n'a pas fonctionné pour moi.

Quelqu'un peut-il m'aider dans ce problème? J'essaie d'utiliser ce widget http://gmaps-utility-gis.googlecode.com/svn/tags/agsjs/latest/examples/toc.html.

C'est mon code :

    Tâche             http://js.arcgis.com/3.11/src/agsjs/dijit/TOC.js init.js:40 Erreur : scriptError {src : "dojoLoader", info : Array[2], pile : (… ), message : "scriptError"} init.js:41 src: dojoLoader init.js:41 info: ["http://js.arcgis.com/3.11/src/agsjs/dijit/TOC.js", Event]


J'ai trouvé le problème, et cela fonctionne maintenant, le problème était dans cette ligne

var dojoConfig = { chemins : { agsjs : '… /src/agsjs' } } ;

Je l'ai changé en ceci :

var dojoConfig = { chemins : { agsjs : emplacement.chemin.replace(//[^/]+$/,") + '… /src/agsjs' } } ;

API ArcGIS pour JavaScript 3.36

Crée un nouvel objet UniqueValueRenderer. En général, les entités sont rendues en fonction des valeurs uniques d'un champ attributaire. Cependant, jusqu'à trois champs peuvent être combinés pour générer une valeur unique. Par exemple, si deux champs sont utilisés pour stocker les valeurs A et B et X, Y et Z respectivement, les valeurs uniques pour le rendu peuvent être A:X, A:Y, A:Z, B:X, B :Y et B:Z, en supposant que ":" est le délimiteur de champ.

Remarque : lorsque vous utilisez une fonction, ne spécifiez pas de valeurs pour attributeField2 et attributeField3 .

Nouveau UniqueValueRenderer (json)

< Chaîne > Champ d'attribut

< Chaîne > champattribut2

< Chaîne > attributChamp3

< FillSymbol > backgroundFillSymbol

< Objet > Infocouleur

Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt visualVariables. La table de spécification d'objet définie ici fournit la spécification des objets colorInfo dans la propriété visualVariables.

Un objet définissant un dégradé de couleurs utilisé pour rendre le calque. Voir le tableau de spécifications d'objet suivant pour ses propriétés. (Ajouté à v3.8)

  • (Obligatoire) La valeur est un type numérique et indique la valeur dans la plage de données.
  • (Obligatoire) La couleur est la couleur utilisée pour rendre la valeur.
  • propriété d'étiquette de chaîne utilisée par la légende. Lorsqu'au moins un arrêt a une étiquette, seuls les arrêts avec une étiquette seront marqués et étiquetés, (ajouté à la v3.12).
< Booléen > showLegend Optionnel Indique s'il faut afficher le dégradé de couleurs dans la légende.
< Chaîne > titre Optionnel Texte décrivant la visualisation. Ceci est affiché comme titre du dégradé de couleurs correspondant dans la Légende et a priorité sur le champ alias ou valueExpressionTitle .

< Chaîne > defaultLabel

< Symbole > Symbole par défaut

< Chaîne > Délimiteur de champ

< Objet[] > infos

Chaque élément du tableau est un objet qui fournit des informations sur les valeurs uniques associées au moteur de rendu. L'objet a les propriétés suivantes :

<Chaîne> valeur La valeur unique.
<Symbole> symbole Le symbole utilisé pour afficher la valeur.
<Chaîne> étiqueter Libellé du symbole utilisé pour dessiner la valeur.
<Chaîne> la description Libellé du symbole utilisé pour dessiner la valeur.
(Ajouté à v2.0)

< Objet > LégendeOptions

< Objet > opacitéInfo

Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt visualVariables. La table de spécification d'objet définie ici fournit la spécification des objets opacityInfo dans la propriété visualVariables.

Objet qui décrit comment l'opacité des entités est calculée. Voir le tableau des spécifications d'objet ci-dessous pour les propriétés de l'objet opacityInfo. (Ajouté à v3.11)

