Suite

Comment afficher mes routes dans Tilemill ?


Tout d'abord, je suis nouveau sur TileMill, Ubuntu et OpenStreetMap, donc j'oublie peut-être quelque chose de basique.

J'ai une base de données Postgres/PostGIS avec mes données OSM. J'ai créé un nouveau projet dans TileMill et ajouté une couche pour mes données OSM dans Postgres.

La requête sélectionne tout dans planet_osm_line. Lorsque je clique sur l'icône Caractéristiques dans la zone Couches, une grille s'affiche avec mes caractéristiques linéaires (routes, pistes cyclables, lignes de transmission, etc.) Pour moi, cela indique que les données sont renvoyées de la base de données à TileMill. L'étape suivante est de l'afficher.

J'essaie d'utiliser le style roads.mss de https://github.com/gravitystorm/openstreetmap-carto mais rien ne s'affiche.

Lorsque je simplifie mes styles comme suit, la couleur de l'écran change mais toujours pas de dessin au trait.

@water-color: #b5d0d0; @land-color : #f2efe9 ; Carte { background-color: @water-color; }

Qu'est-ce que je rate?


Consultez la documentation CartoCSS.

Il vous manque des définitions de calques pour tous les calques, saufCarte. La syntaxe est :

#layerName { propertyName : propertyValue ; }

Essayez donc quelque chose comme :

#roads{ line-color: #ccc; largeur de ligne : 1 ; jointure en ligne : ronde ; }

pour chacun de vos calques, en veillant à faire correspondre #layerName au nom réel des calques dans le panneau des calques (bouton en bas à gauche).


Certification CMA : par où commencer et à quoi dois-je m'attendre ?

Le titre de comptable en management accrédité (CMA[R]) représente des connaissances pratiques pouvant être utilisées au quotidien et, avec plus de 30 000 certifications délivrées depuis sa création, le titre gagne en popularité parmi les professionnels de la finance et de la comptabilité. Selon la 19e enquête annuelle sur les salaires de l'IMA, les comptables certifiés gagnent 25 % de plus que ceux qui ne le sont pas. Alors, où commence votre route vers le CMA ?

Si vous êtes un peu comme nous, deux questions viennent immédiatement à l'esprit lorsque vous faites des recherches sur le processus pour devenir CMA : par où commencer et à quoi dois-je m'attendre ? Si cela vous semble familier, cet article est pour vous ! Notre objectif est de présenter une image claire de ce à quoi chaque candidat peut s'attendre avant, pendant et après l'examen et de vous tenir au courant des changements dans le processus de certification CMA.

La première étape pour passer l'examen CMA est de devenir membre de l'Institut des comptables en management (IMA[R]). Au moment d'écrire ces lignes, les cotisations sont de 195 $ par année pour les membres réguliers, de 130 $ pour les jeunes professionnels (âgés de 32 ans et moins) et de 39 $ pour les étudiants prenant au moins six heures par semestre. Il y a aussi des frais d'inscription de 15 $ (exonérés pour les étudiants). De nombreuses entreprises paieront au moins une partie de votre cotisation annuelle par le biais de leurs programmes de formation continue ou de remboursement des frais de scolarité, alors n'ayez pas peur de demander.

De plus, un droit d'entrée à l'examen de 200 $ pour les membres réguliers et de 75 $ pour les membres étudiants est requis avant de passer l'examen. Les frais permettent d'accéder à de nombreux documents et ressources d'aide à l'examen, y compris l'utilisation de l'outil d'évaluation CMA pendant six mois, trois rapports de performance d'examen avancé, quatre livres d'exemples de questions et de réponses, des questions d'examen retirées pour les quatre parties de l'examen, un accès électronique au Guide de ressources CMA, un rapport de score final, l'accès à un réseau peer-to-peer et la maintenance de vos dossiers CPE. Ce droit d'entrée est non remboursable et valable quatre ans. Si vous n'avez pas réussi les quatre parties de l'examen après quatre ans, vous devez payer à nouveau les frais. Ces frais peuvent être payés en même temps que votre demande d'adhésion à l'IMA.

Lorsque vous êtes prêt à passer une partie d'examen, vous devez remplir le formulaire d'inscription sur www.imanet.org/certification_taking_registration.asp. Ce formulaire doit être rempli chaque fois que vous prévoyez de vous présenter à une section d'examen. Le coût est de 190 $ pour chaque inscription (95 $ pour les étudiants). Après avoir rempli le formulaire, vous recevrez un accusé de réception, un numéro d'autorisation pour chaque partie que vous vous êtes inscrit, la période d'autorisation pendant laquelle vous devez passer l'examen et des instructions pour planifier votre temps de test dans un centre de test Prometric. Il est de la responsabilité du demandeur de programmer l'examen pendant la période d'autorisation. Pour encourager les professionnels de la finance et de la comptabilité possédant d'autres certifications comptables à obtenir le CMA, la partie 1 de l'examen CMA est dispensée pour les candidats qui possèdent d'autres certifications comptables professionnelles, comme un CPA. La liste complète des certifications éligibles à la dérogation est disponible sur www.imanet.org/pdf/2649.pdf. Des frais de renonciation de 190 $ et une vérification de votre certification sont requis. Des détails supplémentaires sur l'inscription, la qualification, le processus de candidature, les exigences de test et l'examen lui-même sont disponibles sur www.imanet.org/pdf/Handbook.pdf et dans la liste de contrôle des candidats sur www.imanet.org/certification_started_checklist.asp.

Les options d'étude incluent la participation à un cours en classe/en groupe ou l'achat de matériel d'étude et le travail par vous-même. Vous devez être honnête quant au format qui vous convient le mieux. Si vous êtes une personne disciplinée et motivée, la méthode d'auto-apprentissage peut être préférable. Si vous avez besoin d'un petit coup de pouce pour maintenir le cap ou si vous souhaitez bénéficier d'une interaction en face à face, l'étude en classe/en groupe peut être la meilleure solution.

