Suite

Classification des zones dans les cartes numérisées (pas par couleurs mais par motif)


J'ai d'anciennes cartes d'occupation des sols au format scanné. J'essaie d'en tirer des cartes d'utilisation des terres appropriées, similaires à ce qui est décrit ici : Comparer les zones dans les cartes historiques d'utilisation des terres numérisées à l'aide de QGIS ? Le problème auquel je suis confronté est que certaines des classes d'utilisation des terres sont dessinées comme un motif (par exemple, les forêts ci-dessous sont vertes avec des points noirs saupoudrés). Pour de nombreuses techniques dans GIMP, telles que la sélection de zones par couleurs / la sélection de tous les pixels verts, qui sont proches des pixels noirs, le problème est le tramage et les étiquettes / raster de la carte. Les couleurs sont assez facilement reconnaissables avec n'importe quel logiciel.

Ma question assez générale concerne des conseils sur la façon de procéder dans ArcGIS/GiMP. C'est à dire. éventuellement avec l'étape intermédiaire de création d'un fichier image, où les motifs sont remplacés par des zones unies aux couleurs très contrastées.

Jusqu'à présent, j'ai essayé des filtres de couleur et différentes manières de "sélectionner par couleur" dans gimp.

Exemple de la carte :


La suggestion de Fetzer fonctionnera probablement (en utilisant la fonction de classification supervisée), elle n'est pas si différente en principe de la gestion d'une couverture nuageuse clairsemée.

Si vous avez déjà essayé celui-ci, vous pouvez envisager une fenêtre de lissage local pour donner aux zones forestières une couleur nette plus distinctive, encore une fois suivie d'une classification supervisée. Si vous avez de la chance, cela peut également transformer le texte en une classe distincte que vous pouvez ensuite combiner avec sa classe d'arrière-plan respective. Cependant, en fonction de la précision requise pour le résultat, il peut être nécessaire de classer les autres couvertures terrestres séparément et de les superposer pour conserver la précision des bords ailleurs.

Analyses spécifiquement basées sur des modèles, par ex. ANN, sont moins bien pris en charge par ArcGIS, mieux vaut regarder les logiciels de segmentation d'images.