< Booléen > showLegend Optionnel Indique s'il faut afficher la rampe d'opacité dans la légende.
< Chaîne > titre Optionnel Texte décrivant la visualisation. Ceci est affiché comme le titre de la rampe d'opacité correspondante dans la Légende et a priorité sur le champ alias ou valueExpressionTitle .
< Chaîne > champ Obligatoire Nom du champ d'attribut d'entité qui contient la valeur des données.
< Objet > LégendeOptions Optionnel Un objet fournissant des options pour afficher la rampe d'opacité dans la légende. Voir le tableau des spécifications d'objet pour LégendeOptions dessus.
< Nombre > maxDataValue Obligatoire Valeur maximale des données.
< Nombre > minDataValue Obligatoire Valeur minimale des données.
< Chaîne > Champ de normalisation Optionnel Nom du champ d'attribut d'entité utilisé pour normaliser la valeur des données.
< Nombre[] > opacitéValeurs Obligatoire Un tableau de valeurs d'opacité. Chaque valeur doit être un nombre compris entre 0,0 et 1,0. La première valeur est utilisée pour les entités avec une valeur de données minimale (ou inférieure), la dernière valeur est utilisée pour les entités avec une valeur de données maximale (ou supérieure). Au moins deux valeurs sont requises. S'il y en a trois ou plus, les intermédiaires sont appliqués proportionnellement entre la première et la dernière valeur. Vous devez spécifier soit des valeurs d'opacité, soit des arrêts.
< Objet[] > s'arrête Obligatoire Un tableau d'objets, chacun avec deux propriétés : valeur et opacité. Au moins deux arrêts sont nécessaires. Vous devez spécifier des valeurs d'opacité ou des arrêts. Si vous spécifiez des arrêts, vous n'avez pas besoin de minDataValue et maxDataValue .
< Chaîne > type Obligatoire Cette valeur doit être opacityInfo .
< Chaîne > valeurExpression Optionnel Une expression Arcade évaluée à un nombre. Cette expression peut référencer des valeurs de champ à l'aide de la variable globale $feature et effectuer des calculs mathématiques et des évaluations logiques lors de l'exécution. Les valeurs renvoyées par cette expression sont les données utilisées pour piloter la visualisation. Par conséquent, cette propriété est généralement utilisée comme alternative au champ dans les variables visuelles.
< Chaîne > valeurExpressionTitre Optionnel Titre identifiant et décrivant l'expression Arcade associée telle que définie dans la propriété valueExpression. Ceci est affiché comme titre de la rampe d'opacité correspondante dans la légende en l'absence d'un titre fourni dans la propriété legendOptions.

< Objet > rotationInfo

Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt visualVariables. La table de spécification d'objet définie ici fournit la spécification des objets rotationInfo dans la propriété visualVariables.

Définit la façon dont les symboles ponctuels sont pivotés. Utilisez la rotation pour représenter la direction du vent, le cap du véhicule, etc. Spécifiez un objet avec les propriétés suivantes. (Ajouté à v3.7)

Nom du champ d'attribut d'entité qui contient l'angle de rotation. Ou une fonction qui renvoie l'angle de rotation.

Une fonction est utile dans les cas où l'angle de rotation n'est pas disponible dans un champ attributaire mais doit être calculé à l'aide d'une expression mathématique ou d'une formule. Par exemple, vous pouvez spécifier une fonction pour calculer la direction du vent ou du courant lorsque les données sous-jacentes sont stockées sous forme de vecteurs U ou V. Voir l'exemple ci-dessous.

  • géographique: fait pivoter le symbole depuis le nord dans le sens des aiguilles d'une montre.
  • arithmétique: fait pivoter le symbole depuis l'est dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

La valeur par défaut est "géographique".

< Objet > sizeInfo

Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt visualVariables. La table de spécification d'objet définie ici fournit la spécification des objets sizeInfo dans la propriété visualVariables.

Définit la taille du symbole où la taille de l'entité est proportionnelle à la valeur des données. Remarque : avant la version 3.12, cette propriété était connue sous le nom de proportionnelleSymbolInfo . Voir le tableau des spécifications de l'objet ci-dessous pour une liste de ses propriétés disponibles.

  • Des données qui représentent un quantité de distance. Par example:
    • Si vous avez des emplacements d'arbres définis comme des points et un champ attributaire avec le rayon de la canopée des arbres, vous pouvez utiliser des symboles proportionnels pour représenter la superficie réelle couverte par chaque arbre.
    • Vous pouvez utiliser des lignes de taille proportionnelle pour représenter la largeur des conduites d'eau.
    • Affichez les données de trafic telles que les routes et les autoroutes sous forme de symboles de ligne où la largeur du trait est proportionnelle au nombre de trafic.
    • Créez une carte de recensement des symboles de marqueurs proportionnels où la zone de chaque symbole reflète la population de l'État.

    De plus, quel que soit le type de données décrit ci-dessus, vous pouvez mapper une plage de valeurs de données à une plage de tailles de symboles.