Vous avez le choix entre plusieurs systèmes d'auto-apprentissage CMA. Une liste de prestataires est disponible sur www.imanet.org/certification_preparation_study_self.asp. Vous pouvez consulter les sites Web des prestataires pour déterminer celui qui correspond le mieux à vos besoins d'études et à votre budget.

Plusieurs universités et collèges aux États-Unis proposent également des cours de révision dans le cadre de leurs programmes d'études professionnelles continues. Ces cours durent environ huit semaines pour chaque partie de l'examen. Lorsque vous vous inscrivez à l'examen, vous recevrez un avis de l'IMA s'il y a des cours de révision en direct à venir dans votre région.

Une fois que vous avez décidé de votre méthode de préparation, voici quelques conseils à garder à l'esprit lorsque vous étudiez. Tout d'abord, fixez un calendrier pour chaque partie de l'examen et respectez-le. Passer les quatre parties en 12 à 16 mois est un objectif très raisonnable. Gardez à l'esprit qu'il existe des fenêtres de test programmées pendant lesquelles certaines pièces sont disponibles tout au long de l'année, alors assurez-vous d'aligner votre calendrier en conséquence. Deuxièmement, n'étudiez pas trop. Vous pouvez vous sentir nerveux ou incertain de vos connaissances sur certains sujets, mais c'est compréhensible. Restez concentré et respectez votre calendrier.

Enfin, tout le monde connaît l'expression "la pratique rend parfait". Pour l'examen CMA, cependant, il devrait être modifié en « La pratique fait réussir ». Répétez la pratique des questions à choix multiples encore et encore. Non seulement cela brûlera les sujets dans votre esprit, mais cela vous permettra également de vous sentir plus à l'aise avec le format de l'examen et le type de questions que vous pouvez vous attendre à voir lors de l'examen.

Vous avez étudié à fond et êtes prêt à passer l'examen. Comme mentionné précédemment, il existe des « fenêtres de test » au cours desquelles certaines parties de l'examen peuvent être passées. Les parties 1 à 3 sont proposées pendant les fenêtres de janvier/février, mai/juin et septembre/octobre. La partie 4 est offerte en avril, août et décembre. L'inscription à l'examen commence plusieurs semaines avant le début de la prochaine fenêtre de test et se poursuit jusqu'à 15 jours avant la fin de la fenêtre de test. Les centres de test se remplissent rapidement, alors planifiez votre examen tôt pour vous assurer d'obtenir une date souhaitable. Si nécessaire, vous pouvez généralement travailler avec le centre de test pour reprogrammer une date d'examen, à condition que vous le fassiez 72 heures avant votre rendez-vous.

Une fois que vous êtes au centre d'examen et prêt à commencer, il est important de connaître le nombre de questions et le temps alloué pour chaque examen. Les parties 1 et 3 contiennent chacune 110 questions à choix multiples et durent trois heures. La partie 2 contient 140 questions à choix multiples et dure quatre heures. La partie 4 comprend quatre à sept essais/problèmes et dure quatre heures. Cette partie couvre de nouvelles informations ainsi que tous les sujets des parties 1-3. Le détail du contenu de l'examen et votre niveau de connaissance requis de chacun sont disponibles sur www.imanet.org/pdf/3.3.3.1.pdf.

Assurez-vous de vous laisser suffisamment de temps pour terminer chaque partie. Vous ne voulez pas qu'il reste 10 questions à moins d'une minute parce que vous avez passé trop de temps sur une seule question. Ceci est particulièrement crucial lorsque vous prenez la partie 4. Étant donné que les questions sont plus longues et ouvertes, il est très facile de manquer de temps.

Même si les questions des parties 1 à 3 sont à choix multiples, n'oubliez pas qu'elles incluent souvent des calculs. Si vous ne savez pas comment calculer la réponse, ne passez pas 10 minutes à regarder une question à essayer de la comprendre. Faites votre meilleure estimation et passez à autre chose.

Pour la partie 4, vous disposez actuellement d'un WordPad vierge dans lequel taper vos réponses. Cela changera dans le courant de 2009, lorsque la partie 4 devrait inclure un outil basé sur un tableur. Quel que soit le support fourni pour vos réponses, le temps presse. Ne perdez pas de temps à formater vos réponses pour qu'elles soient parfaites. Forcez-vous à éviter d'aligner les titres, les chiffres et autres frénésie de formatage. L'examen porte sur vos nombres et vos mots, pas exactement à quoi ils ressemblent ou s'alignent avec les autres lignes.

Après avoir terminé les parties 1 à 3, l'écran de votre ordinateur affichera immédiatement vos résultats et indiquera si vous avez réussi. En quittant le centre de test, vous recevrez une copie imprimée et gaufrée de vos résultats à conserver pour vos dossiers. Pour toute section que vous ne réussissez pas, IMA enverra un rapport détaillé des performances décrivant vos résultats pour chaque domaine principal. Vous pouvez également demander un rapport de performance avancé (c'est l'un des services inclus dans le prix d'entrée discuté ci-dessus) qui fournit un examen approfondi de votre performance par sous-thème. Vous recevrez vos résultats pour la partie 4 environ six à dix semaines après avoir passé l'examen. Enfin, vous recevrez un rapport de score final indiquant les quatre parties de l'examen.

Outre la réussite des quatre parties de l'examen, il existe également des exigences en matière d'éducation et d'expérience. Ces conditions peuvent être remplies à tout moment entre la demande d'adhésion à l'IMA et le paiement de vos frais d'entrée et sept ans après avoir réussi la dernière partie de l'examen. Pour l'exigence d'éducation, vous devez fournir pour examen (a) un baccalauréat dans n'importe quel domaine d'une école accréditée, (b) un score sur le GMAT ou GRE dans le 50e centile ou plus, ou (c) la preuve d'un qualification professionnelle. Votre relevé de notes universitaire doit être un document original, écrit ou traduit en anglais, portant le logo, le sceau ou le cachet de l'organisation émettrice. Pour une liste des qualifications internationales acceptées, rendez-vous sur www.imanet.org/certification_started_education_professional.asp.

Pour l'exigence d'expérience, vous devez compléter deux années d'expérience continue dans un emploi qui vous oblige régulièrement à prendre des décisions selon les principes de la comptabilité de gestion ou de la gestion financière. Cela englobe un large éventail de postes dans les domaines de l'analyse financière, de la budgétisation, de l'analyse des systèmes d'information, de la gestion, de la comptabilité, de l'audit, de la recherche, de l'enseignement et du conseil. L'expérience après votre diplôme de premier cycle mais avant de réussir toutes les sections d'examen compte pour l'exigence. L'expérience impliquant uniquement l'application occasionnelle de ces principes ou acquise lors d'un stage, d'un autre programme de formation ou dans un poste de bureau ou non technique n'est pas acceptée. Les documents nécessaires pour compléter cette étape vous seront envoyés une fois que vous aurez réussi les quatre parties de l'examen. Vous pouvez également les compléter à l'avance sur www.imanet.org/pdf/3.2.4.1.pdf.

Après avoir réussi les quatre parties et vérifié votre expérience et votre formation, vous recevrez votre numéro de certificat CMA. À ce stade, vous pouvez commencer à utiliser la désignation. Six à huit semaines plus tard, votre certificat de CMA arrivera.

Même si vous êtes enfin CMA, le travail ne s'arrête pas là ! Vous devez maintenir votre adhésion à l'IMA à jour, vous conformer à la déclaration de pratique professionnelle éthique de l'IMA et gagner au moins 30 heures de crédits CPE (formation professionnelle continue) par an, dont au moins deux doivent être liés à l'éthique. Il existe une multitude d'opportunités disponibles pour gagner des CPE, soit via IMA, soit via d'autres organisations comptables et financières. Il est important de conserver la documentation de l'activité CPE non IMA. Il n'y a pas de système centralisé pour le suivre, et la conformité CPE est vérifiée au hasard. Plus de détails sur l'exigence de CPE peuvent être trouvés sur www.imanet.org/pdf/561.pdf.

Les normes d'audit, les réglementations fiscales et la conformité des rapports financiers sont des sujets importants qui sont traités en détail dans d'autres examens de certification, mais la plupart des professionnels de la comptabilité et de la finance ne rencontreront pas ces sujets très souvent, voire pas du tout. La certification CMA couvre les connaissances pratiques des affaires, de l'interaction professionnelle avec les groupes, l'éthique des affaires et les technologies de l'information aux connaissances comptables et financières quotidiennes, y compris l'analyse financière, la budgétisation et les prévisions et la comptabilité analytique. Les connaissances acquises grâce à la certification CMA se prêteront à un leadership professionnel, à des partenariats commerciaux stratégiques et à un brillant avenir en comptabilité de management.

Le processus d'obtention de la certification CMA peut sembler intimidant, mais en suivant ces étapes simples, vous serez sur la bonne voie et vous préparerez à ce qui vous attend.


Qui êtes-vous et de quel type de technologie avez-vous besoin ?

En fonction de vos données et de votre flux commercial, vous pourriez avoir besoin d'une manière totalement différente d'afficher les données sur une carte.

Tout d'abord, commençons par les solutions Web. Les scénarios suivants peuvent vous donner quelques indices sur la façon d'améliorer vos services.

  • Vous dirigez un service local, vous représentez une chaîne de magasins, vous possédez un restaurant ou d'autres types de services que les clients recherchent. L'idée principale dans votre cas est de « rechercher » - cela signifie que vous devez afficher votre position sur une carte en tant que point d'intérêt (POI). Une fois cela fait, vous pouvez aider vos clients à trouver l'emplacement le plus proche ou obtenir un itinéraire vers votre POI.
  • Vous représentez une entreprise qui loue / vend des propriétés - vous devez montrer vos propriétés sur une carte pour aider les clients à identifier les options appropriées dans la région qui les intéresse.

  • Vous représentez une entreprise de transport et vous en avez marre des appels interminables pour demander où se trouve la cargaison du client, vos passagers attendent l'arrivée de leur chauffeur et veulent savoir s'il est à l'heure, vous voulez donner une estimation des frais de transport, ou tout simplement vous voulez être meilleur que vos concurrents et devenir plus convivial - vous devez utiliser des cartes pour afficher l'emplacement d'un véhicule ou d'un article transporté et ses itinéraires. Vous pouvez également inclure des informations sur le trafic en temps réel pour une meilleure visualisation

Tous ces besoins peuvent être traités par Google Maps et Bing Maps. Nous avons fourni des informations plus détaillées sur ces deux produits ci-dessous.

Que faites-vous si vos besoins sont plus complexes et que vous devez afficher plus d'informations que quelques POI sur une carte ?

Regardons quelques autres exemples :

  • Vous représentez une agence municipale qui souhaite créer un service d'informations locales où une seule entrée se compose de plusieurs couches, comme des POI sur une carte qui sont associés à des limites de parcelles ou à des hauteurs de bâtiment.
  • L'objectif de votre entreprise est de fournir un plan de construction ou un chemin pour une nouvelle installation de canalisation/câble à fibre optique. Cette tâche consiste à afficher une variété de données, telles que des données environnementales, des informations topographiques, des limites de parcelles, une couche de risque de catastrophe et d'autres facteurs qui influencent la manière dont le projet sera réalisé. Pour un projet comme celui-ci, même les informations sur l'emplacement des arbres sur un site sont importantes.
  • Votre entreprise recherche un moyen de visualiser vos données de vente en fonction de données géographiques, démographiques et autres types de données non structurées afin d'augmenter les bénéfices.

Tous ces scénarios nécessitent des solutions SIG plus puissantes. ESRI gère avec succès ces exigences plus complexes.

Maintenant que nous avons déterminé qui vous êtes et ce dont vous avez besoin, il est temps de passer à autre chose et d'examiner les outils spécifiques parmi lesquels vous devez choisir.


Communications d'urgence

"PREMIER EN SERVICE, PREMIER SUR LA SCÈNE"

Le centre de communications d'urgence (CCE) de la ville de Groton est situé dans l'édifice de la sécurité publique de la ville au 68, chemin Groton Long Point. Le centre est un centre régional de communications d'urgence 9-1-1 ou un point de réponse de sécurité publique (PSAP) desservant la ville de Groton, toutes ses subdivisions politiques ainsi que North Stonington.