    Pour les entités ponctuelles, la taille du fabricant varie proportionnellement à la valeur des données. Pour les entités linéaires, la largeur du trait est variée.

    < Nombre[] > Valeurspersonnalisées Optionnel Un tableau de nombres représentant les valeurs à utiliser pour les arrêts dans la légende. Par exemple, si la taille des arrêts dans la légende est 13, 171, 286, 404 et 534, vous pouvez ajuster les arrêts dans la légende pour utiliser des nombres plus arrondis en les définissant sur cette propriété. Par exemple, sizeInfo.legendOptions.customValues ​​= [10, 150, 300, 400, 500] . Voir l'extrait d'exemple ci-dessous.
    < Booléen > showLegend Optionnel Indique s'il faut afficher la rampe de taille dans la légende.
    < Chaîne > titre Optionnel Texte décrivant la visualisation. Ceci est affiché comme titre de la rampe de taille correspondante dans la légende et a priorité sur le champ alias ou valueExpressionTitle .

    Par exemple, si expression est définie sur "view.scale" , la valeur correspond à l'échelle de la carte. La taille représente la taille maximale du symbole (en pixels) qui correspond à cette échelle. Si l'échelle de la carte correspond à la valeur d'échelle d'un arrêt, la taille correspondant à cette valeur d'arrêt est utilisée comme taille de symbole maximale pour les entités. Si la valeur de l'échelle de la carte se situe entre deux arrêts, la taille maximale du symbole est interpolée entre les tailles des deux arrêts.

    Les valeurs d'arrêt minSize et maxSize sont généralement les mêmes, bien qu'il soit possible d'avoir des valeurs différentes selon la façon dont minSize est calculé par rapport à maxSize .

    Par exemple, si expression est définie sur "view.scale" , la valeur correspond à l'échelle de la carte. La taille représente la taille minimale du symbole (en pixels) qui correspond à cette échelle. Si l'échelle de la carte correspond à la valeur d'échelle d'un arrêt, la taille correspondant à cette valeur d'arrêt est utilisée comme taille de symbole minimale pour les entités. Si la valeur de l'échelle de la carte se situe entre deux arrêts, la taille minimale du symbole est interpolée entre les tailles des deux arrêts.

    Les valeurs d'arrêt minSize et maxSize sont généralement les mêmes, bien qu'il soit possible d'avoir des valeurs différentes selon la façon dont minSize est calculé par rapport à maxSize .

    • size : Une valeur numérique indiquant la taille du symbole
    • value : Une valeur numérique indiquant la valeur que le symbole représente.
    • rayon : la valeur des données représente le rayon d'une entité circulaire.
    • diamètre : la valeur des données représente le diamètre d'une entité circulaire.
    • area : la valeur des données représente la surface d'une entité.
    • width : la valeur des données représente la largeur d'une ligne.
    • distance : La valeur des données représente la distance par rapport à la ligne centrale (une moitié de la largeur).

    Données représentant une quantité sans distance. Spécifiez maxSize pour lisser les valeurs aberrantes.

    Mappez une plage de valeurs de données à une plage de tailles de symboles : à utiliser LégendeOptions:

    < Chaîne > valeurExpression

    < Chaîne > valeurExpressionTitre

    < Chaîne[] > valeurs

    < Objet[] > VisualVariables

    • Couleur - Pour visualiser les valeurs par couleur, définissez la propriété type de l'objet variable visuel sur couleurInfo. Définissez ensuite le reste de l'objet à l'aide de la table de spécification de l'objet colorInfo.REMARQUE:Cela ne s'applique pas à VectorFieldRenderer .
    • Taille - Pour visualiser les valeurs par taille, définissez la propriété type de l'objet variable visuel sur tailleInfo. Définissez ensuite le reste de l'objet à l'aide de la table de spécification d'objet sizeInfo.
    • Opacité - Pour visualiser les valeurs par opacité, définissez la propriété type de l'objet variable visuel sur opacitéInfo. Définissez ensuite le reste de l'objet à l'aide de la table de spécification de l'objet opacityInfo.
    • Rotation - Ajouté en tant que variable visuelle à la version 3.15. Pour visualiser les valeurs par rotation, définissez la propriété type de l'objet variable visuel sur informations de rotation. Définissez ensuite le reste de l'objet à l'aide de la table de spécification de l'objet rotationInfo.

    AddValue(valeurOuInfo, symbole ?)

    Paramètres:
    < Chaîne | Objet > valeurOuInfo Obligatoire Valeur à associer. La valeur peut être fournie en tant qu'arguments individuels ou en tant qu'objet d'information. Voir le tableau des spécifications d'objet ci-dessous pour la structure de l'objet d'information.
    < Symbole > Symbole Optionnel Symbole utilisé pour la valeur.
    < Chaîne > description Obligatoire Description du symbole utilisé pour dessiner la valeur
    < Chaîne > étiquette Obligatoire Libellé du symbole utilisé pour dessiner la valeur
    < Symbole > Symbole Obligatoire Le symbole utilisé pour afficher la valeur
    < Chaîne > valeur Obligatoire La valeur unique.

    GetColor(graphique, options ?)

    Paramètres:
    < Graphique > Graphique Obligatoire Graphique à partir duquel obtenir la couleur.
    < Objet > options Optionnel Ce paramètre facultatif prend en charge colorInfo . Si aucun n'est fourni, le Renderer.colorInfo sera utilisé.

    GetOpacity(graphique, options ?)

    Paramètres:
    < Graphique > Graphique Obligatoire Renvoie la valeur d'opacité appropriée pour le graphique donné. Cette valeur est calculée en fonction de la définition d'opacityInfo.
    < Objet > options Optionnel Ce paramètre facultatif prend en charge opacityInfo . Si aucun n'est fourni, le Renderer.opacityInfo sera utilisé.

    GetRotationAngle(graphique, options ?)

    Paramètres:
    < Graphique > Graphique Obligatoire Un graphique d'entrée pour lequel vous souhaitez obtenir l'angle de rotation.
    < Objet > options Optionnel Ce paramètre facultatif prend en charge rotationInfo . Si aucun n'est fourni, Renderer.rotationInfo sera utilisé.

    GetSize(graphique, options ?)

    Paramètres:
    < Graphique > Graphique Obligatoire Le graphique pour lequel vous souhaitez calculer la taille du symbole.
    < Objet > options Optionnel Ce paramètre facultatif prend en charge sizeInfo . Si aucun n'est fourni, Renderer.sizeInfo sera utilisé.

    GetSymbole(graphique)

    GetUniqueValueInfo(graphique)

    Paramètres:
    < Graphique > Graphique Obligatoire Le graphique dont les informations de rendu et de légende seront renvoyées.

    GetVisualVariablesForType(type)

    Paramètres:
    < Chaîne > type Obligatoire Le type de variable visuelle souhaitée. Valeurs prises en charge : colorInfo (ne s'applique pas à VectorFieldRenderer ) | tailleInfo | opacitéInfo

    AVariablesVisuelles()

    RemoveValue(valeur)

    SetColorInfo(info)

    Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt setVisualVariables().

    Définit la propriété colorInfo. (Ajouté à v3.8)

    Paramètres:
    < Objet > info Obligatoire Un objet d'information qui définit la couleur. Il a les mêmes propriétés que colorInfo .

    SetOpacityInfo(info)

    Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt setVisualVariables().

    Définit les informations d'opacité pour le moteur de rendu telles que définies par le paramètre info.

    Le paramètre info est un objet avec les mêmes propriétés que opacityInfo.

    SetRotationInfo(info)

    Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt setVisualVariables().

    Modifie les informations de rotation pour le moteur de rendu. L'argument info a les mêmes propriétés que rotationInfo . (Ajouté à v3.7)

    SetSizeInfo(info)

    Obsolète. À partir de la v3.13, utilisez plutôt setVisualVariables().


    Le plus récent

    Travailler dans les coulisses Des terrains d'imposition aux empreintes de bâtiments en passant par les axes des rues, CGIS fait fonctionner les couches avec des outils de traitement de données de pointe

    Données 3D et photos aériennes CGIS soutient la collaboration régionale pour apporter les dernières données 3D et photographies aériennes au gouvernement local et au public

    PortlandMaps Devenez un expert de votre quartier avec des informations sur la propriété, des données sur la criminalité, des photographies aériennes et plus encore

    L'application Comp Plan Map CGIS aide le Bureau of Planning and Sustainability à rendre le processus de plan global plus accessible

    Bienvenue sur la page principale de l'équipe City of Portland Corporate GIS (CGIS). Ici, vous pouvez rester à jour sur nos principaux projets, trouver des exemples de cartes et d'applications qui utilisent nos données d'entreprise et fournir des commentaires sur nos produits et services.