Le Centre est exploité 24h/24 et 7j/7 par des télécommunicateurs/répartiteurs d'urgence certifiés qui sont responsables de la réception et de la transmission des communications d'urgence et de la direction de l'intervention des services d'urgence dans notre juridiction. Nous recevons tous les appels 9-1-1 provenant de Groton ou de North Stonington et distribuons les incidents à quatre services de police, dix services d'incendie et quatre services médicaux d'urgence.

Le Centre est également responsable de répondre et de répartir tous les appels de service non urgents placés auprès du service de police de la ville de Groton. Au cours d'une année, nous traiterons en moyenne 103 000 appels téléphoniques par an, ce qui entraînera environ 5 400 appels médicaux, 3 100 appels d'incendie et 35 000 incidents policiers.

L'ECC est chargé de surveiller et de tester les systèmes d'alarme antivol et incendie installés dans les installations gouvernementales locales, les écoles et les établissements commerciaux. Les alarmes reçues des systèmes ou des boîtiers « pull » de la rue sont transmises au service d'incendie et/ou de police approprié pour action.

Le Centre sert de point de contact après les heures d'ouverture pour la communauté. Nous maintenons des listes de contacts téléphoniques pour les entreprises locales, les travaux publics, les écoles de Groton et le Ledgelight Health District pour les services d'urgence.

Nos télécommunicateurs surveillent une variété de systèmes d'avertissement et d'alerte météorologiques et d'urgence. Les avertissements ou alertes reçus sont immédiatement diffusés aux services de secours, aux agents publics et au public si nécessaire.
Nous offrons également des séances d'éducation publique sur le 9-1-1 aux écoles et aux organismes locaux. Beaucoup d'enfants à qui nous avons enseigné au fil des ans ont malheureusement dû composer le 9-1-1 en cas d'urgence. Savoir quoi faire en cas d'urgence et à quoi s'attendre lorsque vous appelez le 9-1-1 est la première étape pour nous permettre d'obtenir des services d'urgence là où ils sont nécessaires.

Le Connecticut dispose d'un système 9-1-1 amélioré dans tout l'État. Le 9-1-1 amélioré offre une composition à trois chiffres, aucune pièce de monnaie requise des téléphones payants et un routage intelligent vers le point de réponse de la sécurité publique responsable de la zone où se trouve le téléphone. Notre système affiche le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de l'appelant au Centre pour la référence du répartiteur. Le système a également la possibilité de rappeler l'appelant lorsqu'il raccroche et de transférer les appelants vers d'autres agences ou numéros de téléphone.

Le 9-1-1 est un numéro d'urgence à l'échelle de l'État pour tout incident de police, d'incendie ou médical. Nous avons rassemblé des choses à faire et à ne pas faire du 9-1-1 pour votre usage.

Ne programmez pas le 9-1-1 dans votre téléphone à composition automatique/abrégée.

Si votre téléphone cellulaire a une numérotation à un bouton pour le 9-1-1, veuillez désactiver la fonction. Vous n'oublierez pas le numéro, et la programmation du numéro invite à la composition accidentelle du numéro. Chaque jour, nous recevons des appels 9-1-1 « accidentels » du public. Veuillez ne pas composer le 9-1-1 pour « tester » votre téléphone ou le système. Cela surcharge inutilement les répartiteurs et le système avec des appels non urgents.

Composez le 9-1-1 seulement en cas d'urgence.

On entend par urgence tout problème médical grave (douleur thoracique, convulsions, saignement), tout type d'incendie (commerce, voiture, immeuble), ou toute situation mettant en jeu le pronostic vital (bagarres, personne armée, etc.). Vous pouvez également utiliser le 9-1-1 pour signaler des crimes en cours, que la vie soit menacée ou non.

Ne composez pas le 9-1-1 pour une non-urgence.

Au lieu de cela, composez le numéro de téléphone non urgent à 7 chiffres de l'agence. Des exemples d'incidents non urgents sont l'effraction d'un véhicule lorsque le suspect est parti, le vol de biens (lorsque le suspect est parti), le vandalisme (lorsque le suspect est parti), les mendiants, les personnes en état d'ébriété qui ne sont pas en désordre ou les voitures bloquant le rue ou ruelles. Les demandes de renseignements généraux non liés à un incident en cours ne doivent jamais être adressées au 9-1-1. Au lieu de cela, veuillez appeler directement l'agence appropriée en utilisant son numéro non urgent.

Pour la plupart des gens, les pannes de courant sont un inconvénient, pas une urgence. Appeler le 9-1-1 pour poser des questions de ce type ne sert qu'à bloquer un nombre limité de lignes téléphoniques, empêchant ainsi les personnes en situation d'urgence réelle d'obtenir l'aide dont elles ont besoin. Pendant que nous répondions à ces appels, les personnes ayant eu de véritables urgences (personnes coincées dans les ascenseurs, personnes dont le matériel médical était tombé en panne, personnes signalant des accidents de véhicules avec blessés, etc.) n'ont pas pu nous joindre.

Si vous pensez que vous devez appeler pour signaler une panne de courant, appelez le numéro de téléphone non urgent de votre service de police ou d'incendie. Si vous avez une véritable urgence liée à l'électricité, veuillez composer le 9-1-1 et nous vous enverrons de l'aide.

Si vous avez composé le 9-1-1 par erreur, ne raccrochez pas le téléphone.

Au lieu de cela, restez en ligne et expliquez au répartiteur que vous avez composé par erreur et que vous n'avez pas d'urgence. Si vous raccrochez, un répartiteur vous rappellera pour confirmer qu'il n'y a pas d'urgence. Selon la juridiction concernée, un agent de police peut être dépêché pour confirmer que vous allez bien. Si vous ne répondez pas lors du rappel, un policier sera dépêché pour confirmer que vous allez bien. Cela enlèvera inutilement des ressources aux véritables urgences.

Décrivez brièvement le type d'incident que vous signalez.

Par exemple, "Je signale un incendie de voiture", ou "Je signale une personne inconsciente" ou "Je signale un voleur à l'étalage". Ensuite, restez en ligne avec le répartiteur et ne raccrochez pas jusqu'à ce que le répartiteur vous le dise. Dans certains cas, le répartiteur vous gardera en ligne pendant que les unités d'urgence répondent pour poser des questions supplémentaires ou pour obtenir des informations en cours.

Laissez le répartiteur vous poser des questions.

Ils ont été formés pour poser des questions qui aideront à hiérarchiser l'incident, à le localiser et à accélérer une réponse appropriée. Vos réponses doivent être brèves et réactives. Restez calme et parlez clairement. Si vous n'êtes pas en mesure de donner des réponses complètes au répartiteur (le suspect est à proximité), restez au téléphone et le répartiteur vous posera des questions auxquelles vous pourrez répondre par « oui » ou « non ».

Soyez patient pendant que le répartiteur vous pose des questions.

Pendant que vous répondez aux questions du répartiteur, il entre ou écrit les informations. Si vous signalez une urgence, il est fort probable qu'une réponse soit apportée pendant que vous êtes toujours en ligne avec le répartiteur.

Soyez prêt à décrire votre emplacement et l'emplacement de l'urgence.

Bien que notre système 9-1-1 amélioré affiche votre numéro de téléphone et votre emplacement, le répartiteur doit confirmer l'adresse affichée ou peut vous demander des informations plus précises sur l'emplacement de la victime ou des suspects.

Si vous êtes un appelant cellulaire, votre emplacement ne sera pas affiché pour la référence du répartiteur.

Vous devez être en mesure de décrire votre emplacement afin que les unités d'urgence puissent intervenir. Soyez conscient de votre ville actuelle, de votre adresse, de votre autoroute et de votre direction, des rues transversales ou des échangeurs à proximité, ou d'autres points de référence géographiques. Les appels cellulaires 9-1-1 sont fréquemment acheminés vers un CASP central qui peut se trouver à plusieurs kilomètres de votre emplacement. Soyez prêt à donner au répartiteur votre emplacement complet et la ville ou la ville, l'adresse ou l'emplacement, à l'intérieur ou à l'extérieur, à quel étage ou quelle pièce, etc.

Soyez prêt à décrire les personnes impliquées dans tout incident.

Cela comprend leur race, leur sexe, leur âge, leur taille et leur poids, la couleur des cheveux, la description des vêtements et la présence d'un chapeau, de lunettes ou de poils sur le visage.
Soyez prêt à décrire tout véhicule impliqué dans l'incident. Cela comprend la couleur, l'année, la marque, le modèle et le type de véhicule (berline, pick-up, utilitaire sport, fourgon, camion-citerne, plateau, etc.). Si le véhicule est garé, le répartiteur devra connaître la direction dans laquelle il fait face. Si le véhicule se déplace ou est parti, le répartiteur devra connaître la dernière direction.

Ne raccrochez pas tant que votre correspondant ne vous l'a pas demandé.

Suivez toutes les instructions que le répartiteur vous donne, comme rencontrer les agents à la porte ou signaler les pompiers au bord du trottoir. Écoutez les instructions du répartiteur pour obtenir de l'aide si vous êtes vous-même en danger. Le répartiteur peut vous dire de quitter le bâtiment, de vous mettre en sécurité dans une pièce ou de prendre d'autres mesures pour vous protéger.

Si vous êtes capable et avez une formation, appliquez les premiers soins à tout patient qui en a besoin.

Donnez à la victime l'assurance que de l'aide est en route. Sécurisez tous les chiens ou autres animaux domestiques qui pourraient interférer avec l'intervention d'urgence. Rassemblez tous les médicaments que le patient prend, car l'équipe médicale devra les prendre avec le patient.

Envoi médical d'urgence

À partir de juillet 2004, tous les PSAP du Connecticut seront tenus par la loi de l'État d'offrir des services d'urgence médicale (EMD). L'EMD est un système médicalement approuvé par lequel les télécommunicateurs hiérarchisent les appels de service reçus pour s'assurer que le niveau de réponse approprié est envoyé à ceux qui en ont besoin. L'EMD est accompli en posant à l'appelant du 9-1-1 une série de questions scénarisées et médicalement appropriées. L'EMD permet également au télécommunicateur d'offrir des instructions vitales à l'appelant, le cas échéant.

Alors que la loi de l'État exige l'utilisation d'EMD d'ici juillet 2004, nous proposons l'EMD à la communauté depuis la fin des années 1980. Depuis la création du programme, nos employés ont sauvé et continuent de sauver de nombreuses vies grâce à l'utilisation d'EMD. Plusieurs de nos employés ont même accouché de bébés « par téléphone » en attendant l'arrivée des services d'urgence. EMD nous permet d'offrir des soins médicaux d'urgence aux malades et aux blessés avant l'arrivée des services d'urgence sur les lieux.

Communications médicales régionales

Le centre de communications d'urgence de Groton exploite un système radio régional de répartition médicale d'urgence centrale (C-MED). Ce système radio permet au technicien médical d'urgence (EMT) ou au personnel paramédical sur les lieux d'une urgence ou dans l'ambulance de communiquer avec le personnel médical des salles d'urgence des hôpitaux locaux. Grâce à ce système, l'ambulancier ou l'ambulancier peut recevoir des instructions de traitement et des autorisations du médecin urgentiste tout en tenant l'hôpital informé de l'état du patient. De cette manière, un temps précieux est économisé aux urgences, car le personnel des urgences connaît déjà l'historique de traitement du patient. Ce service n'est pas limité aux ambulances basées à Groton ou North Stonington. Si nécessaire, toute ambulance passant dans la région peut être mise en relation à tout moment avec un médecin urgentiste local.

Merci d'avoir pris le temps de nous rendre visite aujourd'hui. Si vous avez besoin de plus amples informations, n'hésitez pas à nous contacter.