    3 réponses 3

    Les pages sont stockées dans des bibliothèques et les bibliothèques sont stockées dans des sites.

    Cette hiérarchie est stricte et vous ne pouvez pas stocker de bibliothèques dans des bibliothèques ni de pages directement dans des sites.

    Par conséquent, vous devez décider si vous souhaitez uniquement déduire une hiérarchie de pages via des liens visibles dans le contenu de la page, ou si vous devez appliquer une hiérarchie stricte à l'aide de plusieurs sous-sites Web.

    Ainsi, un exemple de hiérarchie utilisant des sites pourrait ressembler à ceci (notez que Pages est une bibliothèque) :

    Bien sûr, cela peut être exagéré, donc si vous n'aviez qu'une hiérarchie de pages plate, ressemblant à ceci :

    Et vous avez juste directement des liens vers les formulaires Q1, Q2 et Q3 dans Sales, et sauvegardez.

    L'alternative finale est d'avoir un site Web mais avec plusieurs bibliothèques, comme ceci :

    Notez que cela ne fonctionne que pour les « bibliothèques Wiki » et non pour les « portails de publication ». Le moyen le plus simple de voir avec quel type de site vous travaillez est de savoir si la page d'accueil contient ou non des « Pages » dans l'URL, ou si elle contient des « Pages du site ». S'il a ce dernier, vous travaillez avec un site basé sur Wiki, et vous pouvez avoir plusieurs bibliothèques Wiki dans un site. Mais avec un portail de publication, vous ne pouvez avoir qu'une seule bibliothèque de « pages » par sous-site Web.


    La base du SIG 3D

    Élévation de base

    L'un des principaux attributs 3D d'une entité est sa position verticale ou élévation de base. C'est là que la base d'un bâtiment, d'un arbre ou d'un autre objet s'aligne avec l'élévation de la surface dite « terre nue ». Un bon alignement avec le terrain est important d'un point de vue visuel pour limiter les éléments « flottants » ou « enfouis » qui doivent être positionnés au ras de la surface de la terre, mais aussi pour assurer la précision du positionnement vertical relatif pour l'analyse 3D.

    Un modèle numérique de terrain (MNT) de terre nue est généralement échantillonné pour déterminer les valeurs z correctes à appliquer à une entité, qu'il s'agisse d'un point, d'une ligne, d'un polygone ou d'un multipatch (volume). Une seule valeur z peut être appliquée pour déplacer verticalement l'emplacement d'une entité vers le haut ou vers le bas, ou l'entité peut être « drapée » sur la surface d'élévation.

    Pour des raisons pratiques, ce modèle numérique d'élévation de la terre nue (MNT) est généralement synonyme de modèle numérique de terrain (MNT). Les produits DEM de qualité sont mesurés par le niveau de détail de l'altitude (en d'autres termes, la taille au sol de chaque pixel) et la précision avec laquelle la morphologie est présentée, c'est-à-dire sa précision sur l'axe z. Un modèle numérique de surface (DSM) représente les élévations de hauteur des arbres de surface, des bâtiments et d'autres caractéristiques se projetant au-dessus de la terre nue.

    Études de cas : pourquoi l'analyse de localisation devrait-elle être enseignée dans les écoles de commerce ?

    Explorez des études de cas, des articles et plus encore pour les formateurs, les professionnels et les étudiants, et connectez-vous avec des experts du secteur : études de cas, articles et plus encore.

    Comment le SIG et l'idée du « jumeau numérique » ont aidé à l'évaluation et à l'enneigement à Vail Resort dans le Colorado, par Rich Higgins et Cindy Elliott, Esri.
    https://www.esri.com/about/newsroom/publications/wherenext/vail-ski-resort-snowmaking-expansion/

    Profils WhereNext de personnes utilisant l'analyse de localisation dans une grande variété de lieux de travail :
    https://www.esri.com/about/newsroom/?s=&category_name=wherenext-profiles

    Podcasts
    La rubrique GeoInspirations du magazine Directions, avec des entretiens avec une grande variété de praticiens des SIG, dont certains sont dans le secteur des affaires.

    Un sous-ensemble de ce qui précède met en évidence les femmes géoinspirantes.


    Widget de carte

    Dans EQuIS Enterprise, le widget de carte fonctionne avec l'API JavaScript ArcGIS d'Esri pour afficher une carte multicouche avec les emplacements des installations, la sortie du rapport et d'autres couches de carte.