6.2 Présentation des données

Lorsque vous présentez des données numériques, l'un de vos principaux objectifs devrait être de maintenir l'attention et l'intérêt de votre public. C'est très difficile en utilisant des tableaux remplis de nombres. La plupart des gens ne seront pas intéressés par les valeurs absolues de chaque paramètre à chaque site d'échantillonnage. Au contraire, ils voudront connaître le résultat net de chaque site (par exemple, est-il bon ou mauvais) et les tendances saisonnières et annuelles.

Les graphiques et les tableaux sont donc généralement le meilleur moyen de présenter les données sur les bénévoles. Veillez cependant à ce que vos graphiques « correspondent » à votre audience et ne soient ni trop techniques ni trop simplistes.

Graphiques et tableaux

Scores de l'habitat en pourcentage des conditions de référence aux sites 1 et 2 pour 1992-1994

Graphique 6.1
Exemple de graphique à barres affichant des données biologiques

Les graphiques peuvent être utilisés pour afficher les résultats résumés de grands ensembles de données et pour simplifier les problèmes et les conclusions complexes. Les trois types de graphiques de base qui sont généralement utilisés pour présenter les données de surveillance des bénévoles sont :

Les graphiques à barres et linéaires sont généralement utilisés pour montrer les résultats, tels que les scores de bioévaluation, le long d'un axe vertical ou y pour une variable correspondante (comme la date ou le site d'échantillonnage) qui est marqué le long de l'axe horizontal ou x. Ces types de graphiques peuvent également avoir deux axes verticaux, un de chaque côté, avec deux ensembles de résultats présentés l'un par rapport à l'autre et à la variable le long de l'axe des x.

Un graphique à barres utilise des colonnes avec des hauteurs qui représentent la valeur du point de données pour le paramètre tracé. La figure 6.1 est un exemple utilisant des données fictives de Volunteer Creek.

Un graphique linéaire est construit en connectant les points de données avec une ligne. Il peut être utilisé efficacement pour décrire les changements dans le temps ou dans l'espace. Ce type de graphique met davantage l'accent sur les tendances et la relation entre les points de données et moins sur un point de données particulier.

La figure 6.2 est un exemple de graphique linéaire utilisant à nouveau des données fictives de Volunteer Creek.

Concentrations de phosphore de juin aux sites 1 et 2 de 1991 à 1997

Graphique 6.2
Exemple de graphique linéaire illustrant les tendances des données sur le phosphore

Les camemberts sont utilisés pour comparer les catégories de l'ensemble de données à l'ensemble. La proportion de chaque catégorie est représentée par la taille du coin. Les camemberts sont populaires en raison de leur simplicité et de leur clarté. (Voir la figure 6.3)

Conseils graphiques

Quel que soit le style graphique que vous choisissez, suivez ces règles pour vous assurer de les utiliser le plus efficacement possible.

  • Chaque graphique doit avoir un objectif clair. Le graphique doit être facile à interpréter et doit se rapporter directement au contenu du texte d'un document ou au script d'une présentation.
  • Les points de données sur un graphique doivent être proportionnels aux valeurs réelles afin de ne pas fausser le sens du graphique. L'étiquetage doit être clair et précis et les valeurs des données doivent être facilement interprétées à partir des échelles. Ne surchargez pas les points ou les valeurs le long des axes. S'il y a une possibilité d'interprétation erronée, accompagnez le graphique d'un tableau des données.
  • Rester simple. Plus le graphique est complexe, plus le risque d'erreur d'interprétation est grand.
  • Limitez le nombre d'éléments. Les graphiques à secteurs doivent être limités à cinq ou six coins, les barres d'un graphique à barres doivent s'adapter facilement et les lignes d'un graphique linéaire doivent être limitées à trois ou moins.
  • Tenez compte des proportions du graphique et développez les éléments pour remplir les dimensions, créant ainsi un effet équilibré. Souvent, un format horizontal est plus attrayant visuellement et facilite l'étiquetage. Essayez de ne pas utiliser d'abréviations qui ne sont pas évidentes pour quelqu'un qui n'est pas familier avec le programme.
  • Créez des titres simples, mais décrivant de manière adéquate les informations présentées dans le graphique.
  • Utilisez une légende si nécessaire pour décrire les catégories dans le graphique. Les légendes d'accompagnement peuvent également être nécessaires pour fournir une description adéquate des éléments.

Statistiques récapitulatives

Résumé des cotes de qualité de l'eau pour Volunteer Creek

(nombre total de stations=52)
Graphique 6.3
Exemple de camembert résumant les évaluations de la qualité de l'eau

Les statistiques récapitulatives peuvent réduire un très grand ensemble de données à quelques valeurs numériques qui peuvent ensuite être facilement décrites et analysées. Such statistics include the mean and standard deviation--two of the most frequently used descriptors of environmental data.

Textbook statistics commonly assume that if a parameter is measured many times under the same conditions, then the measurement values will be randomly distributed around the average with more values clustering near the average than further away. In this i deal situation, a graph of the frequency of each measure plotted against its magnitude should yield a bell-shaped or normal curve. Le mean and the standard deviation determine the height and breadth of this curve, respectively.

The mean is simply the sum of all the measurement values divided by the number of measurements. This statistic is a measure of location and in a normal curve marks the highest point at the center of the bell.

The standard deviation, on the other hand, describes the variability of the data points around the mean. Very similar measurement values will have a small standard deviation while widely scattered data will have a much larger standard deviation.

While both the mean and standard deviation are quite useful in describing stream data, often the actual measures do not fit a normal distribution. Other statistics often come into play to describe the data. Some data are skewed in one direction or the oth er. Other data may have a flattened bell shape.

It is important to note that biological information often does not follow normal, bell-shaped distribution. This is because biological communities are dynamic, complex, and interdependent systems many factors influence them, and these cannot be statistica lly predicted. For example, bioassessment scores plotted against habitat assessment scores will be at their best when habitat quality is at its best. For data that is non-normally distributed, the mean and the standard deviation are not appropriate summary statistics.

For describing non-normally distributed data, it is best to use statistics that can convey the information for a variety of conditions and which are not overly influenced by the data points at the extremes of the distribution. The median and the interquart ile range are two statistics that are commonly used to describe the central tendency and the spread around the median, respectively. These statistics are derived by placing the data points in order of value from lowest to highest. The median is simply the value that is in the middle of the data set. The interquartile range is the difference between the value at the 75 percent level and the value at the 25 percent level.

The best method for presenting this type of data is called a box and whisker plot. One simple box and whisker plot will graphically display the following information:

  • Median
  • Variability of the data around the median
  • Skew of the data
  • Range of the data
  • Size of the data set

Statistical software packages for computers will easily construct box and whisker plots. You can construct these plots by following procedure shown below:

  1. Order the data from the lowest to the highest.
  2. Plot the lowest and highest values on the graph as short horizontal lines. These are the extreme values of the data set and represent the data range.
  3. Determine the 75 percent value and the 25 percent value of the data set. These values define the interquartile range and are represented by the location of the top and bottom lines of the box.
  4. The horizontal length of the lines that define the top and bottom lines of the box (the box width) can be used as a relative indication of the size of the data set. For example, the box width that describes a data set of 20 values can be displayed twice as wide as a data set of 10 values. Any proportional scheme can be used as long as it is consistently applied.
  5. Close the box by drawing vertical lines that connect to the ends of the horizontal lines.
  6. Plot the median inside the box.
Box Plot of Total Metric Scores from June, 1995
(No. of sites=52)

Figure 6.4
Example of a box plot

Fig. 6.4 is an example depicting the extreme values, interquartile range, and median of biosurvey metric scores from 52 sites sampled in Volunteer Creek in June, 1995.

Displaying the results of your monitoring data on a map can be a very effective way of showing the data and helping people understand what it means. A map shows the location of sample sites in relation to l and features, such as cities, wastewater treatment plants, farmland, and tributaries that may have an effect on water quality. Because a map also displays the stream's relationship to neighborhoods, parks a nd recreational areas, it can help to develop concern for the stream and strengthens interest in protecting it.

Choosing a Map

It is best to have two types of maps. One should be a working map with a lot of detail. The other should be used for display purposes. The working map should include important features such as:

  • Stream and its tributaries
  • Wetlands
  • Lakes and ponds
  • Cultural features such as roads
  • Rail and power lines municipal boundaries
  • Some indication of land use patterns and vegetation.

The map should be of a scale large enough to add the location of sample sites.

U.S. Geological Survey (USGS) 7.5 minute quads (scale of 1:24,000 1 in. = 2,000 ft) are available with and without topographic contours (elevation markings). These maps are available for most of the United States.

The USGS maps are particularly useful if your information will be incorporated into a geographic information system (GIS), since many of these systems use the USGS maps as base maps. For your data to be used in a GIS, it is likely that you will have to provide the latitude and longitude of your sample sites, which can be obtained by using the grid markings on the USGS topographic maps. Several different coordinate systems are marked, including standard latitude/longitude and the Universal Transmercator coordinates. For assistance in learning how to use these coordinate markings, talk to the local USGS office or someone in the geography department at a university. It may also be possible for the GIS office you work with you to "digitize" the maps, thus saving you the trouble of trying to calculate the coordinates.

The display map is best used to illustrate your program results at public meetings or in reports. This map should be simpler than the detailed map and show only principal features such as roads, municipal boundaries, and waterways. It should have sufficient detail and scale to show the location of sample sites, and have space for summary information about each of the sample sites. Commercial road atlases and county or town road maps available from state transportation departments are examples of the types of maps that can be used for display purposes (See Fig. 6.5).


Newest iPhone FAQs

Anonymous replied on May 19, 2013 - 3:42pm Permalink

this is a nice idea, but it is not correct. Compass does not give GPS coordinates in the true sense you get detailed long and lat, but those are not the same.

Anonymous replied on August 14, 2013 - 12:00pm Permalink

what do you mean by true sense? Compass displays in degrees, minutes and seconds. perfectly valid. i text my daughter my coordinates and she enters into google maps exactly as compass display them and she then tracks to those coordinates for her ride home when i do pick up at a large event for instance. works perfectly for us. if your map does not like degress minutes and seconds for coordinates, its easy enough to convert to decimal for your maps.. google maps on iphone and web accepts both units and displays perfectly.

shoukathali kun. replied on August 22, 2013 - 12:02pm Permalink

values given by iphone compass is in degrees, minutes and seconds. I found it difficult to type as it is in the iphone google map since degrees sign isn't available in symbols. So, I entered the coordinates with leaving space between degrees, minutes and second in iphone google map search bar like shown below..

example: 25 20 22, 55 23 34

mike replied on December 18, 2013 - 11:14pm Permalink

The degree symbol is available if you long press the zero number key. FYI.

But yes it would be nice to have a choice of number formats as well as a copy paste / share option.

1835 replied on December 14, 2015 - 8:51am Permalink

you can copy (touch and hold on the coordinates) and paste…
regards

Anonymous replied on January 30, 2014 - 10:27am Permalink

Lat Long in degrees minutes seconds is inaccurate and basically useless in the modern world. Most agencies who deal with coordinates use UTMs or at least decimal degrees- both of which are far more accurate. I am surprised that the newer iPhones contain such an antiquated system!

Anonymous replied on September 7, 2014 - 2:30am Permalink

For your information, position of any location is precisely given by lat and long in deg min and seconds not in decimal systems. As a marine research expert I do carry out experiments in oceans and never go with decimals of degree. Instead we go upto 3 decimals of seconds. All naval vessels still use degrees, minutes and seconds to find their accurate position as well..

Pete replied on July 5, 2015 - 5:39pm Permalink

Federal and state agencies use decimal degrees because in current world of GIS this is the format accepted by most GIS programs. Plus when entering GPS data into spreadsheets its a whole lot more convenient to enter as decimal degrees than hours.minutes. seconds

Anonymous replied on October 16, 2014 - 6:02pm Permalink

Sounds like somebody has APPLE envy.

We Geocache all over the world and have used $800.00 GPS devices not as good as my iPhone!

I tell new Geocachers not to bother.