    • Rapport utilisateur – Un rapport EQuIS existant ou nouveau.

    • Couche d'entités – Une couche d'entités Esri, définie par une URL.

    • Couche de service de carte dynamique ArcGIS Server : couche dynamique ArcGIS Server, définie par une URL.

    • ArcGIS Tiled Layer – Une couche d'images en mosaïque, définie par une URL. Il est possible de définir un niveau de détail personnalisé pour les calques en mosaïque en cochant la case "Niveau de détail personnalisé".

    • GeoRSS Layer – GeoRSS est un flux Web en direct qui inclut des caractéristiques et des emplacements géographiques. Par exemple, un service des transports peut maintenir un GeoRSS des accidents de véhicules actuels dans sa région.

    • Couche KML – Une couche KML Esri, définie par URL. L'URL doit être accessible par Esri (pas l'intranet ou l'emplacement protégé par un pare-feu).

    • Couche WMS - Un service de carte Web (WMS) est un protocole standard pour la diffusion (sur Internet) d'images cartographiques géoréférencées, qu'un serveur de cartes génère à l'aide des données d'une base de données SIG. Ceci n'est pas aussi bien pris en charge par Esri que d'autres types de couches, et certaines fonctionnalités disponibles dans d'autres systèmes SIG peuvent ne pas être disponibles.

    • Image Layer – Une couche Esri Image Service.

    • Couche de tuiles vectorielles – Une couche de tuiles vectorielles Esri. L'URL peut être l'URL de la couche ou l'URL json de style.

    Le widget Carte est divisé en sections, comme illustré dans l'image ci-dessous :

    • Cadre de la table des matières (volet supérieur gauche)

    • Informations sur le calque (volet inférieur gauche)

    • Barre d'outils (en bas du volet d'affichage de la couche de carte)

    La table des matières (TOC) affiche une arborescence des couches qui ont été ajoutées à la carte, toutes les sous-couches et la légende des couches d'entités. Les calques de la table des matières ont un menu contextuel accessible via un clic droit qui permet de supprimer ou de modifier les paramètres de calque. Pour la plupart des calques, seuls le nom et la transparence peuvent être modifiés. Pour les couches de rapports, la symbologie peut également être modifiée.

    La barre d'outils contient des outils de base pour interagir avec la carte : zoom avant, zoom arrière, étendue complète, étendue précédente, étendue suivante, panoramique, sélection de polygone et annulation de l'outil actuel.

    Le widget Carte interagit avec d'autres widgets et filtres. Lorsqu'un emplacement est sélectionné ou survolé, le widget Carte signale d'autres widgets. Le widget Carte permet également au widget EZView d'ajouter une couche de rapport sur la carte. Ce rapport apparaîtra jusqu'à ce que le widget Carte soit actualisé.

    Pour l'Utah Location Group, nous voulons examiner la distribution spatiale de tous les emplacements d'échantillonnage. Après avoir examiné les données de la série chronologique, nous voulons examiner la distribution spatiale des niveaux élevés d'aluminium au cours des premiers jours d'échantillonnage.

    Découvrez comment créer et configurer des widgets Carte pour afficher les données spatialement. Découvrez comment définir l'étendue du widget Carte et effectuer un zoom avant, un zoom arrière et un panoramique pour afficher les données affichées.

    • Afficher les emplacements d'une installation sur un widget de carte

    • Ajouter des couches de rapport à une carte à l'aide du widget Carte

    Compétences, logiciels et autorisations requis

    • Internet Explorer 10 (ou supérieur), Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

    • Autorisations de l'éditeur sur les installations souhaitées

    • Autorisations de l'éditeur sur les tableaux de bord et les rapports souhaités

    • Autorisations de visionneuse pour le type d'objet groupes et dossiers

    • Autorisations de visionneuse pour tous les widgets non administrateurs

    • Autorisations du créateur sur le tableau de bord, les types d'objets EDD et rapports

    Objectif : afficher les emplacements d'une installation sur un widget de carte

    Une fois qu'un widget Carte a été ajouté à un tableau de bord, diverses propriétés peuvent être configurées. La fenêtre de l'éditeur de widget Carte contient des onglets pour les options générales, les couches de carte, les étiquettes, la symbologie pour les données publiées, les étendues de carte et les histogrammes. Dans cet exercice, toutes les options de configuration seront explorées à l'exception des histogrammes.