Anonymous replied on September 12, 2013 - 9:34am Permalink

You can easily use an appropriate app. I prefer using PickMeUp

Anonymous replied on February 21, 2015 - 10:13am Permalink

For those that are simply wanting to share their location, or for some else to share their location with them on an iPhone (kids needing picked up):

The person sharing has to:

1/ Open Maps
2/ Touch the 'location' arrow at the bottom left of the screen, so that it turns a solid blue
3/ Touch the 'Share' icon
4/ Choose their preferred Share method (Message, Mail, Twitter, Facebook)

Anonymous replied on April 22, 2017 - 8:01am Permalink

This doesn't work in China, though, because maps doesn't work there. The plain DMS coords works anywhere.

Anonymous replied on February 21, 2015 - 10:14am Permalink

For those that are simply wanting to share their location, or for some else to share their location with them on an iPhone (kids needing picked up):

The person sharing has to:

1/ Open Maps
2/ Touch the 'location' arrow at the bottom left of the screen, so that it turns a solid blue
3/ Touch the 'Share' icon
4/ Choose their preferred Share method (Message, Mail, Twitter, Facebook)

Anonymous replied on March 25, 2014 - 7:36am Permalink

You need to enter the N/S/E/W to be sure this is accurate.
E.g this works fine in google maps: 16 30 55 N, 1 01 31 W

Sid replied on January 5, 2015 - 9:43pm Permalink

The coordinates display below the compass on the on my wife's iphone 5 but will not display on my iPhone 6

Alicia replied on January 22, 2015 - 1:10pm Permalink

I just tried this with my iPhone 6 and it worked fine, maybe they worked it out?

am using this app to write a gps course to teach geocaching with and STEM

Pat replied on March 4, 2015 - 9:27pm Permalink

How accurate is it? 1foot? 10 feet? 100 feet?

Angie replied on November 12, 2015 - 6:54am Permalink

The iarrow app says the gps coordinates are accurate +/- 30m

Jim P replied on September 21, 2015 - 1:22pm Permalink

I have iPhone 6 Plus and have the coordinates on the bottom of my compass.

Anonymous replied on February 18, 2015 - 9:52pm Permalink

What does it mean when there is a compass in when i log in to my icloud to locate my iphone?

Tim replied on August 28, 2015 - 1:35pm Permalink

iArrow is another great app for work with GPS coordinates. It works offline and helps to save your waypoints to navigate precisely to them later, displays detailed GPS info and does a lot lot more. A simple and very effective app. https://itunes.apple.com/us/app/iarrow/id626748307?mt=8

Rey replied on December 17, 2015 - 12:50pm Permalink

Thanks that's cool. Do you know what coordinate system it's using?

Anonymous replied on September 19, 2015 - 10:46am Permalink

In Compass, long pressing the latitude/longitude will display an option to copy it.

Jim P replied on September 21, 2015 - 1:26pm Permalink

Jerry replied on February 10, 2016 - 3:51pm Permalink

How come the coordinates are NOT UPDATED on my iPhone 6s compass page as I move about?

PS: I don't have a "Location Services" on this phone.

ERNST SIROS replied on February 21, 2016 - 9:02pm Permalink

I had to go to Settings->Privacy->Location Settings. Then reset Compass from "never" to "while using this app".


Lesson 6 assignment: Overlay your own data in OpenLayers and examine real world use of a web mapping API

This week's assignment has two parts:

    The first piece of the assignment requires you to adapt the Lesson 6 walkthrough to your own data. Recall that in the Lesson 4 assignment, you served a WMS using some of your term project data. For this week's assignment, overlay this WMS on a tiled map using OpenLayers. Get the popups working on the WMS as well.

The tiled map can either be the map you made in the Lesson 5 assignment or it can be a third-party hosted set of OpenStreetMap tiles.

This task will require just some minor adaptation of the walkthrough code.

  • The URL of the app (so that I can also see it).
  • Which API was used?
  • Which services/layers are brought into this map?
  • What principal features/classes of the API were used? For full credit, include links to the API reference documentation for these classes.
  • What is one coding technique you learned by looking at the source code of this map?
  • Which features could have been added to improve the map?

Zip these deliverables into a single folder and place them in the Lesson 6 assignment drop box on Canvas.


This question dates a little but in my opinion is still very relevant being in the top 10 daily on Steam Stats. GunnarJ has the right idea but now you need to re-enable the debug log:

  1. Open the config.ini file (located in DocumentsMy GamesSid Meier's Civilization 5) and change LoggingEnabled = 0 to LoggingEnabled = 1 .
  2. Re-start Civ-V and you should now have the achievements_debug.log file available in DocumentsMy GamesSid Meier's Civilization 5Logs

There's also a tool you can use to analyze the debug file: civ-a-log.com if you don't want to go through the pain of analyzing it yourself.

This file has been removed as of the January patch. As such, as of now there is no method to check achievement progress.


Adding accurate car photos

This is a last step you have to take before putting your car on Turo’s marketplace. As a host you have access to free professional photography but make sure you use your own pictures while you wait for your photographer to schedule a shoot. Take advantage of this offer before it gets taken away (Airbnb used to offer it but then removed it when too many hosts joined).

Make sure you accurately depict your vehicle. That means take pictures of the interior and exterior to display your car to potential guests. Do not use stock photos! Having comprehensive pictures will allow guests to make an educated decision when booking your car. You want to make sure the expectations of both parties are on the same page.

When you upload the pictures make sure they are at least 640px by 320px. I would recommend taking pictures that are slightly bigger because Turo automatically scales your photos for mobile which may cut off parts of your pictures if you don’t account for that possibility.

Once you’ve uploaded your pictures and published your listing, your car will be active on Turo. Get ready for the bookings to come!


About California Proposition 65

California's Proposition 65 entitles California consumers to special warnings for products that contain chemicals known to the state of California to cause cancer and birth defects or other reproductive harm if those products expose consumers to such chemicals above certain threshold levels. We care about our customers' safety and hope that the information below helps with your buying decisions.

We are providing the following warning for products linked to this page:

WARNING: This product may contain chemicals known to the State of California to cause cancer and birth defects or other reproductive harm.

For more information regarding Proposition 65, please visit the California State's website regarding Proposition 65 Here.