    1. Accédez au tableau de bord souhaité dans EQuIS Enterprise. Sélectionnez Ajouter un widget à partir du ruban du tableau de bord. Sélectionnez le widget Carte. Un widget Carte vide apparaîtra sur le tableau de bord. Déplacez le widget à l'emplacement souhaité sur le tableau de bord.

    Pour cet exercice, retournez au tableau de bord " Gold King Mine <your initials> » et ajoutez un widget Carte. Déplacez le widget vers la section Carte du tableau de bord.

    2. Sélectionnez Modifier les propriétés dans le ruban du widget Carte pour ouvrir la fenêtre Éditeur de widget. Le titre du widget peut être modifié ainsi que la couleur du widget.

    Pour cet exercice, renommez le widget en " Utah Sampling Locations ".

    3. Dans l'onglet Général, cochez la case Afficher la couche d'installation. Cliquez sur Sélectionner une installation pour ouvrir le tableau de bord de l'installation, puis vous connecter à l'installation souhaitée. Sélectionnez le groupe d'emplacements souhaité dans le menu déroulant.

    Pour cet exercice, choisissez le dossier Amérique du Nord, puis l'installation de la mine Gold King. Sélectionnez ensuite Utah dans le menu Groupe d'emplacements.

    4. Dans la section Fond de carte de l'onglet Général, sélectionnez le fond de carte souhaité. Divers types de fond de carte sont disponibles, tels que des images, des images avec étiquettes et des cartes topographiques.

    Pour cet exercice, choisissez Imagerie avec étiquettes .

    5. Sélectionnez l'onglet Étiquettes. Les propriétés de cet onglet contrôlent la manière dont les points du groupe d'emplacements sélectionnés apparaîtront sur le fond de carte sélectionné.

    6. Cochez la case Afficher les étiquettes d'emplacement. Sélectionnez la couleur d'étiquette, la taille de police et la colonne d'étiquette souhaitées (c'est-à-dire le nom du champ de la base de données EQuIS). Ces paramètres sont nécessaires pour garantir la visibilité des étiquettes d'emplacement. Définissez d'autres propriétés comme vous le souhaitez. L'aperçu de l'étiquette montre comment la famille de polices et l'épaisseur de l'étiquette s'afficheront.

    Pour cet exercice, définissez les libellés du groupe d'emplacements de l'Utah comme suit :

    • Couleur de l'étiquette au jaune (# FFFF00 ).

    • Etiqueter la colonne vers SYS_LOC_CODE .

    7. Sélectionnez le bouton Enregistrer pour revenir à la carte.

    Pour cet exercice, la carte s'affichera avec un zoom sur l'étendue de l'application, c'est-à-dire la partie continentale occidentale des États-Unis. Les emplacements d'échantillonnage des eaux de surface sont affichés sur la carte avec un symbole noir et des étiquettes jaunes, mais ne peuvent être lus sans zoomer sur le site. Sélectionnez le bouton Zoom avant, puis dessinez une fenêtre de zoom sur l'affichage de la carte autour des emplacements d'échantillonnage.

    8. Pour revenir à la fenêtre de l'éditeur de widgets afin de modifier d'autres propriétés, sélectionnez Modifier les propriétés depuis le ruban du widget Carte.

    9. Sélectionnez l'onglet Symbologie. Sélectionnez le champ souhaité dans le menu déroulant de la colonne de définition. Cliquez sur le bouton Nouveau symbole pour ajouter de nouvelles propriétés pour le champ sélectionné dans la colonne Définition.

    Pour cet exercice, sélectionnez LOC_TYPE comme colonne de définition, puis cliquez sur le bouton Nouveau symbole.

    10. Définissez les propriétés du nouveau symbole comme vous le souhaitez. Sélectionnez le bouton Ajouter un symbole pour créer le nouveau symbole.

    Notez que le champ Symbol Code est sensible à la casse et doit être renseigné en conséquence.
    Par exemple, si la colonne de définition est renseignée avec LOC_TYPE, le code de symbole devra être MONITORING WELL (pas Monitoring Well) si DT_LOCATION.LOC_TYPE = MONITORING WELL.

    Pour cet exercice, définissez les paramètres de symbologie comme suit, puis cliquez sur le bouton Ajouter un symbole :

    • Saisissez " Surf Water Sampling " pour le code du symbole . Notez que ceci est sensible à la casse.

    • Sélectionnez Simple Marker Symbol pour le type de symbole .

    • Sélectionnez Cercle pour le style de symbole .

    • Entrez " 6 " pour le symbole Taille .

    • Réglez le symbole Couleur sur Jaune (# FFFF00 ).

    11. Sélectionnez l'onglet Etendues pour définir l'étendue par défaut du widget Carte. Les étendues de la carte peuvent être définies à partir des couches de widgets ou définies à partir d'étendues personnalisées. Si l'étendue est définie à partir des couches du widget, la valeur par défaut de l'application fait référence à la valeur définie dans ST_CONFIG et l'installation sélectionnée fait référence à l'étendue définie ou calculée de l'installation configurée dans l'onglet Général du widget.

    Pour cet exercice, définissez l'étendue du widget Map sur Selected Facility .

    12. Sélectionnez le bouton Enregistrer pour revenir à la carte.

    13. Ajustez la taille du widget Carte comme vous le souhaitez. Zoom et/ou panoramique pour afficher la carte et les données associées.

    Objectif : ajouter des couches de rapport à une carte à l'aide du widget de carte

    Les résultats des rapports analytiques peuvent être ajoutés en tant que couche dans le widget Carte. Une couche de données dynamique peut être ajoutée rapidement à partir d'un widget EZView, mais la couche n'est pas permanente et disparaîtra lorsque le widget Carte sera actualisé. Des couches de données permanentes peuvent être ajoutées et configurées sur le widget Carte.

    • Ajouter des couches dynamiques à un widget de carte à partir d'un widget EZView

    • Ajouter des couches de rapport à un widget de carte

    • Afficher les données d'une couche de carte

    Ajouter des couches dynamiques à un widget de carte à partir d'un widget EZView

    1. Accédez à n'importe quel tableau de bord qui contient un widget Carte. Sélectionnez Ajouter un widget à partir du ruban du tableau de bord. Sélectionnez le widget EZView. Le widget apparaîtra sur le tableau de bord. Déplacez le widget à l'emplacement souhaité sur le tableau de bord. Le nom du rapport affiché dans le widget EZView sera le dernier rapport exécuté par l'utilisateur.

    Pour cet exercice, revenez au tableau de bord « Gold King Mine <your initials> » et ajoutez un widget EZView. Déplacez le widget sous le widget HTML de présentation de GKM dans la section Rapports du tableau de bord.

    2. Sélectionnez Modifier les propriétés à partir du ruban du widget EZView pour ouvrir la fenêtre de l'éditeur de widget. Le titre du widget peut être modifié ainsi que la couleur du widget.

    Pour cet exercice, renommez le widget en " Utah Aluminium 8-15-2015 ".

    3. Dans l'onglet Données de la fenêtre Éditeur de widgets, sélectionnez le nom du rapport existant sous Choisir un rapport pour importer un autre rapport. Le tableau de bord des rapports s'ouvrira. Les rapports publiés pour la base de données EQuIS sélectionnée peuvent être affichés en mosaïque ou en vue détaillée.

    Pour cet exercice, sélectionnez le rapport qui existe déjà dans le widget. Le tableau de bord des rapports s'ouvrira. Définissez la vue (mosaïque ou détails) selon vos préférences.

    4. Sélectionnez le rapport de résultats analytiques souhaité.

    Pour cet exercice, sélectionnez le rapport " QUARTERLY_UT_IRRIGATION_AL_<YOUR INITIALS> " d'un exercice précédent. Un moyen rapide de trouver ce rapport consiste à sélectionner le dossier Récent sur le ruban du tableau de bord Rapports.

    5. Pour modifier les paramètres du rapport, sélectionnez Modifier les propriétés en regard du nom du rapport pour ouvrir la fenêtre Modifier les paramètres du rapport.

    6. Développez les nœuds appropriés pour sélectionner les paramètres souhaités. Si la valeur de paramètre souhaitée n'est pas visible dans la liste déroulante, passez à la page suivante ou augmentez le nombre d'éléments par page affichés. Le volet de recherche peut également être utilisé pour rechercher les paramètres souhaités. Pour sélectionner plusieurs paramètres, maintenez la touche CTRL enfoncée pendant la sélection des paramètres. Après qu'une valeur de paramètre a été modifiée, la valeur sélectionnée s'affichera en vert avec un astérisque à droite. Les valeurs par défaut ou précédemment sélectionnées s'affichent en bleu .

    Pour cet exercice, sélectionnez les paramètres dans le tableau suivant. Tous les paramètres sont identiques à ceux du rapport précédent, à l'exception de la plage de dates, et devront donc être modifiés.